Fondants chocolat potimarron cacahuète

19 commentaires

  1. Chouette recette qui donne envie, chez nous les potimarrons commencent à arriver. Oh que oui ces vacances ont été bizarres, randonner en montagne ne m’a pas autant apaisée qu’habituellement… mais j’ai trouvé du réconfort dans la préparation de bons repas en continuant à explorer vos livres alors merci !

    –> Je partage cette impression… Mais cuisiner, faire soi-même, est toujours aussi satisfaisant et nous maintient dans l’action.

  2. Bon retour Cléa parmi nous ! Tenté de réaliser cette recette car je suis fan de potimarron et grâce à ton livre sur ce cucurbitacé, j’ai pu réaliser de belles recettes !
    Cependant je m’interroge… Est-il possible de remplacer la purée de cacahuète par de la purée d’amande ?
    J’ai déjà trois gros potimarrons cueillis dans une ferme qui attendent d’être dégustés de diverses façons .

    –> Oui tout à fait, on met la purée que l’on veut !

  3. Four solaire, quel four solaire? Je voudrais bien en acheter un, quel est la marque du tien et as-tu essayé de faire du pain dedans ? Pour les petits fondants, je vais attendre un peu , acheter le premier potimarron évoque l’automne pour moi, et là,´les températures ne sont pas encore conformes à cette saison.

    –> Oui, c’est fou parce que les potimarrons sont là depuis juin et ne le seront peut-être plus en octobre… La saison est totalement décalée cette année. J’ai répondu ci-dessous à Sandrine en détail sur le four solaire. Je n’ai pas testé le pain mais Liliy, ci-dessous, nous fait part de son expérience concluante en la matière.

  4. J’ai l’impression que tu es revenue un peu plus tôt que d’habitude, super ! Et quelle recette alléchante !
    Je suis intéressée si tu as envie de faire un retour d’expérience de ton four solaire : ici le foie (traditionnel) est interdit tout l’été et nos cuissons limitées au maximum pour ne pas chauffer plus la maison, donc pourquoi pas utilise un four solaire ? J’avais toujours pensé que c’était peu efficace, du genre 5 h pour cuire un plat, alors tu me donnes envie de le pencher sur le sujet.
    Bonne nouvelle année scolaire !

    –> Je l’ai vraiment beaucoup utilisé pendant les nombreuses journées de canicule avec 100 % de soleil. Cela fonctionne moins bien dès qu’il y a des nuages, mais un après-midi suffisait à confire une ratatouille, ou même des aubergines/poivrons entiers… Je ne l’utilise pas lorsque le temps est couvert, j’ai peur en effet que ce soit trop longtemps. Pour du réchauffage, au camping par exemple, 2h en plein soleil le soir suffisent aussi (pour 4 personnes). Important : j’ai choisi un four solaire (Solar Brother) livré avec son plat adapté (une cocotte noire très légère) qui accélère le processus. J’en suis vraiment contente, je n’envisage plus de cuisiner autrement que dehors pendant des étés comme celui qu’on vient de vivre…

    • Je me permets de donner mon avis, car j’utilise régulièrement un four solaire type boîte (ulog modèle familial, solemyo, Genève): la température monte jusqu’à 130°C même par temps frais, c’est un moyen de cuisson très efficace. Certes le temps de cuisson est plus long, mais comme rien ne brûle, c’est juste une question d’organisation pour y mettre les aliments plus tôt (et partir faire autre chose pendant que ça cuit). J’y cuits régulièrement de gros pains au levain (dans un plat en fonte préchauffé au four solaire pendant que la pâte lève en cuisine) qui sont délicieux. Pour moi c’est vraiment un moyen de cuisson irremplaçable et effectivement très précieux pour garder la maison fraîche en été…

  5. Bonsoir Cléa, merci pour cette recette toute simple et appétissante. Ici en Espagne j’ai du mal à trouver des potimarrons, peut-on remplacer par de la chair de butternut ? Merci beaucoup, et bon retour, hâte de connaître la surprise que tu nous réserves ☺️

    –> Je pense que oui : butternut et patate douce. Attention que leur chair réduite en purée soit bien compacte et pas trop aqueuse.

  6. Bonne rentrée Cléa
    J’ai acheté ton dernier livre cet été, « S’organiser en cuisine « .
    Il va m’accompagner longtemps !
    Je suis intéressée aussi par un retour sur le four solaire. Je fais beaucoup de séchages: fruits, légumes, et je n’arrive plus à me passer du deshydrateur électrique . J’ai essayé le séchage dans ma voiture restée au soleil, sans être satisfaite du résultat. Peut-être n’ai je pas été assez patiente.
    Ce fondant au chocolat est très sympathique, recette à garder pour les mois pluvieux, quand on aura besoin de réconfort….

    –> Perso le réconfort j’en avais besoin en cette rentrée 😉
    Mon four solaire est un Solar Brother, j’en suis très contente.

  7. Bonjour Cléa,
    comme beaucoup ici, très très intéressée par le four solaire. As tu un modèle « fait maison » ou c’est un modèle existant dans le commerce?
    En attendant, je déguste 😉

    –> C’est un modèle du commerce de la marque Solar Brother !

  8. Youpie, Clea est de retour ! Avec un four solaire et une recette au chocolat et potimarron (insérez ici un smiley « étoiles à la place des yeux »)… vive la rentrée !

  9. Bonne rentrée !
    Recette alléchante, je vais attendre encore un peu avant d’attaquer la saison des courges, je me cramponne aux légumes d’été le plus longtemps possible !

  10. Eh bien ça y est, je sais ce que vais faire comme dessert ce week-end. Quel plaisir de te retrouver, Cléa, fidèle au rendez-vous. Merci d’être là.

  11. Bonjour Cléa! Est-ce qu’il est possible de faire cette recette avec de la poudre de cacao 100% pour un goût chocolaté plus intense et pour faire l’impasse sur le sucre blanc qui se trouve quand même dans le chocolat à pâtisserie (en le remplaçant éventuellement par du sucre coco ou autre)? Merci beaucoup pour ta réponse et pour toutes tes belles recettes, Silke

    –> Non pas vraiment, il faudrait plutôt faire un mélange de cacao et de beurre de cacao, pour conserver l’onctuosité du chocolat fondu. Mais je ne garantis rien 🙂

  12. Merci pour cette recette. Mes deux ados ont adoré. Je n’avais que six places pour muffins alors j’ai utilisé un plat à cake pour le reste de la pâte et ça a très bien marché aussi.

  13. Testé il y a quelques jours avec de la courge bleue de Hongrie ! On a préféré la version froide.
    Vu qu’il n’y a ni farine ni oeuf, j’ai testé sans cuisson : cela fonctionne parfaitement ! On pourrait même en faire des truffes – miam :p

Laisser un commentaire