Falafels de pois chiches et de petits pois

Celle-ci, je ne pouvais pas ne pas la partager… Elle est dans mon livre Veggie, et depuis que je l’ai mise au point je la fais régulièrement, surtout au printemps et en été quand les fèves, les petits pois et l’edamame nous tendent les bras.

Car non, contrairement aux apparences, les falafels peuvent être super vite faits et ne nécessitent pas un bain de friture ! Ceux-ci sont prêts en une bonne vingtaine de minutes. J’adore les accompagner d’une petite sauce purée de sésame + yaourt + épices et d’une salade de crudités.

Prenez le temps d’enlever la peau des pois chiches et des fèves, si vous utilisez ces dernières… OK, ça rajoute dix minutes, mais ça change tout niveau texture, goût, et surtout ça améliore leur digestibilité.

falafels

Falafels de pois chiches et de petits pois

Pour 4 personnes

250 g de petits pois, fèves et/ou edamame(cuits, poids net)
200 g de pois chiches (en conserve ou cuits par vos soins, peau enlevée)
50 g de farine de pois chiches
1 oignon nouveau
5 tiges de coriandre avec leurs feuilles
1 c. à café rase de cumin en poudre ou de zaatar
4 c. à soupe d’huile de sésame toasté

Mixer les petits pois avec les pois chiches, la farine, l’oignon émincé, la coriandre (tiges et feuilles), le cumin et 1 c. à café de sel. Former une vingtaine de boulettes. Chauffer 2 c. à soupe d’huile de sésame dans une poêle, et placer le tiers des boulettes en les aplatissant légèrement. Cuire 3-4 mn de chaque côté sur feu moyen-vif. Egoutter sur du papier absorbant. Recommencer en ajoutant 1 c. à soupe d’huile et le deuxième tiers des boulettes. Terminer avec 1 c. à soupe d’huile et les boulettes restantes.

Servir avec une belle salade de crudités et des petits pains pitas. Accompagner d’une sauce au tahin et au yaourt (mélanger les deux ingrédients, saler et épicer avec du cumin).

53 réflexions au sujet de « Falafels de pois chiches et de petits pois »

  1. merci pour la rapidité de la réponse Cléa :) Je vais réessayer avec les fèves surgelées de chez Pic***

  2. Salut, j’ai lu sur d’autres sites que les falaf se font avec les pois chiches et les fèves CRUES et non cuites comme tu le dit. J’ai testé les deux méthodes (pas ta recette en particulier mais dans le même esprit) et la cuisson se fait encore plus simplement avec la méthode crue. Aussi, la peau des pois chiches est super digeste contrairement à celle des fèves qui est riche en tanins, et cela ne change rien à la texture, lorsqu’ils sont crus. En gros le seul problème est d’avoir à disposition un robot, pour les broyer, malheureusement je n’ai pas encore trouvé de méthode pour les faire manuellement.
    Aussi, je te conseille d’essayer d’épicer ça avec un paquet d’ail et de persil, ça change tout. Pour la sauce tarator, pas besoin de yaourt, le tahin suffit.

    Aller, suis mes conseils la prochaine fois que tu cuisine ça pour que tu puisses voir la différence, et n’oublie pas que l’improvisation et l’ouverture d’esprit est la clé de la cuisine de qualité!

  3. A Maxime, je pense que côté improvisation et ouverture d’esprit, chez Clea on est servis !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>