Lingot suisse et secrets d’endurance

Je sors quelques instants de ma retraite estivale, parce que les bonnes lectures ne peuvent attendre pour être partagées ! Je me suis offert Secrets d’endurance, Barres, boissons et recettes maison, de Kristof et Kecily Berg, et je suis 100% sous le charme.

Dans ce livre, Kristof et Kecily Berg, deux coureurs à pied professionnels, partagent leurs connaissances et leurs recettes (végétaliennes) de petites douceurs (sucrées comme salées) énergétiques, gourmandes et équilibrées, de celles qui leur permettent d’enchaîner les marathons sans même s’essouffler. Là, vous vous dites, « hum, ça lui réussit pas les vacances à Clea, elle veut nous faire courir le marathon sur la plage ou quoi ? ». Sauf que ces petites recettes-là ne sont pas forcément destinées aux coureurs d’endurance. Si vous êtes, comme moi, un tant soit peu branché rando, balade, ou sport, quel qu’il soit, vous serez certainement ravi d’avoir ces petites douceurs à vous mettre sous la dent. Et si vous êtes végétalien, ou au régime sans oeufs, sans lait, etc., j’imagine que vous l’avez déjà entre les mains…

Depuis deux jours que je le savoure, je n’arrête pas d’y revenir. Les photos d’Eric Fénot et Delphine Brunet, magiques, nous plongent dans l’univers de la nature, de la course, de la randonnée… bref, des vacances, en ce qui me concerne. On peut donc dire que ce petit bouquin tombe à pic. J’y reviens aussi parce que j’ai envie de tout tester : les gâteaux et les pâtes à tartiner riches en légumineuses et en fruits séchés, les barres et les granolas, le pain allemand au seigle et aux graines germées…

Pour commencer, je me suis lancée dans la confection d’un lingot suisse, celui de la photo, un brownie à base de haricots noirs, de chocolat et de café. Intense et surprenant comme j’aime. Sauf que je n’ai pas trouvé de haricots noirs dans mon magasin bio… Du coup, je les ai remplacés par des haricots azuki qui se prêtent également très bien au sucré. Pas de pistaches non plus… j’ai mis des noisettes ! Bon, on dira que je l’ai un peu beaucoup trafiqué ce lingot, essayez donc de suivre la vraie recette pour voir ;) Attention : ce gâteau est extrêmement peu sucré, si vous n’avez pas l’habitude, ajoutez un peu de sucre, de mélasse ou encore de miel.

Lingot suisse

Pour 1 gâteau

200 grammes de haricots azuki cuits (dans le livre : haricots noirs) – pesés cuits : environ 80 grammes secs
1 banane
1 yaourt de soja
1 tasse de café expresso
40 grammes de chocolat noir à 80% de cacao
25 grammes de noisettes broyées en poudre (dans le livre : pistaches)
25 grammes de noisettes broyées grossièrement (dans le livre : pistaches)
40 grammes de farine de blé T80 (dans le livre : sarrasin fraichement moulu ou farine de sarrasin)
3 c. à soupe rases de cacao en poudre

Préchauffer le four à 160 °C. Mixer la banane, les haricots, le yaourt, le café et le chocolat (fondu préalablement au bain-marie). Dans un bol, mélanger les noisettes, la farine et le cacao. Ajouter au mélange. Enfourner pour 1 heure. Laisser refroidir avant de découper.

Note sur les haricots
Haricots noirs ou azuki, les auteurs conseillent de les cuire en grande quantité (tout le paquet, pourquoi pas !) puis de les congeler par portions de 200g. Il est vrai que ces haricots nécessitent au moins 12 heures de trempage et 1 bonne heure de cuisson, le genre de choses que l’on n’a pas forcément envie de faire tous les jours ! J’ai suivi leurs conseils. Les haricots ne perdent ni de leur saveur ni de leur texture à la congélation.

Plus de détails sur ce livre

Retrouvez Kristof et Kecily sur leur blog : Pas à pas

64 réflexions au sujet de « Lingot suisse et secrets d’endurance »

  1. Merci Cléa pour cette découverte culinaire, j’adore ce que tu fais et en plus tu nous permet de connaitre d’autres auteurs géniaux.
    Avec mon mari nous sommes sportifs et les recettes de ce livre sont super.

    mais pas facile de trouver des haricots noirs.

    à bientôt

  2. Merci Cléa pour les bons tuyaux. J’ai acheté le livre et c’est une mine d’or. J’ai adoré ce lingot suisse même s’il n’est pas sucré mais cela me convient parfaitement. Je conseille aussi la pâte à tartiner azukis et pruneaux (un délice ) et les balles énergétiques soleil lune.

  3. J’ai testé cette recette quand je suis allée au Castor (sommet de 4228m entre l’Italie et la Suisse). Le goût surprend un peu (surtout du fait de l’absence de sucre). Mais il n’est pas désagréable. J’ai bien aimé la texture du gâteau. Et surtout, il m’a bien donné la pêche !! :D

  4. Je ne laisse pas souvent un commentaire pourtant je teste un grand nombre de vos recettes toutes savoureuses et agréables à réaliser ! Je regarde celle ci depuis cet été mais avec un handicap de taille : la banane est la seule chose que je « déteste », sous toutes ses formes impossible à manger pour moi. Trop tentée quand même (j’adore les azukis version sucrée) j’ai réalisé ce gâteau ce week end avec une poire Williams c’est de saison, bien charnue et goûteuse. Je l’ai mixée crue avec le reste des ingrédients et le résultat est très sympa.

  5. Ping : Mes livres de cuisine préférés en 2010 | Clea Cuisine

  6. Ce gâteau va devenir une légende! à moins que ce ne soit déjà fait. je l’ai testé lors de mon petit déj, 6h15 s’il vous plaît, et magie, pas de creux à 10h! Et une pêche incroyable. Commencer la journée avec ce gâteau, çà met vraiment la banane. Perso, j’ai préféré ta version, Cléa, aux noisettes et à la T80.

  7. Ping : gâteau au chocolat pour mon sportif « Miss cactus au fourneau

  8. Ping : Boulettes de lentilles corail au brebis frais et au cumin | Clea Cuisine

  9. J’ai testé les lingots suisses, avec des haricots adzuki et du chocolat suisse.
    C’est excellent.
    Je les ai partagé avec mes collègues de travail, c’était très drôle de leur faire deviner les ingrédients.
    J’ai dû les aider, personne n’a trouvé les haricots. :))

  10. Ping : Secrets d’endurance

  11. J’ai fait la version pistache, haricots azuki et farine sarrasin. Un pur délice. Des recettes haricots sans sucre, j’en redemande!

  12. Bonjour Clea
    Par quoi peut on remplacer la banane lorsqu’on n’aime pas cela ?
    Je pensais à de la compote de pomme… mais dans quelle proportion ?
    merci d’avance

    –> Dans cette recette, la banane me parait indispensable. Il faudrait sinon demander aux auteurs du livre (voir leur blog).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>