tartelettesrhubfraises

Tartelettes fraise rhubarbe à la farine de seigle

Un petit air de déjà vu, ces tartelettes ? Normal, elles ressemblent énormément à celles qui trônent en couverture des Douze farines, Good to the Grain en VO. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que la forme « rustique » de ces tartelettes a plu : elle a été reprise sur de nombreux blogs, principalement anglo-saxons, ces derniers mois. Il faut dire qu’elle a un côté pratique indéniable : il suffit de diviser la pâte en autant de boules que de tartelettes, de les étaler directement sur les feuilles de cuisson, de les garnir et de replier les bords. Pas besoin d’étaler sur un plan de travail, de déplacer la pâte dans des moules – et accessoirement, pas besoin de moules à tartelettes. C’est de la vraie bonne tartelette free-style, ambiance rustique (on ne s’applique pas, ou si peu : faut juste que ça se tienne !).

Ici, je n’ai pas utilisé la recette du livre de Kim Boyce. J’avais lu je ne sais plus où (sur un blog anglo-saxon) cette semaine que la farine de seigle faisait merveille avec la rhubarbe. Dont acte : je ne pouvais pas ne pas tester ! Et j’ai vraiment bien fait : cette pâte à tarte est surprenante et délicieuse. Presque sablée, elle croustille sur les bords sans être cassante, et devient moelleuse sous les fruits sans être spongieuse. Parfaite ? Sûrement, jusqu’à la prochaine !

Quant à la garniture, plus simple, on ne fait pas : la rhubarbe et les fraises sont juste nappées d’un peu de miel et poudrées de cannelle. Quand on tombe sur un morceau de fraise, on a l’impression de croquer dans un bonbon. Comment dire ? C’est bon !

Tartelettes fraise rhubarbe à la farine de seigle

Pour 4 personnes

60 g de farine de seigle T130 (pas 170, surtout)
100 g de farine de blé T80
20 g de sucre de canne blond ou brun
60 g de purée d’amande (j’ai utilisé de la blanche mais je pense que la complète convient très bien)
2 c. à soupe d’huile d’olive
4 petits bâtons de rhubarbe
8 fraises
4 c. à café de miel
Cannelle en poudre

Préparer la pâte : dans un saladier, mélanger les farines, 1 pincée de sel, et le sucre. Incorporer la purée d’amande et l’huile. Sabler du bout des doigts. Incorporer un tout petit peu d’eau, juste assez pour pouvoir former une boule de pâte. Pétrir pour obtenir une boule homogène, puis diviser en 4 portions. Sur une feuille de papier cuisson, étaler chaque portion au rouleau pour obtenir 4 cercles. Au centre de chaque cercle, déposer l’équivalent d’un petit bâton de rhubarbe (épluchée et coupée en fins tronçons) et de 2 fraises (coupées en 4). Laisser au moins 2 cm de libre sur tout le tour. Napper d’1 c. à café de miel. Saupoudrer légèrement de cannelle en poudre. Replier les bords qui dépassent en les ramenant vers le centre. Cuire au four à 180 °C pendant 35 à 40 mn. Servir tiède ou froid.

49 réflexions sur “ Tartelettes fraise rhubarbe à la farine de seigle ”

  1. Hum… Oui, ça a l’air rudement bon…
    J’aime tous les ingrédients (farine de seigle, rhubarbe, fraise, miel & cannelle), mais j’avoue que je n’aurai pas pensé à les marier entre eux :-)
    Du coup, je suis vraiment curieuse du goût que cela pourrait avoir… Tu m’intrigues.

  2. Quelle frénésie de recettes ! Je suis presque en retard car en train de faire la brioche (elle est au frigo) pour tes croques aux petits pois. Mais j’y pense, je peux faire cette tarte demain soir…
    Entre les petits pois et la rhubarbe, tu nous régales.
    Merci beaucoup du tuyau concernant la température à coeur de la brioche. J’ignorais cette astuce.

  3. « Good to the grain » m’a été offert à sa parution par une amie… quel beau livre ! Je ne savais pas à l’époque qu’il sortirait en VF. C’est super ces « tartegalettes » sans moules, maintenant je ne fais plus que comme ça !
    Et une farine de plus sur ma liste d’achats : le seigle ! Merci pour cette appétissante suggestion

  4. Ca me va très bien les tartelettes sans moules !! car c’est tjs la galère ! et c’est écologique car moins de vaisselle !!
    demain comme je bosse pas je vais pouvoir aller sur le marché du village ( quelle idée de le mettre un vendredi aussi !!) et prendre des fraises ! Rhubarbe soit je vais en chercher à la cueillette soit je prends celle du congélo, miel j’ai (tjs) et farine de seigle j’ai (en provenance du moulin du coin) et bé on dirait que pour une fois j’ai ce qu’il faut !!!!

  5. Une recette fort à propos, mon jardin déborde justement de rhubarbe et de fraises !
    L’association fraise-rhubarbe je connais (j’en ai 2 pots de confiture en train de refroidir ^^) et je confirme pour ceux qui ne connaissent pas que c’est absolument génial, à essayer sans hésiter ! :)
    Quant à moi, je vais donc essayer cette recette dès ce week-end, elle fait carrément envie !!!
    Merci Cléa, encore une fois. :)

  6. C’est drole, j’ai moi aussi publié une recette de tartelettes rustiques aujourd’hui sur mon blog… J’ai vu pour la première fois ce type de tartellettes sur le marché de San Francisci et j’ai tout de suite adoré!

  7. Je testerai à l’occasion cette farine de seigle en pâte à tarte. Et c’est vrai que ces tartelettes sans moule sont géniales, je les avais aussi repérées dans le livre…

  8. Résultat très joli, j’adore le côté rustique et la simplicité de la recette – cela donne juste envie d’y croquer !
    Pourquoi ‘surtout pas 170′ – d’ailleurs, je ne connaissais que la T130 pour la farine de seigle, est-elle beaucoup plus raffinée que la 170 ?

    –> La T170, ultra complète, donne un résultat lourd et compact.

  9. Tiens c’est marrant, j’ai fait des scones à la rhubarbe ce matin (inspirés des tiens ;)) et j’ai pensé à la farine de seigle justement, mais damned, je n’en avais pas! Effectivement, dans Good to the grain il me semble qu’elle est associée aux fraises et ça fait très envie. Quant aux tartelettes rustiques c’est l’une de mes recettes fétiches depuis des années : un peu de pâte, trois lamelles de pomme et hop! Sauf que moi je ne replie même pas les bords. Paresse, quand tu nous tient!

  10. Bonjour, est ce qu’on peut utiliser seulement de la farine de ble? Ou le resultat ne sera pas le même? Merci

    –> On peut dans le sens où ça va se tenir, mais on perd l’intérêt du seigle (goût, texture).

  11. Rhôôô… On vient de se lécher les babines.

    Divines tartelettes agrémentées d’un vin blanc hongrois. Je suis une femme comblée : un énorme pied de rhubarbe dans mon potager, le petit livre sur la rhubarbe (demain on teste la tarte salée rhubarbe chèvre) et Clea qui ensoleille mêmes les pires jours de l’hiver.

    Merci Clea

  12. Testées et approuvées au dessert de midi; purée d’amandes complètes= léger goût de frangipane, qui se marie divinement avec fraises et rhubarbe. J’ai remplacé la cannelle par de la cardamome: excellent aussi.
    Le reste de ma rhubarbe vient de finir en compote avec les cerises qui restaient de l’an dernier au congélateur… une étoile de badiane pour parfumer…et en accompagnement de pana cotta à l’amande!

  13. Ôh comme elles sont belles ! Ma fois, c’est vrai, à quoi il sert de rouleau ??? De toute façon, les tartes aux fruits : aussitôt cuites, aussitôt partagées (entendez par là : « tout dégringole »), et aussitôt englouties !
    Merci Cléa et bon weekend gourmand !

  14. Superbe idée (ingrédients et présentation), qui peut sans doute être déclinée en version salée et me fait regretter de ne pas avoir acheté de rhubarbe au marché… et de la farine de seigle au magasin bio, vue mais jamais utilisée. D’ailleurs j’ai aussi vu de la farine de coco, est-ce que tu as déjà essayé d’en utiliser dans tes tartes ou gâteaux?

    –> Pas encore, mais cela ne saurait tarder.

  15. Déjà deux bonnes heures que je sillonne votre blog, essentiellement pour les recettes de tofu & co. Et terminer en beauté avec ces recettes de rhubarbe, fruit-légume que j’aime sans savoir comment varier sa préparation. Voilà une lacune comblée ! :-)
    Peut-être vous souviendrez-vous, je vous avais écrit il y a quelques années… pour vous demander le nom de la typographie de votre livre « Quinoa ». J’ai trouvé la réponse depuis, il s’agit de la police « ronda » :-)
    Et maintenant je vais poursuivre la composition de mes prochains bentos, en me plongeant dans votre autre livre que je possède, « agar-agar ». Et succomber à l’acquisition de « Mes p’tites gamelles »… :-)

  16. Bonjour Cléa,
    Il ne manque plus qu’à acheter de la rhubarbe car je reçois de fraises demain dans mon panier bio et le reste se trouve dans mes placards. une belle recette originale.

  17. C’est bon ? Ahhh oui, je veux bien te croire ! Elles sont magnifiques ces tartelettes.
    J’ai souvent utilisé l’astuce de replier la tarte sur les côtés (je suis pas une fainéante débutante) et c’est vrai que c’est pratique et joli ! Tu m’as donné très envie de tenter l’association rhubarbe/fraise et farine de seigle. Mmmm la gourmande en moi te dis merci !

  18. Depuis qu’elles côtoient toutes les deux mon marché, je fais des mariages rhubarbe fraise à n’en plus finir (crumble/clafoutis/crumble/clafoutis…etc) , l’amande faisant toujours partie du voyage. Impossible de ne pas me laisser tenter par ces tartelettes, aussi vite préparées qu’avalées ! Désormais ce sera crumble/clafoutis/tartelettes/crumble… Merci !

  19. Bonjour Cléa!

    Recette succulente comme toujours!
    J’avais une petite question cependant pour l’un de mes prochains articles : pour la fête de l’école de ma fille, j’ai réalisé des muffins aux fraises confites. Pour les décorer, j’ai utilisé la recette du glaçage à la fraise de ton livre P’tit Chef Bio. Ayant l’intention de publier ma recette sur mon blog car elle a eu son petit succès, je voulais savoir si tu me donnais l’autorisation d’y indiquer la recette de ton glaçage (en mentionnant sa provenance cela va de soi) ou préfères-tu que j’indique simplement la référence et libre à chacun d’aller consulter ton livre… Merci encore pour l’attention que tu porteras à ma requête.

    –> Tu peux la publier, en citant la source, puisqu’il ne s’agit pas de la recette en entier !

  20. Recette mise soigneusement de côté… ma rhubarbe semble apathique cette année, trop d’eau et pas assez de soleil. Espérons qu’elle soit simplement paresseuse et en retard ! Quant aux fraises… de l’eau rougeâtre, hélas.

    Je voulais aussi dire que j’ai acheté « Veggie », et que j’ai absolument adoré !! Je mettrai une critique sur amazon quand j’aurai réalisé un peu plus de recettes, mais pour l’instant, ce que j’ai vraiment aimé, c’est la philosophie du livre. Le végétarisme non revendicatif… je m’identifie totalement (impossible de me passer de poisson) !! Et les recettes testées étaient tellement bonnes que nous instaurons les « jeudis végétariens ». Un grand merci pour ces pages délicieuses à lire et à manger !

  21. chauffer ou cuire le miel est une erreur diététique grave, qui le rend toxique (cf. Ayurveda, science de la Vie développée depuis + de 5000 ans). Pourquoi ne pas l’ajouter après cuisson ?

    –> Faites comme vous le sentez !

  22. Je viens d’acheter le livre ( qui est magnifique) et j’ai tout de suite reconnu les tartelettes mais je n’ai pas encore essayé de recette, j’avais des fraises et de la rhubarbe mais j’ai juste fait une compote, dommage.

  23. Bon alors je suis la seule à les avoir ratées, si je comprends bien, ces tartelettes… Les miennes avaient beaucoup plus l’air rustique que l’air de tartelettes à vrai dire. La farine de seigle que j’avais trouvée disait « type complète », sans numéro, alors je stressais à l’idée que ce soit celle qu’il ne fallait surtout pas utiliser (on a les angoisses qu’on peut dans la vie). Mais j’avais tort de me faire du souci à ce sujet car de toute façon j’ai foiré la pâte. C’est ma malédiction culinaire personnelle, la pâte… Il n’y a jamais assez d’eau, jusqu’au moment où il y en a trop. (C’est comme les avocats à transition de phase du supermarché, ils sont durs, ils sont durs et puis hop tout d’un coup ils sont tout noirs…)

  24. J’ai acheté le livre. Je l’ai lu de A à Z. J’ai fait ces tartelettes, comme dit dans le livre et en associant rhubarbe et fraises. Mes enfants qui n’aiment pas la rhubarbe ont eu envie de goûter tellement c’était joli. Ils ont ainsi découvert que la rhubarbe c’est hummmm.
    Maintenant j’ai plein de paquets de farine à stocker parce que envie de faire plein d’essais.

  25. Bonjour!
    J’ai testé cette recette, en apportant quelques changements, pas de rhubarbe ni de cannelle (j’ai un difficile à la maison) et j’ai utilisé de la farine T110 et T80. Un délice que je pense refaire mais avec tout les ingrédients cités dans la recette!

  26. Bonsoir Cléa,
    J’aimerai savoir quel papier cuisson achètes- tu car celui que j’utilise (acheter en magasin bio) me colle à chaque fois mes préparations. En voyant que cela commençait à coller j’ai utiliser des moules à tartelettes. Le résultat est délicieux. A refaire.

    –> J’utilise très peu le papier cuisson. Je farine pas mal et j’ai une feuille de cuisson en silicone naturel. Sinon, j’achète le papier qui colle en magasin bio : en l’huilant un peu, ça dépanne.

  27. Merci beaucoup pour ta recette, c’est une tuerie ! testée ce matin et approuvée au dessert :-)
    je ne pensais pas que l’intérieur serait si fondant et moelleux avec si peu d’ingrédients, et l’extérieur légèrement croustillant…
    à refaire sans hésiter !!

  28. Comme le printemps a été très pluvieux et frais en Normandie, plein de rhubarbe mais pas de fraises dans le jardin. Alors j’ai remplacé les fraises par des oranges et c’est ma foi très bon.

  29. Excellente recette, tartelettes servies tièdes avec compote rhubarbe/fraise glacée et des fraises macérées au sucre à t° ambiante.
    Servi au même repas, en apéritif, le croque-sandwich petits pois/chèvre en petites portions (foccace à la place de la brioche, faute de temps).
    Les invités vous remercient…

  30. Recette testée et approuvée cet après midi avec une petite variante aux framboises. Les recettes du livre (tres beau) m’intimident un peu, dès que tu passes par là, c’est plus abordable, est-ce l’effet Cléa? ;-) J’adore le goût et la texture des pâtes à la purée d’amande, c’est vraiment très bon, croustifondant. J’ai publié « ma » version avec un lien vers ta page. Merci!

  31. Bonjour,
    la recette a l’air très appétissante !
    Peut on utiliser ces proportions pour faire une grosse tarte (plat de diametre 25cm) plutôt que 4 petites ?
    Aussi, j’ai beaucoup de mal à réussir mes pates à tarte – qui deviennent souvent hyper dures apres cuisson. Suivant les recettes, il faut à peine pétrir, ou bien suffisamment longtemps. Qu’en est il de cette pate à tarte ?
    Merci pour toutes vos délicieuses recettes,
    S.

    –> On peut tout à fait faire une grande tarte. Pour toutes les pâtes à tarte, il faut pétrir pour obtenir une boule de pâte homogène, mais jamais plus, sinon elle sera trop dure après cuisson.

  32. Allo!

    J’ai testé ces superbes tartes! Elles ont disparues avant les photos… promis je fais les refaire! Une superbe idée!!
    Encore merci. Ici je n’ai pas encore trouvé d’étal avec des kgs de rhubarbe mais bon ça s’en vient peut être!
    Curd en cours… miam!

    A bientôt
    Céline

  33. J’ai acheté ce livre fin juin et certaines farines que je ne connaissais pas, farine de Teff et de Kamut, j’ai déjà testé une dizaine de recettes, toutes géniales : les muffins en particulier ont une superbe consistance et sont excellents et la brioche à la farine de kamut est extra.
    Par contre je n’ai pas encore testé ces tartelettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>