Archives pour la catégorie crumbles salés

crumble-tomates

Crumble de tomates et crème de brebis frais au basilic

Un petit crumble pour passer le week-end ? En version salée, je trouve que le concept se prête particulièrement bien aux légumes d’été, surtout si on les a fait un peu confire avant (comme je l’expliquais précédemment) afin qu’ils ne détrempent pas la pâte à crumble avec leur jus abondant… C’est tout simple, mais ça se customise à loisir : herbes, épices, fromage, graines… Et pourquoi pas une petite « crème » pour accompagner ? Ici, elle est au fromage de brebis, mais cela pourrait très bien être une tapenade ou un pesto rosso « allongés » au tofu soyeux, pour accompagner un crumble de tomate, d’aubergines ou de courgettes enrichi d’amandes, de noix de pécan ou de macadamia concassées…

crumble-tomates

Crumble de tomates et crème de brebis frais au basilic

Pour 4 personnes

8 tomates
150 g de fromage de brebis frais
120 g de farine de blé ou de riz complet
1 c. à café de thym séché (ou d’herbes de Provence)
50 g de chapelure
1 à 3 c. à soupe d’huile d’olive
3 c. à café de gomasio (ou un mélange de sel et de graines de votre choix, concassées si besoin)
15 feuilles de basilic frais
75 ml de crème liquide végétale

Préchauffer le four à 180 °C. Laver les tomates. Couper en morceaux en se débarrassant du jus. Placer les morceaux de tomates dans un plat à gratin et enfourner pour 20 mn.
Pendant ce temps, dans un grand saladier, mélanger du bout des doigts 100g de fromage de brebis frais avec la farine, le thym, la chapelure, l’huile d’olive et le gomasio. Sortir le plat du four et répartir le crumble sur les tomates. Remettre au four pour 30 mn.
Ciseler les feuilles de basilic et mélanger avec 50 g de fromage de brebis frais, la crème végétale et 1 pincée de sel.
Servir le crumble tiède avec une belle cuillerée de crème au basilic.

Astuce : On peut également utiliser cette pâte à crumble pour garnir des courgettes coupées dans la longueur ou des tomates à la provençale.

cobblerpatatedoucer

Cobbler salé à la patate douce

J’adore étrenner un nouveau concept. Quand je dis ‘nouveau’, entendez ‘pour ma pomme’, pas forcément pour le reste du monde, où nombreux sont celles et ceux qui ont déjà sorti de leur four un délicieux cobbler salé.

Le cobbler, vous situez ? Quelque part entre le crumble et le gâteau renversé, il s’agit d’une couche de fruits enfournée sous de belles cuillerées de pâte à biscuit, le biscuit en question étant plutôt moelleux, un peu à la manière des scones.

Après cette définition, la version salée coule de source : une couche de légumes enfournée sous des scones salés. Ou comment avoir le pain ET le gratin dans le même plat… Ca sonne pas mal pour les soirs d’hiver, don’t you think?

L’intérêt de cette version, c’est qu’elle permet d’utiliser de la purée de légumes dans les deux couches, celle du dessous et celle du dessus. Les scones à la purée de légumes ne nécessitent que très peu de matière grasse pour être moelleux (ici, juste un peu de fromage de chèvre et une cuillerée d’huile).

Maintenant, à vous d’inventer votre cobbler en fonction de votre panier du marché. Les courges et autres potimarrons s’y prêtent particulièrement bien, mais j’aime les mélanger avec légume un peu acidulé, comme l’épinard ou la blette, pour contrebalancer l’effet douceâtre que l’on obtient parfois. N’hésitez pas à non plus à utiliser un peu de fromage râpé dans la pâte à scones (parmesan, tomme, etc.).

En été, ce sera probablement un must-have sur une base de ratatouille (avec tomates ou poivrons marinés pour la purée de légumes des scones, des herbes de Provence et un peu de feta bien dorée).

Cobbler salé à la patate douce

Pour 4 personnes

4 patates douces
250 g d’épinards surgelés
1 c. à soupe d’huile d’olive
2 oeufs
50 g de fromage de chèvre frais
200 g de farine de blé T80
1 c. à café de poudre à lever
2 c. à soupe de crème liquide végétale
1 c. à café de moutarde à l’ancienne
Sel, cumin en poudre

Peler et couper les patates douces en morceaux. Cuire à la vapeur ou à l’étouffée jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Mixer pour obtenir une purée.
Pendant ce temps, faire décongeler les épinards et égoutter.
Prélever 150 g de purée de patate douce. Saler, puis mélanger avec l’huile d’olive, les oeufs, le fromage de chèvre, la farine, la poudre à lever et 1 pincée de cumin en poudre.
Dans un plat à gratin, répartir le reste de purée de patate douce mélangée à la crème liquide et à la moutarde. Saler légèrement et ajouter un peu de cumin en poudre. Ajouter les épinards et lisser la surface.
Répartir la pâte à scones sur les purées de légumes  en la prélevant à l’aide d’une cuillère à soupe et, en faisant des tas.
Cuire à 180 °C pendant 40 mn. Laisser reposer 5 mn, et servir chaud.

gratinblettes

Gratin de blettes comme un crumble

Il vous reste du pesto maison ? A moi aussi, et c’est une très bonne nouvelle, parce que c’est une base toute indiquée pour un délicieux crumble salé. La méthode consiste à remplacer une partie de la matière grasse de la pâte à crumble par une généreuse portion de pesto, qui apporte la consistance nécessaire et n’est pas en reste question saveur.

Au passage, ce crumble s’avère être un excellent moyen de cuisiner les légumes quand on ne sait vraiment plus quoi en faire… Pour celui-ci, j’ai utilisé ma méthode favorite avec une petite botte de blettes : une fois cuites, j’en mixe la moitié en sauce crémeuse (ici, avec un peu de fromage de chèvre, là plutôt en béchamel). A la place des blettes, beaucoup d’autres légumes (de saison ou, plus tard, en été) feront l’affaire, à condition d’en mixer une partie pour que le mélange soit bien onctueux : brocolis, poireaux; carottes, fenouils, petits pois, courgettes…

Verdict : « gratin-crumble »ultra savoureux et vivement apprécié, à refaire sans aucun doute.

Gratin de blettes comme un crumble

Pour 4 personnes

Pour le crumble :
120 g de farine de sarrasin (ou toute autre farine)
100 g d’amandes réduites en poudre
60 g de pesto (maison, c’est encore mieux)
80 g de purée de noix de cajou (ou d’amande)
2 c. à café de purée de pistache (ou un peu d’huile d’olive, à défaut)
25 g de fromage râpé (au choix : tomme de brebis ou de chèvre, parmesan, comté…)

Pour les blettes :
1 botte de blettes
50 g de fromage de chèvre frais
75 ml de lait végétal

Mélanger tous les ingrédients du crumble (avec 1 pincée de sel), du bout des doigts, pour former un sablage.
Laver les blettes. Couper les côtes en petits morceaux et démarrer la cuisson à l’étouffée. Au bout de 10 mn, ajouter les feuilles hachées. Prolonger la cuisson de 15 mn sur feu doux. Egoutter. Mixer la moitié des blettes (côtes et feuilles mélangées) avec le fromage de chèvre et le lait. Saler et placer dans un plat à gratin. Recouvrir de crumble. Si vous avez trop de crumble, tant mieux : versez-le dans un sac de congélation et congelez-le pour une utilisation future (et express). Cuire pendant 35 mn à 180 °C et servir chaud.

Note : si vous manquez particulièrement d’inspiration en ce moment, n’oubliez pas de consulter la page « Cuisiner les légumes autrement » !

 

Crumble de légumes au parmesan, brebis et flocons d’avoine

Le temps, ces dernières semaines, était à la pluie, et la lumière à l’image de la photo ci-dessous… Les températures ? Guère mieux, ma bonne dame. Ici, on a essuyé des otites et des petits nez qui coulent. Alors, on a eu envie de croquant, de chaud, de croustimoelleux, de fromage et de flocons d’avoine. Avec, quand même, quelques légumes dessous. Option crumble salé !

Je fais de plus en plus souvent des crumbles salés pour les jours où on n’a pas envie de manger les légumes « juste comme ça ». Ça change de la tarte salée et c’est également plus rapide à faire (pas besoin de s’appliquer à foncer joliment le moule, ni de préparer de garniture). On peut même préparer la pâte à crumble plusieurs heures avant et la conserver au frigo. Il ne reste ensuite plus qu’à parsemer sur un reste de légumes cuits et à enfourner. Pratique les soirs de pas le temps !

Crumble de légumes au parmesan, brebis et flocons d’avoine

Pour 4 personnes

Un plat à gratin de légumes cuits (par exemple : 2 courgettes, 4 carottes et 3 petits poireaux)
250 grammes de tofu fumé ou de volaille (cuite)
100 grammes de flocons d’avoine
100 grammes de farine de blé T80
30 grammes de parmesan râpé
50 grammes de fromage de brebis frais
1 c. à soupe de moutarde à l’ancienne (facultative)
5 c. à soupe d’huile d’olive
Facultatifs : pignons de pin ou autres petites graines

Placer les légumes cuits ainsi que le tofu (ou la viande) coupés en morceaux dans un plat à gratin. Dans un saladier, mélanger les flocons d’avoine, la farine et le parmesan râpé. Saler. Ajouter le brebis frais en malaxant du bout des doigts, puis la moutarde et l’huile d’olive. Le mélange doit être grossier et former de grosses pépites. Répartir sur les légumes et enfourner pour 30 minutes environ à 180 °C. Servir chaud.

Crumble de légumes aux noisettes

Je m’étais bien dit que je reviendrais poster ici à la rentrée… Mais je ne pensais pas que les vacances passeraient aussi vite ! Et puis la rentrée… Où ça, la rentrée ? Cette année, pour moi, pour la première fois, il n’y a pas de rentrée. Ça faisait un bail que ça ne m’était pas arrivé ! Depuis mes dernières vacances avant l’école maternelle, finalement. Ça tombe bien, cela me rapproche de mon unique préoccupation du moment : ma petite demoiselle de deux mois et demi, ses découvertes de chaque jour qui sont aussi les miennes, et toutes les petites choses du quotidien qui occupent à temps plein. Mais bon, quoi… Je suis sympa, je sais que pour les autres, la rentrée, c’est maintenant ! Alors je reviens faire un petit coucou et envoyer quelques paroles de soutien, avant de retourner à mes gazouillis du jour ;)

La recette de la rentrée, c’est un petit crumble tout simple, réalisé par ma maman un soir où il restait des carottes râpées et encore une de ces énormes courgettes du jardin d’à côté. Un crumble spécial « y’a des légumes à finir, mais y’en a marre de les manger nature ». Si vous ne connaissez pas le sérac (délicieux fromage de brebis, très frais, à la frontière entre la féta et la faisselle), utilisez un autre fromage frais (féta, petit Billy…). Mais ne zappez pas les noisettes ! Ou alors, remplacez-les par des noix de cajou…

crumble-legumes

Crumble de légumes aux noisettes

200g de sérac
5 c. à soupe de farine
2 belles poignées de noisettes
Huile d’olive
Origna
Courgettes râpées
Carottes râpées

Faire revenir les légumes râpés dans une sauteuse jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Placer dans le plat à gratin. Dans un bol, mélanger du bout des doigts le sérac, la farine et les noisettes grossièrement broyées. Emietter sur les légumes. Parsemer d’origan et aroser d’un filet d’huile d’olive. Cuire 40 mn à 180 °C. Déguster chaud, tiède ou froid.

crumble-legumes2

Crumble de brocoli aux noix de pécan

Après quelques semaines consacrées à l’amélioration technique de ce blog, retour à la normale ! (Enfin presque, parce qu’il y a encore un peu de boulot, mais passons…)

Ces derniers temps, j’ai très peu cuisiné – non pas seulement par manque de temps (on en trouve toujours !), mais surtout par manque d’inspiration. Je n’avais tout simplement envie de rien, et même la vue d’une tarte au citron ne réussissait pas à me faire saliver ! Pas d’envies, pas d’idées : on a mangé beaucoup de pâtes à rien et de légumes vapeur, ces derniers temps… Je pense que l’on traverse tous ce type de phases de « moins bien », donc je ne me suis pas fait de souci et j’ai laissé les choses revenir tout naturellement. Et puis un nouveau blog, ça motive pour se remuer les méninges !

En l’occurrence, je manque régulièrement d’idées pour accommoder le brocoli : vapeur, en tarte, en gratin… et c’est à peu près tout ce que j’ai dans mon répertoire. Tristounet, non ? Du coup, j’ai essayé de le servir avec un petit crumble de noix de pécan, et y’a pas à dire, ça change tout ! Vous pouvez le réaliser dans un plat à gratin (pour 2 personnes en plat principal) ou bien dans 4 petits ramequins individuels (en accompagnement d’un autre plat).

crumblebrocoli.jpg

Crumble de brocoli aux noix de pécan

Pour 4 personnes en accompagnement

2 petites têtes de brocoli
25g de noix de pécan
25g de farine
25g de margarine végétale
1 pincée de sel
4 c. à soupe de crème de soja

Laver les brocoli. Détailler en bouquet et cuire à la vapeur pendant 15-20 minutes. Pendant ce temps, écraser les noix de pécan et mélanger avec la farine, le sel et la margarine. Etaler ce mélange sur la plaque du four et enfourner 5-10 minutes à 200°C. Une fois les brocoli cuits, écraser avec la crème de soja, saler et répartir dans 4 ramequins. Décorer de la pâte à crumble. Remettre au four pour 5 minutes, juste pour réchauffer.

Crumble de choux à la mimolette vieille et aux graines

Ici, le dernier week-end fût placé sous le signe du chouchoutage : spa, yoga pilates, balades natures et tarte au citron ! C’est Chef Ludo qui s’est mis aux commandes de la cuisine pour réaliser la meilleure tarte au citron que j’aie jamais mangée (et je ne dis pas ça parce qu’il me lit, non, non, non : elle était parfaite, avec une garniture qui débordait limite, sans meringue bien sûr, hyper acidulée et pas très sucrée… Bon, je pourrais m’étendre longtemps sur le sujet, mais je sens que vous êtes là pour autre chose !).
Le samedi soir, j’ai même eu droit à un délicieux repas hom(m)e-made : fagottini de courgettes aux fines herbes, saumon en croûte de brioche aux noisettes et sa petite roquette, et bien sûr tarte au citron. Hehe, je sens qu’il y en a qui aimeraient être à ma place, hmm ? ;)
[Pour les recettes : voir "Le livre de cuisine pour les filles, les garçons, les enfants, les mamans, les fées et tous les autres" !]

Mais revenons-en à notre spa, car c’est de lui qu’il est question. Pour bien en profiter, on y est allés entre midi et deux le dimanche. Ainsi, à l’heure où les gens « normaux » attaquent avec vigueur le poulet rôti des familles, je rôtis justement dans un délicieux hammam en songeant à l’hydromassage qui m’attend… Hmm, quoi, vous vous dites que c’est vraiment un truc de bobo qui coûte la peau des fesses ? Pas forcément, le mien coûte 16 euros à la journée…

Avant le spa, donc : un bon brunch histoire de tenir quelques heures ! Au menu : milk-shake au lait de quinoa et kiwis, brioche maison, et tartines de pain complet à volonté. Et au retour, un repas complet nous attendait à la maison – il n’y avait plus qu’à le réchauffer ! J’avais préparé un petit crumble de choux variés (chou-fleur, brocoli et romanesco) à la mimolette vieille, aux graines de courge et de tournesol, et aux pignons de pin. Je l’ai accompagné d’une petite salade de lentilles blondes au tofu fumé et d’un peu de roquette à la vinaigrette maltée. et pour finir, simplement quelques pommes coupées en quartiers et cuites avec des feuilles de verveine et quelques dattes medjool…

J’ai adoré le crumble, qui n’est d’ailleurs pas un « vrai » crumble, puisque sans beurre ni farine… A base de fromage, de graines et de pain finement émietté, il permet de manger des légumes « qui changent un peu ».

Crumble de choux à la mimolette vieille et aux graines

Pour 4 personnes

1 grosse poignée de bouquets de chou-fleur
1 grosse poignée de bouquets de brocoli
1 grosse poignée de bouquets de choux romanesco
15 cl de crème liquide
70g de mimolette vieille
1 grande tranche de pain complet un peu sec
1 cà s de graines de courge
1 cà s de graines de tournesol
1 cà s de pignons de pin
2 cà s de persil frais haché

Cuire les petits bouquets pendant 15 minutes à la vapeur, et répartir dans le fond d’un plat à gratin. Ajouter la crème et écraser légèrement les choux à la fourchette. Saler.
Dans un bol, râper la mimolette et émietter le pain avec les doigts. Ajouter le reste des ingrédients, et mélanger. Répartir sur les choux. Enfourner pour 20 minutes à 180°C, jusqu’à ce que la croûte soit dorée et le fromage fondu. Servir chaud.

spa

Pommes cuites à la verveine et aux dattes medjool

Pour 4 personnes

4 pommes
4 dattes medjool
Quelques feuilles de verveine

Eplucher et couper les pommes en tranches. Couper les dattes en deux et ôter le noyau. Dans le cuit-vapeur, disposer tous les ingrédients et cuire 15 minutes. Servir tiède ou froid.


*On trouve l’algue kombu dans les supermarchés asiatiques ou les magasins bio. Ajoutée aux légumineuses lors de la cuisson, elle les rend beaucoup plus digestes.

Voir le menu « retour du spa » version été !

Crumble de courgettes, menthe et fromage de chèvre

Je suis fan de crumbles. Depuis toute petite, ma maman m’a régalée des meilleurs crumbles sucrés du monde : pommes, fruits rouges, abricots, rhubarbe… Pas question pour moi de tenter de rivaliser avec elle !
J’ai donc opté pour la version salée, avec un crumble tomates-parmesan que je réalise régulièrement. Cette fois-ci, pour changer un peu, j’ai voulu tester une recette du livre « Crumble », paru aux éditions Marabout : un crumble de courgettes au fromage de chèvre et à la menthe. J’ai remplacé le beurre de la recette par de l’huile d’olive.

crumble4

Crumble de courgettes, menthe et fromage de chèvre

1 kg de courgettes
250g de fromage de chèvre
menthe ciselée
2 cuillerées à soupe de semoule fine
sel, poivre
150g de farine complète
4 ou 5 cuillerées à soupe d’huile d’olive (ou : 75g de beurre et 2 cuillerées à café d’huile)
sel

Laver et raper les courgettes. Bien essorer en pressant avec les mains.
Mettre les courgettes dans un plat, saler, poivrer, et ajouter la semoule, le fromage de chèvre en morceaux et la menthe ciselée.
Dans un saladier, mélanger la farine avec une pincée de sel. Ajouter quelques cuillerées d’huile (4 ou 5) petit à petit, en mélangeant du bout des doigts pour obtenir une consistance sableuse. Il ne doit plus rester de farine, le tout doit donner de grosses miettes. Déposer les miettes sur les courgettes.
Mettre au four à 175° C pendant 40 – 45 mn.

Ce crumble a été une bonne surprise, même si la pâte n’était pas assez croustillante à mon goût. Elle l’aurait peut-être été davantage avec du beurre, mais il n’y a pas de beurre dans le frigo familial ! Mais les courgettes sont fondantes et on sent bien le goût de la menthe. Nous l’avons goûté chaud, mais il s’est révélé encore meilleur froid le lendemain. Une bonne idée pour un apéro dans des verres !