bing

Shao-bings au sésame, salés ou sucrés

bingIl y a des lectures qui donnent envie de mettre les mains dans la farine. Celle-ci, assurément, qui m’a au passage appris que dans le Nord de la Chine, on mange des « bings » comme chez nous de la baguette, c’est-à-dire tout le temps et avec tout. Ni petits pains ni crêpes, il s’agit de millifeuilles de pâte garnie de tout ce qu’on a sous la main, étalés pas trop finement et cuits rapidement. A la poêle, ça peut donner des pancakes feuilletés à la ciboule. Au four, on les appelle « shao-bings »… et on met bien ce qu’on veut dedans, apparemment !

Contrairement aux apparences, c’est très simple à réaliser. Et c’est un régal. Surtout à la sortie du four… Ou 3 heures après… Ou le lendemain, d’ailleurs… C’est moelleux, régressif juste ce qu’il faut… Bing, quoi !

Je n’ai pas fait preuve d’originalité, en reprenant grosso modo la recette originale dans sa version sucrée et sa version salée, toutes deux à base de sésame blond ou noir. Vous trouverez d’autres idées de garniture en fin de billet, mais pensez avant tout à choisir de bonnes matières premières. Ce sont toujours elles qui font le boulot question goût, que l’on soit un dieu du bing ou juste un apprenti bingueur…

Shao-bings au sésame, salés ou sucrés

D’après une recette de Lady and Pups

Pour la pâte :
185 g + 125 g d’eau tiède (45°)
9 g de levure de boulanger déshydratée
460 g de farine de blé T65 + pour fariner
25 g de sucre complet
1 c. à café de sel
2 c. à soupe d’huile d’olive

Pour les garnitures :
4 c. à soupe de sésame blond toasté
1 c. à café de paprika en poudre ou 1 pincée de piment
2 c. à soupe d’huile de sésame ou d’olive
2 c. à soupe de crème de sésame noir
1 c. à soupe de sucre complet
2 c. à soupe de noix de coco râpée (facultative)
1 c. à soupe de miel plutôt liquide
Sel
Graines de sésame noir et blond

1) La pâte
Mélanger la levure avec 185 g d’eau tiède et laisser reposer pendant 5 mn. Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre et le sel. Placer 1/3 de ce mélange dans le bol d’un robot pétrisseur et ajouter 125 g d’eau tiède. Pétrir jusqu’à obtention d’une boule de pâte bien homogène, puis ajouter les 2/3 du mélange farine/sucre restant ainsi que la levure et son eau et l’huile d’olive. Pétrir pendant 5 bonnes minutes, jusqu’à ce que la pâte se décolle des bords du robot. Ne pas hésiter à fariner. Couvrir et laisser lever pendant 1h dans un endroit tiède (four préchauffé à 50 °C puis éteint, par exemple).

2) Pendant ce temps : les garnitures
Au mortier ou à l’aide d’un blender, réduire le sésame blond en pâte avec le paprika (ou le piment), 1 pincée de sel, du poivre si on le souhaite, et l’huile végétale. Réserver.
Sortir la crème de sésame noir, le sucre et la noix de coco.
Délayer le miel avec 1 c. à soupe d’eau dans un petit ramequin.

3) Le pliage
Se référer à cette page pour visualiser les étapes.
Séparer la pâte en 2. Fariner le plan de travail. Abaisser une moitié de la pâte en formant un grand rectangle. Tartiner uniformément de pâte de sésame blond et parsemer d’un peu de sel. Rouler comme une bûche ou un sushi. Couper le rouleau en 5 tranches. Pincer les bords ensemble et les ramener sous chaque tranche pour la fermer tout en formant une boule. Etaler chaque boule en forme de rectangle. Rouler comme une bûche et recommencer l’opération consistant à ramener les bords entre eux pour former une boule. Poser les boules sur une plaque, fermeture en dessous.
Procéder de même avec la garniture sucrée : étaler la crème de séame, parsemer de sucre et de noix de coco.

4) La cuisson
Préchauffer le four à 180 °C.
On a donc 10 boules que l’on se contente pour finir d’aplatir du plat de la main pour en faire des disques de 2 cm de hauteur environ. Tartiner du mélange miel/eau et parsemer de graines de sésame. Enfourner pour 15 à 20 mn.

Déguster chaud, tiède ou froid.
Se congèle et se décongèle très bien.

bing2

Avec quoi ça se mange ?
– Version salée : tout seul, en accompagnement d’une soupe, d’une salade ou d’un curry de légumes. Comme base de sandwich avec plein de crudités dedans, c’est très sympa.
– Version sucrée : elle n’a pas besoin de grand chose en plus, mais elle peut gagner à être garnie de lamelles de fruits frais ou de purées de fruits.

Des variantes ?
Vous l’avez bien compris, ce qui importe ici c’est la technique, peu importe ce qu’on met dedans… Mais le sésame blond (toasté, j’insiste) et la crème de sésame noir donnent un résultat vraiment très sympa. Ceci dit, à vous de choisir la pâte à tartiner qui vous inspire le plus : tapenade, pesto, pesto rosso, choconoisette, beurre de cacahuète, purée de cajou épicée, purée de légumes, fines herbes… Les horizons sont vastes, faites-vous plaisir !

27 réflexions sur “ Shao-bings au sésame, salés ou sucrés ”

  1. Oh, mais je crois que j’avais vu ça à l’hôtel en Chine… Comme je me méfiais pas mal de la nourriture, je n’y ai pas touché… A voir les ingrédients, c’est parfaitement safe ;-) ! Je suis prude parfois…

  2. J’aime bien faire du pain maison mais c’est tellement galère. Ta recette de pain me donne envie de m’y remettre.
    Ma famille va adoré parce qu’il trouve que mon pain est meilleur comparé à celui du boulanger. Merci et bonne journée.

  3. Ouhlala, je passe mon tour, cette fois. .! De toute façon, il me reste des recettes non testées de votre livre Petits Pains Express, qui est super et m’a réconciliée avec la « boulange »,que j’avais abandonné depuis un petit temps, vus les échecs, trop d’ingrédients, trop, long..alors je profite pour dire mon contentement. .:)..!!!!

  4. Une totale découverte pour moi que ces shao-bings! J’aime bien l’idée de pains différents pour accompagner une soupe ou une salade, surtout avec des ados à la maison qui on faim!!!! J’essaie ce weekend! A bientôt, Céline.

  5. Bonjour Cléa,

    Peut on utiliser du tahin à la place des graines de sésame réduites en purée ?

    –> Oui, mais comme je le précisais, le fait d’utiliser des graines torréfiées change vraiment tout. Le tahin (sésame non torréfié en général) sera plus fade. On perd une dimension.

  6. Yes, pile poil pour alimenter mon obsession actuelle (et passée, et permanente, en fait…) pour tout ce qui est à la levure. En plus, j’ai de la pâte qui « marine » au frigo depuis hier soir sans vouloir lever (ah la la, la levure en sachet…), je vais donc pouvoir m’en servir quand même. Merci tout plein!

  7. Bonjour Cléa,juste une question quand on étale les petits pains en rectangle,combien de fois dont on les remettre en boule et les remettre en rectangle juste une fois?Ou plusieurs pour faire le « feuilleté »?
    Merci pour ta réponse et encore bravo pour ce forum et ces idées culinaires débordantes!

    –> On fait d’abord une bûche qu’on découpe en 5 rondelles. On replie alors chaque rondelle sur elle-même pour obtenir 5 boules.
    Puis on étale chaque boule en rectangle (chacune séparément) et on roule en 5 mini bûches qu’on replie sur elles-mêmes.

  8. Yeah, on vient tout juste de Binguer !

    Fromage à tartiner (V. qui R., shame on us) + curry + sésame = Ni très chinois, ni très bio, mais franchement top avec une salade de poireaux.

    Merci Clea !
    Bisous.

  9. Me revoilà,j’ai tenté ces petits pains cet après midi .Au départ j’avais pas trop compris s’il fallait étaler plusieurs fois quand les petits boudins étaient coupés.Mais finalement j’ai compris en la pratiquant,la pâte est vraiment super,moi elle a très bien gonflée!Par contre question dans la version salée,avec le mélange sésame blond / l’huile,doit on étaler aussi du sésame noir?J’en ai pas mis dans le doute.Mais les deux versions sont excellentes ,la mie très bonne et le fait d’avoir ses différentes »couches » c bien aéré!!Contente du résultat!Maintenant faut que je me lance dans tes pains de ton bouquin « veggie burger »Bon weekend

    –> Non, c’est bien ça : la version salée ne contient pas de sésame noir.

  10. Cléa, je dois dire que les bings m’allèchent plus que je ne saurais dire : entre le feuilletage, les garnitures au sésame, et la cuisson à la poêle je ne sais où donner de la langue!! :) Donc merci pour cette découverte que je vais m’empresser de mettre en pratique (j’en profiterai aussi pour faire du tang zhong, depuis le temps que je veux l’essayer aussi tiens!)

  11. j’ai testé, et j’adore! la texture est très moelleuse, et on peut laisser libre cours à sa fantaisie pour les garnitures! merci pour cette recette, cléa!

  12. Super joli!!
    Sa donne envie un pain sans trop de temps de levé et supers originaux
    et si on a pas un robot pétrisseur, comment savoir quand s’arreter d’après toi? Merci beaucoup!

    –> On doit obtenir une boule de pâte bien élastique, après une dizaine de minutes je pense.

  13. Hum… Vu le succès que remportent tes scones salés par ici, j’ai bien envie d’essayer.
    Merci pour toutes tes recettes, il y a deux gros livres qui ne quittent plus ma cuisine depuis Noël. Et on se régale !

    Est-ce que c’est difficile à pétrir sans robot ? Peux-t-on dire que 5 minutes de robot=5 minutes à la main ?

    –> Plutôt le double !

  14. Ils ont l’air délicieux ! Et me font penser aux inconditionnels du pain dans les restaurants chinois : pourquoi personne ne pense à leur donner des Shao-bings ?

  15. Bonjour

    j’ai testé cette recette mais avec une autre pâte, le résultat est surprenant niveau gout et je les ai fait cuire à la poèle.

    J’ai fait moi même les pâtes de sésame en les mixant avec un petit robot.

    Merci pour cette recette et cette version, je pense la refaire avec d’autre garniture.

    merci pour le partage de vos recettes et de votre blog.

  16. Bonsoir,
    J’ai vraiment eu du mal avec la technique, du coup mes shao-bings ne ressemblent pas du tout aux tiens!!
    Mais ils sont délicieux quand même!!
    Merci pour toutes ces recettes.

  17. Clea,
    Merci pour cette belle recette… une question sur la levure… si tu utilises de la levure fraîche, combien tu en mettrais ?
    Merci et belle soirée
    Mila

  18. Aujourd’hui j’avais déjà prévu de faire du pain sans pétrissage. Mais je voulais aussi faire des biscuits au sésame. Et puis j’ai croisé ta recette et j’ai improvisé quelque chose de très proche, également sans pétrissage, avec des quantité au pifomètre, une seule étape de pliage, et une garniture de graines de pavot mixées puis mélangées avec du miel. Eh bien je suis conquise, merci Cléa !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>