Internet et votre cuisine : appel à témoins

44 commentaires

  1. c’est sûr qu’internet joue de nos jours un rôle assez important dans la cuisine ; le web nous permet de trouver des recettes facilement et de faire la connaissance de blogs( géniaux comme celui de Cléa entre autres:)et donc d’autres personnnes intéressées par la même passion que nous.
    C’est aussi un lieu d’échanges de recettes, d’astuces et donc oui, de conseiller culinaire…
    il m’arrive régulièrement d’utiliser mon ordinateur comme un livre de cuisine.Ce qui n’empêche pas que j’aime quand même avoir beaucoup de livres de cuisine à la maison et je les consulte souvent aussi.
    En conclusion, internet est un bon complément aux livres de cuisine traditionnels.

  2. L’internet est une source d’inspiration diversifiée et peu onéreuse… Cela permet d’avoir des idées, des méthodes (cuisson, astuces, système D,…) et tous simplement des recettes qui ont été testées et approuvées.

    Personnellement, je ne cuisine d’occasionnellement et internet me permet d’avoir une « bibliothèque culinaire » avec un accès rapide sans avoir à consulter tous les ouvrages que je possède. On peut ainsi piquer une idée par ici et l’associer avec une autre par là … et créer soit sa propre recette ou des repas variés.

    L’ordi ne se déplace pas forcément sur le plan de travail mais j’imprime les recettes qui me plaisent pour les ajouter à mon carnet.

    Même conclusion que Nathalie, internet est un très bon complément aux livres de cuisines, aux conseils de Maman et aux idées inventives pas forcément bonnes…

  3. Bonjour !!

    Voici mes réponses à vos questions ( je suis une fan de cléa cuisine et j’espère que cela pourra vous aider ).

    Que vous soyez cuisinier du dimanche ou fin cordon bleu, vous utilisez Internet comme un auxiliaire de cuisine ?

    Je suis effectivement une cuisinière du dimanche je travaille beaucoup ja dore manger mais passer des heures en cusine ce n’est pas mon truc !! J’utilise énormément internet que ce soit pour trouver une rectte en particulier ( style pâte à pizza, recette du lemon curd, etc…) mais aussi et surtou pour me donner des idées ( pour un apéro « chic » avec des amis, des recettes de régime ( eh oui ! c la saison!!).

    En quoi Internet (et sa communauté) vous aide, vous donne des idées ? Ce que j’aime c que la rectte ne se limite pas aux ingrédients et à la manière de faire mais surout que les bloggeurs donnent ce qu’il ne faut pas faire ( les + beaux  » ratages » !!) , des photos, des suggestions d eprésnetation, des  » pas à pas » filmés, etc… c beaucoup + convivial et  » proche de nous ».

    Votre ordi se déplace-t-il régulièrement sur votre plan de travail ? Non !mais il n’est pas loin….

    A-t-il remplacé vos livres de cuisine ? ou pallié à l’absence de “conseiller culinaire” familial (votre mère ?)… Ou pas ? J’imprime régulièrement des recettes que je classe dans un classeur sous pochette plastique et effectivement c mon livre à moi avec uniquement les recettes qui me plaisent !

    A-t-il fait évoluer votre cuisine quotidienne ?

    Oui parce que j’ai osé essayer des choses que je n’aurais pas osé avec un livre de cuisine classique ( grâce aux conseils, photos et vidéos).

  4. Je vois que ce questionnaire est réservé aux non bloggeuses…

    Mais si on a un blog qui n’a rien à voir avec la cuisine (ici le dessin en l’occurence ) ? 🙂

    Ce questionnaire m’intéresse vu qu’Internet m’a fait découvrir la cuisine bio et le végétarisme, qui sont deux choses dont on ne m’a jamais parlé dans ma famille !

  5. Bonjour

    Je n’ai pas de blog, mais j’adore naviguer sur les blogs de cuisine.
    Internet permet une très grande variété de choix parmi des recettes testées par d’autres. Cela donne des idées.

    La recherche par ingrédient est très utile, comme le sont les avis des internautes suite à la publication de recettes sur les différents blogs. En outre, certain(e)s bloggeurs/euses sont vraiment très sympathiques, ce qui transparaît vraiment à travers le cadeau qu’ils font à tous de leurs expériences culinaires.
    Cela n’empêche pas de continuer à acheter des livres de cuisine non plus.

    Très bien aussi pour les recettes pour allergiques et donc les conseils pour substituer certains ingrédients à d’autres.

    Ce que je recherche personnellement sont des recettes rapides et bonnes pour la santé. Je me détourne des recettes trop compliquées ou bien contenant trop de sucre, de beurre, d’oeufs.
    Je me constitue des répertoires avec des recettes « à tester » et des recettes « approuvées ». J’élimine les autres si elles ne sont pas reçu d’accueil enthousiaste à la maison.
    En fait je rêverais d’avoir un écran d’ordinateur dans la porte de mon frigo qui me permettrait de rechercher une recette en fonction d’ingrédients dont je dispose et d’avoir la recette qui s’affiche sans avoir besoin de l’imprimer…..!
    Bonne journée

  6. Bonjour,

    Je suis d’accord avec tout ce qui s’est dit plus haut concernant internet et la cuisine. Je voulais juste ajouter qu’internet ne m’empeche pas d’acheter des livres, mais je les choisis autrement. Les blogs de cuisines sont interessants car on découvre des recettes déjà testé par des gens comme nous (parfois plus doué, parfois pas). Ce qu’on ne trouve pas toujours dans les livres de cuisine. Sur les blogs on peut demander des précisions, on peut poser des questions s’il nous manque une information. Face à son livre on peut etre perdue. Et puis je sais que je n’ai pas la place d’avoir tous les livres qui me font envie dans le rayon cusine et grace aux blogs je peux tenter des recettes du monde entier.

    PS: un grand merci à Cléa qui a permis de rendre la cuisine japonaise (en dehors des sushis) – ce dont je revais depusi très longtemps- et la cuisine végétarienne accessible et plaisante.

  7. Depuis le temps que je lis Cléa Cuisine il aura fallu un questionnaire pour que j’ose enfin laisser un commentaire…

    Que vous soyez cuisinier du dimanche ou fin cordon bleu, vous utilisez Internet comme un auxiliaire de cuisine ?
    J’utilise Internet comme livre de cuisine, afin de trouver de nouvelles idées, mais je l’utilise aussi pour tenter des techniques qui me semblent compliquées sur le papier et qui sont très bien expliquées en vidéos par exemple.

    En quoi Internet (et sa communauté) vous aide, vous donne des idées ?
    Internet me permet de trouver des recettes de tous horizons type autre culture (libanaise, marocainne) mais aussi avec d’autres ingrédients (agar-agar, tofu) que je ne connaissais pas ou encore de nouvelles techniques.

    Votre ordi se déplace-t-il régulièrement sur votre plan de travail ?
    Cela dépend, je suis plutôt à lire plusieurs fois la recette, à l’imprimer au cas où mais à faire le tout en me l’appropriant et en laissant le pc sur le bureau.

    A-t-il remplacé vos livres de cuisine ? ou pallié à l’absence de “conseiller culinaire” familial (votre mère ?)… Ou pas ?
    Internet pallie l’absence de ma mère qui n’a pas pu me donner tous les conseils utiles en cuisine et en grande partie mes livres de cuisine. Je n’achète plus que des livres spécifiques : livres sur les tartes ou les tiramisus et plus du tout de livres de cuisine globale.

    A-t-il fait évoluer votre cuisine quotidienne ?
    Oui, internet m’a permis de varier mon alimentation de tous les jours avec des recettes simples et pas compliquées. J’ai découvert des aliments nouveaux et j’en ai intégré certains dans mon quotidien.

  8. Coucou !

    Depuis ma « révolution bio », internet m’a permis de me rendre compte de l’étendue de l’intérêt qui est porté à cette manière de se nourrir – je ne suis pas seule !!! Les blogs les plus dynamiques en cuisine sont un véritable stimulant : sentir que d’autres sont dans la recherche, sentir aussi le bonheur à partager et la générosité dont ils font preuve me dynamise !

    Pour ce qui est de mes recettes préférées, je les rassemble dans un fichier que je n’imprime pas (économie/logie !), et si je déplace effectivement rarement mon ordinateur jusqu’à la cuisine, mon véritable bureau est bien mon plan de travail.

    Internet, moins que les livres mais de manière complémentaire, joue effectivement le rôle de conseiller culinaire. J’y picore avidement des informations « préliminaires » à des recherches libresques (le livre est sacré pour moi : objet de savoir, symbolique puissante de sa transmission – et bonheur sensuel du papier…), et je me tiens informée des mouvements contemporains grâce aux blogs.

    Ce n’est pas tant pour moi ma « manière de cuisiner » qu’Internet a fait évoluer que mon dynamisme à expérimenter : en me rassurant sur mes erreurs (mais oui tout le monde en fait !), en m’émerveillant des différentes approches qui en sont faites, en associant écriture (généreuse et de talent à mon sens en particulier chez Clea ! 😉 et plaisirs de bouche… tout un programme auquel je retourne bien vite !!

  9. Bonjour!

    Je suis une modeste blogueuse mais je réponds quand même!

    Que vous soyez cuisinier du dimanche ou fin cordon bleu, vous utilisez Internet comme un auxiliaire de cuisine ?
    Je suis plus cuisinière du dimanche qu’autre chose et avant que je commence à me pencher sur les ressources qu’offre internet, je mangeais souvent la même chose. Aujourd’hui lorsque je ne sais pas trop quoi faire avec ce que j’ai dans mon garde manger (ou pour préparer mes menus de la semaine) je regarde sur internet, ça me donne des idées pour pimenter le quotidien.

    En quoi Internet (et sa communauté) vous aide, vous donne des idées ?
    Pour les tqcbles de conversion (française expatriée au Canada!) et pour les bons tours de main (par exemple pour rouler les sushis, pétrir le pain, etc.)

    Votre ordi se déplace-t-il régulièrement sur votre plan de travail ?
    Jamais, il est sur la table de la cuisine, sinon j’aurais peur de l’abîmer!

    A-t-il remplacé vos livres de cuisine ? ou pallié à l’absence de “conseiller culinaire” familial (votre mère ?)… Ou pas ?
    Il ne remplace pas les livres de cuisine dans la mesure où j’ai un côté très tactile: j’aime ouvrir un livre, respirer l’odeur de ses pages, etc. Ma grande spécialité c’est de prendre un livre, de le jeter et de voir sur quelle page il s’ouvre. En général c’est cette recette là que je fais!
    Mais il est vrai qu’internet pallie au manque de conseiller culinaire: ma mère étant décédée lorsque j’avais 16 ans, elle n’a pas eu le temps de me transmettre toutes ses astuces. Internet et les blogs me permettent de pallier ce manque.

    A-t-il fait évoluer votre cuisine quotidienne ?
    Oui dans la mesure où je restais toujours cantonnée aux mêmes choses. Ca m’a permis de découvrir des ingrédients dont je ne m’approchais pas de peur de ne pas savoir les cuisiner (le fenouil par exemple) et de mettre un peu de punch dans mes classiques (variations dans les épices ou les modes de cuisson…).
    Dernier avantage, cela m’a sensiblement permis de varier mon alimentation et de la rendre plus saine.

    Merci pour ce questionnaire très intéressant (de même que les réponses!)!

  10. * et pis… Internet a aussi ce formidable intérêt de pouvoir partager en un clin d’oeil les recettes qui m’enthousiasment avec les amis auxquels je les expédie !

  11. En publiant l’appel de Juliette, je ne pensais pas recueillir ici-même des témoignages aussi intéressants.
    Merci à tous, c’est passionnant 🙂

  12. Bonjour,

    Je ne suis pas cordon bleu mais gourmande de nouveautés. Alors internet répond à mes envies de diversifier mes repas.
    Je vais presque quotidiennement consulter essentiellement certains blogs de cuisine.

    Pour épauler une amie qui a des problèmes de santé qui l’oblige à un régime sévère, je cherche des idées de nouvelles recettes que j’essaie et lui communique. Cela m’a permis de changer ma façon de m’alimenter avec le plaisir de découvrir de nouvelles associations de saveurs et de me convertir au bio et de plus en plus au végétarisme.

    Mon ordi me sert essentiellement à noter des recettes, les tester et les noter si elles m’ont satisfaites. Merci Cléa, ainsi qu’à toutes les blogueuses culinaires, pour votre partage de savoir et la créativité que vous initiez.

    Tous les livres me tentent, surtout quand ils sont illustrés avec simplicité et qu’ils donnent l’envie de passer derrière les fourneaux. Mais mon budget ne me permet pas ce plaisir alors les blogs illustrés pallient à ce désagrément. Je me suis, malgré tout au fil des ans, constitué une belle bibliothèque culinaire qui me sert de base et dont j’adapte les recettes à ma guise. Je pratique cet exercice depuis que je consulte les blogs culinaires. Avant je ne me permettais pas ce plaisir de crainte d’ obtenir un résultat peu concluant. Tout n’est pas excellent mais dans l’ensemble, je me débrouille pas mal.

  13. Juste une chose essentielle par rapport aux livres et magazine, les recettes de blogs ont été testées et approuvées en général par leur auteur, elles sont donc fiables !

  14. Pas toujours, mais celles de Cléa le sont toujours,et je crois que c’est ce qui fait son succès, comme celui de Pascale, Mercotte, etc…

    Je trouve intéressant d’avoir découvert des auteurs par leurs blogs puis d’acheter leurs livres car la plupart de ce qu’elles font me plait et m’inspire, au quotidien.
    Les blogs sont en cela beaucoup mieux que les magazines car je suis toujours déçue avec les magazines, soit des recettes bateaux, soit des photos pas terribles, soit des assemblages improbables.

    L’ordi dans la cuisine non car je reste un peu vieux jeu, à noter les recettes dans un calepin à la va vite, et à re-recopier les recettes coups de coeur.

    Et pour moi, les blogs m’ont carrément facilité la tâche dans mon apprentissage de la cuisine bio et principalement végé, depuis 4 ans. Et oui pour le coup je ne suis pas une cuisinière du dimanche, je cuisine beaucoup, depuis mes légumes bio, jusqu’à mon pain, mes entremets, desserts, yaourts, biscuits etc…

    On peut s’y mettre doucement, à son rythme, et surtout gratuitement 😉 Et ce d’autant plus que lorsqu’on est conquis par un auteur (Cléa par exemple), une plume (Chocolate & Zucchini) ou des photos (Tartine gourmande) on peut les encourager en achetant leurs livres.

  15. pour moi les blogs de cuisine c’est tous les jours… pas un jour sans consulter mes préférés… et le soir vite j’essaie la recette…. ou bien le weekend pour toute la famille… tout en BIO et que du BIO…

    j’adore… accros+

    @+

  16. Pour répondre à mon tour je dirais que je n’ai pas beaucoup de temps pour cuisiner, mais il est hors de question pour moi d’acheter des plats tout faits ou surgelés, donc je cuisine quand même, et justement internet m’aide pas mal alors que j’ai très peu de temps à y consacrer en dehors de mon travail.
    Ce qui est génial, c’est que quand j’ai par exemple 5 kilos de tomates dans mon frigo et que je n’ai plus d’idées pour en faire quelquechose après trois jours de « tout à la tomate », je tape « recette+tomates » sur google ou sur un blog de cuisine que j’aime bien, et ça me donne plein d’idées !
    Ou si j’ai une idée précise en tête, je sais que je vais trouver la recette qui convient. C’est simple, ultra rapide et efficace.
    Parfois j’ai une recette mais je cherche des variantes, pour changer ou s’il me manque un ingrédient (il manque TOUJOURS un ingrédient !) ou juste pour voir comment on peut la transformer, par curiosité.
    Parfois je fais aussi mes propres expériences en voyant d’autres expériences relatées sur un blog. Disons que le web et sa communauté « décomplexe » et nous permet de voir qu’il ne faut pas avoir peur de se lancer dans des aventures culinaires un peu improvisées quand on aime cuisiner mais qu’on n’est pas un cordon bleu ou calé en chimie.

    Mon ordi ne me suit pas sur le plan de travail car il n’est pas portable et même s’il l’était, j’aurais peur d’en mettre plein le clavier (je cuisine comme un mec : après c’est hiroshima !). Quand je cherche une recette, une fois trouvée, je l’imprime et c’est la feuille qui me suit dans la cuisine !

    Internet ne remplace pas mes livres de cuisine. Disons que je m’en sers toujours autant mais que je pioche dedans quand je sais déjà ce que je veux faire. Je vais cherche la recette que j’aime bien et que je fais souvent (ou moins souvent) ou que j’ai déjà visualisée. En revanche c’est vrai que le web remplace les conseils de Maman ou de belle Maman car sur les blogs de cuisine, après les recettes, il y a toujours les commentaires des internautes qui ajoutent des infos et des conseils, souvent très précieux. Et à la seconde même où on en a besoin alors que Belle Maman n’est jamais joignable et que Maman est un bille en cuisine.

    Pour ce qui est de l’évolution de ma cuisine quotidienne, cette question rejoint la précédente : oui, le web a fait évoluer ma façon de cuisiner en m’ouvrant de nouvelles perspectives, en me faisant découvrir des ingrédients et des recettes que je ne connaissais pas. Mais les livres aussi m’ont fait évoluer dans ma façon de cuisiner, j’en ai pas mal et j’en achète souvent. Et je les trouve comment ? grâce à internet ! La boucle est bouclée.
    Mais ma façon de cuisiner évolue aussi parce que je grandis et que j’évolue moi même. Je ne cuisine plus comme lorsque j’étais étudiante ou comme avant d’avoir une famille. Et quand j’aurai 40 ou 50 ans je cuisinerai sans doute différemment. Alors, est ce l’évolution naturelle des choses ou l’influence de tout ce que je trouve sur internet ? Les deux certainement !

    En tout cas la meilleure mine d’information pour moi sur internet est le blog de Cléa. Il est génial et correspond à ma façon de me nourrir et de cuisiner : produits bio, peu de viande, trucs « étranges » et produits alternatifs aux oeufs, lait ou autres quand on veut changer. Mais quand je veux des recettes plus traditionnelles je vais sur Marmiton qui n’est pas mal non plus ! Par contre je ne prend pas trop le temps d’explorer tous les blogs ou les sites de cuisine intéressants car je n’ai pas le temps.

    Voilà ! vous savez tout ! Justement, comme j’ai acheté du lait entier exprès, je vais de ce pas chercher une recette de riz au lait super bon pour ce soir… avec variantes !

  17. En quoi Internet (et sa communauté) vous aide, vous donne des idées ?

    Grâce aux photos qui font tilt, donne envie de faire un plat ou un autre, en consultant les blogs que j’aime chaque jour

    Votre ordi se déplace-t-il régulièrement sur votre plan de travail ?

    non, il est fixe, je recopie en général les proportions sur un bout de papier

    A-t-il remplacé vos livres de cuisine ? ou pallié à l’absence de “conseiller culinaire” familial (votre mère ?)… Ou pas ?
    pas vraiment, j’achète plutôt plus de livres de cuisine qu’avant, sauf que ça m’aide à les choisir, je vois bien les livres et magazines que ceux qui savent faire la cuisine achète

    Clairement cela a pallié à l’absence de conseil culinaire familial, ma mère a appris seule et avait trois enfants, elle a fait comme elle pouvait, bon mais sans plus
    avec les blogs j’ai surtout appris les épices, les parfums, les saveurs qui m’avaient toujours manqué

    A-t-il fait évoluer votre cuisine quotidienne ?
    oui énormément, car cela m’a ouvert toutes les possiblités

    d’ailleurs ça m’a même fait maigrir!!!!! car bons petits plats= quantités raisonnables car satisfaction vite atteinte

  18. Que vous soyez cuisinier du dimanche ou fin cordon bleu, vous utilisez Internet comme un auxiliaire de cuisine ?

    En quoi Internet (et sa communauté) vous aide, vous donne des idées ?

    –> Il y a une infinité de recettes sur internet. C’est déjà un point important 😀
    Sur des sites comme marmiton on a aussi des videos qui expliquent comment faire telle ou telle recette, c’est une aide précieuse.

    Votre ordi se déplace-t-il régulièrement sur votre plan de travail ?

    –> Depuis que j’ai mon ordinateur portable, oui, ca fait economiser du papier hihi, avant j’imprimais les recettes. C’est aussi plus pratique pour les videos, on fait la recette en direct.

    A-t-il remplacé vos livres de cuisine ? ou pallié à l’absence de “conseiller culinaire” familial (votre mère ?)… Ou pas ?

    —> Internet est complémentaire. J’aime trop les livres avec de belles photos qui mettent l’eau à la bouche pour m’en passer completement. C’est un plaisir aussi de feuilleter un livre. Mais internet a l’avantage de ne pas prendre de place, d’avoir un moteur de recherche aussi, ca aide 😀 (j’ai des carottes dans mon frigo, je tape « carottes » dans mon moteur de recherche préféré, et c’est parti !). Pour ce qui est de ma maman, elle est toujours disponible pour moi, mais parfois j’ai pas envie de la deranger 😛 donc oui on peut dire que ca aide aussi de ce coté.

    A-t-il fait évoluer votre cuisine quotidienne ?

    –> Grace à la facilité qu’on a pour les recherches de recettes sur internet, oui ca a beaucoup fait changer mes repas 🙂 surtout au quotidien justement, quand on est pressé en rentrant du travail.

  19. Moi je trouve que internet fait maintenant partie du monde de la cuisine,car si je cherche une recette,je sais que je peux aller sur des sites comme Marmiton ou des blogs (comme le tien) et que c’est une sorte d’outil de travail pour trouver des recettes (meme les plus folles!!!)

  20. Bonjour à tou(te)s.
    J’ai une collection incroyable de livres de cuisine… que je consulte de moins en moins! Lorsque je cherche une recette, je surfe sur internet. Comme d’autres l’ont dit plus haut, en général, les recettes ont été testées et on peut se fier aux commentaires. Par contre j’ai mon « carnet » perso, dans lequel sont précieusement consignées mes recettes fétiches. A présent, lorsque j’achète un livre de cuisine, c’est un bouquin très ciblé. Le dernier en date? « Agar agar » d’une certaine Cléa ;-))

  21. Bonjour,
    N’étant pas chez moi ces derniers temps, j’utilise mon ordinateur portable avec internet comme livre de cuisine pratiquement tous les jours. L’ordinateur se pose tranquillement sur la table de cuisine, et je fais attention à ne pas l’asperger.
    Je fais souvent la compilation de plusieurs recettes pour avoir celle qui me satisfait. Je pense qu’à terme, j’imprimerai certaines de ces recettes, mes préférées, mais je ne suis pas pressée : je n’aime pas tellement refaire des plats que je connais (sauf mes basiques, que je prépare très souvent). Et sur internet, il y a le choix ! Je dois dire que les recettes prises sur des blogs sont souvent très fiables : c’est qu’il y a quelqu’un derrière, qui engage sa réputation ! Et puis c’est sympa de pouvoir demander des éclaircissements.
    Donc, merci, les blogueuses, et continuez bien.

  22. cala fait plaisir de voir les lectrices non blogueuses s’exprimer car peu d’entre elles osent laisser des commentaires .
    C’est dommage !
    Enfin grace à ce questionnaire, on en sait un peu plus comment sont utilisés nos blogs et nos recettes .
    tres encourageant.
    Merci à vous .

  23. Bonjour,
    mon usage d’internet en cuisine :
    – j’ai un ou plusieurs aliments que j’aimerais utiliser, mais pas d’idée précise pour les combiner : je fais une recherche couplée sur « Gougueule »
    – envie d’un plat précis, que je n’ai jamais fait : je compare 3 ou 4 versions sur internet et je fais ma petite synthèse (moyenne des proportions, éléments indispensables et ceux dont on peut se passer aisément…)
    Erika

  24. Bon ben, à mon tour, je me lance!

    Utilisez-vous internet comme auxiliaire de cuisine?
    Oui, tout à fait, internet est très pratique pour trouver une recette qu’on a pas dans ses livres de cuisine et qu’on a envie de consulter rapidement. c’est aussi une balade gourmande à chaque fois qu’on se promène sur les sites et blogs de cuisine qui donnent une foule d’idées!

    En quoi internet vous donne des idées?
    Je crois que j’ai partiellement répondu à cette question à la précédente…surtout, internet permet de tester des recettes qu’on aurait pas forcément osées autrement , des mariages entre divers ingrédients car on a les photos et surtout les commentaires!

    Votre ordi vous suit-il à la cuisine?
    Parfois, je recopie rapidement les recettes sur un post it pour les faire plus tard, et d’autres fois, comme mon appartement est petit, j’avance et je tourne mon portable vers la partie cuisine pour suivre la recette « en direct »

    internet a-t-il remplacé vos livres de cuisine ou les conseils de maman?
    Non, parce que j’aime bien les beaux livres aussi et que nous avons ma soeur et moi toujours été associées par notre mère à la réalisation de plats (enfants, avec des recettes faciles le mercredi par ex) et c’est « familial » d’aimer les bonnes choses.
    par contre, je suis celle qui « dénote » dans ma famille de carnivores, adepte des produits bios et « bizarres », et végétarienne depuis peu! Donc je dirais que je suis 50/50 livres/internet

    A-t-il fait évoluer votre cuisine quotidienne?
    dans le prolongement de ma réponse précédente, oui car même si j’ai acheté des ouvrages sur la cuisine végétarienne et « alternative », les sites et blogs spécialisés m’apportent énormément d’idées (par ex Céla Cuisine, le blog de Valérie Cupillard, Blogbio…)

    Voilà, je crois que j’ai dit l’essentiel et…maintenant j’ai faim!! ^^
    Bonne cuisine à tou(te)s!

  25. Bonjour à toutes et à tous,

    Ici Juliette, la journaliste de Psychologies de l’appel à témoin.

    Je tiens à remercier chaleureusement TOUTES les personnes qui ont répondu à mon appel, et elles sont TRES nombreuses !

    Par conséquent, je n’aurai malheureusement pas le temps de répondre personnellement à chacune d’entre elles, car il me faudrait une logistique et/ ou du temps que je n’ai pas…

    Ayant déjà plus de 50 réponses, je ne pourrai plus tenir compte des nouveaux messages à partir de maintenant. Les témoignages qui seront cités dans l’article seront bien sûr tenus au courant !

    Je vous remercie encore pour votre générosité, et vous invite à continuer cette conversation passionnante entre vous ici ! (j’irai quand même jeter un coup d’oeil, la curiosité est mon vilain défaut 😉

    Juliette

  26. Quand j’étais petit-je n’étais pas grand- je regardais ma maman s’affairer dans sa cuisine en attendant de pouvoir lécher le fond du plat avec mon doigt .
    Aujourd’hui avec les blogs je peux presque m’imaginer être dans la cuisine d’une « mamagatô », celle de Cléa puisque j’y suis , et imaginer le souffle chaud du kawai dans la nuque de la bijin…
    A ce propos , tout nos amis bloggeurs n’ont -ils pas un jour dévoiler les amuses-bouche qui occupent leurs fonds d’armoire, et le cuiseur à riz qui traine dans un coin , et le chat qui roupille dans un autre …
    On mate , on mate, et on se dit : tiens les amis sont venus ce week, au vue du menu tout en plat alléchant ,de l’entrée jusqu’au dessert , et des platsqui ont perfomé gràce à la faveur de billets antérieurs .
    Nous , les pourlécheurs d’écran plat, on regarde l’estéthique singulière de la photo, on se gargarise de flan aux pruneaux gélifié façon Cléa San, et puis on décide de ramener dans son petit panier la poudre magique (car on aime la mer et les poissons qui s’y baignent encore dedans), cependant on n’a pas oublier en court de route , somewhere in the snow, the pretty bottle of milk with the cow on it ! Oh la vache !
    Me voilà donc avec la poudre -qui me fait sultan-dans les mains et là je fais comme julien D.: un ersatz. Comme j’ai pas de joli dôme chez moi -et pas de barrette non plus- je prends un bol à mémé ,trés sixties le bol en verre bleu-et là je vous dis pas comme on est content de faire son propre »rêve » à soi…
    mais non c’est pas du pudding morphina blablabla que je vous raconte là .
    Dernièrement j’ai tourné la tête -comme les sommités de plante tournesol- vers le sablé , et comme un chartreux qui aurait trop reluqué la chartreuse, je suis resté contemplatif.
    non mais!, vous ne pensez pas qu’à l’heure d’internet international, je vais encore baver sur le grand livre de cuisine de Pol Martin, quand même il m’ouvre les bras, et que j’entende siffler sans fin la cocotte dans le train-train du quotidien !
    Dorénavant c’est moi qui siffle derrière l’écran plat, et la caravane passe …
    Et la caravane, elle est passée, dans mon placard j’ai plein de graines à tout casser ,de tournesol , de courge , d’épeautre , de boulgour ….
    Et le grain de beauté de Cléa dans tout ça ?
    je vous dirais ,ami qui passe par là: prends un avocat et et va faire titicaca chez les incas …
    WELL WELL WELL ALLLlRIGHT HMMMMM! HMMMMMM!

  27. Bonjour,

    Je profite moi aussi de ce questionnaire pour laisser mon premier commentaire sur ce blog que j’aime beaucoup (même si j’ai vu que la journaliste qui en est à l’origine a déjà assez de matière pour son article).
    Internet est entré dans ma cuisine depuis l’année dernière, avec le célébrissime Marmiton, conseillé par plusieurs de mes collègues. Et puis, grâce aux articles de la partie « magazine » j’en ai découvert d’autres. J’aime cuisiner, le dimanche comme tous les autres jours. Je suis une vraie gourmande. Et les bons conseils de ma maman ne manquent pas. Mais, ce que j’aime dans les blogs, c’est que ça m’ouvre plein d’autres horizons culinaires : bio, végétarien… d’où mon faible pour Cléa cuisine. Internet est un super complément, mais ne remplace pas les livres sur mon plan de travail. Comme beaucoup de lectrices, j’imprime les recettes qui me plaisent, et elles vont rejoindre tous les livres de cuisine que je continue d’acheter ! Du coup, ma cuisine quotidienne évolue au gré de mes découvertes : en ce moment, je découvre avec bonheur les laits végétaux et la purée d’amandes dans les pâtisseries. Et mes essais ravissent mon ami qui est lui aussi très gourmand !! En conclusion : merci pour ce blog appétissant et très agréable à consulter.

    Lucie

  28. Bonsoir,

    Le matin après lecture de mes mails prof… je viens faire un tour sur cleacuisine en catimini…. Je visite d’autres blogs culinaires, mais je dois dire que le tien, Cléa, répond beaucoup plus à mes attentes. L’avantage du blog par rapport au livre de cuisine est bien sûr l’interaction, l’échange d’idées…

    Lorsqu’une recette a été testée et approuvée par toute la famille je l’imprime et la met dans mon petit carnet….

    Je suis végétarienne et mange bio depuis très longtemps … (donner le nombre d’années serait indécent :o) – mais ce blog est un vent de fraîcheur et surtout d’une fantastique créativité.

    Merci

  29. bonsoir,
    cet article en prévision m’interpelle particulièrement. Internet à changer radicalement ma manière de faire les choses en cuisine. Je ne consulte plus que très rarement un livre de cuisine, je cherche systèmatiquement sur le net, la recette, l’aliment, ou le procédé qui m’intéresse. J’ai régulièrement mon ordi portable sur mon comptoir de cuisine. Les seuls achats de livres de cuisine que je fais maintenant sont presque toujours en rapport avec des aliments bien spécifiques que j’apprends à apprivoiser (ex : agar agar pour Cléa)
    Je ne demande effectivement plus conseil autours de moi, les blogs de cuisine et leurs réponses souvent très pertinentes sont mes principaux interlocuteurs. (désolé maman).
    Quand je partage en cuisine maintenant c’est toujours pour recommander un blog particulier. Internet répond à toutes mes interrogations, c’est pour moi une véritable mine d’info, une richesse incroyable, une réponse et des expériences uniques . Je peux dire effectivement que le net à révolutionné ma façon de cuisiner et m’a vraiment fait découvrir des modes de cuisines inconnus et novateurs.
    le net est maintenant ma meilleure source d’inspiration et d’idées quotidiennes; j’en profite pour dire merci à toutes les blogeuses et à leur travail formidable.,

  30. Comme toute et tous, je suis une fan de blogs culinaires et passent des heures dessus en découvrant de nouvelles cuisines, nouveaux produits. Par contre, j’avoue que je ne lache pas mes livres de cuisine pour autant. PAr exemple en découvrant l’agar agar chez Cléa, j’ai acheté son livre par la suite,et depuis que je suis sur Paris, La librairie gourmande et La Cocotte sont mes rdv quotidiens.

    Je suis étudiante et il est hors de question de manger surgelé: du frais du frais et du frais.
    D’ailleurs ca m’a permis de faire decouvrir tout ca a ma mère et mes voisines avec qui je teste nos recettes!!!

  31. Bonjour!

    Internet a vraiment été (et est toujours) mon mentor en matière de cuisine!

    J’ai appris à cuisiner presque toute seule, en faisant les fonds de placards et de frigo pour me faire à manger lorsque ma mère n’était pas là. Je faisais à peu près n’importe quoi, mais généralement, ça restait mangeable 🙂

    Puis un jour j’ai décidé de réellement apprendre à cuisiner. Ma mère détestant cuisiner, elle m’a juste appris quelques trucs basiques (par exemple, comment faire cuire des pâtes). Personne dans mon entourage ne cuisine exactement comme j’aime : les diverses grand-mères de la famille cuisinent généralement trop gras, trop lourd. Idem pour ma belle-mère.

    Donc je suis d’abord aller chercher des recettes sur internet, que je suivait à la lettre. Pas toujours super, surtout lorsque ça ne correspondait pas exactement à mes goûts.
    Petit à petit, j’ai recommencé à faire mes recettes perso qui ne ressemblait pas à grand-chose, mais en les mixant avec ce que je trouvait sur le net. Ça à pris une ampleur assez énorme, car désormais, internet c’est pour moi un triple outil.
    1) Je cherche dessus les « règles » de la cuisine, que je respecte assez strictement. Par exemple, la cuisson des œufs est un de mes marques pages-principaux, sur lequel je clique dès que j’ai un doute.
    2) Je découvre de nouvelles recettes sur les divers sites de cuisine où tout le monde ajoute sa recette, que je suis généralement à la lettre ou presque, je modifie juste les quantités de gras et de sel, ou remplace certaines épices par celles que j’aime. Pour les plus réussies, je les modifies progressivement jusqu’à ce qu’elles me conviennent parfaitement.
    3) Enfin, j’ai une idée en tête pour faire quelque chose, mais j’ai un doute sur les proportions, les ingrédients, la cuisson… Là encore rendez-vous sur ces sites de cuisine, je cherche plusieurs recettes pour la même chose, et j’adapte avec ce qui me plait le plus.

    De temps en temps je délaisse légèrement internet pour une recette trouvée sur un paquet de yaourt, de sucre, de farine… Dernière en date, une tourte saumon/fromage blanc, arrangée à ma sauce… un délice 🙂

    J’ai totalement adopté Internet pour la cuisine, mais pas totalement le livre de recette… En effet, j’imprime les recettes qui m’ont plu, ou que j’ai modifiées, et je les collent dans un petit carnet que je réserve à ça. Pour le moment, il n’y a pas grand chose dedans… et oui, mon club est très « select » :p

  32. Internet est bien évidemment entré dans ma cuisine. Je me lèche les babines tous les jours sur les blogs de cuisine , les sites de recettes de cuisine de grands chefs ou communautaires. J’aime l’ambiance des blogs car j’ai l’impression d’avoir plein de copines qui me distillent des conseils, des avis et hop je me lance, je m’inspire des recettes , des idées et je saupoudre de quelques petites idées perso et je déguste . Mon ordi portable est posé sur le plan de travail (pas de gaspillage de papier). Pourtant j’adore toujours autant les livres de cuisine. Alors j’en achète pas régulièrement mais j’aime me faire plaisir avec un beau livre. D’ailleurs le cadeau du berger est un classique à la maison ! Merci Cléa !
    C’est avec gourmandise que je participerai à l’enquête de la journaliste.

  33. Bonjour,
    je vois qu’il n’est pas trop tard pour répondre ! Alors je me lance.

    Oui j’utilise Internet comme un auxiliaire de cuisine, c’est même grâce à Internet que je me suis mise à aimer cuisiner. Je suis encore débutante mais Internet m’a permis de décomplexer ! J’y ai appris entre autres comment substituer un ingrédient par un autre … Je suis d’accord avec Marine, il manque toujours un ingrédient !

    L’avantage du média Internet est qu’il n’est pas figé. Les sites évoluent et s’enrichissent constamment. De plus, les commentaires des internautes sont une source intarissable de précieux conseils, et ils m’ont évité bien des fois de commettre des erreurs. Je suis d’un naturel assez anxieux et savoir que d’autres ont réussi avant moi me rassure donc je me lance dans une recette nouvelle avec plus de confiance, surtout quand je cuisine pour mes amis. Bref, je ne suis pas du genre à tester une recette « Marmiton » si elle est encore vierge de tout commentaire. 😉
    C’est aussi pour ça que j’apprécie certains blogs culinaires : on a la recette et l’expérience qui va avec ! Et quand le bloggeur se laisse aller à une petite digression autour d’un ingrédient ou du plat, c’est encore mieux !!

    Mon ordinateur reste toujours dans le bureau et je fais des aller-retours entre cette pièce et la cuisine. Ce qui fait que souvent, je m’éloigne un peu de la recette mais c’est tant mieux !

    Internet ne se substitue pas à mes livres de cuisine car je tiens trop à l’objet livre (quel plaisir de feuilleter un ouvrage et d’en admirer les photos …) Mais par contre, Internet m’a donné accès à des livres que je n’aurais probablement pas vu dans les rayons de mon libraire.

    Enfin, oui Internet a fait évoluer ma cuisine quotidienne car j’y ai appris énormément de choses (techniques de base, découverte de nouveaux ingrédients et des cuisines du monde). Les questions des internautes et la qualité de certains blogs (au passage, un grand merci à vous Cléa) m’a permis de progresser bien plus vite qu’en ne puisant que dans les livres seuls.

  34. Bonjour,
    Lorsqu’il m’a été fortement conseillé d’éliminer le gluten et les laitages dans mon alimentation, j’ai eu recours à Internet pour TOUT apprendre, aussi bien des nouveaux ingrédients (exemple haricots azukis, tofu soyeux, farine de riz….), des nouvelles épices (curcuma, sumac….) des nouvelles façons de cuisiner à base de purée d’amande, laits végétaux, graines germées, agar-agar …). J’ai beaucoup appris des blogs de Cléa (qui y ajoute sa bonne humeur et répond à nos questions), de Valérie Cupillard et de Belleblé sur son blog « extra » de bledormant. Je lis toujours les commentaires qui m’indiquent les essais, les échecs et les réussites. Quand j’ai une interrogation, je lance sur Google l’interrogation (exemple : recette maquereaux, tofu soyeux dessert) et consulte plusieurs recettes avant d’en essayer une ou d’en imaginer une à partir des recettes lues. Je privilégie les recettes simples – pas trop d’ingrédients – faciles et rapides à réaliser.
    Dès que j’ai trouvé une recette qui convient à notre famille, je la copie dans mon dossier de recettes classées par type de recettes : légumes, légumineuses, viandes, poissons, entrées, desserts, soupes et veloutés..
    J’aime particulièrement les mises au point sur un sujet : constituants des huiles, les sucres, les algues…J’aime comprendre en quoi le produit que je vais acheter est utile, comment il agit…Mon ordinateur est dans mon bureau. J’imprime la recette sur le verso d’une feuille déjà imprimée. J’achète peu de livres. Vive Internet et la gentillesse des bloggeuses qui y mettent gracieusement le fruit de leur créativité et de leur réalisation.

Laisser un commentaire