Confiture et pâte de coing

Depuis quelques jours, plusieurs lectrices me demandent ma recette de pâte ou de confiture de coing. « Ma » recette ? En réalité, ce n’est pas du tout la mienne, mais plutôt celle de ma maman, qui la tenait de sa propre maman… Une vraie recette de famille, à réaliser à quatre mains., et qui se donne comme on confie un secret. Comme nous avons eu la chance d’hériter de plusieurs kilos de coings ce weekend, nous en avons profité pour embaumer la maison, et confiturer à trois générations (la dernière observant les opérations bien sagement depuis le porte-bébé !). S’il faut avoir du temps devant soi pour les regarder cuire, cette pâte et cette confiture ne sont vraiment pas compliquées à réaliser. Si vous avez la chance d’avoir des coings sous la main, plus d’excuse ! Notez bien que nous réalisons en général confiture et pâte de coing en même temps, dans deux casseroles différentes. Les deux recettes sont donc entremêlées.

Je profite de ce message pour signaler que je serai très peu présente sur ce blog pendant un bon moment. J’emménage enfin dans mon nouvel appartement, remis à neuf pendant plus d’un mois et demi par Ludo himself (clap clap !), où nous n’aurons pas internet avant la Saint Glinglin la fin du mois, si tout va bien (le transfert a été demandé fin août, pourtant… Vous êtes client de Neuf-SFR ? Ne déménagez pas !). Je tâcherai de revenir de temps en temps m’occuper du concours de recettes et répondre à vos questions. Merci de vous armer de patience :)

coing

Confiture et pâte de coing

2kg de coings
1kg de sucre de canne blond

Frotter les coings avec un torchon pour les faire briller. Surtout, ne les lavez pas, ils se mettraient à coller ! Éplucher et déposer les épluchures dans une marmite. Tailler les coings en morceaux dans un saladier, sans s’appliquer et sans chercher à les trancher en deux ni en quatre. Il faut plutôt les « déchirer » grossièrement à l’aide d’un bon couteau. Garder les trognons, les couper en deux et les mettre avec les épluchures dans la marmite. Ajouter de l’eau à hauteur. Porter à ébullition et laisser cuire 20mn environ.
Filtrer l’eau de cuisson dans le saladier contenant les coings. Jeter les trognons et les épluchures. Verser les coings et l’eau dans la marmite, et cuire 30mn environ, jusqu’à ce que les coings soient bien cuits.
Prélever 500g de coings cuits pour la pâte. Passer au moulin à légumes. Ajouter 250g de sucre. Placer dans un faitout et laisser dessécher sur feu très doux, sans couvercle. Cela prend une heure environ ! Lorsqu’elle est suffisamment desséchée, étaler sur une plaque recouverte de papier cuisson, et laisser sécher pendant quelques jours.
Mouliner le reste des coings. Mélanger avec l’eau restante et 750g de sucre. Laisser cuire sur feu très doux. Une fois  que la confiture est belle (au bout de 45mn environ), mettre en pots.

patecoing

Pas assez de coings pour faire de la pâte et de la confiture ? Profitez-en quand même dans un bon crumble !

52 réflexions au sujet de « Confiture et pâte de coing »

  1. bonjour , après avoir fait gelée et confiture de coing j’ai raté ma pate à coing ,elle n’est pas assez ferme après 24 heures au frigo .que faire ? tout jeter . merci à vous de me renseigner . Vous remerciant de l’attention que vous porterez à ma demande , Recevez mes sincères salutations marcel chicot

    –> Pour ma part, je laisse déshydrater la pâte de coing pendant 1h dans un faitout sur feu très doux, puis je la lisse sur une plaque et je laisse à l’air libre pendant environ 48h. Je pense que cette étape du séchage à l’air libre est indispensable pour qu’elle s’assèche, je ne crois pas que cela puisse se faire au frigo…

  2. ENVI DE FAIRE DE LA PÄTE DE COING, je suis tombé sur votre recette et me dépêche de la mettre en pratique!
    Merci pour la recette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>