Terrine divine de potimarron et pignons

cakepotimarron

Youpi, c’est l’automne ! Enfin… les températures ne me donnent pas forcément raison, mais les couleurs des jardins alentours, si. De ci, de là, murissent de magnifiques courges et de ronds potimarrons, comme petit avant-goût des saveurs automnales. Vous l’aurez compris, j’aime l’automne à la folie, et surtout j’aime fêter la fin de l’été et des fortes chaleurs lorsque les figues et les courges pointent leur nez.
Le potimarron fait partie de la famille des courges, mais son goût très doux rappelle celui de la chataîgne, d’où son nom. Pour moi, il est surtout extrêmement proche du potiron japonais, le kabocha, que j’ai aimé deguster à toutes les sauces pendant mes années japonaises : dans la soupe miso, en tempura croustillante, ou en purée toute simple…
Le potimarron fait partie de ces légumes génialissimes que l’on peut cuisiner à toutes les sauces : salé, sucré, voire les deux à la fois.
J’aime en faire un gâteau tendre et épicé pour les goûters d’hiver, ou encore un gratin fondant et crémeux pour fêter l’arrivée de l’automne.
Mais ma recette préférée toutes catégories confondues, c’est certainement cette terrine. Elle est fondante, divine, à tomber par terre ! Elle a sa place en entrée sur les tables de fête, ou bien comme plat principal avec une salade pour un repas léger.

cakepotimarron2

Terrine divine de potimarron et pignons

Pour 8 personnes

400g de potimarron en purée (couper le potimarron, le cuire à l’étouffée, l’éplucher et le réduire en purée)
10 cl de lait (soja ou vache)
3 oeufs
50g de farine T80 ou blanche
2 cuillerées à soupe d’huile d’olive OU 50g de beurre fondu
90g de gruyère ou comté râpé
2 cuillerées à soupe de crème liquide (de soja ou « normale »)
15 olives vertes coupées en rondelles (facultatif)
30g de pignons

Mélanger le potimarron en purée avec le lait. Dans un autre bol, mélanger les oeufs, la farine, l’huile, le gruyère râpé, et la crème. Ajouter la purée de potimarron en mélangeant. Ajouter pour finir les olives en rondelles. Déposer une feuille de papier cuisson dans un moule à cake. Au fond, répartir les deux tiers des pignons. Verser la pâte. Recouvrir avec le reste des pignons. Cuire 45 mn au four à 200°C. Laisser refroidir et servir bien froid.

Accord mets/vin, par Cécile de Chez Valentine :

Une terrine douce, onctueuse, un rien sucrée et très parfumée, qu’il ne faut pas agresser avec le vin. Avec ses pignons et ses olives qui font penser à la méditerranée, il est recommandé de préférer les vins qui font saveur et couleur locale. Un rouge tel que la Cuvée dînettes et croustilles, Château de la Tuilerie, Costière-de-Nîmes AOC (rouge). Ce vin est délicieux et friand et s’accommode de beaucoup de mets qu’il accompagne sans les écraser. Sa bouche est souple, parfumée, construite sur le fruit et la fraîcheur. Un rosé peu acide tel que la Cuvée Pétale de Roses, Château Barbeyrolles, Côtes-de-Provence. Avec son bouquet intense d’où émane une palette délicieusement variée persistante est friande, sucrée, il révèle un réel équilibre, de la rondeur et une superbe longueur en bouche qui enchante les papilles ! Un blanc plein de tendresse tel que la Cuvée « Clos du moulin à vent » Rully AOC (blanc) 2004. La bouche est bien ronde, un soupçon boisée, d’un bel équilibre avec une pointe d’acidité et de fraîcheur. Ses arômes d’amandes grillées font parfaitement écho aux pignons !

76 réflexions au sujet de « Terrine divine de potimarron et pignons »

  1. et voilà une autre recette de Clea essayé. Très très bon, j’aime bien le goût des olives. L’ai faite avec mon butternut. J’ai dû la cuire plus que 45 mn et est-ce normal qu’elle soit très mouillée et pas dense? Aurais je dû essorer après cuisson le courge??’
    j’ai tellement de recettes sélectionnées sur ton blog, qu’aujourd’hui ai créé signet pour recettes Clea ;-)
    A bientôt

    –> C’est normal, cela ne marche qu’avec le potimarron ! La butternut est beaucoup plus aqueuse.
    Un signet à mon nom, waaah ;)

  2. Tenté et réussi avec de la crème de potimarron bio en bocal (feignasse, j’assume). Le mélange étant plus liquide, j’ai seulement du laisser cuire un peu avant de parsemer les pignons sans quoi ils auraient sombré au fond! Froid, en petit carrés avec une olive sur un cure-dent ça nous a fait un apéro délicieux :-)

  3. bonjour Cléa, j’ai adoré cette recette et les quelques vingtaines autres essayées ( la dernière en date était les muffins au tahin et chocolat et à tomber par terre), je vous remercie pour vos belles recettes, c’est vous qui m’avez fait découvrir que la nourriture pouvait être bonne pour la santé, facile, bio, équilibrée et cela m’a donné le goût de cuisiner, continuez longtemps à nous communiquer vos recettes. Nathalie

  4. Excellent ! Tentée à midi, j’ai adoré !
    Merci pour ces super recettes !

  5. Ping : Cuisiner les légumes autrement | Clea Cuisine

  6. Bonjour Clea,

    Je me suis mariée durant l’hiver 2008, en petit comité familial, et j’avais fait la cuisine pour les convives. Cette fabuleuse terrine faisait partie du menu.
    Merci beaucoup pour vos recettes créatives et goûteuses. Je ne suis pas une grande cuisinière, mais c’est mon blog d’inspiration quand j’ai envie de faire plaisir à table.

  7. …en attendant ton livre (ils sont en rupture de stock…) j’ai testé cette recette. Une merveille! Elle est parfaite!

    Par contre, pourquoi peler le potimarron?? Pas besoin!

    Merci pour tes recettes,

    Carole de suisse.

  8. Ping : Clea – Variations Potimarron | Papilles et Pupilles

  9. Bonjour,
    J’aimerai savoir si le pignon se vend ailleurs que dans les magasins bio car je le trouve excessivement cher pour la quantité.

    –> On le trouve aussi dans les grandes surfaces. Attention : ne jamais acheter de pignons de Chine, privilégier le bassin méditerranéen, et pas seulement pour des questions écologiques (le pignon de Chine peut potentiellement développer une amertume qui perturbe durablement le goût).

  10. Bonsoir,
    Merci pour la réponse car jusqu’ à présent je me privais de recette à base de pignon. Je vais pouvoir réaliser cette recette car j’ai tous les autres ingrédients.

  11. Clea, quelle merveille cette recette…

    J’ai trouvé ce matin de magnifiques potimarrons très colorés. La terrine est au four et c’est déjà une odeur incroyable qui s’en dégage !

    Merci beaucoup pour toutes ces belles découvertes.

  12. Je suis allée au Monastère de Tamié hier ; de fil en aiguille en allant sur le site de nos moines, je déboule sur le vôtre ; étant végé, je comprends illico que c’est tendance chez vous, alors je fouille, farfouille et bave… et je le dépose dans mes favoris !
    Merci pour ce blog à l’atmosphère attachante, au doux design, et au ton charmant
    J’adore l’automne alors vos recettes aux effluves automnales me transportent, et notamment celle-ci qui donne une autre idée de cuisiner le potimarron ; je vais essayer
    Je reviendrais, sans aucun doute !
    Merci encore pour tous ces partages
    Rose de Haute-Savoie
    PS : AH NAN pas le foie gras ; je vous propose de lire mon article à ce sujet… ; surtout pour une « ex » végé : http://leschatsdumaquis.over-blog.com/article-le-foie-gras-41976668.html
    Merci pour eux…

  13. Salut Clea,
    Ici à Alice Springs, impossible de trouver le potimarron (oui je sais, ici c’est l’été, mais les australiens sont de grands consommateurs de courges butternut et de variété Kent toute l’année. Tu sais ce qu’on dis, quand on aime …).
    Butternut et potimarron faisant apparemment partis de la sous famille des cucurbita maxima (merci wikipedia), penses-tu que la substitution de l’une par l’autre puisse fonctionner dans ta recette ?
    Sinon, bah … je testerai, à mes dépends ;o)
    Bises

    –> Les deux sont effectivement assez substituables ! Je n’ai jamais essayé pour cette recette-ci mais je pense que cela doit fonctionner.

  14. Cela fait plus d’un an maintenant que je suis les publications de ton blog. Je me décide à t’écrire un « petit » mot pour te remercier de partager avec nous toutes ces idées, astuces, découvertes, plaisirs du quotidiens. Et félicitations pour tous tes livres (je pense que certains seront au pied du sapin cette année).
    Comme toi, je suis une fan de potimarron : en soupe, en purée, en gratin, en cocotte ; vapeur, sauté, cuit à l’étouffé ; en version solo ou accompagné (champignons, noisettes, épices, saint-jacques, et j’en passe).
    Mais alors là, le coup de la terrine : c’est une « divine » cerise sur le gâteau. Une superbe couleur orangée pour narguer la grisaille d’un mois de novembre (très) pluvieux. Une odeur alléchante sortant du four nous donnant envie de dresser le couvert alors qu’il n’est pas encore l’heure. Et quand on passe (enfin) à table : un silence ponctué de « Ah », « Hum », « Oh », « Waouh » pour accompagner cette terrine fondante à souhait et aux saveurs automnales. Alors la bouche pleine, on dit tous « Merci Cléa (et un peu merci Chloé pour l’avoir cuisiné) ! »
    Nous l’avons préféré légèrement tiède pour exhaler tous les parfums. Et j’avais mis quelques dés de lardons bio pour remplacer les olives et pour le côté fumé.
    Quelques jours plus tard, je m’empresser de tester la version sucrée : le gâteau de potimarron aux épices… J’ai cette fois rajouté quelques noix et remplacé l’huile par un mélange équivalent huile-purée noisette-lait. C’était EXQUIS !
    Encore une fois : Merci Cléa et bravo pour le style de ton blog (articles, photos) et les recettes elles-mêmes.

  15. Ping : am » Blog Archive » les muffins au chocolat les plus rapides de l’ouest

  16. Un rapide message pour confirmer que la recette marche à merveille avec la butternut. Je suis entièrement d’accord avec Chloé du message précédent. L’odeur à la sortie du four est irrésistible :o)
    Je n’avais pas de pignon alors j’ai opté pour les noix de macadamia.
    Perso, je ne recommande pas cette substitution car je trouve que cette noix a tendance à devenir « grasse » à la cuisson et son croquant, sa texture et son goût (fade) n’apporte rien à la terrine.

  17. j’ai testé la terrine, super ! mais j’ai fais des modifications la deuxième fois, à la place de la farine j’y ai mis de la fécule de pomme de terre (pour les sans gluten) puis à la place de l’ementhal de l’étorki et les brisures de châtaigne remplacent les olives vertes un délice.

  18. Bonjour, j’ai fait samedi soir cette terrine pour le brunch de dimanche, avec une courge buttercup (pas ~nut) et un peu moins de fromage, c’était très doux, très bon… merci Cléa!

  19. Bonjour Clea,
    Cela fait plusieurs années que je suis avidement votre blog qui est une superbe source d’inspiration pour moi. J’ai déjà réalisé une fois cette superbe recette une fois, et je souhaiterais la refaire à l’occasion de l’anniversaire des 1an de ma fille où j’invite quelques amis et de la famille. Mais voilà : ma fille est allergique aux protéines de lait de vache et j’aimerais savoir s’il est possible de réaliser cette recette avec d’autres fromages oupas de fromage du tout et garder le même rendu délicieux. Je vous remercie par avance de votre réponse. Cordialement

    –> J’en ai fait une version au miso, noix et oignons caramélisés dans mon livre « Variations potimarron ». Je ne peux pas la publier ici, mais si vous m’envoyez un mail…

  20. Divin… On ne pourrait mieux qualifier cette délicieuse terrine! Essayer c’est l’adopter!

  21. J’adore fouiner dans vos recettes quand je veux cuisiner un peu. Ce week-end je me suis laissée inspirer par cette terrine (unanimement délicieuse!) et le gâteau breton de lilo (je vis au Brésil et je l’avais fait pour des amis français, ici on dirait « saudade ». Ils ont adoré!).
    Mmmm…
    Merci!

  22. Bonjour
    Merci CLEA pour toutes ces recettes délicieuses.
    Mais pourquoi ce cake est-il tout raplapla chez moi ???
    Bon dimanche

    –> Je ne sais pas… Moule trop grand ??

  23. Est ce que je peux cuire cette terrine dans un cuit vapeur …je n’ai et n’utilise pas de four… merci

    –> Oui, vous pouvez essayer. Elle ne sera pas dorée mais cela devrait marcher.

  24. bonjour
    cette terrine peut elle se congeler?

    —> Oui. Sa consistance sera toutefois moins agréable après décongélation car la terrine va alors rendre un peu d’eau…

  25. Je confirme….. étonnant et succulent en la servant froide et en suivant bien sûr la recette à la lettre……

  26. Bonjour,
    Je n’ai jamais laissé de commentaires mais ce n’est pas pour autant que je ne consulte pas votre site qui est une mine d’or. Pas une semaine se passe sans que j’aille fouiner à la recherche de gourmandises qui sont toujours réussies!
    J’ai fait cette terrine cette semaine en remplaçant les pignons par des noix et noisettes qui se marient si bien avec le potimarron je trouve, c’était délicieux! Par contre par quoi pourrait-on remplacer le fromage? Un grand merci Cléa, ma prochaine recette sera les petits carrés aux citrons bergamotes……… Mathilde

    –> Merci Mathilde ! On peut remplacer le fromage par une cuillerée de miso si on veut…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>