Tarte pomme coing

Après la version salée, revoici la tarte aux pommes version sucrée. J’en prépare très souvent en automne et en hiver, et la plupart du temps elles sont toutes simples : pâte brisée, pommes, voile de sucre complet et de cannelle, et hop ! Mais cette année, j’avais de très jolis coings qui ne demandaient qu’à venir compoter sous les pommes, et j’ai bien fait de les écouter… Très riches en pectines, les coings forment une compote suffisamment compacte pour ne pas détremper la pâte, et donnent à cette tarte une saveur très parfumée et caramélisée. J’aurais eu tort de m’en passer !

tarte-pomme-coing

Tarte pomme coing

Pour 6 personnes

3 coings (pas trop gros, 600 g environ au total)
1 gousse de vanille
3 c. à soupe de sucre complet
40 g d’amandes (ou de poudre d’amande)
140 g de farine de blé T80
4 c. à soupe d’huile d’olive
3 à 4 grosses pommes
1 c. à soupe de gelée de coing (facultative)

Frotter les coings pour les faire briller. Peler et couper en morceaux en laissant les trognons de côté. Placer les morceaux de coing avec la gousse de vanille grattée dans une sauteuse. Ajouter 4 c. à soupe d’eau et laisser cuire pendant 15 mn sur feu moyen, jusqu’à ce que les coings soient fondants. Ajouter 1 c. à soupe de sucre complet, ôter la gousse de vanille et mixer pour obtenir une compote.
Préparer la pâte à tarte en mélangeant les amandes broyées avec 1 c. à soupe de sucre complet, la farine, 1 pincée de sel et l’huile. Ajouter petit à petit des cuillerées à soupe d’eau, en s’arrêtant dès que la pâte est souple mais non collante et peut s’étaler facilement. Foncer un moule à tarte. Placer dans le four et allumer sur 180 °C. Le fond de tarte va s’assécher un peu pendant que le four préchauffe.
Peler les pommes, ôter les trognons et couper en lamelles. Oter le fond de tarte du four. Garnir de compote de coing et décorer des lamelles de pomme. Parsemer de sucre complet et napper de gelée de coing (facultatif, on peut préférer un voile de cannelle). Enfourner et cuire pendant 45 à 50 mn. Servir tiède ou froid.

30 réflexions au sujet de « Tarte pomme coing »

  1. Idée géniale ! Je guette les coings depuis un moment mais dans mon magasin bio, ils venaient de bien loin… Cela ne saurait tarder !

  2. J’ai la chance d’avoir des pommes et des coings (dont je ne sais jamais quoi faire et que je laisse donc pourrir…) dans mon jardin ! Je sais donc ce que je vais en faire !!! Merci Cléa !

  3. Merci pour cette recette ! J’avais quelques coings du jardin qui n’attendaient que cette délicieuse recette… La tarte est au four ! :)

  4. Juste ce qu’il me fallait, elle est déjà dans le four ! Ma dernière tarte avant de retourner au Sénégal, loin de toute tentation sucrée… ;-)
    Avec la gelée de coing que ma maman a faite la semaine dernière, ça devrait être un délice. Mais je n’ai pas su quelle quantité mettre pour faire un bel aspect lustré comme chez le pâtissier, sans toutefois trop sucrer. J’ai du mettre une grosse cuiller à soupe (préalablement chauffée avec un peu d’eau)… Mon instinct de gourmande en aurait mis 10 fois plus mais je me suis raisonnée. Qu’en dis-tu Cléa ?
    Je réalise souvent tes recettes, merci pour le partage !

    –> c’est la bonne quantité je pense ;)

  5. Chouette idée, c’est toujours bon à savoir, que les coings ne rendent pas trop d’eau. En général, je tapisse tous mes fonds de tartes sucrées de poudre d’amandes pour éponger.

  6. Cette recette a l’air tellement délicieuse :D !
    Je vais la tester d’urgence, j’adore les pomme et les coings alors je sens que je vais vraiment apprécier ta tarte :) !

  7. Mais… pourquoi faire briller les coings avant de les peler? c’est un clin d’œil? une tradition régionale? une coutume familiale? Un grand merci pour les bonheurs culinaires que tu partages avec nous Cléa!

    –> Les coings sont couverts d’un fin duvet très collant. Si on les lave, ça colle deux fois plus ! D’où l’importance de les frotter pour faire partir ce duvet. Cela les rend très faciles à éplucher ensuite.

  8. Tant d’éloges de tout le monde sur les coings… et moi je n’en ai jamais vus ni encore moins goûtés…
    Il va falloir que je corrige ça rapidement ! (Et ta magnifique tarte devrait être une bonne première approche^^) :-)

  9. Un truc pour éplucher les coings sans trop d’effort : mettez-les entiers (non pelés) dans une casserole d’eau et faites cuire le temps que les coings s’attendrissent un peu. Vous pourrez alors les éplucher facilement et détailler la chair autour du trognon sans avoir à couper celui-ci (qui est toujours terriblement coriace). Vraiment pratique si vous avez prévu de faire une compote ; pour la gelée en revanche, il faudra les éplucher crus…

  10. Ohhh elle est bien gourmande cette tarte :) j’attend que les coings pointent leur nez et hop je file tester ta tarte!

  11. Moi qui venais faire un tour dans tes recettes pour voir ce que tu faisais de joli avec des coings, je suis ravie! Voilà le dessert du soir! Je vais essayer quand à moi, de faire une gelée pomme-coing et laurier frais pour accompagner les fromages de chèvre frais avec les noix nouvelles…

  12. Oooo la jolie recette ! Le coing me rappelle le jardin de ma grand-mère, alors sur une petite pâte avec de l’amande (mon péché mignon), je ne peux que craquer.

  13. Un délice!! La pâte, la compote, l’harmonie des saveurs.
    Merci, merci, Cléa pour cette belle recette!

  14. Merci pour cette recette. Tarte très parfumée grâce aux coings. J’ai eu peur de manquer de pâte mais c’était vraiment pile poil. Ce n’est pas la recette de pâte la plus gourmande qu’il y ait mais elle est très bien quand on doit éviter les produits laitiers. Par contre j’ai préféré mettre les amandes concassées sur le dessus de la tarte et c’était parfait. Bref, super tarte de saison, merci bien :)

  15. merci pour cette idée de compote de coing sous les pommes… c’est rudement bon, cela rajoute une touche d’acidité à l’ensemble. Tout le monde a adoré!

  16. Pourquoi faut-il frotter les coings? Mhmmmmm… Ça a l’air délicieux!

  17. Recette testée ce matin et dégusté il y a peu… j’adore les tartes aux pommes et je les réalises habituellement avec de la compote de pomme sous les pommes.
    Cette version me tentait depuis sa publication, c’est chose faite grâce à mon gentil beau papa qui m’a apporté une cagette de coin ce week-end…
    Bref cette version nous à tous régalés et la pâte est très bonne ce qui ne gâche rien!!

  18. Ping : Cuisiner les fruits autrement | Clea Cuisine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>