Gâteau d’automne au potimarron et aux épices

94 commentaires

  1. Ouf, comme quoi, ce n’était pas bien grave ! Après tout c’est peut-être meilleur sans, qui sait ?
    Pour la terrine, je n’ai jamais essayé avec autre chose que le potimarron. Je pense que son petit goût de chataîgne et sa consistance sont particulièrement importants dans cette recette. Conclusion : ça marche avec n’importe quelle courge, mais c’est meilleur avec du potimarron !

  2. Merci pour ce compte-rendu !
    En fait, le bicarbonate sert à  renforcer la levure. Rajouter plus de levure ne fait pas une très grande différence, mais le bicarbonate est plus efficace !

  3. mais je vais crouler sous les cakes et autres gâteaux avec toi ! heureusement que ça se congèle, bref il y a tout ce que j’aime le potimarron, les épices, les noisettes donc c’est au programme !En pkus tout bon pour la santé !
    j’ai fait les muffins potimarron- pruneaux de Ester, et tu devrais essayer , ils sont délicieux à  la sortie du four ou alors un peu tièdes, autrement c’est un tout petit peu bourratif ! mais on sent bien le potimarron !

  4. Ca m’avait l’air bien bon tout ça et j’avais tous les ingrédients… Résultat, c’est en train de cuire dans le four… On verra donc demain matin au petit dej’ (ou tout à  l’heure quand ça sortira du four) ce qu’il en est vraiment 🙂

  5. Ca y est, c’est sorti du four et effectivement, c’est plutôt bon 🙂
    Mon chéri plus particulièrement adore (même s’il trouve qu’on sent un peu trop le goût des noisettes) !
    Merci pour la recette…

  6. C’est un produit très utile que j’ai toujours chez moi ! J’en mets dans les gâteaux… et dans mon produit nettoyant multisurfaces maison !! 😉 On le trouve dans tous les supermarchés.

  7. En fait, le mieux est de combiner les deux : la levure permet de mieux lever et le bicarbonate en plus donne une consistance très agréable, légèrement élastique !
    J’utilise de la levure bio sans phosphates…

  8. Chère Cléa, vraiment un grand merci à  ce gâteau qui est un délice à  l’état pur!!!!! Je l’ai testé cette semaine (je ne me remets toujours pas de l’avoir zappé, depuis le temps que je fouille dans ton blog) c’est un régal, le matin une tranche au petit dèj avec un thé, tu as même converti Greg, qui a délaissé (enfin) ces petits dèj chimiques!!! je pense que l’on va s’en régaler le matin comme à  16h tout l’hiver!!!
    Pour l’option congélation, faut il mieux le trancher avant?
    Encore bravo pour cette super recette!!! Bises

  9. la cuisine embaume encore… j’ai juste : remplacer les noisettes par de la poudre d’amande ; ajouter quelques chutes de pamplemousse confit ; employé de la citrouille banale de mon jardin et, surtout, je n’ai pas cuit la citrouille que j’ai mixée à  cru avant de l’ajouter. A part ces mini changements (hum !) la base et les proportions sont extra.

    P.S. j’ai procéder avec les mêmes bases pour un autre cake en remplaçant le potimarron par de la chair de betterave crue

  10. Tout simplement très bon, deux beaux cakes moelleux.

    Il sent bon la noisette, une copine m’a suggéré de l’adpater en recette salée, elle l’a mangé avec du fromage ! Je tenterai prochainement.
    C’est vrai que le bicarbonate lui donne un petit gout sucré/salé.

    Merci

    Virginie

  11. J’ai fait ton gâteau et l’ai trouvé particulièrement bon et parfait. J’étais un peu fachée avec les gâteaux au potimarron mais tu m’as réconciliée avec eux. J’ai fait un article, il est en ligne actuellement. Merci pour cette recette. Ce gâteau reviendra très certainement régulièrement chez nous à  l’automne.

  12. Je cuis le potimarron à  la vapeur, sinon à  l’étouffée. Il faut bien, bien l’égoutter car s’il a trop d’eau, le gâteau ne lèvera pas et sera humide.
    Pour la levure : poudre à  lever bio Weinstein (sans gluten, sans produits chimiques) ! Mais elle n’est pas un élément de réussite du gâteau, j’imagine que la levure chimique ‘marche’ tout aussi bien.

  13. Nous nous sommes régalés
    avec ton cake aux épices (il en reste encore 1 peu), ta terrine divine et les pâtes farcies revues avec du veau au lieu du poulet pour cause d’intolérance de mon homme.
    Un grand merci pour ces merveilleuses recettes qui ont enchanté nos papilles ce week-end.
    Ce soir, j’essaie ta soupe aux patates douces. Merci aussi pour tes deux livres que j’ai acheté et où j’ai essayé déjà quelques recettes, savoureuses et ingénieuses !
    Je suis déjà une inconditionnelle de ton blog.
    eliseilann –

  14. Je viens de le faire (avec des noix en poudre et de l’huile neutre) et je dois t’avouer que je le trouve parfait. Jusqu’à  présent les gâteaux au potimarron que j’avais fait avaient une texture plus humide, moins agréable !
    J’en referai, c’est sûr !

  15. hum ça ça me tente bien, c’est pas encore halloween mais je cherche des idées pour des gâteaux comme ça !! je vais peut être même prendre la recette autrement et en faire des muffins !!!! merci

  16. Je l’adore ce gâteau!! C’est devenu mon classique de l’automne.. Je le confectionne depuis 2 ans je crois et il est dorénavant aussi sur mon blog depuis tout à l’heure 😉
    J’aime bien varier les huiles et en mélanger deux: noisette (ma préférée pour ce gâteau mais si chère!), olive ou sésame.

  17. je l’ai fait hier, très bon mais je mettrai moins de noisette la prochaine fois et j’egoutterai plus le potimarron parce que mon gateau est un peu humide;
    j’ai fait deux gateaux donc un où j’ai rajouté qques morceaux de pommes, très bon aussi; mon bambin de quatre ans a adoré, le papa un peu moins…

  18. Je l’ai légèrement « japonisé » en mettant du kinako à la place de la poudre de noisette, et je trouve, en plus, que ce gateau s’accorde très bien avec du sobacha. Ne manque plus que les feuilles rouges des érables.

  19. Très sympa ce gâteau, il me reste pas mal de potiron (pas de potimaron mais ça fera l’affaire avec quelques châtaignes, huummm!). J’ai découvert ton site grâce à Mercotte et j’en suis fan! Autant pour les recettes japonaises que les recettes bio ! Bravo et merci pour tous ces délices !

  20. Je l’ai donc testé hier et il est à tomber ! C’est la première fois que j’utilise du potiron dans une recette sucrée et c’est fabuleux, on ne sent pas le goût du potiron, ce qui est parfait pour mes hommes ! 🙂

  21. Pourquoi faut-il peler le potimarron? Quand je le prépare en soupe, je laisse la peau, qui ramollit à la cuisson. C’est dans la peau que se trouvent les vitamines, et c’est très fastidieux à peler! La peau change-t-elle le goût du gâteau? Ou est-ce que ça change la texture?

    –> Vous pouvez la laisser.

  22. Je viens de faire deux gâteaux, en divisant la recette, j’en ai fait un à l’huile de sésame et l’autre à l’huile d’olive, par contre comme je n’avais ni noisette en poudre, ni bicarbonate, j’ai remplacé les noisettes en poudre par de l’amande en poudre et le bicarbonate par un peu plus de levure chimique.
    J’ai déjà gouté ils sont trop bon, je crois que je préfère celui à l’huile de sésame mais peut être qu’avec les bons ingrédients mon opinion changera!!!

  23. coucou, merci pour ce bon gâteau !!!je l’ai fait hier soir, et qui a dit qu’il se conservait une semaine? Il n’a pas fait un pli!!!! excellent, je le conseille vivement!!!

  24. Bonsoir !

    Je découvre ce blog – j’adore – et je viens de faire ce gâteau délicieux, toute la maison en est parfumée ! Impossible d’attendre demain, nous l’avons goûté tiède avec une compote de pommes, mmmm !
    Bravo pour votre si beau livre « p’tit chef bio », je l’ai acheté pour l’offrir à mon petit-fils mais j’ai presqu’envie de le garder pour moi…

  25. Bonjour,

    Je suis votre blog avec attention parce que j’aime beaucoup vos recettes qui permettent tant de nouvelles expériences, découvertes et bonnes surprises. Merci beaucoup pour votre audace et votre créativité qui permettent d’aller hors des sentiers battus !

    Mais pour votre recette, je suis un peu étonnée : vous proposez de l’huile de sésame dans un gâteau. Je croyais que l’huile de sésame faisait partie des huiles interdites à la cuisson… ? Qu’en est-il ?

    Cordialement, Marie

    –> Pas que je sache ! Mais peut-être en existe-t-il plusieurs sortes ?

  26. Un vrai délice ton gâteau! A défaut de potimarron, j’ai utilisé une courge butternut. Encore mille merci pour cette recette qui accompagne fort bien un petit verre de lait!

  27. Help! Les commentaires sur cette recette allaichante semblaient tellement positifs que je me suis dit qu’elle ne devait pas être trop difficile à bien réussir..
    Mais le résultat que j’ai obtenu est pas terrible terrible. En fait on ne goute ni les noisettes ni les épices, du coup c’est plutôt fade.
    Alors y a plusieurs détails qui ont « foirés »:J’ai pas vraiment réussi à réduire les noisettes en poudre (donc un peu de poudre et bcp de morceaux), j’ai renversé de la levure à côté au moment de l’intégrer à la préparation (j’ai essayé de rattraper le coup mais en ai peut-être pas mis assez), j’ai rajouter un petit peu d’eau à la fin car la pâte me paraissait fort épaisse. Pour les épices il me semble avoir mis les bonnes quantité, peut-être que la force du gout dépend de la qualité de l’épice? Ces « foirages » pourraient ils expliquer la fadeur du résultat? J’ai envie de ré-essayée mais suis un peu échaudée..

    –> Euh oui, clairement, ces foirages sont la cause du… foirage !
    Explications :
    La poudre de noisette sert pour partie de « farine » et pour partie de « matière grasse ». Si la consistance n’est pas « poudre », le rôle n’est pas rempli. La pâte est donc plus épaisse (moins de MG), mais l’ajout d’eau est une catastrophe, car par définition l’eau n’apporte aucun goût et assèche la texture.
    Le manque de levure est peut-être dommageable aussi.
    Quant aux épices, c’est plutôt une question de goût personnel, mais pour moi ce dosage-là est impeccable.
    Encore une fois, pour que les goût ressortent, la matière grasse est indispensable. Or, de l’eau + des noisettes mal moulues = une matière grasse qui ne remplit pas son rôle.

  28. Merci pour les explications! Voilà qui m’encourage à refaire un essais. Je choisirai un jour où je me sent pas trop maladroite ça devrait aider aussi.

  29. Une excellente recette ! Je n’avais jamais utilisé la purée de courge dans un gâteau et cele donne une texture très agréable, bien moelleuse. J’ai mis une cuillère à soupe de purée d’amande à la place de l’huile, de la poudre d’amande au lieu des noisettes, un peu moins de farine et des épices à pain d’épices : un régal !

  30. C’était booooooooooooooon ! Merci pour cette recette délicieuse qui m’a réconciliée avec mes a-priori !
    Je confirme pour la tenue longue durée, cake sorti du four vendredi soir, et encore absolument délicieux et pas du tout sec aujourd’hui mercredi. Je ne pourrais pas dire pour plus longtemps, car je vais prendre la dernière tranche avec mon café là maintenant… 😉
    J’en parle ici :http://crapaudstory.canalblog.com/archives/2009/11/03

  31. AH oui et donc je voulais rajouter que j’ai mis une cuillère de 4 épices au lieu de celle de gingembre que je n’avais pas et que j’ai rajouté des dés de pommes dans un des 2 moules. Petite préférence pour celui avec les pommes, en tout cas un gâteau pour cette fin d’année qui embaume maison et palais !

  32. Délicieux, une raison de plus d’acheter des grosses quantités de potiron :p
    J’ai respecté pile poil la recette, c’est doux, moelleux, un régal, bientot je m’attaque au cake potiron/pignons.

  33. A mon grand désespoir mon mari déteste tout ce qui ressemble à une citrouille; quelle plaisir d’avoir trouvé cette recette qui me permet de lui en faire manger !

  34. Excellent ce gateau super moelleux mais pas eu le temps de savoir combien de temps il restait frais. La recette a été testée en divisant les ingrédients par 2. Avec le reste du potimaron j’ai refait la quiche cette fois sans tofu mais avec du jambon car j’avais oublié d’acheter les lardons

  35. Merci Cléa pour cette recette qui permet de finir avec succès le dernier potimarron du jardin (il s’abîmait !). Ma fille m’a dit « maman arrête de faire des choses originales….c’est pas toujours bon ! » et finalement elle n’arrêtait pas de reprendre du gâteau d’automne. Il est léger et on a toujours envie d’en manger un peu plus !
    J’ai aussi fait une version à la poudre de noix. C’est très bon aussi mais un peu plus gras, ou bien il faudrait un peu plus de cuisson.

  36. Excellente recette telle quelle, je l’ai quand même tentée modifiée aujourd’hui : en remplaçant les oeufs par 200g de purée de coing (un petit reste), façon gâteau à la compote de Makanai http://www.cleacuisine.fr/gateaux/gateau-a-la-compote/. Et bien, résultat super : moelleux, goûteux… parfait quoi 😉 ! Merci encore pour ces recettes, elles nous permettent de créer sans (trop de) risque(s) dans nos cuisines !

  37. Délicieux!!

    Mes enfants, qui, habituellement, n’acceptent que les gâteaux aux chocolat ont adoré;

    Et mes collègues de travail m’ont demandé la recette.

    Merci !!

  38. Intriguée par cette recette et envie de manger le potimarron différement, j’ai fait ce gâteau dimanche et il n’en reste déjà plus!!!
    Trop bon et même l’homme a adoré alors la je dis merci!

  39. votre recette m’a permis d’offrir à Noel, 2011, des cakes au potimarron à toute la famille!
    je n’ai rien changé à votre superbe recette et j’ai mis une partie des cakes soigneusement emballés au congélateur et mes gateaux ont voyagé de la drome dans l’oise , de l’oise en normandie, de normandie à nantes etc . vous aviez compris que nous sommes une famille éclatée dans toute la france !
    merci cléa. vos recettes sont simples et si sensuelles au niveau des papilles!

  40. Ô grande Manitou du Poti-gâteau, je n’ai pas de noisettes, mais de la purée de noisettes, ça fera l’affaire niveau matière grasse oub bien ?

    –> Non, la purée de noisette ne remplace par les noisettes en poudre. Mieux vaudrait de la poudre d’amande.

  41. 2 dl d’huile végétale, ça fait beaucoup, non ? (j’ai mis 2 c à s. d’huile d’olive).
    Je trouve ce gâteau délicieux, surtout au sortir du four, je l’ai mis sur une grille pour qu’il refroidisse… mmmm …
    Mais comment faire pour garder son croustillant après ?
    Je vais tenter de le re-passer quelques minutes au four, sait-on jamais.

    –> Il est plus moelleux que croustillant, donc je ne sais pas comment répondre à la question !
    Pour la quantité d’huile, étant donné qu’elle permet d’obtenir 2 gâteaux, cela ne me choque pas (et aide beaucoup au moelleux).

  42. (suite précédent commentaire)
    * pour la quantité d’huile : pour moi, 2 dl = 20 cl = un très grand verre (genre, un demi dans un bar). C’est énorme, non ?
    * Pour le croustillant/croquant, c’est pour la  »croute » du gâteau au sortir du four (re – mmmm !), sinon, il est effectivement très moelleux au dedans.
    Merci pour votre réponse.

    –> Un demi c’est 50 cl, on en est quand même loin 😉
    Cela correspond à 100g de beurre par gâteau, ce qui est très courant dans la plupart des recettes. Là ce qui impressionne, ce sont les quantités, mais on fait deux gros gâteaux avec.

  43. Bonjour Cléa,
    J’ai fait ce gateau hier, c’était la première fois que j’utilisais du potiron en pâtisserie, il est délicieux, merci ! Ca sentait bon dans la maison…
    Anne

  44. Chaque Automne, Je fais souvent ce gâteau : SUCCULENT !
    J’aimerai le confectionner pour ma fille qui est intolérante au gluten
    Quelle farine me conseilles-tu ?
    farine de riz , de sarrazin ou de chataigne
    ou peut-être un mélange de sarrazin et de chataigne
    ou une autre à laquelle je ne pense pas : celle d’amarante que je n’ai jamais testée
    Merci pour ta réponse et tes excellentes recettes

    –> Je pencherais aussi pour le sarrasin, mélangé ou non avec un peu de farine de riz. J’ai peur que la saveur de la farine de châtaigne passe totalement inaperçue étant donné qu’elle est assez similaire à celle du potimarron. Bons essais !

  45. J’ai essayé cette recette cette semaine, c’est à tomber raide par terre… j’aurais dû l’essayer avant !
    Un grand merci pour cette recette qui va devenir un classique chez nous.
    PS je n’ai pas dit à la famille qu’il y avait du potimarron dedans (mes filles ont horreur de ça) et personne n’a soupçonné la supercherie ;-D

  46. J’avais repéré cette recette depuis longtemps et je l’ai enfin testée aujourd’hui : c’est tout simplement un régal !!!
    Merci beaucoup pour ce partage !

  47. Bonsoir,

    Pour répondre au commentaire de Nina du 12 novembre (et pour les éventuels futurs lecteurs) : j’ai fait ce gâteau en faisant un mix de farine de châtaignes et de farine de riz (2 farines sans gluten donc), avec 130 grammes pour la première et 220 grammes pour la farine de riz (quantités dictées par ce qu’il me restait dans le placard, mais de toutes façons je voulais qu’il y ait moins de farine de châtaignes, car j’avais déjà fait un cake avec uniquement de la farine de châtaignes et le résultat avait été trop « rustique », goût trop prononcé de la châtaigne…). Je ne sais pas comment doit être le gâteau normal, mais je vous confirme qu’avec ces farines, au dire de mes 3 invités, c’était « délicieux » – les trois ont utilisé ce terme élogieux.

    Et puis surtout…. Merci Cléa ! 🙂
    en effet, votre site est devenu une référence pour moi, et en réceptionnant mon panier de légumes bio chaque semaine, lorsque je suis en panne d’inspiration, soit régulièrement lol (non j’exagère, c’est surtout que j’apprécie le côté original voire surprenant de vos recettes) et je consulte votre rubrique « cuisiner les légumes autrement » pour trouver des recettes originales …. Super pratique !

  48. Cléa, merci 1000 fois pour cette recette, c’est une tuerie ! J’avais divisé la recette par deux hier, je vais en refaire un aujourd’hui… J’aurais dû suivre tes conseils…

  49. Merci pour cette délicieuse recette, que j’ai testée avec potiron en lieu et place du potimarron (la version originale doit cependant être plus goûteuse !), poudres d’amande et noisette mélangées, et épices de Noël à la louche… un régal ! Mon fiston a soufflé ses 4 bougies à l’école avec ce cake d’automne, agrémenté d’un glaçage chocolat blanc / zeste d’orange, eh bien il n’en est pas resté une miette 😉 ! Je suis ton blog avec moins d’assiduité depuis que je dispose de moins de temps en cuisine (avec trois enfants, on a moins souvent les mains libres…), mais j’y trouve toujours des idées fantastiques, autant pour le quotidien que pour les occasions de repas en famille élargie ! Merci !!

  50. Recette bluffante ! Et qui laisse un parfum de pain d’épice dans la maison super agréable.
    C’est moelleux et parfumé, pas pouf pouf du tout. Recette à recommande, vraiment.

  51. Merci pour cette recette que je viens de découvrir (j’ai une grosse récolte de potimarrons!). J’ai adoré, ce gâteau est excellent. Bien moelleux, bien parfumé. ça va devenir un classique chez moi, je pense.

  52. Le mien vient de sortir du four je ne me remets toujours pas de ce goût !!! Il est délicieux et cette tecture !!! Merci merci pour cette recette !

  53. Bonjour Cléa, j aimerais savoir quelle type de farine convient à cette recette. De la T150 convient elle ?
    Merci beaucoup 🙂

    –> Habituellement j’utilise de la farine d’épeautre bise ou de la farine de blé T80. La T150 risque de donner un résultat très compact et rustique, mais pourquoi pas, si on aime.

  54. Hello Cléa, je te suis depuis des années mais c’est la première fois que je fais cette recette (notée dans mes favoris depuis longtemps pourtant !)
    Le gâteau vient de sortir du four, j’en ai déjà mangé un quart en me brûlant la langue… J’ai remplacé le potimarron par une butternut, que j’ai râpée crue comme pour un carrot-cake (avec de la purée j’avais peur que la pâte ne lève pas bien, mais au vu des autres commentaires je réessayerai en suivant ta recette).
    Pour le reste je n’ai rien changé et c’était parfait !

  55. Bonjour Cléa, je ne peux m’empêcher de laisser un petit commentaire afin de te remercier pour cette succulente recette (qui a fêté ses dix sur ton blog, mais que j’ai réalisé pour la première fois). J’ai recyclé un reste de purée et c’était vraiment une tuerie! quant à la délicieuse odeur qui s’est diffusée dans la maison pendant une heure…un supplice!

  56. Délicieuse recette. Je l’ai faite avec une courge butternut et ça sort très bien, moelleux, aéré et bien parfumé par les épices. Je réalise souvent des recettes présentées sur votre blog et elles sortent toujours parfaites. Merci 🙂

  57. Encore tiède, une tuerie et réussi(s) du 1er coup ! excellente recette, j’ai mis davantage de potimarron, je ne voulais pas gâcher, j’ai marié les farines, cuisson 45 mn pour mon four largement suffisant – merci Cléa – je teste nombre de tes recettes en ce moment, c’est un vrai Bonheur à chaque fois – aucune déconvenue et du plaisir partagé. Avec tous mes encouragements et ma gratitude !!

Laisser un commentaire