Nouvelles recettes à l’agar-agar

J’ai réalisé pour Satoriz voilà quelques semaines un dossier complet consacré à l’agar-agar, que je vous invite à consulter si vous souhaitez en savoir plus sur cet ingrédient, en complément de mon article Tout savoir sur l’agar-agar (qui date un peu…).

L’agar-agar, poudre magique

L’agar-agar en cuisine

Le S.A.V. de l’agar-agar (les réponses à toutes vos questions)

N’hésitez pas à cliquer sur les photos pour découvrir les recettes qui accompagnent ce dossier, elles sont particulièrement indiquées pour l’été !

Mousse de courgette au basilic

Mousse de courgette au basilic

Terrine de ratatouille au fromage de chèvre

Terrine de ratatouille au fromage de chèvre

Flan de poivrons aux légumes grillés

Flan de poivrons aux légumes grillés

Gelée verveine menthe

Gelée verveine menthe

Crème mousseuse à l'abricot

Crème mousseuse à l’abricot

Pannacotta au coulis de fraise

Pannacotta au coulis de fraise

Cheesecake végétal framboise coco

Cheesecake végétal framboise coco

(Le cheesecake végétal a été une révélation, je le classe dans le rayon « à tomber par terre » !)

Au passage, n’hésitez pas à consulter toute la liste des recettes que je réalise pour Satoriz… Il y en a beaucoup et elle est régulièrement mise à jour !

 

Granola aux oléagineux et au miel

Cela ne vous aura pas échappé, j’ai toujours adoré les granolas en tous genres, mais le livre de Rachel Khoo m’a vraiment donné envie d’en faire tant et plus. C’est bien simple, je prends le prétexte que « je ne vais quand même pas allumer le four juste pour la tarte aux poireaux de ce soir » pour enfourner une plaque de délicieuses pépites croustillantes…

Je consomme généralement le granola en guise de « petit plus » sur un yaourt ou une compote, pour le dessert, mais très rarement au petit-déjeuner. Je n’ai donc aucun scrupule à faire du granola 100% miel, puisque j’en consomme une toute petite quantité à la fois. Mais rien ne vous empêche de remplacer une petite ou une grande partie du miel par de la compote ou du jus de fruits, et/ou du sirop d’agave. L’important, c’est que ça fasse de belles pépites, que ça croque et tout et tout !

Personnellement, je ne suis que très moyennement fan des fruits secs dans le granola. Je trouve que ça colle aux dents, façon caramel, et je préfère me contenter de flocons, de graines et d’oléagineux. Voici ma recette du moment…

Granola aux oléagineux et au miel

Pour 1 grand bocal

300 grammes de flocons d’avoine (« petits »)
50 grammes de graines de courge
50 grammes de graines de sésame blond
50 grammes de cerneaux de noix
50 grammes de noisettes
100 grammes d’amandes
1 c. à café de cannelle en poudre
200 grammes de miel
2 c. à soupe d’huile de tournesol

Mélanger les flocons d’avoine, les graines et la cannelle. Concasser grossièrement les noix, les noisettes et les amandes. Ajouter. Verser le miel et l’huile dans une casserole et laisser chauffer à feu moyen jusqu’à ce que le mélange soit proche de l’ébullition. Verser sur le mélange flocons-graines et bien remuer. Étaler sur une plaque de cuisson et enfourner à 170 °C pour 30 minutes environ. Bien surveiller, le mélange peut brûler facilement. Laisser refroidir, puis concasser grossièrement et verser dans un bocal.

J’adore offrir le granola et les barres de céréales, je m’amuse beaucoup à les emballer dans des petits sachets transparents et à les décorer (avec de l’adhésif japonais, par exemple). On s’amuse comme on peut, hein ;)

**

Vous avez du mal à obtenir de belles pépites ?
Vous ne saisissez toujours pas la différence entre muesli et granola ?
… Vous en voulez encore ?
Je vous invite à lire le dossier que j’ai écrit pour Marmiton sur le sujet !

Le pain au levain naturel maison

Depuis les tout premiers posts que j’avais écrits sur le sujet il y a plus de trois ans (oups, en fouillant dans les archives je me rends compte que j’ai raté l’anniversaire des 4 ans de ce blog le 12 mars ! Pardon, le blog !!), ma manière de faire le pain a beaucoup évolué.

Première étape : heureuse propriétaire d’une machine à pain flambant neuve, je fais mon pain intégralement dedans. Au début, ayant lu consciencieusement le manuel, je me crois même obligée d’acheter de la levure en granulés et de mettre pas mal de farine blanche.

Puis, petit à petit, je réalise que je peux utiliser du levain fermentescible (poudre qui mêle du levain et un certain pourcentage de levure et que l’on trouve dans les magasins bio, par exemple sous la marque Priméal). Et j’oublie totalement la farine blanche, pour utiliser principalement des farines de blé bise (T80) et complète (T110 ou 150), avec parfois des farines qui changent (seigle, multicéréales, châtaigne…).

painlevainferm

Pain au levain fermentescible pétri à la MAP et cuit au four

Deuxième étape : lassée des pains carrés, je n’utilise plus que le programme pâte de la MAP et je cuis le pain au four. Pour cela, une fois la levée du programme pâte terminée, je façonne la forme et le nombre de pains souhaités, je laisse lever une petite heure, puis j’enfourne à 220 °C. Je trouve mon pain plus varié, et la consistance meilleure (croûte plus croûtée, mie mieux aérée). Autre avantage : je ne cuis plus mon pain dans la cuve en Téflon de la MAP (le Téflon dégage des particules toxiques lorsque la chaleur est forte).

Troisième étape : tout récemment, je décide de tenter la fabrication d’un levain naturel. Je suis pour cela les instructions de Florence, sur son blog Makanai Bio. Je vous encourage fortement à lui rendre visite si ce n’est déjà fait : c’est une vraie pro du levain maison et des pains qui vont avec. Je suis constamment impressionnée par ses nouvelles créations ! J’ai suivi sa méthode pour obtenir un levain naturel et sa méthode 1 2 3 pour pain au levain.

painlevainnat

Premier pain au levain naturel (merci pour votre indulgence !)

Bilan : au début, je me suis bien demandé dans quoi je m’étais encore embarquée. Construire le levain prend une bonne dizaine de jours, au cours desquels je me suis parfois dit que ça n’allait jamais marcher ! En réalité, il faut simplement un peu de patience : si on a bien suivi la méthode, elle est infaillible, même dans une cuisine où il ne fait pas tout à fait 20 °C, comme chez moi. J’ai encore de gros progrès à faire en pétrissage : ma pâte reste très collante et un peu trop molle, le pain a donc tendance à s’étaler à la cuisson et je regrette de ne pas avoir de cocotte pour contenir ses envies d’évasion. Néanmoins, il est vraiment délicieux : un goût légèrement acidulé que l’on ne retrouve pas avec le levain fermentescible (et encore moins avec la levure), une mie avec de belles alvéoles, une belle croûte croustillante… Et à chaque essai, je m’améliore. Ne jamais se décourager !

Au final, je continue à faire du pain au levain fermentescible une fois par semaine (souvent, je le mets en suite au congélateur pour le ressortir quelques jours plus tard, c’est super pour dépanner). J’achète aussi de temps en temps du pain au levain de la Boulangerie Savoyarde ou de la Boulangerie de Belledonne, vraiment délicieux. Mais je pense que je vais également utiliser mon levain maison à un bon rythme. Il me suffit d’en conserver à chaque fois un petit peu au réfrigérateur (dans un pot à confiture), et de le sortir la veille du jour où je veux boulanger.

Les avantages que je vois au pain au levain maison :

- Indéniablement très économique ;
- Une fois le levain créé, il ne demande pas spécialement d’entretien, sauf la veille et le jour où on souhaite le réutiliser ;
- Peu d’ingrédients nécessaires : eau, farine et sel. Pour les farines, j’ai utilisé du seigle, de la T65 et de la T80.
- Le pain au levain est plus digeste que le pain qui contient de la levure ;
- Et surtout, le goût est top !

Encore merci Florence : c’est grâce à toi que je me suis lancée dans cette aventure !

Voir toutes mes recettes de pain maison

Lire le dossier Sat’Info sur la boulange à la maison

La purée d’amande – les tomates séchées

L’une et l’autre, vous l’avez déjà compris, se trouvent en permanence dans mes fonds de cuisine ! Si vous les adorez déjàou bien que vous cherchez encore à les apprivoiser, je vous propose de découvrir les dossiers que je leur ai consacrés sur le site Marmiton.

tomatessechees

puree

(Avec un tableau bien pratique pour s’y retrouver lorsque l’on veut remplacer le beurre dans les pâtisseries)

Profitez-en pour lire les dossiers réalisés par les autres auteurs, comme celui d’Anaik sur la Tarte Tatin ou le risotto, qui m’ont mis l’eau à la bouche !

Edit du 04/03 : Ton restaurant favori

Je vous indique l’existence d’un concours, « Ton restaurant favori ». En racontant l’une de vos expériences dans votre restaurant préféré, vous pourrez peut-être gagner l’un des prix du concours (nuits dans des hôtels 5 étoiles). Le concours s’arrête le 31 mars. Je fais partie du jury qui choisira les gagnants. Bonne chance !

Les crèmes liquides végétales

Le dernier dossier que j’ai réalisé pour Sat’Info* portait sur les crèmes végétales liquide spéciales cuisine. Il y a quelques temps, il n’y avait guère que celle au soja… Mais aujourd’hui, on a aussi le choix de l’avoine, de l’amande et de la crème de riz. Attention à ne pas les confondre avec les « crèmes de… » qui sont des farines précuites et n’ont rien à voir avec ces crèmes spéciales cuisine qui sont une alternative à la crème liquide au lait de vache.

Pour vous y retrouver entre toutes ces petites crèmes, vous pouvez lire le dossier que j’ai réalisé. Vous y trouverez également quatre recettes :

Spaghetti, sauce sésame et soja
Pannacotta d’amande au coulis de fruits secs
Seitan et champignons, sauce moutarde
Tartopom à l’ancienne

*Magazine gratuit bimestriel des magasins Satoriz

Savoureuses légumineuses

A l’automne dernier, je me suis plongée pour les besoins du Sat’Info dans un savoureux dossier sur les légumineuses. Aujourd’hui, il est en ligne sur le site de Satoriz et vous pourrez le lire en cliquant ici.

Les recettes :

Sauce aux lentilles corail et à la purée de cacahuètes
Timbales de lentilles vertes au saumon fumé
Soupe de pois cassés au lait de coco
Wok de pois chiches aux blettes

Bonne lecture !

J’ai adoré découvrir combien les lentilles corail font des merveilles en version coulis, pour napper des céréales, avec juste ce qu’il faut de tomates et de purée de cacahuètes. Et j’ai eu un vrai coup de coeur pour l’association pois cassés / lait de coco, que je vous recommande.

Toutes mes recettes de légumineuses

Le potimarron

Pour découvrir et cuisiner le potimarron, en sucré comme en salé : clic

Et aussi : toutes mes recettes de potimarron

Les châtaignes – les ravioles

A défaut d’une nouvelle recette, je vous propose deux lectures gourmandes pour bien commencer la semaine, autour de produits de saison pour lesquels j’ai rédigé des dossiers sur Marmiton :

La raviole…

Et aussi : toutes mes recettes de ravioles

Et la châtaigne !

Les petites graines

Parce que je ne suis pas beaucoup par ici en ce moment… Je suis un peu ailleurs : Sur Marmiton, dossier « Prenez-en de la graine » : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les p’tites graines : sésame, pavot, lin, tournesol… Ainsi qu’un dossier, estival mais toujours d’actualité, sur le thème des confitures.

Et dans Sat’Info, des recettes extraites de Mes P’tites Gamelles.

Tout savoir sur la cuisine japonaise et les produits au soja

Pour tout comprendre de la cuisine japonaise et savoir enfin distinguer yakitori, okonomiyaki et yakisoba… Un peu de lecture !

Un dossier « La cuisine japonaise expliquée aux marmitonautes »

Et un dossier consacré aux produits à base de soja : tofu, tempeh, miso… Avec notamment la recette des yaourts au soja.