Tarte Tatin aux coings

Difficile de les rater sur les étals des petits marchés : c’est la saison des coings (coin-coin). Si je laisse la fabrication industrielle de pâte et de confiture à d’autres, je suis toujours contente d’hériter de 3 ou 4 jolis items pour changer des pommes et des poires. Et là, pas vraiment question d’innover : je ne sors pas du triangle infernal (compote, crumble ou tarte). C’est comme ça que c’est bon, en gros. Mais quand même, l’innovation de l’année, c’est la version Tatin : je dois dire qu’elle sort sacrément bien du lot, avec son côté miel-vanille et sa pâte presque sablée à la purée d’amande.

**

Au passage…
Si vous n’avez pas pour habitude de suivre le journal télévisé de France 3 Alpes (ben alors ?), voici le lien vers un petit reportage qui vient de m’être consacré, dans ma cuisine et sous vos yeux z’ébahis (et merci encore à mes deux cobayes et néanmoins amis, Elsa et Jérémie !).

Tarte Tatin aux coings

Pour 6-8 personnes

Garniture :
3 gros coings ou 4 moyens
1 c. à soupe de miel
2 c. à soupe de sucre de canne blond
1 c. à café rase de vanille en poudre

Pâte :
160 g de farine de blé T65
2 c. à soupe de sucre de canne blond
2 c. à soupe bombées de purée d’amande blanche

Frotter les coings avec un linge ou un essuie-tout jusqu’à ce qu’ils soient brillants. Peler et couper en 4. Oter le trognon puis couper en morceaux réguliers à l’aide d’une planche à découper et d’un bon couteau. Placer dans une casserole, couvrir d’eau à hauteur et laisser cuire à frémissements pendant 10 mn. Egoutter puis napper de miel, parsemer de vanille et bien mélanger.
Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre et 1 pincée de sel. Incorporer la purée d’amande blanche et malaxer du bout des doigts. Ajouter juste assez d’eau pour former une boule de pâte. Abaisser en un grand cercle.
Beurrer ou huiler le fond d’un moule à tarte. Saupoudrer de sucre. Disposer les tranches de coing. Couvrir du cercle de pâte en faisant rentrer les bords à l’intérieur du moule. Cuire à 180 °C pendant 40 mn. Laisser légèrement tiédir avant de démouler. Servir tiède ou froid.

 

67 réflexions au sujet de « Tarte Tatin aux coings »

  1. super la tarte! à refaire mais attention à la découpe des coings, c’est le plus dur à faire!
    Concernant la pâte, elle était très bonne, peut-on l’utiliser pour d’autres recettes?
    (excepté les tatins, j’ai vu que ça marche bien!)
    Merci encore pour ces bonnes idées!

    –> Oui, on peut l’utiliser pour toutes les tartes aux fruits (dans le sens normal !), et également en salé. On peut dans ce cas remplacer la purée d’amande par de la purée de noix de cajou.

  2. Faite et refaite, merci pour cette belle recette! J’ai juste rajouté un peu de zeste et de jus de citron.

  3. Quelle bonne idée cette tatin de coings !
    Ici -(Agadir-Maroc)- les coings sont très appréciés dans les tagines.
    Actuellement il y en a en grandes quantités sur les marchés (souks)
    j’aime et les utilise beaucoup en compote, nature ou avec des pommes, mais « en tatin » je n’y avais pas songé : merci CLEA pour cette excellente idée.

  4. Je n’avais jamais cuisiné les coings, voilà une bonne chose de faite !
    Coriaces les bestioles. Quant à la pâte à la purée d’amande, j’ai bien cru que ça ne donnerait jamais une pâte… Et si !
    La tarte est au four, elle est belle, je ne douterai plus de tes recettes :D

  5. Bonjour,
    je ne suis pas spécialiste en pate à tarte,déconseillez-vous la purée d’amande complète dans cette recette?merci.

    –> Pas forcément, mais c’est un peu moins fin.

  6. Pour couper les coings , j’utilise un coupe pain sur socle , après c’est plus facile à éplucher . Pour faire de la bonne gelée ne pas frotter le dépôt qui est sur la peau car il contient de la pectine qui renforcera l’action des pépins (mis dans une étamine) .C’est encore + facile si on utilise un extracteur vapeur . Avec la pulpe cuite en rajoutant du sucre cela fait de merveilleuses pâtes de fruit qui se conservent très bien . Le coing en légume accompagne avec bonheur les viandes blanches .
    Pour la tatin de coings que je fais depuis longtemps je précuits les quartiers au M.O. (certains ne seront pas d’accord , je sais !)
    En tout cas avec les coings tout est bon et je ne parle pas de leur parfum qui embaume la maison !La mère d’une amie les coupe en fines lamelles qu’elle fait sécher doucement au four . Elle les utilise ensuite en tisane pour soulager les mauvaises digestions .

  7. bon, testée puisque tellement tentante….mais je ne comprends pas mon loupé.les coings etaient trop durs, pourtant temps de cuisson dépassé (peut etre alors coupés trop gros?) et il n’y avait pas l’effet tatin, un peu caramémisé…..peut etre dois-je y aller plus fort sur le sucre? j’aimerais tellement la reussir!

    –> Parfois les coings sont vraiment récalcitrants. Est-ce qu’ils ne sont pas un peu « vieux » ? Il faut effectivement les couper plus fin et les cuire plus longtemps dans ce cas. Plus secs, ils sont moins juteux, moins sucrés, dont caramélisent plus difficilement. On peut mettre un peu plus de miel ou de sucre.

  8. Je suis débutante en coing et ça m’intrigue : pourquoi faut il enlever les « poils » de la peau du coing avant le les couper ?

    Testé cette recette http://www.cleacuisine.fr/petits-gateaux/muffins-a-la-rhubarbe/ en remplaçant la rhubarbe par 3/4 de coing et quelques bouts de pomme légèrement compoté, c’est trop bon !

    –> Les coings qui n’ont pas du tout été frottés gardent une pellicule très collante quand on les épluche. Mieux vaut s’en passer !

  9. Miam. Pour varier, testez les coings en croûte:
    2plucher les coings et les débarasser de leur coeur, les passer un coup à la vapeu pour les attendrir un peu, et les emballer dans une pâte à tarte confectionnée avec du vin blanc à la place de l’eau, en mettant au centre des coings un peu de sucre complet et de beurre. Bien fermer et dorer à l’oeuf avant d’enfourner… ça a fière allure et c’est bien bon!

  10. Délicieuse recette, je l’ai testée hier. J’ai rajouté un peu de caramel fait maison sur le dessus de la tarte . Je l’ai servie tiède avec de la crème fouettée et un pot de gelée de coings, j’ai eu un beau succès! Merci

  11. comment remplacer la farine dans la cuisine de tout les jours? Je dois faire à manger pour une personne agée qui est devenu allergigue au gluten. Des idées pour un menu pour Noel dans ce sense? Excusez mon français basic, je suis americaine d’origine mexicaine. PS Nous mangeons beaucoup des coings au Mexique. Possible de les acheter congelées hors saison? Merci

    –> Je n’ai jamais trouvé de coings surgelés.
    Pour ce qui est des recettes sans gluten, vous trouverez plein d’idées sur les blogs « sans gluten », mais ce n’est pas ma spécialité. Vous pouvez réaliser des mélanges à base de farines sans gluten (riz, châtaigne…), de fécules, de poudre d’amande…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>