Pissaladière aux oignons nouveaux

Hier, ma maman revenait d’un séjour de deux semaines dans un pays nordique où l’on se nourrit principalement de pommes de terre et de poissons fumés (je vous laisse deviner lequel !)… En son honneur, j’ai donc bricolé un menu de retour qui fleurait bon… le Sud !

J’avais en tête une belle pissaladière, mais je n’en avais jamais fait. J’ai donc regardé en ligne la bonne définition de ce plat si facilement détourné, et j’ai décidé d’en faire une vraie de vraie : avec de la pâte à pain, des oignons et du pissalat (c’est le mot qui désigne les sardines ou les anchois utilisés dans la garniture). Pour la pâte, je me suis souvenue de celle de Laurence Salomon, qui a tout plein d’avantages : 1) elle est à la farine d’épeautre, ce qui lui donne un goût délicieux ; 2) elle est à base de levain déshydraté, et il se trouve que j’en ai toujours dans mes placards et 3) elle est prête en 1 heure à peine et cuit en 15 minutes. La quantité donnée dans la recette (tirée du livre « Fondre de plaisir ») permet de préparer une belle pissaladière ou pizza et 4 petits pains aux graines.

pissaladiere

J’ai servi cette pissaladière avec quelques « antipasti » aux saveurs provençales : poivrons grillés et marinés à l’huile d’olive, crème à base de faisselle de chèvre, tomates séchées et basilic (il suffit de mixer ces trois ingrédients). Et, pour se réchauffer, un petit velouté de carottes au curry et quelques graines germées (si si, les graines vivantes ça réchauffe, promis !).

En dessert, j’ai réalisé le clafoutis de Laurence Salomon que Claire avait présenté il y a peu. Ma version était aux abricots. Un régal !

Pissaladière

Pour 8 personnes

Pâte :
250g de farine T80
250g de farine de petit épeautre
25g de levain déshydraté
1 cà c de sel
50 ml d’huile d’olive
300 ml d’eau tiède

Garniture :
1 belle botte d’oignons nouveaux
Huile d’olive
1 boîte d’anchois ou de sardines marinés à l’huile
Quelques olives noires
Thym, romarin, sel

Pour la pâte, mélanger les farines, le levain et le sel. Ajouter l’huile et bien remuer à la fourchette. Verser l’eau tiède et pétrir 10 minutes. Placer la boule de pâte dans un saladier couvert d’un torchon, et laisser 50 minutes dans un endroit chaud*.

* Si vous n’avez pas d’endroit chaud ! Préchauffer le four sur le th° le plus faible pendant 5 minutes. Eteindre, et placer le saladier couvert du torchon à l’intérieur du four pendant 1 heure.

Pour la garniture, émincer les oignons. Placer dans un faitout avec un peu d’huile et 1 verre d’eau. Laisser cuire environ 20 mn à feu très doux – il est important que les oignons ne dorent pas, ils doivent juste être fondus. Surveiller et remuer fréquemment. Lorsque la pâte est prête, en prélever les 2/3 et foncer un moule à tarte. Couvrir la pâte des oignons, ajouter les filets de sardines ou d’anchois et décorer d’olives. Parsemer du thym, du romarin et une pincée de sel. Enfourner à 200°C pour 15 à 20 minutes.

petitspainslevain

Avec le reste de pâte, confectionner 4 petits pains que l’on roule dans un mélange de graines (sésame, tournesol, pavot…) avant de les cuire pendant 20 minutes environ.

53 réflexions au sujet de « Pissaladière aux oignons nouveaux »

  1. Ping : Clea Cuisine | Tarte à la rhubarbe amandine et autres recettes d’été

  2. bonjour cléa, penses tu qu’il soit possible de remplacer la botte d’oignon nouveaux par des oignons tout simplement et si oui de quelle couleur rouge ou jaune et en quelle quantitée? merci pour ton blog génialissime!!

    –> Oui, des jaunes feraient bien l’affaire.

  3. Ping : Cuisiner les légumes autrement | Clea Cuisine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>