Boulettes de sarrasin à la sauge, au parmesan et à la mozzarella

Rien ne se perd, tout se transforme… c’est un peu la devise du concours de recettes de cuisine organisé par France Nature Environnement auquel je vous invite à participer, puisque je serai amenée à en juger le résultat !

De mon côté, rien ne se perd non plus, et surtout pas les restes de pain… Plus il en reste, mieux c’est : la saison de la panzanella bat son plein, et il n’y a pas de saison pour le pudding (toujours meilleur d’une fois sur l’autre, isn’t it?). Quand il reste aussi des céréales, c’est encore mieux, car avec des céréales, du pain et de l’oeuf, on fait… des boulettes ! Quinoa, riz et sarrasin se prêtent très bien au jeu. La sauge, seule herbe aromatique rescapée des fortes chaleurs qui ont envahi nos balcons pendant 5 jours, est aussi une warrior des boulettes, et une de mes herbes chéries de l’été (elle change littéralement la donne dans les tartes aux tomates et les poêlées de petit-épeautre…). Dedans ? Mozza, gruyère, tomme de chèvre… Là, c’est vraiment vous qui voyez.boulettes-sarrasin

Boulettes de sarrasin à la sauge, au parmesan et à la mozzarella

Pour 2 personnes

50 g de sarrasin grillé (kasha)
4 grosses tomates
1 œuf
10 feuilles de sauge fraîche
20 g de parmesan râpé
50 g de pain complet (même rassis)
150 g de farine de blé + un peu pour fariner
100 g de mozzarella de bufflonne
Sel marin
2 c. à soupe d’huile d’olive

Placer le sarrasin dans une passoire fine et passer rapidement sous le jet du robinet. Mettre dans une casserole et ajouter deux fois le volume du sarrasin en eau (soit, pour 50 g de sarrasin, 110 ml d’eau). Porter l’eau à frémissements et cuire pendant 3 mn sur feu doux.
Laver les tomates et ôter les queues. Couper en morceaux. Placer dans un faitout. Faire cuire sur feu moyen, sans couvercle, pendant 5 à 8 mn, jusqu’à ce que les tomates soient défaites.
Mixer ou battre à la fourchette le sarrasin avec l’œuf, les feuilles de sauge, le parmesan, le pain émietté et la farine. On doit obtenir une boule de pâte non collante. Fariner un peu si nécessaire.
Sur le plan de travail fariné, diviser la boule en 2, puis chaque moitié en 2, et chaque morceau en 4, pour en obtenir 16. Former des boulettes en faisant rouler chaque morceau entre les paumes des mains, sans appuyer.
Couper la mozzarella en 16 cubes. Placer un cube au cœur de chaque boulette, et rouler à nouveau entre les paumes des mains.
Chauffer l’huile dans une large poêle. Cuire les boulettes par fournées de 8, sur feu moyen à vif, 5 minutes de chaque côté. Placer sur une assiette recouverte de papier absorbant.
Servir chaud, avec la poêlée de tomates.

16 réflexions au sujet de « Boulettes de sarrasin à la sauge, au parmesan et à la mozzarella »

  1. Mmm ça a l’air bien bon ! En plus, je me suis demandée cette semaine que faire avec le kasha qui traine dans le placard… ça tombe pile poil ;)

  2. J’ai très envie d’essayer mais je suis sans gluten car allergique. Par quoi peut-on remplacer le pain et la farine de blé ? Merci Cléa. J’aime beaucoup tes recettes !

    –> On peut prendre du pain sans gluten et une farine de sarrasin.

  3. Miam, ça me donne très faim tout ça et je suis toujours preneuse des recettes qui plaisent aux plus petits (qui grandissent à force!)…

  4. Encore une petite recette qui me plait bien!! Je vais inviter une amie à visiter votre blog : elle me demandait aujourd’hui que faire avec du sarrasin: ça tombe bien!! Merci pour idée sympa (une de plus;-))

  5. Je l’avais repéré quand tu publiais chez HelloFresh (qui n’a pas marché longtemps apparemment..) J’avais même, à force de voir des recettes appétissantes de sarrasin, chez pas à pas, toi ou d’autres, enfin jeté mon dévolue sur un paquet de kasha… J’ai bricolé avec mais si je revenais à ces boulettes ? La sauge est trop souvent oubliée j’ai l’impression, pourtant c’est un régal qui fait un apéritif (feuilles revenues dans de l’huile d’olive ou b*$r** puis parsemées de fleur de sel) délicieux !

  6. Bonjour Clea,
    Je profite de ton blog pour te poser une question. Je viens de faire la glace au sésame noir dont tu donnes la recette dans Sat’info (ça a l’air d’être une tuerie d’ailleurs !!) et je suis étonnée par la consigne de mettre la préparation au réfrigérateur. Il ne faut pas la mettre au congèl ? Seulement au moment de la passer en sorbetière ?
    Merci d’avance pour ta réponse,
    Marion

    –> Non, il y a deux étapes :
    - frigo après la préparation pour que le mélange soit bien bien froid
    - sorbetière (c’est elle qui fait le boulot de « congeler » la préparation)
    - congélo uniquement pour les restes, mais il n’en reste jamais !

  7. Testée et approuvée, même sans sauge c’était délicieux ! Moi qui ne savais plus comment manger le Kasha, je suis très contente d’avoir essayé ta recette.
    Merci !

  8. Bonjour !
    Merci pour ce blog, que j’aime beaucoup :)
    une question : j’ai du sarrasin mais non grillé, donc simplement la graine, est-ce que la recette fonctionne quand même ? (désolée, c’est sûrement bête comme question mais je découvre le sarrasin…)
    Mille mercis d’avance !

    –> Ca fonctionne, c’est juste moins goûtu !

  9. Merci Cléa pour cette recette, mon fils en raffole tellement que je suis obligée de le limiter en quantité!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>