Trois entreprises “bio durables” qui valent vraiment le détour !

Classée dans autres

35 commentaires

  1. Oh Claire, merci pour ces indications précieuses. Je’ n’achète pratiquement que bio mais jai des difficultés à  trouver des cosmétiques par exemple! Je vais aller faire un tour! Bises

  2. J’adore les bols et les boîtes ….de là  à  dire que ce n’est pas cher…bon!!je suis pas vraiment d’accord mais je suis prête à  en acheter quand même just pour le look !!!

  3. Ce n’est pas cher, quand on connait le travail qu’il y a derrière (artisans correctement rémunérés pour une fois), et quand on sait que ce sont avant tout des objets design (et le design, généralement, ça ne coûte pas dans les 8 euros :)) !

  4. j’allais te dire merci merci pour ces adresses, mais en fait je sais pas si tu me rends service : je suis en train de craquer completement sur le site de Ekobo !!! c’est trop joli, j’adore !

  5. j’adore Ekobo, et encore plus Idéo… mais on ne peut pas dire que ce n’est pas cher. Même si je suis tout à  fait d’accord avec tous tes arguments (qualité, conditions de travail correctes et correctement rémunérées…), je m’offre et offre de temps en temps des articles de la collection, mais je ne suis pas prête à  payer autant pour toute ma garde-robe (75€ le patacourt marron, 90€ la robe, 70€ le top…). Je préfère garder mes sous pour remplir mon garde-manger et ma trousse de toilette en bio, où je trouve que la valeur ajoutée par rapport au conventionnel est bien plus intéressante.

  6. Je suis devenu bio pour le garde-manger,les produits ménagers et ma trousse de toilette mais pas encore pour les vêtements…quelques t-shirts mais pas plus encore.
    Sinon hier en allant faire quelques courses chez Satoriz j’ai eu la jolie surprise de te croiser dans leur petit bouquin!!!La prochaine fois j’achète le riz qui va Bien et je m’essaie à  tes recettes de risotto!! :)))

  7. Je ne vois pas bien le rapport avec le post d’aujourd’hui, mais c’est pas grave, on est bien d’accord que moins la chaîne qui court du producteur au consommateur est longue, mieux c’est ! Cela dit ce n’est pas mon propos du jour. Désolée que la dose de lavande ne t’ait pas plue ! Les goûts et les couleurs… Bref !

  8. Merci Cléa de partager tes coups de coeur avec nous! Je suis de plus en plus sensible au bio et je te le dois en grande partie un peu, et pour l’autre , je le dois à  ma belle soeur.

    J’ai découvert pleins de nouvelles saveurs en passant par le tofu ou les huiles pour le visage.
    J’y vais doucement, mais très surement!

    Je trouve que tu as beaucoup de gout. J’aime la simplicité et le côté nature de ta veste/gilet!

    J’aime les vêtement sobre, simple…et agréable à  porter!

    Pour ce qui est des produits de beauté bio, je n’utilise pas assez de diversitées autre que mes huiles. Mais merci pour ces liens vraiment très intéressant!!!

    Je te souhaite une agréable aprés midi.

    Elo

  9. Je me joins au concert de bravo: je n’habite pas en France, donc ces adresses sont moins facilement accessibles pour moi, mais j’applaudis des 2 mains à  la démarche. Si certains trouvent que ces articles sont un peu chers, je les invite à  réfléchir au coût ‘réel’ des produits. Soutenir des modes de production non durables en espérant gagner quelques euros se révèle à  long terme un bien mauvais calcul. Il est nécessaire de prendre en compte l’impact du produit depuis sa fabrication jusqu’à  sa disparition, et de l’inscrire dans son coût environnemental et humain à  toutes les étapes de sa « vie ». On réalise alors que les « bonnes affaires » sont souvent trompeuses, lorsqu’entrent en ligne de compte le coût de la gestion des déchets et de la pollution générée par la fabrication, les inégalités sociales et exploitations scandaleuses (humaines et naturelles) qui se cachent régulièrement derrière des prix faussement doux. Tout cela se répercute bien sûr chez le consommateur, il faut élargir notre vision des choses! Réfléchissons à  aujourd’hui et à  ici, mais également à  demain et là -bas. C’est essentiel! Pour ma part, je préfère de loin prendre les devants et investir dans des initiatives éthiques et durables; s’il m’en coûte parfois plus au moment même, je sais que mon argent sera utilisé à  bon escient et qu’à  la longue, la terre et moi avons tout à  gagner…

  10. Bravo pour ton post Clea qui m’intéresse beaucoup; Je trouve en effet souvent déplorable l’image, ou du moins la communication, faite autour du bio, côté alimentaire, on oublie souvent de parler du « goût » des produits et, pour le reste, on oublie de dire que le Bio peut être beau, comme tu dis, et même fashion.
    Je ne connaissais pas l’entreprise « ekobo » et grâce toi j’ai découvert que je pouvais trouver ces produits-là  près de chez moi et même sur internet.
    Côté cosmétiques, je commence tout juste à  m’y intéresser sans n’avoir encore rien acheté. Les produits dont tu parles viennent de la Drôme en plus, alors il faut que je teste…
    Pour les vêtements pas de « ideo » ici.Par contre j’ai le souvenir d’un article sur une des toutes premières entreprises de vêtements bio à  Los Angeles, qui je crois avait été créé par des Français. Mais impossible de m’en souvenir.
    Merci mille fois pour tes infos et ton avis.
    Je me pose aussi des questions sur le Bio aux Etats Unis, je n’arrive pas à  savoir si le cahier des charges est plus ou moins identique à  celui de France.

  11. Merci beaucoup pour toutes ces bonnes adresses!!! Je suis vraiment fan de la vaiselle en bambou! J’en cherchait chez Habitat, mais je vais essayer de dénicher ceux que tu nous a présentés!

  12. @ claire : je suis ô combien d’accord avec toi, consciente comme toi du coût réel des produits, et la plupart du temps prête à  payer plus sur le moment dans un souci de développement durable… Mais vraiment, pour les vêtements, je trouve ça encore beaucoup trop cher (as-tu regardé le site et les prix ?!), peut-être à  cause de petites productions.
    Je suis écolo, mais je suis aussi honnête : je ne suis pas parmi les plus défavorisés loin de là , mais je n’ai pas les moyens de n’acheter que ce type de vêtements, en plus de manger bio (et pas le bio de grandes surfaces), achter des cosmétiques et des produits ménagers bio…
    Alors si vous y arrivez, donnez-moi votre truc !

  13. Moi non plus je n’ai pas de « truc », je fais comme toi : ce que je peux. Je viens de m’acheter un gilet bio en soldes, c’est mon premier, et j’avais attendu les soldes pour cela ! Ce n’est pas cher en soi quand on pense à  ce que c’est (des artisans correctement rémunérés, forcément ça donne des vêtements plus chers que ceux produits dans des usines en Chine par des ouvriers sous-payés), mais ce n’est pas pour toutes les bourses ni pour tous les jours. Du coup, pour moi c’est : quand j’en ai l’occasion, et quand les soldes le permettent. Mais encore une fois, on retrouve ces prix-là  dans beaucoup de « chaînes » du style Etam ou Zara, qui ne s’embêtent pas à  payer correctement ceux qui fabriquent les vêtements et s’en mettent au passage plein les poches.

  14. Ca s’appelle de l’incitation à  faire les soldes !
    Je n’en avais pas très envie mais avec les adresses Ekobo et Ideo près de chez moi, j’espère trouver de quoi me faire plaisir sans mauvaise conscience aucune. Merci.

  15. C’est mon premier commentaire ici…
    Juste pour donner ma réflexion sur le sujet : le bio, l’équitable, c’est aussi pour moi une façon de m’exprimer, piusque mes votes ne servent visiblement pas à  grand chose en ce moment. Acheter mes volailles chez la productrice à  10 mn de chez moi, faire mon marché, pas toujours bio, c’est difficile, chez moi mais le plus possible local, c’est aussi une manière de dire non à  cette espèce de folie ambiante qui fini par nous faire trouver normal de payer 10 fois plus le super marché que le producteur. Pour la vaisselle, on peut aussi se rappeller qu’on n’en achète pas tout les jours, c’est un investissement sur la planète. Les vêtements, pour ma part, je refuse d’acheter ce qui est fabriqué en Asie, pour plein de raisons, (conditions de travail, pollution par le transport…) j’achète le plus possible d’occasion, en vide grenier et autre Emmaà¼s, surtout pour mes petites, parce que c’est encore l’occasion et le recyclage le premier geste écologique. Et pour les habits neufs que je m’offre de temps à  autre, maintenant, j’ai une adresse, merci…
    Ton adresse sur les produits cosmétiques tombe à  pic, je n’ai plus rien dans les armoire.

  16. Ekobo c est beau en effet mais c est pas vendu dans ma region: Alpes Maritimes, ni a Antibes ni a Nice ni a Cannes. Dommage! Serait-on plus pollueurs dans le Sud ou moins bien eduques ou alors abandonnes??

  17. C’est mon premier commentaire ici et je suis très intéressée par votre article. Effectivement en cherchant à  acheter des cosmétiques et des produits d’entretien bio, je suis toujours tombée sur des « hypermarchés » du bio où je passais mon temps à  me perdre à  travers mille produits semblables. J’ai voulu faire quelque chose et j’ai monté un site de cosmétiques et d’autres petites choses bio. Mais ma démarche est plus particulière. En s’adressant à  des fournisseurs j’ai eu l’occasion de constater qu’il existait un monopole de certaines marques importantes qui imposent beaucoup de critères commerciaux (on est loin du bio je vous le jure). Alors je démarche les labos un à  un en accordant plus de prix à  leur qualité, leur charte, leur valeur morale et écologique, loin des didactes de la consommation à  tous prix. Chaque jours je cherche des gens compétents et professionnels afin de présenter ce dont je me sers moi dans la vie. C’est peut-être une démarche surprenante mais la qualité prime sur la quantité et le service sur le rendement.
    Je suis aussi les avis des clients qui me demandent des produits particuliers. J’aimerai beaucoup votre avis puisque vos articles et coms vont dans ce sens. Voilà  juste ma petite histoire.
    Je vous donne le site, le graphisme a été très étudié et créer par moi aussi, bref même le site est « bio » !!!! http://www.feetoutnet.fr
    Bonne journée

  18. Merci pour ces précieux tuyaux Clea. Je suis bien d’accord avec toi, ce n’est pas cher du tout au regard de ce que ça représente ! Pour le maquillage bio, je connaissais couleur caramael & logona, mais pas encore santé… les produits cosmétiques bio ne valent vraiment pas cher comparé à  tout ce qui nous est vendu en parfumerie ou en parapharmacie sous l’étiquette ‘naturel’, mais qui en réalité sont farcis de phénoxyéthanol et divers parabens…
    Pour les vêtements bio, je cours à  l’adresse que j’ai trouvé chez Idéo ;o)
    D’une manière générale, j’essaie d’acheter ‘réfléchi’ (ou ‘conscient’), que ce soit en local (jardin bio, petite épicerie bio) ou sur internet. Ici à  la campagne (en tout cas dans ma région) il est vrai qu’on peut bénéficier des produits locaux et grâce à  internet, aussi à  une ouverture sur le monde, parfois au-delà  de nos frontières (seraient-elle virtuelles)

  19. Bonjour Cléa,

    Aujourd’hui j’ai fait un tour chez Ekobo à  Paris, et je suis séduite ! J’ai craqué pour un très beau saladier et ses couverts, coloris prune. Pas donné en soit (en tout 67 euros) mais je trouve que ça les vaut, compte tenu de la démarche, de la beauté et surtout de l’aspect fonctionnel des objets. Le saladier a une petite encoche pour les couverts, le plateau qui m’a fait envie (mais restons raisonnable !) avait des formes épurées et des creux pour le saisir, et l’intérieur est couvert d’un film adapté aux produits alimentaires, ce qui fait que, contrairement aux produits qu’Habitat vient de sortir (tiens tiens, comme par hasard) on peut mettre de la salade avec de la vinaigrette dans son saladier !!! Parce qu’un saladier Habitat dans lequel on ne peut pas mettre de sauce salade, même un peu moins cher, je vois pas bien l’intérêt. Merci donc d’avoir partagé ce coup de coeur avec nous, tu vois ça n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde (ou plutôt devant les yeux d’une aveugle…).

  20. Sympa les adresses, merci. Merci de faire la promotion de ce genre d’entreprises.

    D’ailleurs je les ai rajoutés sur mon annuaire spécialisé bio, écologie et développement durable: ouvert à tous soit-dit en passant.

    Et bravo pour votre site à vous: miam ;-b

Répondre à Lauriana