Il y a des trucs bizarres dans ta cuisine !

Classée dans Non classé

41 commentaires

  1. bonjour Cléa, j’adore cette exploration de ta cuisine ! Ca permet de se rendre compte du quotidien, et de rencontrer des frigos et des placards différents. D’ailleurs chez moi aussi ça fermente en ce moment 🙂

  2. J’ai aussi considérablement réduit mes déchets en achetant autant que possible en vrac mais je suis encore loin du zéro déchet. Pourrais-tu STP partager ta recette de choucroute de chou rouge ? Elle me paraît bien tentante. Merci Cléa!

    –> Avec plaisir, elle est destinée au Sat’info de mars-avril et je mettrai le lien ici début mars !

  3. Bonjour
    Ce n’est pas à ce point-là chez moi, mais je suis sur la voie! 😉 J’emmène aussi les sacs kraft et tissu pour ne pas en utiliser d’autres quand je fais mes courses; pour le vrac, je note dessus le n° et le nom du produit et j’emmène seulement les sacs vides qu’il me faut. J’ai banni la plupart des contenants plastique, je réutilise beaucoup les bocaux en verre (j’utilise aussi les plats en Pyrex avec couvercle). La liste de courses, c’est sur mon téléphone… mais je garde les feuilles de papier (tracts ou autres) comme pense-bête, en écrivant derrière.
    Je fais pareil que toi pour le compost.
    J’achète rarement des produits tout prêts en boîte, donc pas de récup de ce côté-là. Je garde aussi les restes de savon, que je stocke pour en refaire.
    Mon plan de travail est bien garni, mais il est grand! MDR Et tant pis si quelqu’un trouve que c’est un peu le bazar chez moi!

  4. Omg on dirait ma cuisine de pauvre… Mdr… Pas de grand plan de travail, pas de place, frigo bof, je cuisine sur des chaises (et toi par terre)…
    Les trucs fermentés donnent envie en tous cas !!! J’ai abandonne le kéfir de fruits car ça marchait pas et en plus je ne buvais que qq gorgées par ci par là…
    J’avais essayé le levain pour le pain mais foiré après un début de réussite…
    Mais on va continuer…

  5. Oui c’est bizarre aussi. (mais mon chéri me fait devenir parfois un peu trop normale, je résiste :p )

    Je n’ai quand même pas autant de bizarrerie que toi. Je prends une poubelle pour le compost!

    J’ai plein de bocaux (merci les mythes alimentaires – qui me rendaient folle! Je nettoyais, ça revenait ! Je croise les doigts qu’elles soient parties pour de bon!) et j’adore les bols aussi! Je réutilise aussi des vieux papiers pour la liste de course (merci maman pour l’idée) et des vieux sachets en papier….

    J’adore ta boite en fer au chocolat ! J’ai une boite ronde « ma petite chocolaterie » qu’on m’a offert 🙂

  6. On dirait chez moi…en mieux, car je suis moins rigoureuse en recyclage.
    J’ai fait les beeswrap, reste à penser à les emporter en courses.
    Je ne jette aucun bocal en verre; tout est réutilisé pour le vrac, les légumes lactofermentés, le levain…
    Le bac à compost est nourri tous les jours, principalement de déchets du potager.
    Mon frigo abrite graines en vrac et fruits secs, grains de kefir de lait et d’eau…
    Et oui, l’aspect de la pièce est encombré, mais vivant!

  7. Ça prouve bien qui a pas besoin d’une cuisine géante pour faire de la bonne nourriture équilibrée.Aprés avoir eu une très petite cuisine pendant plusieurs années je suis heureuse d’avoir un peu plus grand depuis presque 7 ans .Je cuisine pas mal maison :pâte à tartiner ,petits pains pour le
    Goûter et le petit dej ,soupe pour le soir,riz au lait en dessert …j’essaie de faire au mieux pour les déchets c pas parfait mais je fais le tri,je recycle les pots de verre pour mettre autre chose dedans .Pour les courses idem toujours des sacs recyclables bref on essaie de penser à la planète ,à nos enfants ….

    • Vous avez raison sur la taille de la cuisine. J’ai « pleuré » quand j’ai déménagé car j’avais une grande cuisine et celle d’aujourd’hui est plus petite. Je constate que je cuisine encore plus qu’avant;

  8. Merci pour ce cuisine tout Cléa !!! J’adore, c’est un peu comme chez moi mais chez moi c’est plus le bordel … j’expérimente aussi des trucs bizarre il y a le kefir et les graines germées sur le plan de travail et ds mon frigo on côtoie des radis lavés du Pesto fait avec leurs fanes et du hoummous de betteraves… ! Aussi un grand merci pour ton podcast, Champ d’action que j’écoute avec grand plaisir !

  9. ça ressemble à chez moi !! Des petits bidouillages de bonnes choses, des pots, un peu de joyeux bordel…mais au moins ce sont des cuisines de cuisinières pas juste de déco, ça c’est sûr !!

  10. Je trouve que c’est une visite très inspirante ! Un grand merci pour ce travail de photo et de rédaction de l’article ; c’est un généreux partage !

  11. J’adore ta cuisine !! Et la mienne y ressemble un peu, en enlevant les pots dans lesquels fermentent diverses choses. Je n’ai pas encore passé le cap mais ça me titille (je vais écouter ton podcast sur le sujet pour me lancer !)
    Mais je réutilise tous les contenants qui sont chez moi, jusqu’au bout. Y compris les petites boîtes de margarine ou autres. Ma liste se fait aussi sur n’importe quel support, mes pots pour le vrac m’attendent sagement… Et mon pot à compost trône aussi sur le plan de travail ! En fait j’aime beaucoup nos cuisines bizarres
    Merci pour ce post!

  12. Bsr Cléa,
    J’adore cet article et ta cuisine. Des comme cela j’en veux d’autre. En ce moment je fais aussi germer des graines d’alfafa radis rouge et des lentilles. Il y a par terre un cageot rempli de bocaux de tailles et de sortes différentes. Des sacs à vrac, filets rangés dans un sac plus grand accroché à ma porte. Dans le frigo des « yaourts » végétaux faits maison. Des bocaux de soupes, de repas fait en avance dans le congélateur. Plus de sacs en papier. Je les bannis. Il y a quelques contenants en plastique qui trainent encore car ils sont en bon état. Il y a des sacs en tissu. Des bocaux de remplis d’aliments acheté en vrac…
    Je rêverais de faire du compost mais impossible dans ma cuisine car trop petite. J’ai un livre sur la lactofermentation autre que celui du podcast mais pas encore sauté le pas. Suite au dernier podcast je l’ai ouvert à nouveau. Je garde les enveloppes pour mes listes de courses. Il y a aussi de la lessive et du nettoyant maison, du savon de Marseille en guise de liquide vaisselle et plein d’autres choses…

    –> Chère Christel, j’ai des amis avec des cuisines minuscules qui ont installé des lombricomposts. Dans le couloir, dans le salon… ça passe totalement inaperçu et ils n’ont jamais de problèmes !

    • Bjr Cléa,
      Oh merci Cléa. Tu m’ouvres pleines de possibilités et me met en joie de bon matin. Je vais me renseigner.

  13. Quel merveilleux billet! Certes il y a aussi plein de choses plus ou moins bizarres selon les périodes chez moi aussi… Mais que ça me fait du bien de me dire que finalement je n’ai pas forcément besoin de ranger plus ma cuisine, je ne suis pas la seule à avoir passablement de choses sur le plan de travail… (Même si je ne cuisinerai pas par terre pour cause de Médor gourmand… 😉 )

  14. J’adore ta cuisine, elle respire la vie ! La cuisine est ma pièce préférée où il fait bon vivre, la pièce où se mêlent préparation des repas, discussions, en somme, de grands moments de partage. Et aussi une avancée pr nous en matière de recyclage : nous réutilisons les pots de confiture qui contiennent maintenant les graines achetées en vrac, nous avons également un tiroir « récupération » des divers sacs et emballages que nous réutilisons, …

  15. Bonjour,
    C’est une cuisine vivante, pas une cuisine de magazine super »belle », la mienne est dans le même genre toujours un truc à essayer, le levain qui monte dans un coin… et de plus elle est équipée d’une cuisinière à bois!!!!!!!! pas très moderne mais oh combien pratique, j’essaye aussi le zéro déchet mais pas si simple que l’on dit, et bien entendu je garde les emballages! les bocaux je réutilise un max
    Bonne fin de semaine à toutes

  16. Une toute petite cuisine ici aussi avec comme seul plan de travail une petite table elle meme couverte de bocaux et boites…mon arme secrete, le lave vaisselle hs qui me sert de rangement pour les conserves, boites et bocaux vides !

  17. Merci de m’ouvrir les portes de chez toi avec cet article, que j’ai beaucoup aimé lire.
    Et le détail qui tue : le petit sachet plastique en train de sécher !!! C’est EXACTEMENT comme ça chez moi, je réutilise tous les petits et grands sachets qui m’ont servi à congeler un truc. Je décongèle, je nettoie le sachet et je le fais sécher. Mon barbu dit que c’est « l’esthétique du camp de manouches »… ce soir je lui montre :
    – Regarde, c’est comme ça chez Clea aussi !

    Et je veux partager ton bowl de déj 🙂
    Il ressemble un peu à ce dont je me nourris quand je suis seule aussi, mais je fais moins complet et moins équilibré parce que je ne me suis pas encore remise au kimchi.
    Il me faut du temps d’esprit disponible pour repenser la lacto-fermentation… ET Y ALLER !

  18. Je me sens tout d’un coup un peu moins dinosaure , « vieux truc », hahaha, car je fais cela depuis plus de 45ans au moins…. ma mère faisait de même! alors, précurseur??? oui, j’ai une mini poubelle MAIS je dois au moins une fois par an, gérer les tiroirs « récup » afin de ne pas chercher le couvercle etc…. une organisation s’impose! et puis , j’ai ri car ici aussi le sachet congel est lavé , retourné et mis à sécher….boites, bocaux etc…..alors si c’est un choix que j’assume, j’ai la chance d’avoir la place!!!
    MERCI Cléa pour cet article! ça fait du bien de ne pas se sentir « un peu toquée »

  19. ce qui fait plaisir, c’est de voir que nous sommes de plus en plus nombreux(ses) à adopter cette démarche du zéro déchet,
    qui en fait n’est que du bon sens, et en plus d’être écolo , est économique.!
    ce qui ne plaît d’ailleurs peut être pas aux industriels qui veulent que nous consommions sans réfléchir….
    je ne dirais pas que nous sommes « bizarres » à faire nos petits colibris, mais que
    que nous sommes simplement sages et respectueux!
    c’était la pensée « philo » du soir
    chaleureux we à toutes et tous

  20. Récemment jai retrouvé le verbe « claquemurer’ en faisant les devoirs avec mon bout de 9 ans.
    C’est ça.. une seule envie, se claquemurer dans sa cuisine et ne pas en sortir. Retrouver le goût de l’enfance, du temps qui passe sans se soucier du monde qui tourne… Mais qu’est-ce qu’on a nous les bonnes femmes ?
    Bon ben à plus dans le bus
    PS : pour ton titre j’aurais commencé plutôt par « Y’a », mais ça c’est de Lyon.

  21. Merci Cléa pour ce partage ! J’ai bien ris en lisant ton billet….je me sentais un peu vieillotte et pleine de marottes avec les listes au dos des tracts, des sacs qui sèchent pour re congeler du pain et ne pas prendre la voiture quotidiennement pour aller en acheter ! Mais’je Vois que je ne suis pas seule 😉
    L’hiver les étagères de bocaux sont clairsemées car je fais beaucoup de conserves…mais quel plaisir l’été de fouiner dans nos réserves de contenants et de les remplir !
    J’ai toujours beaucoup de plaisir à découvrir tes billets, la soupe de blettes est exquise ! Merci

  22. Bravo pour l idée, beau partage avec tous ces commentaires… Une question me taraud e : que veux tu dire exactement par cuisiner par terre ???? J en suis restee bouche bée… Ai regarde le sol de ma cuisine en me grattant la tete.. Un petit article pour poursuivre l exploration de tes « us culinaires » ?
    Merci en tt cas!

    –> Le « par terre » de chez moi est du carrelage. Comme on vit un peu « à la japonaise » (les chaussures restent à l’extérieur de la maison) et que je suis un peu maniaque, le sol est toujours propre. Si j’ai besoin de m’étaler, je m’installe donc par terre « à l’africaine », puis je passe un coup de balai/serpillère 🙂

  23. As-tu déjà lu « Le restaurant de l’amour retrouvé » de Ito Ogawa ?
    Si ce n’est pas déjà fait, je suis sûre qu’il te plairait !
    de la tradition, du partage, du respect, des bons produits…

    –> Oui, je l’ai même relu il n’y a pas très longtemps 😉

  24. C’est cool de voir comment ça se passe chez les autres, on se sent moins seul avec son bazar! Je commence à me préoccuper du zero déchet mais j’oublie d’emmener les sacs et les boites à oeufs et je ne récupère pas les emballages comme toi. J’ai plus attaqué la production de mes produits d’entretien et cosmétiques. C’est bien, ca donne des idées. Et j’ai envie de sauter le pas de la fermentation aussi… C’est inspirant ce billet, il va falloir que je me bouge!

  25. Génial ! Je me retrouve bien dans le côté pas sexy de la démarche avec les sacs et autres contenants à garder pas loin pour les courses, le pot pour compostage (lombricompostage chez moi), les sachets qui sèchent à l’envers pendant plusieurs jours… Par contre, je ne me suis pas lancée dans les fermentations, mais j’ai préparé du cédrat confit  Merci pour le partage !

  26. Trop chouette! Ça donne des idées mais si Je suis loin d’en être à ce point là. En tout cas merci pour ces partages surtout que depuis quelques temps j’ai pris l’habitude de venir piquer des idées et tes recettes pour changer des miennes. Mes essais de changement ne sont malheureusement pas toujours accueillis chaleureusement par les 4 autres gastronomes de la maison!!

  27. Merci pour cet article, j’ai adoré découvrir une « vraie » cuisine! Sur mon petit plan de travail il y a aussi l’extracteur de jus et le robot multi-fonctions ainsi que le panier à fruits qui grâce à son anse se déplace pour laisser l’espace de cuisiner! Sinon, c’est au -dessus de l’évier ou dans la pièce voisine sur la table . C’est aussi la place du lutrin (pliable) pour les livres de cuisine et , même s’il est en plastique, je l’adore car ainsi ils tiennent ouverts à la bonne page et sont protégés , Sur le frigo il y a les recettes du jour aimantées si elles sont imprimées et chaque semaine je copie sur une vielle enveloppe le contenu du marché et les différents ingrédients du placard et du frigo à utiliser d’urgence ou en priorité, je coche, j’entoure, je raye sur la liste , éventuellement je note une idée de plat et cela m’aide à ne pas oublier ce que j’ai acheté et à ne pas gaspiller. Je n’ai pas encore tenté la lacto-fermentation car je pensais ne pas avoir l’espace de stocker en attendant que cela soit prêt ni même après car je vis seule. A quand un livre de Clea sur le sujet ?

    –> Je ne suis pas encore suffisamment experte… et je laisse faire celles qui le sont : Marie-Claire Frédéric, Hélène Schernberg… Je te conseille l’ouvrage de cette dernière, La lactofermentation au quotidien, qui est très clair !

  28. Bonjour,

    Je ne poste pas souvent sur les blogs, mais là, ENFIN une cuisine qui ressemble à la mienne.
    Tous les commentaires au-dessus m’ont mis du baume au cœur.
    Je suis passée, et je passe encore, pour une rétrograde, une radine qui ne jette rien…J’étais seulement en avance.
    Merci encore de partager

  29. Oh Clea!
    Quel post génial! Inspirant sans être culpabilisant…ca donne envie de faire mieux, de faire différent, encore….
    Treize ans qu’ à chaque passage sur ton blog, je ressors enrichie!
    Merci!

  30. Bonjour Clea,
    J’adore j’adore j’adore cet article ! C’est tellement chouette de nous inviter dans cette cuisine un peu atypique mais tellement créative et authentique !
    Cuisiner par terre je le fais aussi régulièrement, jusqu’alors je me disais que c’était quand même bizarre et heureusement que personne ne me voyait faire… maintenant je vais assumer totalement, « si Clea le fait, pourquoi pas moi ? »
    Ma cuisine est aussi au maximum zéro déchets, elle regorge de bocaux avec plein de farines, graines, fruits secs, pépites, etc, et c’est ce que j’adore dans cette pièce. Les placards et tiroirs ont aussi leur lot de beeswraps et emballages récupérés à droite et à gauche.
    Et quelques petites tambouilles personnelles aussi. Par exemple dans mon congélateur il y a en permanence l’hiver un petit saladier rempli d’écorces d’agrumes. Je ne jette jamais mes épluchures d’oranges, clémentines, mandarines… je les congèle, et quand mon saladier est rempli je les fais sécher au four puis je les mixe pour en faire une poudre d’agrumes que j’utilise ensuite dans mes cakes, pains d’épices, granola bowls, etc.
    Ou alors je les coupe en dés pour en faire des écorces confites que j’utilise ensuite dans la pâtisserie.
    Le levain maison me tente depuis des lustres et je suis sur le point de tenter mon premier levain, ma farine de seigle attend sagement dans son petit sac que j’aie terminé la biblio à ce sujet pour me lancer.
    Suite à ce post et à l’écoute du podcast c’est décidé je me lance dans la fermentation ! J’ai acheté ce matin le livre d’Hélène SCHERNBERG et je le lis compulsivement car tout est tellement tentant ! Plus qu’à passer dans mon magasin bio pour acheter les légumes adéquats et ça va fermenter sec dans ma cuisine… miam… NB : mon mari dit que je fais de la patouille de sorcière, c’est précisément ça que j’adore, le côté mystérieux et magique de ces bocaux, mélanges divers, des potions quoi !!
    Merci encore pour toutes ces généreuses initiatives blog, livres, et maintenant audio !
    Bon week-end et à bientôt.
    Lily la sorcière !!

Laisser un commentaire