Gâteau au matcha au rice-cooker

Ca faisait un bon moment que j’avais envie de confectionner un gâteau au thé vert : vert comme les feuilles des cerisiers qui ont remplacé les fleurs roses, et frais comme une matinée de printemps… J’ai donc inventé, sur une base de gâteau éponge classique, un gâteau au macha (thé vert en poudre). Bien sûr, je l’ai cuit dans mon fidèle cuiseur à riz (qui fait un bruit de plus en plus bizarre au fur et à mesure de mes expérimentations !), et du coup il ressemblait vraiment à un OMNI (Objet Mangeable Non Identifié), avec une consistance de gâteau éponge très léger et très « frais », justement.

Gâteau au matcha au rice-cooker

- 75g de farine
- 2 cuillères à soupe de macha (poudre de thé vert)
- 1 cuillère à soupe de levure chimique
- 1 pincée de sel
- 2 oeufs
- 50g de sucre
- 50g de beurre

Mélanger la farine avec le macha, la levure et le sel. Battre les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et mousse. Faire fondre le beurre une minute au micro-ondes et ajouter au mélange oeufs / sucre. Ajouter au mélange à base de farine et bien touiller pour obtenir une pâte homogène. Cuire dans le cuiseur à riz ou bien au four classique (dans un petit moule) 25 à 30 minutes. Moi, j’ai triché un peu en mettant, à la place du macha classique, le contenu d’une dosette permettant de faire du macha au lait en y ajoutant de l’eau chaude. Une dosette contient 13g de poudre de macha, mélangée à de la poudre de lait et à du sucre. Du coup j’ai réduit un peu la quantité de sucre dans la recette. Ce petit mélange est sûrement ce qui a donné au gâteau sa couleur ultra-verte et son petit goût « frais », on sentait même un peu le goût du lait.

Commentaire de Ludo lors du premier contact avec le gâteau martien : « Ca sent les épinards ! » (or Ludo ne déteste qu’un aliment sur cette terre, et ce sont les épinards…). Pas très flatteur ! Heureusement, il a bien voulu goûter et reconnaître que c’était bon, même si « ça serait mieux si ça sentait pas les épinards »… Pffff, jamais contents !

74 réflexions au sujet de « Gâteau au matcha au rice-cooker »

  1. Je profite de ce we pluvieux pour surfer un peu. Je passe de pages en pages et de blogs en blogs et puis je tombe sur le tien… Et là j’ai la bonne surprise de découvrir que tu fais toi aussi la recette de gâteau au thé vert. C’est incroyable car je la fais depuis pas mal d’années et j’adore ce gâteau! Je serai curieuse de savoir où tu l’as apprise?
    Sur ce, je te souhaite une très bonne continuation et bravo pour ton blog.
    m.a

    –> Probablement au Japon ;)

  2. Héhé ;)… Et oui! Bien sûr…Très probablement au Japon! Ca m’apprendra! Je me suis empressée de commenter cet article sans avoir lu le reste! ;) Ceci dit depuis je me suis rattrapée et je dois dire que j’ai pris beaucoup de plaisir à la lecture de ton blog. Je me suis aperçue que nous avions des petits points communs, ce qui m’a beaucoup amusé…
    Tout de même: Quelle chance d’avoir passé 2 ans au Japon. Et quand on voit tout ce que tu en as retiré: je dis bravo! J’y vais cet été pour la première fois. Je suis entrain d’organiser mon voyage et j’aimerai tout simplement que Juillet vienne demain matin!
    A bientôt Cléa
    M.a

  3. Ping : Brioche sans gluten au thé vert matcha — Recettes de Cuisines - Chaque jour de nouvelles recettes

  4. Bonjour Clea !

    Quel joli gateau ! Et bravo pour ton site il m’a donné envie de faire tout un tas de choses !
    J’ai une question aui pourrait paraitre bête.. quand je fais le riz dans le rice cooker, je rajoute de l’eau mais est ce que’on rajoute de l’eau aussi pour le gateau ? et si oui combien ?
    Merci !

    –> Hihi ;) Non, surtout pas d’eau !!

  5. Alors repas d’anniversaire pour une copine et donc c’est moi qui m’y colle ^^
    J’ai fait en dessert ton gateau au thé vert et malgré le fait que j’ai suivit la recette, la pate était assez collante et assez épaisse. J’ai essayer avec du lait, de la farine a plus savoir quand faire sur mon plat pour éviter un démoulage difficile.

    Le résultat fut tout a fait honorable et surprenant pour mes amis en voyant ce gateau vert cependant il va falloir que je tente de le refaire avec moins de difficulté…
    Sinon merci de cette recette en provenance des petits hommes verts

  6. Ping : le rice-cooker, ça vaut le coup? — Recettes de Cuisine des Blogs - Annuaire des Blogs Culinaire

  7. Bonjour, je me hâte aujourd’hui à faire ce gateau.
    J’ai eu du mal à trouver les ingrédients (macha) dans ma cambrousse.
    Combien de temps se préserve le gâteau ?

  8. C’est bon, trés bon.
    Je suis d’accord avec Ludo. Cela a un arrière gout d’épinard, alors avec ma soeur on va faire un gateau à la carotte ( ou glace) et présenter les deux ensemble.
    C’est normal si mon gâteau est pas du tout vert ? D’un certain point de vue c’est pas grave.

  9. J’ai envie de tout cuisiner au matcha en ce moment, alors j’ai tenté ce fameux gâteau extra-terrestre ! On retrouve bien le goût, par contre le mien a un peu trop cuit à l’auto-cuiseur je pense… Je le laisserai moins longtemps la prochaine fois !

    PS : J’ai même fait un petit billet sur mon blog en l’hommage de ton super gâteau !

  10. Tout dabord félicitation pour ton gâteau trés haut en couleur, il a l’air super bon. Alors je m’explique, je suis étudiant et j’ai mon petit appart, mais pas de four et comme j’aime bien les gâteaux je t’en remercie de nous faire par de tes connaissance, mais ilya un hic ou on achete le macha (poudre de thé vert).

    –> Magasins de thé, épiceries asiatiques…

  11. Coucou !

    Merci pour ta recette… depuis que j’ai decouvert dans les combini les gateaux a la vapeur, tout blanc, je revais d’en faire un equivalent… celui ci est un bon debut… il n’y a qu’un detail : j’ai moi aussi utilise du matcha latte, et mon gateau est brun… je m’en suis doute quand j’ai vu la couleur de la pate, mais apres cuisson ca se confirme. Une idee ?
    Je reessaierai avec du matcha normal.

    Un super avantage par contre : a peine 20mn de cuisson pour le miens. Un vrai bonheur !!! C’est le temps qu’il me faut pour prendre ma douche : grace a toi, a moi les petits dejeuners gourmands !

    Des bisous

  12. Bonjour :)

    Très beau gâteau, je viens à l’instant de le faire à l’autocuiseur SEB (obligée de rester 15 min à garder le bouton « cuisson » enclenché car il s’est remis sur « réchauffage » au bout de 2 min…).

    Chez moi, il a cramé en dessous, mais au final, il est pas mal du tout !! (mais j’aurais dû mettre un peu plus de thé pour donner plus de goût). J’essaierai au four pour voir à l’occasion :)

    Merci pour tes recettes Cléa :)

  13. Ping : Echec : tofu maison au micro-ondes | Clea Cuisine

  14. Ping : Deconstructing Miss Tatin | il cavoletto di bruxelles

  15. Ma version du gâteau au thé vert matcha cuit au rice-cooker: http://bettecommechou.blogspot.com/2010/03/gateau-au-matcha-cuit-au-rice-cooker.html

    Par contre, j’ai voulu donner ce petit gout de lait décrit, et j’ai remplacé un des oeufs par 4cl de lait+3 cc de maïzena.
    Je n’aurais peut-être pas dû! Mon gâteau était assez plat.
    Et aussi une autre interrogation: pendant la cuisson, le rice-cooker s’est mis très vite en position « maintien au chaud ». Je ne sais pas si c’est normal.
    J’essayerais une autre fois avec la cuisson traditionnel au four. Peut-être aurais-je un gâteau plus aéré?
    En tout cas, au bout de 30 min, le gâteau est cuit. Il sent bon. A chaud, il a un bon petit goût.

  16. Bonjour !!
    Une petite question me turlupine et m’empeche un peu de dormir certaines fois. Oh rien de grave mais cela m’empeche de réaliser grand nombre de recettes :S
    Est-ce que le matcha est la même chose que du thé vert ? Je prend celui dans une boite verte en metal avec un nom <>. Est-ce que c’est de ingrédients ont le même gout ?
    Merci à toi :]

    P.S.: Ton blog est absolument génial (je suis fan)

    –> Merci !
    Thé vert et thé matcha ne sont pas exactement la même chose. Plus précisément, le thé matcha est du thé vert mais tous les thés verts ne sont pas des thés matcha. Le thé matcha est une variété particulière de thé vert, qui a été moulue. Il s’agit donc d’une poudre. Il n’a pas le même goût ni la même consistance que n’importe quel autre thé vert.

  17. vraiment très bon ! Et rapide à faire; En 20 minutes à 180°C il était cuit.
    Par contre la prochaine fois (car il y en aura une!) je mettrais un peu moins de sucre.

  18. Le thé matcha n’est pas du simple thé vert réduit en poudre. Non non…

    Les théiers qui sont destinés à la production de matcha sont des théiers qui sont maintenus à l’abri du soleil de façon à ralentir leur croissance (ils restent très bas près du sol) et surtout de façon à intensifier la teneur en acides aminés (qui justement sont parmi les causes essentielles du goût intense si particulier du thé matcha)

    Par ailleurs on commence la récolte de ces théiers quelques semaines avant le lancement de la récolte des autres théiers, ceux destinés aux thés en feuilles (les sencha, etc.)

    Les théiers qui servent à produire le Matcha font également partie des théiers qui servent à produire le meilleur des thés sencha, celui qu’on surnomme le Champagne des thés, qui s’appelle le Gyokuro, dont le prix est très élevé. J’en reparle un peu plus bas.

    Autre différence fondamentale, pour les thés qui seront commercialisés en feuilles (les sencha et autres) on roule les feuilles à différentes étapes avant et pendant le séchage. Sur les théiers « ordinaires » (ayant poussé au soleil) cela permettra d’obtenir les très fines aiguilles classiques du thé sencha, et sur le théier à matcha (ayant poussé à l’abri du soleil) cela permettra d’obtenir le merveilleux Gyokuro.
    A l’inverse, pour produire le futur matcha c’est seulement après séchage qu’on commence à rouler les feuilles du théier à matcha (celui ayant poussé à l’abri du soleil). Le séchage de feuilles restées dépliées n’a pas du tout le même effet déshydratant que le séchage de feuilles déjà roulées. Les feuilles qu’on a maintenues dépliées pour le séchage vont perdre beaucoup plus d’eau que les feuilles séchées roulées. Les feuilles maintenues déroulées, ne contenant quasiment plus aucune molécule d’eau à la fin du séchage, restent extrêmement vertes, d’un vert intense, alors que la présence de molécules d’eau en si petit nombre soit-il dans les feuilles séchant déjà roulées les rend beaucoup plus sombres et leur cohésion reste solide sans tomber en poussière, permettant leur conservation en l’état pendant plusieurs années. Les feuilles destinées au matcha, séchées à l’état déroulées restent très vertes… mais tombent très vite en poussières végétales… ce qui est le but recherché. A ce stade les feuilles portent alors le nom de Tencha (avec un T). On broie ensuite de plus en plus finement cette poussière végétale très verte et très sèche pour peu à peu obtenir ce qu’on nomme le Matcha.

    Voilà.

    En revanche réduire en poudre de simples feuilles de thé sencha (les feuilles roulées avant séchage donc ayant la présentation d’aiguilles vert foncé) donne une poudre qu’on appelle du Konacha.

    Beaucoup de gens croient aussi qu’il existent plusieurs espèces de théiers, et que c’est pour cela qu’on obtient tant de thés différents. En fait non, il existe bien une et une seule espèce de théier utilisée pour la culture du thé dans le monde entier, c’est Camellia sinensis. Ce qui fait qu’il existe tant de sortes de thés, c’est les différences climatiques (situations géographiques, altitudes très diverses) et les différences de composition du sol (sol acide, neutre, alcalin, riche en certains éléments ici et en d’autres éléments là, etc.) et enfin les nombreuses différences locales de méthodes de travail et de séchage des feuilles récoltées.
    Il n’existe qu’un seul autre « théier », que je mets entre guillemets car ce n’est pas vraiment un théier, c’est celui qu’on trouve en Afrique du Sud, qui sert à faire les Rooibos, qui s’appelle Aspalathus linearis. L’infusion de ses feuilles ressemble tellement à du thé qu’on le range parmi les thés seulement par simplicité, mais ce n’est pas du thé. Par contre il est très bon de s’y intéresser aussi car ses vertus médicinales sont aussi excellentes que sa saveur et son parfum.

    Jacques (bouddhiste zen, passionné de thé)
    http://jacques.prestreau.pagesperso-orange.fr/dicozen/t.htm#the

  19. J’ai le même cuit-riz que Diana ci-dessus (9 novembre 2009), un cuit-riz SEB qui ne convient pas pour cette recette car il oblige à tenir le doigt sur le bouton « Cuisson » pour l’empêcher de repasser automatiquement en position « Maintien au chaud » au bout de deux minutes (parce que c’est un cuit-riz qui détecte le taux d’humidité restante et c’est vraiment l’idéal pour contrôle précisément la cuisson du riz ou des nouilles). Il n’est donc pas fait pour ce genre de recette de gâteau.
    Alors j’ai opté pour la solution du four. Une fois le four préchauffé à 160° en chaleur tournante sans lèche-frite et la pâte malaxée bien homogène dans le bol (je la mélange au robot), je la mets dans une petite terrine en silicone de ce modèle
    http://www.meilleurduchef.com/cgi/mdc/l/fr/boutique/produits/mas-terrine_foie_gras_silicone_500_noir.html
    (j’utilise le modèle 500 g)
    Pas besoin de beurrer le moule. On met directement dedans. Et on recouvre avec son couvercle. On enfourne sur une grille placée à une hauteur de sorte que la terrine soit pile au milieu du four. Cuisson à 160° chaleur tournante pendant 30 mn. Aucune perte d’humidité pendant la cuisson dans le moule en silicone recouvert de son couvercle. Résultat : parfait, comme sur la photo de Cléa. Un gâteau aéré, vert intense, moelleux et savoureux à souhait.

  20. Ping : - Splendor in the Lemongrass

  21. J’ai essayé cette recette, et ça avait un mauvais gout, genre épinard !!! Qu’est ce qu’il a mon thé?

  22. T_T J’ai flingué mon autocuiseur en forçant le fonctionnement, car il s’était éteint au bout de cinq minutes. Comme le gâteau avait déjà commencé à cuire, je me suis dit que ce serait délicat de reverser la pâte dans un moule, alors j’ai appuyé sur le bouton pendant 20 minutes… Résultat: un gâteau absolument délicieux, mais un autocuiseur qui ne s’allume plus du tout et qui est bon pour la poubelle. Je garde la recette, vraiment extra, mais pour un gâteau au four, la prochaine fois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>