Quatre-quarts au miso blanc et aux pommes

Classée dans gâteaux

21 commentaires

  1. J’ai découvert le miso blanc dans les cookies miso-chocolat et j’en suis devenue addicte !
    Je tenterai donc cette recette très bientôt !!
    Merci pour le partage.

  2. J’ai découvert le blanc miso dans tes sauces. Et c’est super bon à la petite cuillère. Mais est ce qu’on le sent vraiment dans des recettes cuites types cakes, cookies… ?
    Au passage, j’ai commandé il y a peu tes 2 derniers livres (soupes et veggie bowls) = que du bonheur ! Pas plus tard qu’hier, j’ai testé la version orientale avec les boulettes de chou-fleur, noisettes et sésame HUUUMMMM !
    Merci merci

    –> Oui, il apporte vraiment quelque chose. Ce côté umami-biscuit-malté, indescriptible.

  3. BONJOUR ET MERCI, auriez vous une recette de flan de potimarron? je n’ai pas trouvé sur vos recettes, merci et belle soirée

    –> En plat ou en dessert ?

    • bonjour, en dessert, j’ai gouté ça dans une biocoop, il y en avait un au potimarron et un à la patate douce, sublimes et fondants, bon dimanche

  4. Tes cookies au miso étaient déjà délicieux ! Je vais me hâter de tester cette recette ! J’en profite pour te donner l’adresse de mon blog, qui te doit tellement. .. mijote-ta-recolte.com
    Merci encore pour ta présence pendant toutes ces années.

  5. Bonjour Cléa,
    Fidèle lectrice de votre blog, il me semble vous avoir croisé sur Grenoble ce vendredi dans un magasin bio au centre Grenoble? vers 13h , dans le doute je n’ai pas osé vous aborder:) est-ce qu’il se peut que ce soit vous?
    Votre blog est vraiment sympa

    –> Bonjour Marie, merci pour votre fidélité ! Mais non, ce n’était pas moi 😉

  6. BonjourCléa,

    Je n’ai hélas pas trouvé de miso blanc. La boutique bio où je me ravitaille n’en fait pas et je me suis rabattue sur du miso de riz. Puis-je l’utiliser pour cette recette ?
    Merci.
    Et bravo pour tes livres, plus particulièrement les 2 derniers que je viens d’acquérir, « des soupes qui nous font du biens » et « tout sans gluten » qui me permettent de renouveler mes repas et de découvrir de nouvelles façons de cuisiner.
    Passe un bon dimanche.

    –> Merci beaucoup ! Hélas non, pas dans les recettes de dessert. Ce sont vraiment deux produits différents.

    • Gaele, moi non plus je n’avais pas de miso, mais très envie de le faire, alors hier j’ai suivie la recette de Cléa à la lettre, sans le miso, et c’était déjà top !!

  7. Vraiment délicieux!
    Le jour où je l’ai fait, je me suis aperçue que mon four était en panne au moment d’enfourner le gâteau, il a donc passé une semaine au congélo avant d’être cuit, et ça a très bien fonctionné. J’ai mis trois pommes au lieu d’une.

  8. Ce quatre-quarts est délicieux. Dans des petits moules à cake et hop dans le cartable de ma fille pour son goûter ! Par contre, ils n’ont pas eu le temps de se bonifier avec le temps… Les prochains peut-être !
    Merci pour cette recette, qu’il est possible de décliner avec des poires ?

    –> Très bonne idée !

  9. recette aussitôt lue, aussitôt faite avec poire et cardamome: j’ai beaucoup aimé. Dommage que mes 3 petits et grand hommes ne veulent jamais gouter de cakes sans chocolat.

  10. Bonsoir Cléa, oui ce miso blanc rend dingue en effet!!! juste une question, j’ai entendu dire par contre qu’il ne fallait pas le chauffer au delà de 60/70 degrés car sinon on le tuait et perdait toutes propriété…est ce vrai? merci d’avance pour ton avis…

    –> On ne tue pas tout ! 😉 Mais comme tout produit fermenté, le miso est vivant et contient des enzymes qui disparaissent à la cuisson. En revanche, on continue à profiter de sa saveur et de sa texture, c’est ce qui nous intéresse ici.

  11. Ca y est, fait, goûté, approuvé ! Délicieuse recette, bizarrement je n’avais encore jamais essayé de remplacer totalement le beurre la purée d’amandes, c’est top ! Une question Cléa : comment faire pour que la purée d’amandes ne se solidifie pas ? Je la garde pourtant à température ambiante, mais ce soir, il m’a fallu une bonne dose d’huile de coude…
    Et autre chose, une remarque que je me suis faite en préparant ce quatre-quart : une raison supplémentaire pour laquelle j’adore ton blog (en plus des recettes topissimes et inratables, de ta personnalité, du design sobre, etc.), c’est qu’il est sans pub ! Je ne parle pas des bandeaux de pub, mais des billets plus ou moins ouvertement sponsorisés, qui à mon avis sont en train de devenir la plaie de la blogosphère… Alors je me suis dit qu’il ne fallait pas le garder pour moi et te féliciter chaleureusement !

    –> Merci du compliment, Sonka ! 😉
    Pour la purée d’amande, quand on arrive en fin de pot, difficile d’avoir quelque chose de fluide. Tout réside dans l’ouverture : quand on l’ouvre pour la première fois, il faut vraiment beaucoup remuer, avec huile de coude et surtout un long couteau pour râcler bien au fond. Sinon on consomme plus d’huile au début et plus de « solide » à la fin, et c’est un peu dommage.

    • C’est vrai que c’était la fin du pot… Merci pour l’idée, je vais tâcher d’y penser en ouvrant le prochain pot !

Laisser un commentaire