Challah au sésame noir

Ca faisait un moment que je n’avais pas fait de brioche, mais là, un faisceau de bonnes raisons me l’a naturellement imposé : des invités pour un brunch (le truc qui n’arrive jamais !), le livre de Deb Perelman qui me donne envie avec ses photos du tressage de la challah en pas à pas, et un pot de crème de sésame noir bio qui ne demandait qu’à être tartiné…

Crème de sésame noir bio ? Non, vous ne rêvez pas, et moi non plus : depuis cet automne, on en trouve en bio sous la marque Jean Hervé. On ne l’appelle pas « purée » de sésame noir car elle contient 50% de sésame blanc (tahin), ce qui la rend 1) moins chère, 2) plus onctueuse et 3) beaucoup plus facile à cuisiner. Tout bénèf ! Depuis, j’en mets dans tout : porridge, pannacotta, gâteaux, tapioca…

challah-sesame-noir

Et puis, la challah… C’est la brioche sans beurre (à l’huile d’olive), sans sucre (au miel – on peut aussi mettre du sirop de riz)… Moins « mie filante » que des brioches traditionnelles au beurre, mais très douce et parfaite pour les tressages, fourrages, pliages et empilages divers et variés !

challah

Challah au sésame noir

Recette adaptée du livre The Smitten Kitchen

7g de levure de boulanger déshydratée
90 g de miel + 2 c. à soupe (on peut remplacer le miel par du sirop de riz)
80 ml d’huile d’olive
2 gros oeufs + 1 entier ou 1 jaune pour dorer
2 c. à café de sel
500 g de farine de blé T65
3 c. à soupe de crème de sésame noir (Jean Hervé, en magasin bio)
Graines de sésame noir et blond

Dans un grand saladier, placer la levure et mélanger avec 160 ml d’eau tiède et 1 c. à soupe de miel. Laisser reposer 5 mn, puis ajouter l’huile, les oeufs battus, le miel, le sel et la farine. Pétrir (idéalement, au robot pétrisseur) pendant une dizaine de minutes. Couvrir et laisser reposer pendant 1h dans un endroit tiède.
Placer la pâte sur un plan de travail fariné, et diviser en deux. Abaisser l’un des pâtons au rouleau pour former un grand rectangle. Dans un bol, mélanger la crème de sésame noir avec 2 c. à soupe de miel liquide ou de sirop de riz. Etaler la moitié du mélange sur le rectangle (cela ne s’étale pas de manière uniforme : ce n’est pas grave, on peut se contenter d’en déposer un peu par-ci par-là sans faire trop de pâtés !). Enrouler le rectangle sur lui-même en conservant toute sa longueur, comme une bûche de Noël. Etirer autant que possible sans le casser, pour qu’il atteigne environ 90 cm de long. Couper en deux au milieu et réserver. Procéder de même avec l’autre pâton pour obtenir 4 boudins.
Procéder au tressage comme indiqué ici.
Laisser reposer pendant 1h à couvert dans un endroit tiède.
Préchauffer le four à 190 °C. Dorer la challah, parsemer de graines de sésame et enfourner pour 40 mn environ. Elle est cuite lorsqu’une thermosonde indique 90 °C à coeur. Dans le doute, laisser cuire jusqu’à 45 mn.

 

37 réflexions au sujet de « Challah au sésame noir »

  1. Moi aussi, je voulais faire une génoise à la crème de sésame noir… Il faut que je m’approvisionne sur internet. Je garde ta recette pour la réaliser au plus vite. Bonne soirée.

  2. Cléa tu me mets au supplice : moi qui comptais réaliser tous les « petits pains express », voilà que tu ajoutes une recette! Il n’y a pas assez de jours dans une semaine pour tout faire et déguster ;o) Pour le moment, je n’avais trouvé de la pâte de sésame noir que dans un supermarché asiatique mais il y avait plein d’autres ingrédients dans la composition (sucre, huile…), je suis ravie de savoir que Jean Hervé s’y est mis car c’est délicieux. Sais-tu quelles enseignes commercialisent cette crème? (Eau Vive, Naturalia? Vie Claire? Botanic?). Merci d’avance.

    –> Satoriz… Pour les autres, je l’ignore !

  3. Oulàlà, le pot de crème de sésame noir ne va pas durer, j’en prends tout de suite 2 ou 3 ?… Depuis le temps que je suis admirative sur ces tressages de brioche en tout genre… Et puis j’ai toute confiance dans une recette de Smitten kitchen, testé par Cléa en plus ! Merci, Cléa, de toujours nous motiver pour de nouvelles expériences !

  4. Je n’ai jamais réussi les brioches, déjà tradi, alors les versions sans, je n’ose pas trop me lancer… Mais le gâteau roulé au sésame noir, je retiens ! Petite question : connais-tu des livres de recettes sur les desserts japonais (en anglais ou en français) ?

    –> Non, pas spécifiquement dans ces langues, désolée !

  5. Bonsoir,
    je connais déjà la purée de sésame blond, et ça fait déjà plusieurs recettes où je lis que vous utilisez du sésame noir et que je ressens que vous l’appréciez… Je ne connais pas du tout, est-ce que vous pourriez me décrire un peu la saveur? Je trouve que le tahin est assez amer, du moins dans la marque que j’achète, alors je m’étonne que la purée de sésame noir se marie avec des mets sucrés comme la brioche ou la pannacotta… Est-ce plus sucré, le goût est-il différent? Merci pour la réponse que vous pourrez m’apporter.

    –> Le sésame noir est beaucoup moins amer, très rond en bouche, aromatique, doux… Presque naturellement sucré.

  6. Justement j’ai un pot qui traîne sur mon étagère et pas entamé !
    Je testerai donc dès demain… Merci

  7. Votre brioche est magnifique et alléchante mais je me pose les mêmes question que Marion sur le goût et l’amertume du sésame noir.
    Merci de nous éclairer et merci de nous faire découvrir tous ces nouveaux et bons produits.

  8. Je n’ai qu’une envie : me jeter dans la première boutique bio que je croise et acheter cette pâte de sésame noir et faire une superbe brioche comme la tienne !!!

  9. Je me suis bien interrogée hier devant ce pot de « Crème de sésame noir » sur l’utilisation que l’on pouvait en faire … Elle semble moins grasse que le tahin mais j’avais un peu des doutes quant à l’effet de la couleur en la cuisinant. Tu penses qu’elle peut le remplacer dans toutes les recettes ?

    –> Dans toutes les recettes où on a envie de noir, oui !

  10. Bonjour Clea
    Ta brioche me fait très envie. Par contre j ai acheté lors de mon dernier passage à Paris dans une épicerie japonaise une brioche avec des »tortillons » de cannelle à l intérieur. J aimerai faire ta recette mais avec de la cannelle à la place de la purée de sésame. Je ne vois pas avec quel ingrédient mélanger la cannelle pour pouvoir l utiliser dans la brioche. Aurais tu une idée ? Merci beaucoup

    –> Tu peux t’inspirer de cette recette : http://www.cleacuisine.fr/pains-et-viennoiseries/cinnamon-pumpkin-rolls/

  11. Quelle plaisir me fait cette recette! Le challah était le pain que ma grand’mère préparait de préférence à tous les autres. C’était une recette du livret fourni avec sa machine à pain (ma grand’mère a du être une des premières à en avoir une en France…) et j’ignorais qu’il s’agissait d’un pain typique…D’ailleurs est-ce que tu sais quelle est l’origine de ce pain?

    –> C’est apparemment une spécialité de la cuisine juïve.

  12. Miam, cette brioche, j’en prendrais bien un morceau…et j’ai bien envie de tenter le coup!
    Merci aussi pour ton très chouette nouveau livre sur les petits pains! Une mine d’inspiration!

  13. Ahhhhhh! Je savais que je pouvais compter sur toi!!!!!! Un pot de crème de sésame noir m’avait fait de l’œil il y a quelques semaines et avait atterri dans mon panier ni vu ni connu. Depuis, il trône dans le placard aux » purées d’ « ou « de » , intact et ne demande qu’à être interpelé. Un peu comme la sorcière du placard au balai qui attend patiemment mais en frémissant qu’on lui chante les dernières notes de la chanson pour pouvoir se montrer : tada!!!
    Génial, merci, je vais donc te l’attraper et te l’étaler ni vue, ni connue cette crème de sésame noire : inchallah( mouaaaah!).
    bises

    –> Tu trouveras aussi tout plein de recettes au sésame noir dans le nouveau Sat’Info ;)
    Bises

  14. Super ! J’ai acheté un pot de sésame noir y a une semaine et je ne savais pas par quelle recette commencer … ça tombe pile poil ! Merci !

  15. Bonjour Cléa, cette recette me plaît bien mais je n’arrive pas à déterminer à l’avance si elle est plutôt sucrée ou salée ou… les deux ? ! car je ne connais pas du tout la crème de sésame noir…. serait-ce donc à servir en apéritif ou en dessert, pour ce brunch ?
    (je profite d’être sur votre site pour mettre un commentaire sur la recette précédente…malgré le retard…)

    –> C’est une recette sucrée, parfaite pour petits dèj et goûters !

  16. Je crois que tu as oublié de noter qu’il fallait ajouter le reste des 90 g de miel dans la pâte avant de mettre à pétrir…

  17. Je suis archi fan de sésame noir, surtout en glace huummm !
    Mais là cette recette, pour le matin avec un bon thé… alala ça me dit bien ;)

  18. La pâte c’est toujours mon cauchemar. La consistance qui ne semble jamais être la bonne, les mains pleines de pâte qui colle, le plan de travail infernal à nettoyer… (Dites moi que je ne suis pas la seule!) Tout ça pour dire qu’il m’a fallu bien du courage (c’est bien comme ça qu’on dit quand quelque chose vous fait baver d’envie?) pour me lancer dans la recette. Ca n’a pas loupé d’ailleurs : J’ai fait la recette d’origine, avec la pâte de figues (pas de pâte de sésame sous la main). La pâte de figues est passée à travers la pâte (j’ai peut-être cherché les ennuis en n’attendant pas qu’elle refroidisse pour l’étaler), les boudins se sont transformés en une espèce de magma infâme et n’avaient rien à voir avec les rubans bien nets des photos. Le tressage dans ces conditions n’en parlons pas… Mais tout ça c’est pas grave, car c’est très bon!

    –> C’est pour toutes ces raisons que j’ai acheté un KitchenAid… Fin du cauchemar !

  19. Bonjour,
    J’ai déjà testé plusieurs de vos recettes et vous en remercie. Est-ce bien 160ml d’eau, car il m’a fallu rajouter beaucoup de farine pour obtenir une pâte souple ?
    Merci pour votre réponse.
    Marie

    –> C’est bien cela. La pâte est plutôt liquide au début du pétrissage, c’est pour cela qu’il est plus simple d’utiliser un robot pour ne pas en avoir plein les mains…

  20. Elle est en train de cuire dans le four, ça sent trop bon… Vivement le p’tit dej demain matin !
    Et merci pour cette chouette recette !

  21. Bravo pour cette recette de Hallah sucrée ! Les temps de confection sont exacts et les proportions aussi.
    En version « pain de shabbat », je mets seulement 2 jaunes d’oeufs (+ 1 pour la dorure), et 40 g de sucre. Là, il faut environ 160 à 170 grammes d’eau pour obtenir la bonne consistance. Avec cette quantité, on fait 2 pains classiques, c’est à dire 6 boudins de pâtes en tressant par 3. Et là, c’est 20 minutes de cuisson.

  22. Ca fait envie ! Peut-on utiliser de la « vraie » pâte de sésame noir, comme celle que l’on trouve chez Kioko (mon Naturalia ne vend pas la crème de sésame noir, bien qu’il distribue la marque Jean Hervé) ?
    Merci.

    –> Oui, on peut, même si l’idéal est de la « couper » avec 50% de tahin (blanc).

  23. bonjour Clea , je visite tes gourmandises très régulièrement et tu m’inspire beaucoup en cuisine !

    Juste pour dire qu’on peut trouver cette fameuse pâte de sésame noir Jean Hervé chez Biocoop aussi ! c’est mon chéri qui y travaille qui me l’a dit ;)

    Et deuxième nouvelle que pour Cléa : Gwineth Paltrow sort un nouveau livre ! : « It’ s all good  » ! …mais peut être es tu déjà au courant ? en tout cas j’ai hate qu’il soit traduit en français ! j’ai moi aussi pas mal de points communs avec elle ;)

    –> Déjà dévoré… Il est très bien !

  24. Je vénère la pâte de sésame noir depuis que je suis allée au Japon et que j’ai mangé des mochi qui en étaient généreusement recouverts. Je ne pensais pas pouvoir en trouver en France à un prix abordable, jusqu’à que j’ai l’idée d’aller dans un supermarché asiatique. Et là, oh surprise, le pot 100% sésame noir à environ 4€. Pas obligatoire d’aller dans une boutique spécialisée en nourriture japonaise (généralement plus cher) : les chinois, taiwanais en consomment aussi, il est donc facile d’en trouver dans n’importe quel magasin asiatique

  25. Ping : Muffins salés à la farine de pois chiches, aux herbes aromatiques et aux fruits secs | Clea Cuisine

  26. Testée hier, et largement approuvée : personne n’avait encore gouté de sésame noir et il a remporté l’unanimité, y compris chez les enfants.
    Côté présentation, elle était très joliment tressée et bien levée, par contre elle était super bronzée, limite à 2 doigts de cramer. Je l’avais dorée à l’oeuf et après environ 10 min de cuisson, en voyant qu’elle était déjà bien dorée, j’ai mis une feuille d’aluminium au dessus de la brioche, mais elle a continué à bronzer. Aurais-tu une astuce pour qu’elle reste dorée et pas carrément brune ? Pour précision, je l’avais mise 45 min à 180°C. Merci d’avance ! ;)

    –> La feuille d’alu est une solution, je n’en connais pas vraiment d’autre !

  27. Je viens de tester la recette, mais vu que je n’ai pas de pâte de sésame noir sous la main je l’ai fourrée à la pâte de figue maison comme la recette d’origine… Oh lala mais quelle tuerie ! Je n’ai jamais obtenu une mie aussi fine et souple avec une brioche beurre/lait/sucre, vraiment sublime !

    Merci pour la belle découverte, elle va rejoindre mon classeur de coups de cœur.

  28. Ping : Mondo Myev » Blog Archive Challah 'Hallah lalala... » Mondo Myev

  29. Délicieuse recette et super facile pour le petit-déjeuner, pour y aller pas à pas, je n’ai pas mis de la purée de sésame noir (j’ai déjà fait le cake, on risque de me dire que j’ai des lubies…) mais des noisettes torréfiées, moules et mélangées avec le miel… Pas mal aussi. Une question d’ailleurs, le cake au sésame noir n’était pas aussi noir que le tien (celui d’avant la purée jean hervé), crois-tu que ça vient du fait que la purée soit 50/50 ? Bon week-end !

    –> Oui, indéniablement !

  30. Je viens de lire ton dossier sur le sat’info………..merci, elles sont super originales tes recettes avec le sésame noir. Je note les recettes avec le post-in « prioritaires » pour le cake, les muffins, les blinis et la pannacotta (en fait pour toutes!). Grosses bises!

  31. Bonjour Cléa,

    La hallah est bel et bien une spécialité juive, c’est le pain brioché de shabbat (elles vont par deux et sont placées sur la table le vendredi soir). Les hallot rondes (comme sur votre photo), censées rappeler le cycle de la vie, sont celles que l’on prépare pour Rosh HaShanah, le nouvel an juif.
    Il en existe je ne sais combien de variétés toutes plus délicieuses que les autres et la vôtre a l’air d’une merveille qu’il me tarde de goûter. :)
    Connaissez-vous le blog de la Shiksa ? Je l’aime beaucoup : http://theshiksa.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>