Pissaladière aux oignons nouveaux

Hier, ma maman revenait d’un séjour de deux semaines dans un pays nordique où l’on se nourrit principalement de pommes de terre et de poissons fumés (je vous laisse deviner lequel !)… En son honneur, j’ai donc bricolé un menu de retour qui fleurait bon… le Sud !

J’avais en tête une belle pissaladière, mais je n’en avais jamais fait. J’ai donc regardé en ligne la bonne définition de ce plat si facilement détourné, et j’ai décidé d’en faire une vraie de vraie : avec de la pâte à pain, des oignons et du pissalat (c’est le mot qui désigne les sardines ou les anchois utilisés dans la garniture). Pour la pâte, je me suis souvenue de celle de Laurence Salomon, qui a tout plein d’avantages : 1) elle est à la farine d’épeautre, ce qui lui donne un goût délicieux ; 2) elle est à base de levain déshydraté, et il se trouve que j’en ai toujours dans mes placards et 3) elle est prête en 1 heure à peine et cuit en 15 minutes. La quantité donnée dans la recette (tirée du livre « Fondre de plaisir ») permet de préparer une belle pissaladière ou pizza et 4 petits pains aux graines.

pissaladiere

J’ai servi cette pissaladière avec quelques « antipasti » aux saveurs provençales : poivrons grillés et marinés à l’huile d’olive, crème à base de faisselle de chèvre, tomates séchées et basilic (il suffit de mixer ces trois ingrédients). Et, pour se réchauffer, un petit velouté de carottes au curry et quelques graines germées (si si, les graines vivantes ça réchauffe, promis !).

En dessert, j’ai réalisé le clafoutis de Laurence Salomon que Claire avait présenté il y a peu. Ma version était aux abricots. Un régal !

Pissaladière

Pour 8 personnes

Pâte :
250g de farine T80
250g de farine de petit épeautre
25g de levain déshydraté
1 cà c de sel
50 ml d’huile d’olive
300 ml d’eau tiède

Garniture :
1 belle botte d’oignons nouveaux
Huile d’olive
1 boîte d’anchois ou de sardines marinés à l’huile
Quelques olives noires
Thym, romarin, sel

Pour la pâte, mélanger les farines, le levain et le sel. Ajouter l’huile et bien remuer à la fourchette. Verser l’eau tiède et pétrir 10 minutes. Placer la boule de pâte dans un saladier couvert d’un torchon, et laisser 50 minutes dans un endroit chaud*.

* Si vous n’avez pas d’endroit chaud ! Préchauffer le four sur le th° le plus faible pendant 5 minutes. Eteindre, et placer le saladier couvert du torchon à l’intérieur du four pendant 1 heure.

Pour la garniture, émincer les oignons. Placer dans un faitout avec un peu d’huile et 1 verre d’eau. Laisser cuire environ 20 mn à feu très doux – il est important que les oignons ne dorent pas, ils doivent juste être fondus. Surveiller et remuer fréquemment. Lorsque la pâte est prête, en prélever les 2/3 et foncer un moule à tarte. Couvrir la pâte des oignons, ajouter les filets de sardines ou d’anchois et décorer d’olives. Parsemer du thym, du romarin et une pincée de sel. Enfourner à 200°C pour 15 à 20 minutes.

petitspainslevain

Avec le reste de pâte, confectionner 4 petits pains que l’on roule dans un mélange de graines (sésame, tournesol, pavot…) avant de les cuire pendant 20 minutes environ.

53 réflexions sur “ Pissaladière aux oignons nouveaux ”

  1. J’aime beaucoup les petits pains que tu as réalisé. En fille du sud indigne je prends toujours de la pissaladière sans anchois, j’aime beaucoup aussi la pissaladière rouge.
    Bonne journée

  2. C’est vrai qu’on a facilement tendance à  détourner ce classique de la cuisine provençale. Dans le genre « retour aux basiques » j’ai profité de l’été pour réaliser une fougasse, ça sent bon les vacances !
    bises

  3. Ta maman devait être ravie de pouvoir déguster un plat réalisé avec beaucoup d’amour…et surtout toujours en parfaite adéquation avec un rapport parfait des aliments entre esprit et gourmandise!

    Moi qui est des origines du sud du côté de mon papa…je ne peut que me sentir chez moi en regardant une si jolie photo:**

    Très bon Mercredi Cléa!
    ELo

  4. Ta recette a vraiment un goût de vacances et je pense que je vais l’essayer sans tarder avec les petits pains en bonus (j’adore faire des petits pains!).
    Le rose profond de tes photos m’intrigue beaucoup j’avoue… aurais-tu trouvé une nappe assortie à  ton blog ?

  5. Miam miam du bon pain maison … cuit au four !!!!
    Ta pissaladière m’a l’air super appétissante. Il va falloir que je ressorte mon « Fondre de plaisir » des cartons.

  6. Cette pâte à  pain est super, il faut vraiment que j’achète du levain déshydraté, absolument, absolument… La faisselle de chèvre, je ne connais pas. Me voilà  avec plein de produits à  tester, merci Cléa!

  7. Tout ces oignons, ça me tente beaucoup, mais alors le fameux pissalat, j’ai du mal!!!!
    La pâte en tous cas a l’air délicieuse, et vite préparée!
    Pour le levain, je peux utiliser celui vendu en papier kraft chez Sat? (levain fermentescible….)

  8. Quel gentil accueil. Ta maman serait-elle allée en Norvège ? Mon mari est d’origine norvégienne et lorsque nous étions plus jeune, nous y passions nos vacances. Très beau pays mais pour la bouffe, c’est l’enfer : c’est le seul pays où les gens mangent pareil chez eux ou à  l’hopital. Au point que lorsqu’on rentrait, le plateau repas de la compagnie Air France nous semblait au top du raffinement culinaire :-)

  9. J’aime beaucoup ta pâte ! Mais ce n’est pas une vraie de vraie car le pissalat cela n’est ni des anchois, ni des sardines… Nous utilisons ces ingrédients de substitution car le pissalat est relativement introuvable ! Pour s’en rapprocher il faut piler les anchois en fait…

  10. Ta pissaladière est magnifique mais comme le dit Tiuscha ce n’en est pas une vraie…
    Le pissalat c’est tout simplement de la nouna (ben oui c’est simple ;-)) marinés dans du sel et de l’huile d’olive. Et la nouna c’est composé d’alevins d’anchois qui doivent être pecher entre Cannes et Menton. Inutile de dire que c’est super réglementé et que les vrais pots de pissalats se vendent sous l’étalage chez un poissonnier qui vous connait…
    Vu toutes ses difficultés, la substitution que tu as utilisé est celle qui colle le plus à  la réalité.
    Je pense que malgré cela, vous vous êtes régalé surtout ta maman.

  11. La pâte de pissaladière de Laurence Salomon me tente bien aussi, j’aime l’idée d’en préparer plus pour confectionner de petits pains d’accompagnement. « Vraie » ou « fausse », ta version me plaît beaucoup; et tu me donnes la bonne idée d’essayer le clafoutis avec des abricots, j’imagine le délice!

  12. Je n’aime pas les anchois, mais là  ma vue se bloque sur tes petits pains. Ils sont vraiment trognons! Du coup je retiens la recette de la pâte et… le clafoutis!

  13. Solène, bien sûr, je pense que tu peux utiliser de la levure de boulanger déshydratée, en revanche je ne sais pas si la procédure est la même… Pour les fânes, en revanche, si si, il faut les mettre, elles sont délicieuses et font toute la différence avec les oignons « pas nouveaux » !

  14. Comme toujours, tes photos me mettent l’eau à  la bouche… En plus, je commence à  avoir faim et je me ferais bien une part de ta pissaladière! Il va falloir que j’essaye… très vite.

  15. Je suis honteuse, je cherche et je trouve pas..
    Tu as déjà  parlé d’un outils pour aider à  faire des rouleaux de printemps. Une sorte de plateau rond, bien joli et pratique..
    Je cherche le lien, je ne trouve plus…
    pffff et jai demandé ici dans le quartier chinois à  tous les épiciers et marchands de produits de cuisine et ils connaissent po.. je vais devoir le commander je crois bien..

    Merci de m’éclairer

    M-H

  16. coucou cléa!! depuis le temps que je prospecte, je viens enfin de trouver ton livre! alors j’ai sauté dessus, je l’ai acheté, et meme si je ne fais pas vraiment les recettes qui y sont, c’est une vraie mine d’inspiration et les photos sont tres poetiques!!!
    A bientot je repasserai, je vais surement essayer ces petits pains!

  17. MH : je ne vois pas ce que c’est, quelqu’un en avait peut-être parlé dans les commentaires mais ce n’était pas moi… Désolée, j’espère que tu trouveras.

  18. zut alors j’étais persuadée que c’était ici que j’avais vu ca…

    Je ne vois pas dans quel autre blog en plus…. ya que toi qui sais bien parler de ces ptits trucs asiatiques !!

    jvais continuer ma recherche,…

    M-H

  19. ça sent les vacances et en plus je suis sûr qu’elle est excellente ta pissaladière, je note ta recette dans mes tablettes !

    Au passage merci pour ton blog avec tes superbes recettes et photos.

    Dis moi ou est ce que l’on peut se procurer ton livre ? Sur amazon il est en rupture !
    Cela fait longtemps que j’utilise l’agar agar à  la place de la gélatine e je suis ravie que tu es écri ce livre! J’espère pouvoir le trouver bientôt !!
    @+

  20. Ta pissaladiere et tes petits pains sont magnifiques… le jour ou je confectionnerais – enfin – cette delicieuse tarte… je prendrais ta recette… elle donne trop faim…

  21. Liligribouille : il est à  nouveau disponible partout normalement… Oublie, Amazon, et commande-le plutôt chez un libraire ou chez l’éditeur (laplage.fr) :)

    Fanny : la newsletter est tout simplement en vacances, comme moi !

  22. En tant qu’experte ès Agar-agar, je me dois de te laisser ce petit message pour te dire que oui, voilà , c’est fait : je viens de réaliser ma première recette agar-agarisée… Le mélange est entraind e refroidir, j’espère qu’il va « prendre » !
    Baluchon, *impatiente et inquiète quant à  l’issue de la recette agar-agarisante !*

  23. bonjour cléa, penses tu qu’il soit possible de remplacer la botte d’oignon nouveaux par des oignons tout simplement et si oui de quelle couleur rouge ou jaune et en quelle quantitée? merci pour ton blog génialissime!!

    –> Oui, des jaunes feraient bien l’affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>