Le blog Bjorg de Laurence Salomon

Classée dans en voyage

36 commentaires

  1. Il me semble bien que la crème « riz cuisine » existe déjà chez Bjorg, et que j’en ai quelques briquettes dans mes placards… A quand la « crème » d’amande et d’avoine en grande surface ??

  2. Merci pour cette info. J’attends la recette du gâteau. Je vais déménager à la fin de l’année scolaire et la région d’Annecy fait partie des destinations possibles. Si ça se fait, ce sera une opportunité de découvrir le restaurant de Laurence Salomon et ses ateliers.

  3. Merci pour ces infos précieuses ! Hélas ! Je n’ai pas de magasin bio à côté de chez moi mais, dés que j’ai l’occasion, je m’approvisionne bio…je prends alors toujours de la mélasse, de l’agar-agar, des sirops de céréales et…du tofu soyeux !(je suis fan !)

  4. Pour aller au delà de ta remarque sur le bon bio et le mauvais bio, il y a des produits qui bio ou pas sont mauvais pour la santé et/ou pour la planète.
    Je ne sais pas Cléa si la démarche qui t’a emmené à cuisiner bio et surtout avec des produits à tendance végétarienne (préférence pour les oléagineux plutôt que les produits laitiers) vient d’une volonté de trouver de nouveaux goûts, d’une « idéologie » qui tend à penser que certains produits sont mauvais pour la santé ou encore un soucis de respect de l’environnement et/ou la santé en préférant les produits bio et donc qui n’utilisent pas de produits phytosanitaires pour leur culture mais il faut faire attention à ne pas tout mélanger.
    Le bio, c’est vouloir des produits fabriqués sans produits chimiques (enfin, y’en a d’autoriser tout de même mais y’a des cahiers des charges très précis) Mais tu as du lait bio, du beurre bio, de la farine bio, de l’huile de palme bio, des lardons bio…Bref, au delà des produits « plus diététiques » que tu nous présentes et fait découvrir….Et la qualité nutritionnelle d’un produit bio ne change pas d’un non-bio (1 calorie bio est la même qu’une calorie non bio et la composition (pour des produits de base surtout) est la même MAIS il n’y aura aucun reste de composés chimiques qui interviennent dans l’agriculture traditionnelle et que nous consommons sans nous en rendre compte et qui nous « contaminent » à petit feu avec des conséquences sur la santé probables mais pas encore 100% prouvées….Mais bio ne veut pas forcément dire bon pour l’environnement : l’huile de palme est présente dans beaucoup de produits bio. Elle est moins chère que d’autres matières grasses, alors pour faire baisser les couts, on en met partout, même dans le bio (dans beaucoup de produits transformés en fait : céréales, biscuits…) Rassurez-vous, elle est bio (donc saine pour la santé) mais pour faire de l’huile de palme, on détruit des milliers d’hectares de forêts dans les pays tropicaux (réduisant le cadre de vie d’animaux) et on crée des « champs » de palmiers plantés au cordot sur des kilomètres avec rien d’autres dessus (on détruit des éco-systèmes)….De même un produit bio qui est sur-emballé (c’est la cas des fruits et légumes bio en supermarché) n’est pas très correct pour l’environnement, ou encore des produits qui ont fait des milliers de km pour arriver dans notre assiette ou des produits frais de contre-saison. Donc même en achetant bio, si on a une volonté environnementale, ce n’est pas facile de faire de bons choix.
    Après d’un point de vue diététique et qualité nutritionnelle, là aussi cela ne dépend pas du fait qu’il soit bio ou pas que le produit le saura ou pas : l’explication sur les farines bio (moulues directement sur la meule ou avec la réintégration du son après être passée au cylindre) est vraie aussi pour les farines non-bio (soit dit en passant, je ne suis pas convaincu par l’explication nutritionnelle de la version à la meule, mais plus de l’intérêt traditionnel, moins industriel et peut-être gustatif de la chose). Idem pour l’huile d’olive, qu’elle soit bio ou pas, elle ne sera de qualité que si elle est faite à 1ère pression à froid.
    Et là on en arrive au goût finalement, plutôt qu’au côté sain de la chose….De même, j’aime à découvrir les produits que tu nous présentes (grâce à toi j’ai découvert l’agar-agar, la patate douce, la fameuse crème d’amande, le lait de soja et ceci à les intégrant à des recettes que nous présentes) par ce qu’il participe à la découverte de nouveaux goûts.
    Voilà, je voulais juste dire en fait il fallait faire attention à ne pas tout mélanger…bio, produits diététiques, produits de qualité, qualités nutritionnelles, qualités gustatives….
    Dans tous les cas, je te dis encore bravo pour ton blog et pour ta réussite au delà de celui-ci, il commence à être le loin le temps où je lisais tes recettes de cuisine toutes droites sorties du japon! Et surtout, même si tu sors des livres, nous oublie pas, continue à nous donner des recettes (avec tes belles photos), on adore!

    –> Bonjour Lydie,
    Mon propos ne concernait que les farines de blé ! Il va sans dire que pour des tas de produits, les questions à se poser sont tout aussi nombreuses, mais différentes. A bientôt !

  5. Lydie, lorsque tu dis :

    ….Et la qualité nutritionnelle d’un produit bio ne change pas d’un non-bio (1 calorie bio est la même qu’une calorie non bio et la composition

    Je suis d’accord sur ton commentaire sur les calories mais pas d’accord quant à l’équivalence nutritionnelle. J’ai lu plusieurs fois que certains légumes bios sont plus riches en antioxydants que leurs homologues pas bios. C’est le cas, entre autres, de la tomate. Une explication à cela : la plante non traîtée doit se battre pour se défendre alors qu’un produit traîté n’a pas besoin de travailler aussi dur.

    Un lien à ce sujet (en anglais) :
    http://www.cnn.com/2007/HEALTH/diet.fitness/04/13/cl.organics/index.html

    Une page intéressante aussi, avec les résultats d’une étude sur l’influence de l’ingestion de produits laitiers bios sur la qualité du lait maternel.
    http://www.beyondpesticides.org/dailynewsblog/?m=200707

    Ton point de vue est néanmoins intéressant, il faut parfois plus suivre l’esprit que la lettre du bio. Et privilégier les produits locaux, bios, bruts…

    Clea, je ne savais pas du tout pour le broyage à la meule ! Mais j’imagine que l’utilisation de ces farines broyées à la meule permet d’obtenir des pâtisseries moins délicates ?

  6. waouh, ça c du commentaire!!!!!!
    juste pour dire que j’ai deja vu de la puree d’amande dnas mon magasin champion super chere!!!je ne me rappelle plus la marque…..

  7. Merci, Lydie, pour ce recadrage.
    Je ne suis pas sûre que Cléa s’y mélange les pinceaux, mais il est plus qu’évident que certains de ses internautes se « laissent avoir » par le label bio.
    « Bio » ne veut pas dire « light », ne veut même pas forcément dire « plus sain », et ne veut pas dire non plus « à tous les coups plus écologique »…. Qu’on se le dise !
    A bon entendeur…

    –> Là encore, je ne parlais que de farines, je n’ai jamais parlé de bio = light !

  8. Un petit bemol sur le bonheur de voir sortir une creme de riz pour la cuisine: n’oublions pas que le riz est a la base de l’alimentation dans beaucoup de pays, notamment en Asie et en Afrique, la ou les gens se battent pour survivre.
    Augmentez notre consommation de riz c’est en faire augmenter le prix et ces personnes n’auront (n’ont) plus les moyens de se nourrir alors qu’ils sont les principaux producteurs de cette cereale!
    Par ailleurs, d’un point de vue environnemental, ce riz vient de loin, il a voyager bien plus qu’un litre de lait…
    Je ne dis pas qu’il faut arreter de manger du riz…mais mangeons en raisonnablement.
    Je suis certaine qu’il y a d’autre paliatifs a la creme liquide classique. Non?

    –> Tous les riz ne viennent pas d’Asie, on en trouve en Camargue ou en Italie… Pas si loin que ça !!!

  9. et bien …difficile de satisfaire tout le monde !! positivons et voyons les efforts faits dans le sens d’une cuisine saine !

    –> T’as bien raison Mercotte ! Des fois, je me demande quand même pourquoi je tiens encore ce blog ;)

  10. J’apprend toujours quelque chose en passant par chez toi. Et ce questionnement du bio et du non bio, je me le pose tous les jours, de la proximité des approvisionnement et de la qualité nutritionnelle de mes repas, c’est sans fin.
    Je refuse de tomber dans l’orthorexie, alors d’accord, j’achète mes céréales et mes huiles en qualité bio, je cultive mon potager en me débrouillant avec des méthodes naturelles, je mange moins de viande et de poisson, mais j’essaie avant tout de garder un rapport joyeux à mon alimentation.

  11. Merci Cléa pour cet article très intéressant primo pour la découverte de ce nouveau blog, secundo pour tes commentaires qui me passionnent toujours.
    En effet, il y a plein de questions à se poser sur les produits que l’on utilise justement les farines, les huiles ….
    Merci encore de nous « guider » dans ces découvertes … cela demande certainement beaucoup de temps et de travail.Ne te décourage pas … il est vrai qu’avec le « bio » on entend tout et n’importe quoi …aussi nous avons besoin de spécialistes comme toi, Laurence Salomon, Valérie Cupillard entre autres que je suis avec assiduité.

    j

  12. T’inquiètes Claire de la crème de riz pour cuisine tu vas bientôt en trouver chez Sato dans la marque the bridge… elle complétera la crème d’amande, de soja et d’avoine que nous avons déjà pour la cuisine :P
    Sinon comment ça va depuis tout ce temps?
    @ bientôt

    –> Oui je sais, c’est une très bonne nouvelle !

  13. la crème de riz est un super produit, elle permet de ne pas consommer trop de soja, et son goût est vraiment neutre, je n’utilise presque plus que ça, et puis au niveau composition, c’est riz, sel, eau, huile et farine de caroube !

  14. Ce que j’aimerais avoir droit à un cours particulier de Laurence Salomon… Enfin bon, je vis un peu loin de toutes façons!
    La crème de riz je connais, je l’utilise de plus en plus car outre son goût très neutre en effet je lui trouve une texture géniale, plus épaisse que la crème de soja. Alors je jongle entre soja, avoine et riz….
    Et puis, la purée d’amande en grande surface, incroyable! Reste à voir le prix…
    En tous cas moi je l’adore ton blog, c’est ici que j’ai appris à mieux me nourrir ;-)

  15. Un atelier avec Laurence Salomon… Il va falloir que je note cela sur ma liste de Noël!

    La purée d’amande en grandes surfaces? A quel prix? Affaire à suivre…

    J’ai découvert il n’y a pas trés longtemps cette « histoire » de farines et du coup je comprends mieux la différence qu’il peut y avoir. Cela fait sans doute la différence entre le bio « artisanal » et le bio « industriel ».

    Petite réflexion … qui n’engage que moi ;-) Le bio dans les supermarchés, je m’en méfie un peu, il faut bien lire les étiquettes. Les fruits et légumes à des prix exorbitants, sous barquette, tout droit venus d’Amérique du Sud. Les farines moins chères mais meulées sur cylindre avec du blé d’où, on ne sait pas. La crème soja hors de prix. Bref, il ne faut pas se leurrer, le bio donne bonne conscience aux gros de l’agro-alimentaire et il y a un marché à prendre. Le mieux est vraiment de lire les étiquettes, regarder les provenances … et puis faire bosser les « petits » commerçants ou les « plus » grands comme Sato, qui travaille en étroite collaboration avec leurs fournisseurs, c’est pas mal non plus ;-) Si on veut manger bio et pas trop cher, il n’y a pas de secrets : fruits et légumes locaux achetés sur le marché directement aux producteurs, cuisiner des produits bruts au maximum, faire ses yaourts, ses flans, son pain… faire ses courses une fois par mois en magasin, ça permet aussi de résister à la tentation de l’achat compulsif, non? ;-)

    Dans un tout autre registe beaucoup plus fun … J’ai hâte de tester ce gateau au chocolat!!

  16. Tout à fait de ton avis, Carine . Et, Cléa, surtout continue car c’est grâce à toi que j’ai découvert ( et ma famille avec moi !!!) les purée d’oléagineux, l’agar agar, l’huile d’olive dans les pâtisseries et pâtes à tarte … Sans ton blog et tes livres, je serais sûrement encore en train d’hésiter à les utiliser, et ce serait bien dommage ! Tant d’un point de vue gustatif que qualitatif (santé …)

  17. #
    Mona, le 26 novembre, 2008 à 19:07 dit:

    Merci pour ces infos précieuses ! Hélas ! Je n’ai pas de magasin bio à côté de chez moi mais, dés que j’ai l’occasion, je m’approvisionne bio…je prends alors toujours de la mélasse, de l’agar-agar, des sirops de céréales et…du tofu soyeux !(je suis fan !)

    oooh tiens! une homonyme!!!
    Marrant ça!
    Moi par contre, j’ai la chance d’avoir plusieurs magasins bio près de chez moi (d’ailleurs les prix peuvent varier du simple au double d’un magasin à l’autre !!)

  18. je suis toujours ce site avec bonheur et intérêt…
    j’habite au canada: pas de produits bjorg ici…tout juste de la crème de soja belsoy…
    d’ailleurs, est-ce que la crème de soja peut remplacer la crème de riz dans la recette de pottimarron?

    autre chose: la purée d’amande semble bien à la mode… par quoi peut-on la remplacer quand on est allergique aux noix? est-ce que la purée de soja peut faire la même chose?

    merci!

    –> Oui, la crème de soja peut remplacer la crème de riz. Pour remplacer la purée d’amande : le beurre !

  19. Bonjour
    je cherche pour faire un cadeau anniversaire un cours(atelier) de cuisine vegetrienne ou ayurvedique sur Paris ou region Paris
    Merci de m’aider , je n’arrive pas à trouver
    roger

  20. J’ai suivi votre émission hier soir sur la 5. J’apprécie beaucoup votre travail et vos créations.
    Je suis genevoise vivant à St Nazaire mais venant régulièrement à Gne j’espère avoir l’occasion de pouvoir venir découvrir votre table.
    Aujourd’hui je souhaiterais connaître le nom de.
    l’instrument magique avec lequel vous découpez vos fruits et lègumes et où le trouver? Je suis fascinée par ce « truc ».
    Aurez-vous la gentillesse de me livrer ce petit secret?Par avance je vous en remercie mille fois.
    Avec toutes mes meilleures salutations.
    Elisabeth Dubreuil

    –> Alors, je précise que je ne suis pas Laurence Salomon… Moi c’est Clea ;)
    Il me semble que c’est le rouet qu’elle utilise…

Laisser un commentaire