Gâteau pomme pistache

Hier, ma collègue préférée est partie. Vous allez me dire, c’est comme ça, ce sont des choses qui arrivent ! C’est sûr. N’empêche que c’était bien de savoir que, à quelques bureaux du mien, il y avait quelqu’un sur qui compter, avec qui papoter, rigoler, faire plein de pauses-café. Finalement, à force de se voir tous les jours, on se racontait plus de choses qu’à nos « meilleures amies » qu’on avait au téléphone une fois tous les 36 du mois. Plus qu’une collègue, une amie. Hier, ça m’a vraiment fait bizarre de la voir partir, en me disant que tout cela c’était fini !

Du coup, j’avais fait un énième gâteau pour l’occasion : pomme et pistache. J’ai trouvé le résultat très sympathique : 5 minutes de préparation, une recette toute bête au départ, quasiment pas de matières grasses et un beau rendu à l’arrivée. La pistache apporte une note fondante et savoureuse.

Je me demande bien avec qui je vais partager mes gâteaux, maintenant…

gateaupompistache.jpg

Gâteau pomme pistache

2 oeufs
75g de sucre complet
2 c. à café de pâte de pistache
4 cuillerées à soupe de lait
125g de farine
5g de poudre à lever
cassonade pour le dessus
2 pommes

Battre les oeufs avec le sucre complet et la pâte de pistache, ajouter le lait puis la farine + levure. Verser cette pâte dans un moule (utiliser du papier cuisson). Laver et peler les pommes, et les placer joliment sur le fond de pâte (ne pas hésiter à en mettre beaucoup !). Saupoudrer le dessus de cassonade. Enfourner à 180° pour 20 à 25 minutes environ. Laisser tiédir.

J’achète la pâte de pistache dans une épicerie fine spécialisée en pâtisserie (Arax à Grenoble). Mais si vous n’en trouvez pas, rien ne vous empêche de la faire vous-même.

Note : on trouve de la purée de pistache bio ici.

Patate’zotto

Avec des copines bloggeuses, j’étais samedi dernier à un atelier sur le thème de la pomme de terre. Nous l’avons cuisinée de deux façons, dont l’une comme un risotto. Il suffisait pour ce faire de tailler les pommes de terre en cubes de 4 mm de large, que l’on utilise ensuite comme le riz dans un risotto. J’ai trouvé le résultat bluffant : moelleux et un peu croquant, plein de saveurs et pourtant pauvre en matières grasses. J’ai mentalement noté que j’allais rapidement le refaire à la maison et, tout comme Anne, je n’ai pas lambiné puisque, deux jours plus tard, il était dans nos assiettes.

J’ai mis Ludo à contribution pour tailler les pommes de terre, parce que bon, c’est un peu long comme affaire tout de même (disons, plus long que de sortir le paquet de riz). [Et non, je n'exploite pas Ludo, je lui fais simplement découvrir d'autres horizons : le bidouillage de site web, y'a pas que ça dans la vie !]. Mais une fois que c’est fait, il suffit de laisser cuire tranquillement en ajoutant une louche de bouillon de temps en temps, et en quinze minutes c’est prêt.

J’ai fait une version toute simple avec ce que j’avais sous la main : pommes de terre et champignons de Paris. Mais le chef Charles Soussin, qui nous a appris cette recette, l’avait réalisée avec des petits cubes de potimarron, des brisures de châtaignes déjà cuites, de fines tranches de magret fumé et du brocoli râpé – un délice ! Vous verrez, la version toute simple comme la version sophistiquée sont à découvrir. Ca change carrément de la patate à l’eau !

patatezotto.jpg

Patate’zotto

Pour 4 personnes

6 grosses pommes de terre
250g de champignons de Paris frais
1 c. à soupe d’huile d’olive
500ml environ de bouillon de légumes bio
Sel, poivre
1 c. à soupe de pesto
Au choix du client et facultatif : 1 c. à soupe de crème fraîche, 1 poignée de brisures de châtaignes déjà cuites, quelques cubes de potimarron (même temps de cuisson que les pommes de terre), quelques cubes de patate douce…

Préparer le bouillon et garder au chaud. Peler et laver les pommes de terre. Peler et émincer les champignons. Couper les pommes de terre en cubes de 4mm de côté. Faire chauffer l’huile dans une grande poêle. Ajouter les pommes de terre et les champignons. Faire revenir à feu vif pendant 3 minutes. Ajouter deux louches de bouillon. Une fois le bouillon presque totalement absorbé, ajouter deux louches supplémentaires. Au bout d’une quinzaine de minutes, les pommes de terre sont cuites. Ajouter le pesto, saler et servir sans attendre.

Crumble de brocoli aux noix de pécan

Après quelques semaines consacrées à l’amélioration technique de ce blog, retour à la normale ! (Enfin presque, parce qu’il y a encore un peu de boulot, mais passons…)

Ces derniers temps, j’ai très peu cuisiné – non pas seulement par manque de temps (on en trouve toujours !), mais surtout par manque d’inspiration. Je n’avais tout simplement envie de rien, et même la vue d’une tarte au citron ne réussissait pas à me faire saliver ! Pas d’envies, pas d’idées : on a mangé beaucoup de pâtes à rien et de légumes vapeur, ces derniers temps… Je pense que l’on traverse tous ce type de phases de « moins bien », donc je ne me suis pas fait de souci et j’ai laissé les choses revenir tout naturellement. Et puis un nouveau blog, ça motive pour se remuer les méninges !

En l’occurrence, je manque régulièrement d’idées pour accommoder le brocoli : vapeur, en tarte, en gratin… et c’est à peu près tout ce que j’ai dans mon répertoire. Tristounet, non ? Du coup, j’ai essayé de le servir avec un petit crumble de noix de pécan, et y’a pas à dire, ça change tout ! Vous pouvez le réaliser dans un plat à gratin (pour 2 personnes en plat principal) ou bien dans 4 petits ramequins individuels (en accompagnement d’un autre plat).

crumblebrocoli.jpg

Crumble de brocoli aux noix de pécan

Pour 4 personnes en accompagnement

2 petites têtes de brocoli
25g de noix de pécan
25g de farine
25g de margarine végétale
1 pincée de sel
4 c. à soupe de crème de soja

Laver les brocoli. Détailler en bouquet et cuire à la vapeur pendant 15-20 minutes. Pendant ce temps, écraser les noix de pécan et mélanger avec la farine, le sel et la margarine. Etaler ce mélange sur la plaque du four et enfourner 5-10 minutes à 200°C. Une fois les brocoli cuits, écraser avec la crème de soja, saler et répartir dans 4 ramequins. Décorer de la pâte à crumble. Remettre au four pour 5 minutes, juste pour réchauffer.

Bienvenue sur « Clea Cuisine » !

Je suis très heureuse de vous accueillir sur la nouvelle version de « Clea cuisine ». Celle-ci n’aurait pas pu voir le jour sans l’aide précieuse de certaines personnes, qui se reconnaitront, et surtout de Ludo qui vient encore d’y passer la nuit ! Un grand merci à eux tous.Je souhaitais quitter Canalblog pour avoir un blog à mon image, sans format préétabli, et surtout sans la vilaine bannière de pub qui devenait de plus en plus envahissante. J’avais envie et besoin de changement ! J’espère que celui-ci vous plaira.

Vous retrouverez ici toutes mes recettes, classées par catégories dans l’onglet « Recettes » du menu déroulant, sous la bannière.

Pour retrouver mes « Blogs chouchou » ou mes conseils de lectures gourmandes, il vous suffira d’aller voir le menu déroulant « Liens ».

Pour en savoir plus sur ma vie et mon oeuvre, cliquez sur « Clea » et choisissez la rubrique qui vous intéresse.

On retrouve également l’abonnement à la newsletter et au flux RSS dans le menu, onglet « S’abonner ».

Tout en bas de la page, vous retrouverez le lien vers les archives et les 10 derniers posts.

Faites comme chez vous : visitez, prenez vos marques, et n’oubliez pas de mettre à jour vos favoris et vos agrégateurs !

Nouvelle adresse : http://www.cleacuisine.fr
Nouvelle adresse des flux RSS : http://www.cleacuisine.fr/index.php/feed/

PS : Si vous remarquez des bugs (il y en a surement, tout n’est pas encore parfait !), ce serait gentil de me le signaler par mail.

Les farines bio – le kiwi

… En attendant que j’aie un peu plus de temps pour me consacrer à nouveau à la cuisine et à la photo… Mais vous comprendrez bientôt les raisons de cet éloignement passager !Donc, en attendant, je vous laisse avec un peu de lecture, ici et là…

Mon dernier dossier sur Marmiton : « La farine n’existe pas ! »

marmiton

Le dernier Sat’Info, avec deux dossiers que j’ai réalisés, l’un sur le thème du kiwi et l’autre sur les verrines bio de Noël : il est à récupérer gratuitement dans votre magasin Satoriz et consultable en ligne.

kiwipetitpotdecreme

 

Et pour finir, une petite interview de ma pomme sur Elleadore.com, autour de l’agar-agar.

A bientôt !!