Chicken Katsu

Ca faisait longtemps que je ne vous avais pas présenté une bonne recette japonaise… Il faut dire que n’étant plus sur place, il m’est beaucoup plus difficile de me procurer les ingrédients nécessaires à certaines recettes ! Mais en avril dernier, j’avais dévalisé Kioko, l’épicerie japonaise la mieux achalandée de Paris, et j’étais notamment revenue avec de quoi préparer des chicken katsu…
Mais non, vous ne rêvez pas : il m’arrive bien de manger du poulet, et a fortiori quand cela me rappelle mes années vécues au pays du soleil levant ! Or, le chicken katsu, pour moi, c’est la plongée dans les souvenirs assurée

Quand Ludo et moi prenions le JR (le TER nippon) le samedi pour partir à l’aventure, que nous marchions pendant des heures pour découvrir une merveille de la nature, et que nous rentrions, épuisés, par le même JR, c’était toujours un chicken katsu que notre estomac réclamait pour retrouver ses esprits ! Là -bas, on ne s’amusait jamais à le faire : c’était tellement plus simple de le déguster tout prêt dans une échoppe près de la gare, ou bien dans une barquette à emporter à la maison… Et, puis, cela avait pour moi un avantage certain : éviter à la maison de sentir l’huile de friture pendant deux jours ! Parce que s’il y a bien un truc que je ne sais pas faire, c’est faire frire les aliments… Du coup, s’il faut faire des bugnes ou… des chicken katsu, c’est Chef Ludo qui s’y colle ! Et c’est toujours une réussite :)

Cette version maison m’a vraiment beaucoup plu : elle est beaucoup plus fine et moins grasse que la version achetée. Vous auriez dû voir notre tête à la première bouchée… Catapultés au Japon en une fraction de seconde, qu’on était !!

chickenkatsu

Chicken Katsu

Pour 2 personnes

2 escalopes de poulet assez fines
Sel, poivre
Purée d’ail
Farine
1 oeuf
Panko*
Huile pour la friture

Et pour servir : sauce tonkatsu*, riz nature et salade de votre choix.

Tartiner un peu de purée d’ail et saupoudrer sel et poivre sur chaque escalope de poulet. Verser la farine dans une assiette, le panko dans une autre, et l’oeuf battu dans une troisième. Passer les escalopes dans la farine (il faut couvrir toute la surface), puis dans l’oeuf, et enfin dans le panko. Soyez généreux pour les trois passages ! Une fois les deux escalopes prêtes, faire chauffer de l’huile dans une poêle à frire (deux centimètres suffisent), et plonger les escalopes dans l’huile chaude. Laisser cuire quelques minutes, jusqu’à ce que la croûte soit bien dorée et croustillante, et que la chair du poulet ne soit plus rose (vérifier avec un couteau). Egoutter sur du papier absorbant. Servir sans attendre, avec le riz et la salade, et déguster avec la sauce à tonkatsu.

*NB : réponse anticipée aux questions ;)

Le panko : c’est de la chapelure très grossière, vous pouvez éventuellement la remplacer par de la chapelure normale, la moins fine possible.

La sauce à tonkatsu : c’est une sauce à base d’eau, sucre, vinaigre, fructose, pomme, ketchup, protéine de soja, maà¯zena, prune, carotte, épices, colorant caramel, aà¯l et gingembre. Bon courage, donc, si vous voulez la faire tout seul ! ;) Je vous conseille de vous la procurer dans une épicerie japonaise. Chez Kioko, on en trouve, c’est sûr !

44 thoughts on “Chicken Katsu

  1. Alors là  … à  peine 9h et déjà  envie d’un chicken katsu … non ça ne va pas du tout … heureusement, ce midi j’ai rdv chez Naniwa pour des sobas glacées ;-) bonne journée …

  2. Claire, crois-moi ou pas, j’en ai mangé avant hier, dans la cantine japonaise au coin de la rue!!!! Un délice! Sur mon petit plateau j’avais de la soupe miso, des pickles et deux roses de broccoli avec de la mayonnaise japonaise (mes collègues japonaises m’ont dit que les japonais adorent manger ça comme cela!). Si tu veux faire des achats en ingrédients japonais, je t’invite à  venir me voir à  Dà¼sseldorf, tu seras transportée pour quelques instants dans un petit monde japonais qui s’est installé ici à  Dà¼sseldorf (plus grande colonie à  l’ouest du Japon!). Tous ce qui est ingrédients japonais ici, est moins cher qu’en grande surface, car il s’agit là  de supermarchés coréens-japonais (juste en face de mon bureau!!). Alors à  quand ta visite?!

  3. C’est le genre de recettes qui nous font regretter de ne pas avoir un magasin chinois à  proximité !!! Surtout avec le récit que tu nous en fait, on a nous aussi envie d’y goûter et de savoir ce que ça fait de faire un tit tour en Chine, même si on a pas encore eu la chance d’y aller… un avant-goût quoi !

  4. Je viens de comprendre le secret des « panko tempura » que je mange au restau japonais ! Cette recette a l’air sublime. Chef Brad étant également le roi de la friture, je vais la lui transmettre de ce pas ;-)

  5. Katsu? C’est trop mignom comme mot! ça ferait un joli nom pour un chat, ça veut dire quoi??
    Pas sûre non plus de trouver cette sauce tonkatsu… :(

  6. Whouaw, il est bien plus beau que le mien! Je suis sûr que tu n’es pas la seule à  ne pas être copine avec la friture…Moi ça ne me rapelle rien d’autre que sa saveur :-(
    Mis à  part ce néant de souvenir, pour le goût c’est
    :-) :-) :-)

  7. Ta version m’a l’air tout simplement parfaite!! heureusement que tu n’oublies pas de manger de temps en temps un peu de poulet car sinon, pauvres de nous, on serait passés à  côté de cette jolie recette!

  8. C’est vraiment dommage de juger les gens comme ça… D’autant que quiconque n’a jamais mangé de chicken katsu japonais ne peut effectivement pas comprendre qu’il ne s’agit pas seulement de poulet grillé !

  9. Et dire que je ne me suis jamais aventuré ailleurs que sur les traces du tonkatsu… maintenant un autre univers s’ouvre à  moi !!! quand je manque de panko, j’ai dû en manquer une fois le siècle dernier… j’utilise de la baguette très sèche, plus d’une semaine, que je passe à  la râpe, surtout la mie… côté gros trous et ça fait un peu l’effet… un peu !!!

  10. merci Clea de cette recette poulet, j’ai fait des brochettes de porc tonkatsu hier, je ne savais pas qu’on pouvait faire la version poulet ;o)

    toujours un regal de venir sur ton blog (et j’ai une chance folle, ici au Canada je trouve tous les ingredients japonais…ouhh c’est pas bien de narguer…pardon ;o) )

  11. déjà  fait mille fois, tu t’en doutes ;o)
    Je fais la sauce tonkatsu mais je ne l’avais pas donnée sur mon billet chicken-katsu …
    A venir ;o)
    BiZz bonne pause, moi aussi j’en fais un peu malgré moi d’un certain côté d’ailleurs ;o)
    BiZz Claire à  +

  12. Et pourquoi on aurait pas le droit de s’émerveiller devant du poulet frit? Qu’il soit japonais ou américain, d’ailleurs? Parfois, les choses simples sont les meilleures!

  13. salut salut…
    merci merci pour toutes ces recettes!
    je ne suis que cuisinière novice, mais étant attirée par la culture japonaise, et surtout sa cuisine je vais pouvoir me faire la main avec vos recettes…
    (et un nouveau link sur mon blog un! je vais faire un post sur votre blog d’ici ce soir :) :) )

  14. J’ai goûté à  la même recette dans un isakaya à  Bruxelles, ça m’a tellement plu que j’ai acheté la sauce et la chapelure spéciale pour en refaire à  la maison.C’est facile et c’est délicieux (toujours délicieux la cuisine japonaise)alors pourquoi s’en priver? En + on peut varier les plaisirs avec du porc, du boeuf ou du veau…

  15. Bonjour Cléa,
    je suis journaliste pour une émission de cuisine et je souhaiterai présenter des livres assez récents sur les algues ou sur la cuisine japonaise. J’ai vu que vous devez en publier un en avril sur les ingrédients japonais, pensez-vous qu’il serait possible de nous en faire parvenir un avant? En sachant que nous sommes très pressé par le temps puisque le tournage a lieu la semaine prochaine.
    Merci
    Candice.salagasperini@yahoo.fr

  16. Recette réussie, même si je n’ai pas pu mettre la main sur la sauce Bulldog (petite ville mal achalandée oblige…). Mais un peu de sauce tomate, agrémentée de gingembre rapé, de nuoc-mâm, et d’un peu de sel a fait des merveilles. De meme, la chapelure était faite maison. Malgré tout, un délicieux repas, qui nous changeait un peu de nos traditionnels plats vietnamiens.

  17. J’ai testé la recette en modifiant le poulet par des filets de dinde…. et je n’avait pas de sauce Tonkatsu ( j’ai utilisé de la sauce Sukiyaki à la place) … ca change surement le gout, mais ca ne ma pas empeché de me régaler, ma femme également :D .

    Pour la friture, j’utilise de l’huile de pépin de raisin ( que j’utlise pour la fondu bourguignonne), ca rend plus digeste les fritures je trouve….

    La prochaine fois je la ferai avec le poulet, et la bonne sauce quand je serai passé a Kioko :D

    J’adore ton site Clea, continue à nous faire rêver :D

  18. J’ai testé cette recette hier, et on s’est régalés ! Je pensais en garder un peu pour mon bento du jour, mais il n’est rien resté tellement on a aimé :D
    A refaire sans hésiter … Merci ‘avoir partagé !

  19. super bon ! je l’ai cuisiné deux fois pour mon mari et il adore, moi aussi ,
    et la sauce tonkatsu est trop bonne !
    Merci encore pour cette recette qui nous fait découvrir autre chose que les sushis et les yakitoris.

  20. J’ai déjà fait cette recette plusieurs fois et c’est vrai que c’est super bon. Même mon chéri qui est très difficile a beaucoup aimé et me la réclame régulièrement. Je n’ai jamais essayé avec la sauce tonkatsu, mais à la place je suis les conseils de la recette initiale que j’avais trouvé : du saké, de la sauce soja et du mirin qu’on fait réduire, puis on ajoute un peu de dashi (que je remplace par du bouillon de poule), on fait cuire un oignon émincé dans le tout, tout doucement, et en fin de cuisson, on ajoute un oeuf battu et on mélange jusqu’à ce que l’oeuf ait presque fini de cuire, ça donne une sauce un peu gluante, sucré salée qui est juste divine!

  21. Bonjour Cléa,
    il y a bien longtemps que je n’étais pas venue visiter ton blog et il y a quelques jours j’ai fait une longue balade chez toi et relevé quelques recettes. Parmi celles-ci j’ai tout de suite eu un coup de coeur particulier pour le poulet Katsu et je n’ai eu rien de plus pressé que d’aller faire quelques courses dans un magasin asiatique.
    Au final nous avons été ravis par cette délicieuse recette. Parfumée, savoureuse, rapide et facile à faire. Un très beau dépaysement.
    Je tenais à te remercier et à te mettre à l’honneur sur mon blog dés demain.
    A bientôt car je ferai certainement d’autres tests ! ;o))
    Michèle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>