Cheese-cake à la japonaise

cheesecakejaponais

Il y a quelques temps, je vous parlais de ma passion pour la tarte au citron, qui n’a qu’une égale : ma passion pour le cheese-cake. Mais pas n’importe comment : ni pâteux, ni étouffe-chrétien, ni farineux… Non : le seul cheese-cake digne de ce nom doit être crémeux et fondre sous la langue. Pour tout vous avouer, j’ai découvert le cheese-cake de mes rêves au Japon. Mais pas dans un restaurant haut de gamme ni dans une pâtisserie de luxe, non… Dans un « family restaurant », soit l’équivalent de nos cafétérias d’hypermarchés, un dimanche soir, bien inspirée : Joyfull !

Je vous invite à visiter leur page web pour découvrir une cafétéria à la japonaise – même si vous n’y comprenez rien, les photos parlent d’elles-même ! Allez, on va faire le tour ensemble. Au menu, nous avons :

- la série « plats légers » (légers ??) : pâtes, gratins, salades, hamburgers, omelettes, currys, pizzas… En fait de « plats légers », ce sont les plats à l’occidentale (forcément, ça cale pas aussi bien que le riz blanc !)
- le grill : steaks hâchés et côtelettes au barbecue
- les plateaux : un bol de riz, un bol de soupe miso, un bol de pickles, parfois un peu de salade et toujours un plat à base de viande ou de poisson (très souvent frits).
- les plats légers « wafu » (à la japonaise) : de gros bols remplis de riz et surmontés d’une garniture (poulet grillé, thon cru…) ou bien des soupes de pâtes. Ma préférence allait toujours au tout premier de la liste : le negitorodon.
- les accompagnements à la carte : brochettes, fritures, pois salés, pieuvre grillée…
- les desserts : mille-crêpes, gâteau au chocolat, gâteau au thé, et… le fameux cheese-cake !

Le jour où j’ai goûté ce cheese-cake, j’ai su que c’était l’élu : je n’avais jamais rien mangé d’aussi délicieusement fondant et crémeux. Portée par mon enthousiasme, j’ai donc fait tous les grands magasins de la ville pour comparer les différents cheese-cakes : des soufflés, des new-yorkais, des sablés, des entartés, des gonflés, des dégonflés…

Mais aucun qui remporte mon suffrage. J’ai donc continué à aller régulièrement chez Joyfull sous des prétextes fallacieux (« J’ai pas envie de cuisiner », « on est juste à côté ! », « Tiens, un Joyfull qu’on a pas encore testé ! »), tout ça pour déguster mon merveilleux cheese-cake.

Et un jour, j’ai reçu d’une lectrice de ce blog la vraie recette du cheese-cake à la japonaise, que je viens de tester. Je rêvais de la réaliser avec du cream-cheese Philadelphia, mais comme on n’en trouve pas en France (mais pourquoi ????), je me suis rabattue sur de la ricotta. Le résultat était très proche de mes espérances, très fondant, et s’il aurait été encore meilleur avec du vrai cream-cheese, comme au Japon, j’étais vraiment satisfaite. Merci beaucoup pour cette recette, Trisha !

La recette de Trisha est disponible ici en anglais.

Voici également une petite traduction en français avec les adaptations que je lui ai apportées :

Cheese-cake à la japonaise

250g de cream-cheese ou de ricotta
3 oeufs
50ml de lait
80g de sucre
30g de maïzena
2 cuillerées à soupe de jus de citron
1/2 cuillerée à café de poudre à lever

Préchauffer le four à 175°C. Mélanger le fromage avec le lait, ajouter 50g de sucre, les jaunes d’oeufs, la maïzena, le jus de citron et la levure. Battre les blancs d’oeufs avec le reste du sucre. Ajouter les blancs battus dans la préparation précédente. Verser le tout dans un moule rond (avec papier cuisson) et faire cuire au bain-marie pendant 35-45 minutes. Bien laisser refroidir. Servir avec de la confiture de fraises (à réchauffer dans une casserole avec 1/2 cuillerée à soupe d’eau), soit étalée sur le gâteau soit servie à côté.

62 réflexions au sujet de « Cheese-cake à la japonaise »

  1. Bonjour,
    Une question me taraude; récemment de retour de Hong Kong, je cherche la recette d’un gâteau japonais (acheté chez Yamazaki sous cellophane) parfaitement blanc et moëlleux, dont le nom traduit était « milky steamed pudding », la liste des ingrédients mentionnant lait condensé, blanc d’oeuf et farine de blé (entre autres)…Une idée de la recette, surtout pour le mode de cuisson éventuel? Cela me semble s’approcher d’un cotton sponge cake ou d’un chiffon cake, mais … Je vais me lancer, si je ne trouve rien, car c’était un délice, fondant et doux…!

    –> Ou un manju ?

  2. Je viens d’aller regarder la recette des manju et je ne crois pas; il y a bien un mode de cuisson vapeur, mais le gâteau que j’ai mangé n’était pas fourré et avait une texture aérienne (certainement à base de blanc d’oeuf en neige); le manju me fait penser aux « bao tseu », brioche chinoise fourrée salée ou sucrée, cuite à la vapeur, dont la pâte est bien plus « compacte » que ce que j’ai mangé… Bah, j’ai 10 blancs d’oeufs à utiliser, suite à une opération crème brûlée, et la journée devant moi, alors je pense que je vais faire des essais… à suivre!

  3. Pour combien de personnes est cette recette qui me met l’eau à la bouche…Si pas malheur, il n’y en avait pas assez, je me ferai tirer les oreilles…!

    –> On va dire 6-8 !

  4. Bien envie de tester ton cheesecake à la japonaise :) Je me permettais de réagir sur ton blog pour répondre à HélèneV : j’ai l’impression que le nom du gâteau qu’elle recherche est le castella – ou kasutera en japonais -, un gâteau d’origine portugaise adaptée à la japonaise… La texture ressemble beaucoup ;)

  5. Bonjour Cléa,

    quelle taille pour le moule ?

    PS: un grand merci pour votre site pleins de délicieuses recettes ^_^

    Raphaëlle

    –> Plus c’est petit mieux c’est. Entre 20 et 24 cm.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>