Matefaim à la cébette

L’autre jour, devant le rayon des fruits et légumes de mon magasin habituel, j’étais comme une âme en peine à la recherche de n’importe quel petit légume nouveau, de navets avec leurs fanes, de jolies fèves, de n’importe quoi de vert. Je suis tombée sur une cagette de cébettes. J’ai dû lire le nom sur l’ardoise pour savoir de quoi il s’agissait, sinon j’aurais bien pris ça pour un oignon nouveau. Mais non, figurez-vous que la cébette, c’est beaucoup plus doux, et qu’on peut même la manger crue. Allez hop, dans mon panier, c’était parfait pour mon matefaim du jour.

« Matefaim » ? Oui, je sais. J’adore ce nom. Et notez que ça remplit très bien son office. Des oeufs, de la farine, du lait – un peu comme une crêpe géante. On met dedans ce qu’on veut : fines herbes, salade flétrie, jeunes pousses, courgette râpée, épinards, oignon nouveau – ce qu’on veut, pourvu que ce soit vert. On enfourne, on laisse tiédir, on coupe en parts, on décore de saumon fumé, de fromage frais, de ce qu’on veut. Avec une bonne soupe ou une salade. C’est pas du Top Chef, ça madame, mais quelque part… c’est tant mieux.

Matefaim à la cébette

Pour 4 personnes

125 grammes de farine de blé T80
1 c. à café rase de curcuma en poudre (facultatif)
1 pincée de poivre noir (facultatif)
4 oeufs
20 cl de lait de soja (ou autre lait de votre choix)
1 c. à soupe d’huile végétale
1 botte de cébettes (3 cébettes) (ou bien des herbes fraîches)

Dans un saladier, verser la farine. Saler, ajouter les épices (facultatives). Former un puits dans lequel on casse les œufs. Ajouter la moitié du lait, puis mélanger à la fourchette. Ajouter le reste du lait en battant bien. Émincer finement la cébette et incorporer au mélange. Verser dans un moule à tarte ou à gâteau de diamètre 26 cm minimum. Enfourner pour 30 mn environ à 180 °C.
Si vous n’avez pas envie d’allumer votre four, vous pouvez cuire le matefaim à la poêle, mais attention à ne pas le casser en le retournant !
Couper en 8 parts et servir tiède ou froid. Je l’ai servi avec des petites tranches de saumon fumé, mais vous pouvez le servir nature ou avec un peu de fromage de chèvre tartiné dessus.

66 réflexions au sujet de « Matefaim à la cébette »

  1. C’est marrant samedi dernier au marché j’ai acheté des cebettes et j’ai eu la meme idée que toi! à peu près la meme recette! Merci Cléa pour ton super site!

  2. Hello, c’est drôle, car je suppose que c’est la même origine qu’un plat wallon ancien qui s’appelle « Matoufé » et dont je n’avais jamais imaginé l’étymologie. Car ce plat se cuisine avec les mêmes ingrédients (sauf le lard, mais cela je suppose qu’à l’époque que tout le monde n’en n’avait pas tout le temps). Bonne idée avec les cébettes et l’ail des ours (belleblé). J’en proposerai la semaine prochaine à la carte du restau !
    A bientôt

    Catherine

  3. Bonjour Cléa!
    Perso, je l’ai fait avec des céleris branche et ça fonctionne parfaitement.
    Délicieux!

  4. Recette testée et approuvée hier soir à la maison … avec une belle botte de cresson ! CEtte tentative réussie m’a donné envie de faire d’autres expériences avec mes « fonds de frigo ». Merci Cléa !

  5. salut !
    pour ceux et celles qui voudraient supprimer des oeufs de la recettes.. EVITEZ !
    j’ai aussi utilisé un plat à tarte plus grand que les moules à gâteau normaux.. et finalement c’était trop sec et pas bien cuit à la fois… pourtant très bon au goût parce que réalisé avec du cerfeuil.
    je vais persévérer !!

  6. Bonsoir !
    Question bête de débutante… l’huile, c’est pour cuire à la poêle ou ajouter dans la préparation au four aussi ?
    Merci pour cette recette que je tente avec des civettes (est-ce la même chose que les cébettes, ça ressemble à des oignons nouveaux très fins ?)

    –> On ajoute l’huile dans la pâte.
    Je pense que c’est un peu le même type de légumes nouveaux, en effet !

  7. Une toute première itervention sur le blog que je lis souvent pour dire que j’adore l’idée du matefaim. J’en fais très souvent avec de la farine de pois-chiche et je trouve ça encore meilleur!

  8. Bonsoir Cléa,
    N’est ce pas trop sec nature? Merci

    –> C’est plus sympa avec autre chose, c’est sûr !

  9. Bonjour Cléa,

    Ce que c’est bon, avec du fromage de chèvre frais! Mais une petite question: as-tu une explication pour ce gros gonflement qui monte au milieu et qui atteint presque les résistances de mon minifour?

    Merci!

    –> Non, mais un petit coup de fourchette à mi-cuisson devrait peut-être en venir à bout ?

  10. Bonsoir
    Je viens juste de réaliser ta recette, mais j’ai incorporé de la ciboulette, abondante en cette période dans notre jardin breton. C’est absolument délicieux, tout mon petit monde a adoré.
    Merci beaucoup
    Bises
    Sophie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>