atayefs2

Mezzé libanais (et végétarien)

Objectif atteint : il a suffi que je me plonge dans Liban, le dernier livre de Linda Louis, pour être prise d’une envie irrépressible d’organiser un grand mezzé à la maison. Prétexte idéal pour convier une bande d’amis pas du tout réfractaires à l’option végétarienne…

Au menu : 3 salades, 3 dips, 3 petits plats et 3 desserts. Tout par 3 – je me demande encore si c’est le hasard qui a voulu ça…

mezze-liban2

En guise de salade, j’ai opté pour l’incontournable taboulé libanais, avec beaucoup d’herbes et très peu de boulgour. Pour 6-8 personnes, j’ai mélangé 2 c. à soupe de boulgour fin (cru), 2 bouquets de persil plat, 2 oignons nouveaux finement émincés et du sel. Pas de tomates, ce n’était pas la saison, mais elles auraient été bienvenues. J’ai mouillé le tout d’huile d’olive et de jus de citron, et ajouté un bouquet de menthe ciselé au dernier moment.

Autre salade : un mélange de fonds d’artichauts, de fèves, de roquette et d’olives Kalamata. Le tout était agrémenté d’oignon nouveau haché, de persil plat ciselé, de sel, de jus de citron et d’huile d’olive.

Pour clore le volet « verdure », j’ai mélangé des coeurs de salade verte bien croquants avec un peu de coriandre hachée et une sauce façon « salade fattouche » (2 c. à soupe de mélasse de grenade + 4 c. à soupe de tahin + 2 gousses d’ail + un peu d’eau).

Côté « dips », difficile de se passer du houmous. Je l’ai réalisé en suivant ma recette de base, sans oublier de retirer les petites peaux des pois chiches (c’est long, mais ça vaut le coup) et en rallongeant le tout d’un peu de yaourt de brebis à la grecque. Pas orthodoxe mais délicieux !

Pour le caviar d’aubergine et le mouhammara aux poivrons, j’ai opté pour des produits surgelés qui m’ont facilité la tâche et évité d’acheter des légumes frais hors saison… Le muhammara est une tartinade aux poivrons grillés, cerneaux de noix et mélasse de grenade. C’est le bol qui a eu le plus de succès ! Vous en trouverez une recette dans le livre de Linda ou bien chez Clotilde.

J’ai servi les tartinades avec du pain libanais et des tranches d’aubergines grillées. Chacun s’est amusé à garnir le pain ou les aubergines avec des salades et des dips et à rouler le tout.

Côté petits plats, j’avais préparé des falafels aux fèves et aux pois chiches en suivant ma recette préférée, le tout accompagné de sauce tarator (tahin, ail, jus de citron, allongée d’eau). Et j’ai pioché deux très jolies recettes dans Liban : des fatayers (chaussons de pâte style pizza, garnis d’épinards, de blettes, de pignons, d’oignon rouge et de sumac) et des cigares aux feuilles de filo, à la feta et au persil plat. Cette dernière recette requiert normalement du fromage halloumi, que j’ai remplacé par du manouri (disponible dans mon magasin bio). Elle a eu un succès mérité !

atayefs2

Pour le volet sucré, je me suis amusée à réaliser des baklavas aux amandes, pistaches et pignons. C’est beaucoup plus simple et rapide à faire que je ne me l’imaginais, en revanche il faut effectivement y mettre la dose nécessaire de beurre et de sirop au sucre ! Mais le parfum de fleur d’oranger qui embaume toute la maison après ça vaut son pesant de cacahuètes…

Mon coup de coeur : la recette des atayefs, petites crêpes roulées en cônes et garnies d’une crème à base de mascarpone, de ricotta, de fleur d’oranger et de pistaches concassées. Je la referai, c’est sûr, avec certainement des variantes à la clé…!

Les deux recettes des desserts figurent également dans Liban. Pour le troisième, mes invités apporté des verrines de flan libanais (mouhalabia) à base de lait, de maïzena et d’eau de fleur d’oranger – un régal.

Bon… A vous de jouer ?  ;)

Pour les courses spécifiques :liban
– eau de fleur d’oranger, mélasse de grenade : marque Mymouné, sur internet. Mais j’aurais pu les acheter à l’épicerie Arax, bien connue des grenoblois (rue de Turenne), avec le pain libanais, le sumac et le zaatar.
– feuilles de filo : en grande surface, marque Croustipâte. Je n’en ai jamais trouvé en bio…
– pour le reste : tahin, manouri, feta, etc. – en magasin bio.

Pour le rétroplanning :
– 2 jours avant : les dips et les sauces
– la veille : les desserts, la pâte à falafels, les garnitures des fatayers et des cigares.
– le jour J : les salades, les fatayers, les falafels et les cigares.

48 réflexions sur “ Mezzé libanais (et végétarien) ”

  1. Bonjour Cléa,
    Je pense que nous aurions été beaucoup de monde à vouloir être dans ton salon pour goûter tout ces bons plats. Pour ce qui est du houmous j’ai adopté ta recette depuis que j’ai ton livre sur les pâtes à tartiner.

  2. Tu donnes vraiment envie de se lancer dans un mezzé maison et aussi de courir se procurer le livre de Linda! Je prends note des vinaigrettes et sauces pour l’instant. Et j’attends des jours où j’aurais plus le temps de concocter une si jolie table gourmande… car le mezzé comme une soirée tapas, c’est long à cuisiner…

  3. Et tu nous invites ? Non parce que ça a l’air tout prêt et moi je suis prête à manger ! Les photos mettent vraiment l’eau à la bouche… et j’adooore la cuisine libanaise !

  4. Ha ha! Grâce à toi, « Liban » est devenu ma lecture du soir…(Oui, parce que ce livre est non seulement une mine de bonnes recettes, mais aussi un vrai livre « à lire », avec des belles, gourmandes, averties descriptions de cette cuisine délicieuse…)
    Ce mezzé est parfait, merci de nous le montrer, c’est une merveilleuse mise en appétit! Les atayefs, j’étais réticente, mais à voir ta photo, j’ai juste envie de les faire là tout de suite!
    Merci pour tes conseils pratiques, et mille fois bravo!

  5. Merci d’avoir pris le temps de tester mes recettes Claire ! Je suis ravie qu’elles t’aient plu, notamment les atayefs, si frais et si gourmands. Ce billet est l’occasion aussi pour moi de découvrir certaines de tes recettes que je vais aussi tester à mon tour comme ta version de falafels :)

  6. Oh que ça me plait!!! J’ai mangé un mezzé végé au restau il y a peu et depuis je me dis qu’il faut qu’on se fasse une soirée libanaise à la maison….voilà un beau rappel!

  7. Huuum, que ça a l’air appétissant ! Et moi qui raffole des mezze libanais, je suis servie ! Tout ce que tu as préparé me donne envie d’organiser une soirée entre amis pour cuisiner tout ça ! Je ne connaissais pas du tout les atayefs, prochain essai culinaire… Merci encore pour ce bel article !

  8. Extra ce reportage! Il me semble avoir déjà vu un aperçu de ce livre dans le magazine Zeste mais leur article ne m’avait pas donné envie de tester les recettes du livre alors que là … Ta photo des atayefs est plus belle que celle du livre (que j’ai feuilleté sur La Plage). Et bravo pour le rétro-planning car je m’étais demandée comment tu avais réussi à faire tant de plats! Y a plus qu’à!

  9. J’ai feuilleté le livre de Lilo et comme tous les précédents, il donne l’eau à la bouche et nous fait voyager !
    J’ai vu du sumac chez Arax pour les Grenobloises (et de la mélasse de Grenade mais celle que toi et Lilo recommandez m’inspire plus !) ! Et pour les personnes qui sont à Lyon, il y a Bahadourian et on trouve du Za’atar dans un petit commerce bio du 7eme !
    Les baklavas revus par Lilo feraient merveille aussi !
    http://www.cuisine-campagne.com/index.php?post/2012/02/04/Baklavas-v%C3%A9g%C3%A9taliens
    Merci d’avoir partagé ce repas, ça nous donne envie de tenter l’expérience tout mezze !

  10. Waouuhh !! Photos magnifiques qui donnent envie ! J’adore la cuisine libanaise et le principe du mezzé où il y a plein du bonnes choses à déguster. Bon c’est décidé, ce we c’est mezzé libanais entre copains ! Merci Cléa.

  11. Comme tout ça fait envie !!!
    Je suis une grande fan de cuisine libanaise ! et de tes falafels aux petits pois, testés et approuvés pour mon anniv l’an dernier avec des rekakats (cigares au fromage) aussi !

  12. Est-il possible de trouver de la mélasse de grenade en Suisse (Lausanne) et dans quel magasin ???
    J’en cherche partout sans succès. Merci si quelqu’un a une piste

  13. Et bien, 1. j’aimerais être pas loin de chez toi et 2. j’aimerais être ton amie (OMG, les falafels !)
    Super ce repas, gros travail et un très joli résultat que j’aurais aimé croquer !

  14. Comme ça donne envie! J’adore la cuisine libanaise. Chez nous, c’était le seul moment où mon père daignait cuisiner: il est lui-même moitié syrien. J’ai déjà Recettes végétariennes du Liban, que j’aime beaucoup car simple et clair, mais qui manque un peu de fantaisie (pas de photos…). Je ne connais pas Linda Louis et comme j’habite à l’étranger, avant de commander je voulais m’assurer que le livre est bien végétarien. Pourrais-tu me renseigner s’il te plait Cléa?
    Merci!

    –> Oui, il est 100% végétarien !

  15. Salut !

    Merci pour l’article ! J’avais une question: je suis à la recherche de pains libanais et je n’en trouve pas dans le département du 92 et je voulais te demander si tu en connaitrais par hasard ? Merci d’avance.

    –> Je n’ai pas d’adresse précise à vous donner, il faut chercher du côté des épiceries orientales…

  16. Ah mais c’est horrible de lire tout ça un vendredi à 11h30!! La faim me tenaille et le temps manque pour concevoir tout ça!!! mais qu’est ce que ça fait envie!!

  17. Pff, dès que j’ai accouché, à moi le taboulé et autre joyeusetés ( Ben oui, plus motivée pour désinfecter mes crudités et autres herbes…). J’ai craqué et commandé le livre, pour rêver un peu en attendant… Petite question, pour les cigares, Linda recommande une cuisson dans l’huile, qui m’emballe moyennement, et vu la coloration des tiens, j’ai plutôt l’impression que tu les as fais cuire au four. Si oui, le résultat est quand même croustillant? Merci!

    –> Je les ai faits cuire à l’huile, comme l’indique Linda. Puis simplement réchauffés au four…

  18. Je me suis acheté il y a peu « Recettes végétariennes du Liban », mais je sens que je me laisserai vite tenter par celui de Linda Louis aussi…

    Je vois qu’Eugenie a déjà donné des adresses à Lyon où trouver des produits libanais.
    J’en rajoute une autre à Villeurbanne: le traiteur libano-arménien Sassoun (cours Emile Zola, près du métro République, en direction de Charpennes): ils ont une petite partie épicerie avec entre autres de la mélasse de grenade, du zaatar, de l’halloumi… Et dans la partie traiteur, outre les grands classiques (hummous, caviar d’aubergines, feuilles de vigne, yaourt au concombre, etc.) il y a une sorte de mouhammara sans poivrons (à base de noix, chapelure et mélasse de grenades) qui est vraiment à tomber par terre, et aussi (quand on a de la chance, vu qu’ils n’en font pas tous les jours) de petites brioches en forme d’anneau fourrées aux fromage et couvertes de graines de nigelle qui sont un vrai délice (je ne connais pas leur nom libanais ou arménien, ce qui fait que hélas je n’ai jamais réussi à trouver la recette). Le seul problème, c’est que comme ce n’est pas très loin de chez moi, ça me rend un peu flemmarde quand il s’agit de cuisiner libanais moi-même :-)

  19. Mazette, quel travail ! Je n’en reviens pas, tout à l’air si tentant que j’ai envie d’un mezze, là tout de suite à 7h45 du mat ! Je m’en vais de ce pas découvrir le livre de Linda…
    Belle journée à toi Cléa :)
    Marie

  20. cru le boughour? on ne le cuit jamais?

    –> Pas dans cette recette. C’est du boulgour fin. Il gonfle dans le jus de citron et l’huile d’olive.

  21. Bonjour et merci pour ces petites merveilles qui donnent l’eau à la bouche…
    Juste une petite question : Ce menu mezze convient pour combien de personnes environ, svp ?
    Merci et belle journée à vous !

    –> Environ 8-10.

  22. Merci pour ce post et toutes ces recettes alléchantes, c’est la 2e fois ce soir que je fais un repas libanais en m’inspirant fortement de cet article, donc je voulais te remercier car c’est à chaque fois un grand succès !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>