Tartine de daikon, noisettes, brebis frais et umebosis

Heureuse héritière d’un joli daikon tout juste sorti de terre, j’ai cherché une façon de le déguster qui n’implique pas de le faire cuire, histoire de profiter au maximum de sa fraîcheur. Daikon bouillu, daikon foutu ? Non, ce n’est pas un proverbe japonais, juste le fond de mon humble pensée…

Une envie de printemps passant par là, je me suis souvenue d’une de mes tartines préférées, aux fèves, fromage de chèvre, purée d’umebosis et noisettes grillées. En avant pour la version daikon, un vrai régal prêt en 3 minutes…

Ce gros radis japonais blanc et croquant est encore meilleur cru que cuit. N’hésitez pas à le râper pour en faire des salades ou… une petite recette qui arrivera ici dans quelques jours !

tartinedaikon

Tartine de daikon, noisettes, brebis frais et umebosis

Par personne

1 morceau de daikon de 4 cm de long
1 tranche de pain complet
1 c. à soupe de fromage de brebis frais
1 c. à café de purée d’umebosis*
4 noisettes grillées

Peler le daikon et émincer le plus finement possible. Faire griller le pain. Mélanger le fromage de brebis et la purée d’umebosis. Tartiner le pain de ce mélange. Garnir de daikon émincé et de noisettes grillées concassées. Déguster !

* On trouve la purée d’umebosis dans les magasins bio sous la marque Celnat. L’umebosis est un fruit japonais à mi-chemin entre l’abricot et la prune, qui a été fermentée et se révèle de ce fait très riche en minéraux (lire cet article pour en savoir plus). Elle est délicieusement acidulée et fait une base géniale pour les sauces salades.

22 réflexions au sujet de « Tartine de daikon, noisettes, brebis frais et umebosis »

  1. Ta tartine me fait beaucoup penser à celle que j’ai mangé hier midi: une belle tranche de très bon pain sur lequel j’ai tartiné du « Figou » (un chèvre fermier au coeur duquel se trouve de la figue) + quelques fines rondelles de radis noir parsemées de fleur de sel. C’était trop trop bon!
    J’essayerai ta version lorsque j’aurai du daikon..

  2. je ne connaissais pas cet ingrédient japonais, merci pour la recette et le sourire que tu m’as arraché ;-) bon we :-D

  3. Hummm, à force de grignoter mes radis noir, asiatique ou « redmeat » émincé sans rien (sauf présence d’amis, il n’ont pas le temps de voir leurs associés…) et en période de congés des biquettes, j’oublie qu’ils font si bon ménage, il va falloir que je m’y remette ! depuis le temps que je lis vos billets, toujours pas tester l’umébosis (ne me jettez pas de pierres, pitié !). Merci Cléa pour ce rappel à l’ordre.

  4. Ah oui, là tu me mets l’eau à la bouche! C’est tout simple et terriblement appétissant… En plus , là à 21h52 je n’ai pas encore mangé, mais tu viens de me décider à aller grignoter un bon p’tit truc. Je n’ai pas de radis aussi sympa, mais ça devrait le faire (?) avec ces gros navets longs tout blancs que j’ai au frigo…

  5. Voilà une très jolie composition gourmande, j’aime beaucoup ! Avec des navets crus comme Marie, et leur petit goût sucré, ça doit bien marcher aussi !

  6. J’adore ce genre de tartines ! j’essaierai dès demain avec du radis noir à défaut de daïkon dans l’immédiat !

  7. Daikon, 指宿では、大きくなるのに、ここ南仏の畑では、なかなか太くなりません。けど、その分 あまーいような気がします。来年はたくさん植えますので、調理方法をたくさん教えてください。ありがとうクレア! je vais essayer.

  8. Une tartine bien gourmande avec un radis que j’apprécie tout particulièrement.
    Je ne le trouve pas souvent et faute de mieux j’achète des graines que je fais germer.
    On peut aussi le cultiver comme un radis noir,cette année nous allons l’essayer au jardin.
    Je vous souhaite une bonne semaine

  9. Bonjour Cléa, comme beaucoup d’entre nous je pense, je ne connais pas vraiment le daikon… Jamais goûté ! Par contre, je suis une très grande fan de radis noir. La prune d’umebosis, je connais depuis plus de 20 ans car ma maman en acheté en énooooorme quantité quand j’étais petite et on l’utilisait généreusement dans les salades. Depuis, j’en n’ai plus mangé. Je pense que, le jour où j’y goûterais à nouveau, ça me fera bien chaud au coeur…
    Bisous et merci pour ta recette Cléa.

  10. Hélas pour moi, je dois me priver, pendant encore 6 mois, de chèvre frais (cause grossesse et pas immunisée contre toxoplasmose)… et je ne sais pas si je trouverais de Daikon en septembre ! d’ailleurs, une question : n’ayant pas vu ce légume à ma Biocoop, de même que de nombreux autres produits que vous citez dans d’autres recettes, est-ce donc qu’on ne les trouve que chez Satoriz ?

    –> Pas que chez Satoriz je pense, mais pour Biocoop je n’en ai aucune idée…

    comme par exemple la fameuse purée de graines de courges et le zaatar…

    –> La purée de graines de courge est encore difficile à trouver (sur internet), et pour le zaatar c’est dans les épiceries orientales ou chez Artisans du Monde.

    à défaut, j’ai donc fait la salade tiède de riz à la courge sans ces ingrédients (en les remplaçant par purée d’amandes et un mélange perso de cumin et thym) c’était vraiment délicimentesque ! mais sans doute loin de votre résultat…Au fait, peut-être devrais-je noter ce commentaire à la suite de la-dite recette ? cependant j’hésite à le faire, car je ne sais pas si vous avez le temps de lire et répondre aux messages des recettes précédentes !

    –> Avec plaisir !

    or, j’ai plein de questions les concernant !
    eh oui, qui dit grossesse dit « prendre son temps », et notamment celui de piocher dans toutes vos recettes que j’imprime depuis des années et qui attendent dans ma pile de recettes bio et végétariennes à essayer…
    j’aurais donc encore plein, plein plein de questions !!!
    à bientôt
    Marie
    ps : quand-même, en attendant vos réponses, déjà plein de MERCI pour toutes ces bonnes idées si savoureuses !

  11. et j’oubliais : où peut-on vous poser des questions sur les recettes parues dans vos livres ?
    vous ne serez pas au salon Bio de Lyon prochainement, par hazard ?

    –> Non, mais vous pouvez me les poser par mail !

  12. Je ne connaissais pas le daïkon, je vais voir si j’en trouve pret de chez moi. En tout cas super recette.

  13. bonjour !
    puisque j’ai votre feu vert pour mes 1001 questions, je me lance (ou plutôt, je continue) :
    pour trouver du Daikon, sortie des Biocoop (déjà visitée sans succès donc) et des Satoriz (je n’ai pas ce dernier sur place) , y a-t-il d’autres chaines de magazins bio que j’ignore ? ou bien dois-je renoncer définitivement à ce légume, faute de n’en avoir pas trouvé non plus à la Vie Claire ? le petit marché bio local n’en fournit pas non plus, pas plus que notre AMAP. Et ma « petite » ville de 10 000 âmes ne compte pas d’autre fournisseur potentiel de curiosités exotico-biologiques…
    je ne pense pas en commander sur internet, mais pour la purée de courge, quel site me conseillez vous ?

    –> Pour le daikon, je crois que vous avez épuisé tous les réseaux ! Pour la purée de courge, Régal et sens.

  14. J’ai essayé le mélange chèvre-umebosis comme tartinade de base pour une pizza froide, c’était un délice!!!

  15. Ping : Cuisiner les légumes autrement | Clea Cuisine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>