terrine-lentilles-noisettes

Terrine aux lentilles vertes, fromage de chèvre et noisettes

Aujourd’hui, nous éviterons de parler météo, voulez-vous ? Nous ne dirons pas qu’il n’y a plus de saison, que le printemps est à peine arrivé, déjà reparti, je vous demande un peu, ma bonne dame… et chez vous, les fraises poussent bien ?

Contentons-nous de l’essentiel. Si on hésite encore entre les recettes « spécial pique-nique » et les bons petits plats juste sortis du four et posés dans l’assiette, en voici un qui se révèle tout terrain. Cuite dans des ramequins et servie chaude ou tiède, c’est une belle portion qui ravigote, qui fond dans la bouche et qui croque sous la dent. Cuite dans un moule à cake, refroidie et posée en tranches sur la nappe à pique-nique, c’est une belle terrine conviviale… Dans les deux cas, c’est un joli accord entre lentilles vertes, citron, fromage de chèvre et noisettes grillées. Tout terrain, toutes saisons !

terrine-lentilles-noisettes

Terrine de lentilles vertes, chèvre et noisettes

Pour 3-4 personnes

200 g de lentilles vertes du Puy
1 bouillon cube aux légumes et aux herbes
60 g de noisettes
120 g de bûche de chèvre
2 œufs
1 citron jaune (zeste)
100 ml de crème végétale
Sel et poivre

Si possible, faire tremper les lentilles 12 heures plus tôt dans une grande quantité d’eau. Rincer et égoutter. Cuire à couvert pendant 20 mn dans 3 fois leur volume d’eau, avec le bouillon cube émietté. S’il reste de l’eau, bien égoutter. Pendant ce temps, torréfier les noisettes pendant 5 mn à 220 °C. Concasser grossièrement. Mixer les lentilles avec la bûche de chèvre, les œufs, ½ zeste de citron et la crème végétale. Saler et poivrer. Répartir dans des moules individuels bien huilés. Parsemer de noisettes concassées. Enfourner à 180 °C et cuire pendant 40 mn. Servir chaud, tiède ou froid, accompagné d’une salade verte.

On peut cuire cette terrine en grand format dans un moule à cake. Avant de la découper en tranches, laisser complètement refroidir. On peut ensuite la réchauffer tranchée si nécessaire. Pour les grands plats, doubler les proportions !

40 réflexions sur “ Terrine aux lentilles vertes, fromage de chèvre et noisettes ”

  1. Eheh, j’attendais le nouveau post et je vois que je suis la première, aucun commentaire ?
    En voyant la photo je ne m’attendais pas à trouver de lentilles ! Je testerai bientôt ! Merci !!!
    En ce moment j’achète de la rhubarbe et encore de la rhubarbe en attendant les fraises. Ton rhubarbe cud est tout simplement délicieux, une tuerie ! J’en suis à ma 3ème fournée, et mon mari m’en redemande !

  2. C’est vrai que le Rhubarb curd est une tuerie! Tellement plus fin que le lemon curd…. une source d’addiction avérée! :-D Merci pour la recette (et il en reste beaucoup à tester!).
    Prochain sur la liste, cette terrine de lentille/Chèvre/noisette… ça nous apportera une impression de printemps (qui nous manque)…
    Merci merci merci pour toutes ces bonnes idées!

  3. Si je divise les portions en deux et que j’omets l’œuf restant,tu penses que ça fonctionne? En le remplaçant par quelque chose? Merci pour ta réponse.

    –> Non, je pense que cela fonctionnera en laissant l’oeuf restant de côté, sans s’embêter !

  4. J’ai testé ce week end la version de « recevoir en bio » VALIDEE!! à l’unanimité. Le zeste amène le petit + fraicheur, c’est vraiment très bon et pratique à transporter (réalisée dans des moules à muffins).
    Merci pour tout ce que vous proposer, il ne se passe pas une semaine sans que je ne dise à mon mari: « c’est Clea » et chaque fois c’est un vrai plaisir!

  5. Ca y est, elle est dans le four: noisettes + tournesol (que j’ai rajouté dans la pâte), chèvre + st nectaire. J’attends la dégustation.

  6. Testé et approuvé! Sans œuf cela fonctionne parfaitement. Et j’ai remplacé le chevre par du tofu lacto fermenté au tamari pour une version 100% végétale. Un régal qui se marie très bien avec la vinaigrette de la salade! Le résultat est assez « fragile » et a tendance à se deliter, mais le gout y est. A refaire, c’est sûr.

  7. Justement j’ai une terrine vegan à cuire à base de lentilles vertes, flocons de céréales, graines de tournesol et lin, bientôt sur le blog. La prochaine fois j’essaierai ta version croustillante aux noisettes.

  8. Encore une recette que je ne manquerai pas de tester après en avoir essayé plein d’autres. Pourquoi faire tremper les lentilles avant de les cuire ? Ici chez nous, au pays de la lentille verte (j’habite tout près du Puy), on ne les fait pas tremper avant de les cuire…mais s’il y a une bonne raison, je veux bien la connaître. Merci pour votre réponse.

    –> Ce n’est pas du tout une obligation, mais ça réduit un peu le temps de cuisson et donne des lentilles plus tendres.

  9. olala, ça me donne trop envie, mais chez nous aucun lait animal pour cause d’allergie… une idée pour remplacer le fromage de chèvre ? merci d’avance, là j’ai trop faim… ;-)

    –> L’idée de Taia (tofu lactofermenté) me parait excellente !

  10. Petite question technique… pourquoi faire tremper les lentilles (je me doute qu’il y a une raison, mais ma pauvre cervelle n’arrive pas à dénicher laquelle :-) ). Merci d’avance !

    –> Cela élimine l’acide phytique et raccourcit le temps de cuisson. Autrement dit, les lentilles cuisent plus vite et on profite mieux de leurs nutriments. Tout bénèf !

  11. Oh je découvre ton blog et que de recettes originales!

    Avec la saison des randos qui va (enfinnnn) commencer, voila une super idée originale! Je sens que ça va en surprendre plus d’un!

    Merci

  12. Je viens de la préparer pour le pique-nique de demain. Goûtée avant cuisson: une merveille… Merci pour cette excellente recette.

  13. Bonjour, Alors après cuisson et goûtée en plein vent hier. Une merveille raffinée et le plus des plus c’est le zeste de citron qui vient exalter la noisette, la chaleureuse lentille et la finesse du fromage de chèvre. Bravo…

  14. Bonjour,
    La recette me tentait tant que j’ai eu du mal à attendre que les lentilles aient fini de tremper !
    Malheureusement, j’ai été très déçue par le résultat fade et sans saveur. Peut-être faut-il utiliser un fromage assez corsé, relever avec des herbes ou épices ? En tout cas, personne n’a adhéré en l’état, et les assiettes sont revenues en cuisine quasiment intactes.
    Dommage, car je suis habituellement une inconditionnelle des recettes de Cléa.

  15. On s’est régalés avec une version « muffins », le zeste de citron exalte tous les goûts et les noisettes torréfiées quel régal ! Encore une recette « Cléa » à mettre précieusement de côté.

  16. On a préparé la recette pour un apéro dînatoire : le plus dur c’est d’attendre les invités SANS tout manger…B-))
    J’ai juste ajouté des graines de coriandre qui relèvent agréablement le cake…
    Merci beaucoup

  17. Ca a l’air très bon cette recette, mais je m’interroge sur le temps de cuisson. On vient de m’offrir ton livre « Recevoir en bio » et là il est indiqué 40 min de cuisson alors que sur le site tu indiques 20 min seulement. Quelle est la bonne durée ?
    Merci !

    –> 40 mn c’est mieux !

  18. Bonjour
    Par quoi je pourrais remplacer le chèvre car je n’aime pas du tout le chèvre mais la recette me plait beaucoup

    –> Vous pouvez essayer avec du roquefort ou du Saint Marcellin, par exemple.

  19. Réalisé hier soir, un régal comme d’habitude, la note citron s’accorde particulièrement bien avec les lentilles et le chèvre, et 2ème surprise, c’est très léger ! J’avais un peu peur que ce soit lourd, et bien non, pas du tout ! Décidément, j’adore ce blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>