Comment stocker

Conservation des céréales, légumineuses et oléagineux

L’idéal est d’investir dans une collection de bocaux en verre avec fermeture hermétique, et de les stocker dans un placard à l’abri de la lumière.
Si vous souhaitez conserver les instructions de cuisson qui figurent sur les paquets, rien ne vous empêche de les découper et de les coller sur lesdits bocaux.
Tous ces produits se conservent pendant plusieurs mois, mais je vous conseille de les acheter par quantités raisonnables (500 grammes par exemple pour les céréales et légumineuses, 200 grammes pour les oléagineux – vous pouvez très bien les acheter en vrac) afin de préserver leurs qualités organoleptiques et nutritionnelles.

Conservation des purées d’oléagineux

Sauf indication contraire de la part du fabricant, les purées d’oléagineux sont à conserver bien fermées, à température ambiante, dans un placard à l’abri de la lumière.
Lors de la première utilisation, il est normal d’observer une pellicule d’huile plus ou moins importante à la surface. Il suffit de bien remuer tout le contenu du pot à l’aide d’un couteau pour le rendre homogène – opération qu’il ne sera plus nécessaire de renouveler par la suite.
Ces purées se conservent pendant des mois. Elles peuvent avoir tendance à s’assécher légèrement si on les conserve vraiment très longtemps, ce qui ne nuit pas à leur qualité.

Conservation du tofu, tempeh et seitan

Tofu, tempeh et seitan s’achètent au rayon frais et se conservent au réfrigérateur.
Une fois entamé, le tofu doit être conservé dans une boîte hermétique avec de l’eau, à changer tous les jours. On peut découper et congeler ces produits sans problème .

Dans quoi stocker ?

Le bocal en verre est une solution idéale : écologique, esthétique, pratique… Pour le frais ou la congélation, on peut également choisir des boîtes en plastique, en vérifiant qu’elles ne contiennent pas de BPA (composant chimique utilisé pour rigidifier le plastique). Choisissez donc de préférence des boîtes souples, sans polycarbonate, en polypropène (lettres PP et chiffre 5 au dos de la boîte), de la fragilité duquel il faut toutefois se méfier à la congélation.
Pensez également aux sacs en papier réutilisables (dans lesquels on achète du pain ou des légumes, par exemple) et aux contenants en verre, plutôt qu’au papier sulfurisé et au film « alimentaire ».
Enfin – est-il encore utile de le rappeler ? – le papier aluminium est à bannir absolument pour la conservation des aliments, car sa toxicité est aujourd’hui reconnue.

A lire aussi :

Mon bio placard

S’organiser et établir des menus

Le bio moins cher

Liste des courses

10 réflexions sur “ Comment stocker ”

  1. Merci pour tous ces conseils utiles… comment fait-on pour savoir si un plastique contient ou non des substances toxiques? Vous parlez de PP et du chiffre 5 au dos des boîtes, mais qu’en est-il des sacs congélation en plastique? A éviter? Comment fait-on pour savoir si les boîtes que l’on a déjà sont toxiques ou pas???
    C’est assez difficile de s’y retrouver dans ces méandres de toxicité vs marketing….
    Merci d’avance pour vos réponses.

  2. J’ai également une question sur les bocaux en verre: est-il possible de congeler des préparations maison dans des boîtes en verre ? Les liquides ayant tendance à gonfler à la congélation, pas question de prendre une boîte en verre totalement hermétique, mais j’ai chez moi d’anciens bocaux avec un couvercle qui se pose juste dessus. Ce n’est pas totalement hermétique, mais pas totalement à l’air non plus. Je les utilise déjà pour les restes du frigo que je mange le lendemain (sauf le tofu qui demande une boîte hermétique semble-t-il); est-ce possible de les utiliser aussi pour le congélateur ?

    –> Je pense que oui !

    Je ne veux plus de plastique dans ma cuisine, j’en ai assez d’acheter du film alimentaire, et pas moyen de congeler des restes de blanquette au seitan (délicieuse !) dans des sacs en papier.
    Merci par avance pour toute réponse !

  3. Je recherche des récipients sous vide complet (avec pompe) pour conserver fruits et légumes bio. Qui utilise ces produits et pourrait me conseiller? En connaissez-vous en verre ou en plastique non toxique?

  4. Et je cherche des bocaux en verre à fermeture hermétique… je viens de faire un tour sur le net mais… peu de choix et c’est assez cher quand même.

  5. Pourquoi ne veux tu plus voir de plastique dans ta cuisine?
    Les tupperware ne contiennent plus de bisphenol A, crois tu qu il y ait qch de dangereux dedans? Je viens d en commander justement.
    Les bocaux en verre c’est lourd et ej sais que je les casserai sûrement.
    Merci!

    –> Le plastique n’est pas un matériau stable, c’est-à-dire qu’il évolue avec le temps, s’imprègne de marques, d’odeurs… Je préfère de loin le verre ou l’inox.

  6. Depuis des années je congèle et conserve tout dans des bocaux en verre.
    Pas de pétrole, pas de bisphénol, et aucun achat : je récupère les bocaux de pots de confiture, de compotes etc…

    Pour la congélation, effectivement il ne faut pas remplir le bocal jusqu’en haut; il faut laisser un peu de vide d’air. Si vous n’êtes pas sûre de vous, il suffit de congeler sans le couvercle et de le mettre une fois que le produit n’est pas congelé

    Cela permet pour certaines préparations (soupes notamment) de passer directement du congélateur au four-micro ondes ou bien à la casserole en bain – marie.
    C’est très pratique, sain, économique et ça permet de conserver TOUT et de s’organiser plus facilement. Je cuisine de plus grandes quantités et je décongèle au fur et à mesure.

    Cela permet aussi aux autres habitants de la maison qui ne cuisinent pas, de se décongeler le petit plat qui va bien, sans passer par la case  »cuisine ».
    Juste penser à coller une jolie étiquette sur le bocal, parce que certaines préparations ont la même couleur et au bout d’un moment on oublie ce qu’on a préparé. Je pense notamment aux potages!

    Voilà… c’était ma petite contribution…

  7. Merci pour ces conseils utiles et précieux. J’ai vu aussi très récemment un reportage sur la toxicité de certaines encres utilisées sur les cartons… Il devient de plus en plus important de simplifier les emballages que l’on utilise partout en cuisine, et il semble que vous étiez parmi les premières à en parler.

  8. bonjour Cléa,
    j’avais déjà certains de vos livres, mais je n’avais jamais pensé venir sur votre site ! quelle erreur ! Je « gamberge » pas mal sur le bio, le locavore, les objets de cuisson et de conservation. Et c’est là que j’ai trouvé votre site. Alors question : quelque part sur votre site quelqu’un a parlé de plomb dans les bocaux en verre. qu’en est-il ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

#blog #recettes #bio