pierrade

Où acheter le poisson ?

Le poisson, c’est compliqué. Parait-il que c’est bon pour la santé, la ligne, et les papilles. Mais il faudrait avoir les oreilles sacrément bien bouchées pour ne pas avoir compris que les mers et les océans sont surexploités et que la consommation de poisson n’est pas forcément « durable ». Là encore, ça dépend comment, et ça dépend lesquels. Loin de moi l’idée ou l’envie de vous faire la leçon.

Ma problématique de rhône-alpine éloignée des mers, des océans et d’une bonne poissonnerie est très terre à terre : mon poisson, quand j’en veux (pas toutes les semaines, mais disons deux ou trois fois par mois), je l’achète où ? Jusqu’ici, faute d’une bonne poissonnerie à proximité et d’un emploi du temps compatible avec les marchés du coin*, j’avais opté pour le poisson surgelé de M. Picard. Essentiellement pour le saumon (bio), les filets de sardines (pas bio) et les crevettes (bio). Tout cela manquait de variété, mais suffisait pour produire annuellement quelques petits tartares saumon-mangue en guise de garniture de sushis, et engloutir un quota minimum de brochettes de crevettes marinées « façon thaï » (comprendre gingembre, citronnelle, lait de coco et citron vert). Ah oui, et puis des sardines farcies au fromage frais et chapeautées d’un petit crumble pignons-parmesan-tomates séchées. Que voulez-vous, on a les routines qu’on peut !

Bref, tout ça pour dire que le poisson frais, j’avais lâché l’affaire. Sauf pendant les deux semaines annuelles passées en bord de mer ou les quelques virées du côté des lacs du coin (Annecy et Aix-les-Bains). Résultat, quand on m’a proposé de tester les services du site monpoisson.fr, j’ai accepté avec plaisir. Le principe : on appelle ou on passe commande directement auprès de la poissonnerie côtière. Le poisson est acheté à la criée dès le lendemain matin et expédié dans une cold box qui arrive le surlendemain. Personnellement, j’ai passé commande un mercredi soir en demandant à être livrée un samedi matin. Les poissons et fruits de mer ont été pêchés le vendredi matin. Quand j’ai ouvert le colis, ça sentait la mer, on se serait cru en live d’Oléron !

J’ai aimé :
– l’ultra-fraîcheur des produits. Ils n’ont pas passé 4 à 7 jours entre chambres froides, camions et étals des hypermarchés ou des poissonneries, n’ont jamais été surgelés… Frais de la veille, quoi !
– la qualité des produits. De belles langoustines, des filets de maigre zéro défaut…
– le sentiment très agréable de contourner les centrales d’achat des grandes surfaces, d’être livrée comme si j’achetais en direct à la pêcherie.

J’ai (beaucoup) moins aimé :
– le suremballage. Poissons emballés sous-vide + cold box (pochettes plastique de glace, « bourrage » du carton, carton lui-même). Sans compter le coût écologique de la livraison.
– le prix de la livraison (entre 8 et 28 euros selon le prix total de la commande). Effectivement, c’est le prix de la livraison « ultra fraîche et ultra rapide ». Mais cela rend le service intéressant uniquement pour les très grosses commandes.

Conclusion ? Je pense que je réemploierai ce système pour une grosse commande – si j’ai des amis qui viennent passer tout un week-end à la maison, ou pour les fêtes, par exemple. Pour le quotidien, la consommation familiale de poisson et fruits de mer étant de toute façon très réduite (2 ou 3 fois par mois), je continuerai à acheter les filets de saumon bio chez Picard, le saumon fumé, les conserves de maquereau, de thon et de sardines de Saint Gué au magasin bio.

Et au fait, j’en ai fait quoi, de tout ces produits de la mer, me demandez-vous ?
– Avec 2 araignées de mer : des simili rillettes (chair émiettée, mayonnaise vegan au tofu soyeux).
– Avec 2 filets de maigre et de belles langoustines : une pierrade (le tout mariné au préalable dans sauce de soja + jus de citron vert + huile d’olive + cristaux d’huiles essentielles gingembre et citronnelle + ail)
– Avec 2 filets de maigre : un tartare à la mangue et au poivron rouge (avec jus de citron vert, huile d’olive, fleur de sel, échalotes).

Et vous, vous l’achetez où votre poisson ?

* Des grenoblois m’ont parlé du marché d’Europole le vendredi après-midi et des truites bio du Vercors. Mais… je n’ai jamais réussi à y aller !

35 réflexions sur “ Où acheter le poisson ? ”

  1. Surgele chez Trader Joe’s, leur saumon sauvage d’Alaska (le seul qu’on considere durable ici aux Etats-Unis) est excellent, leur sole aussi. Sinon j’achete plein de sardines en boite, j’adore ca :)

  2. J’ai la chance d’avoir une amap poisson à Nantes. Des petits pêcheurs de l’ile d’yeu qui nous livrent une fois par mois. C’est génial ! Des soles (souvent), du merlu, du merlan, des daurades, des bars, des maquereaux, des ailes de raie, des rougets, et même des darnes de thon une fois.

    Ca demande du boulot de préparation et un congélo, mais c’est génial ! (et super économique je pense)

    Et puis, les boites de la belle-iloise quand je vais dans un de leur magasin. C’est mon péché mignon !

  3. J’achète mon poisson sur Suisse car je n’ai pas confiance dans le poisson frais de carrefour. Donc Migros en général. J’habite sur France mais à la frontière de la Suisse et je fais beaucoup plus confiance aux supermarchés suisses…

  4. Bonjour Clea, Comment faites vous pour acheter si peu souvent du poisson, et surement idem pour la volaille ou viande ? Mangez vous à la cantine de votre travail le midi ou bien consommez vous plutôt des œufs dans vos plats et desserts ? Comment faites vous pour garder « l ‘équilibre alimentaire » de vos repas ? Merci beaucoup ..

    –> On mange un peu de viande, un peu de poisson, et beaucoup végétarien (oeufs, légumineuses, céréales, oléagineux and co).

  5. dans mon magasin bio j’achète du rouget congelé, il est délicieux et vient d’une petite entreprise bretonne; il y a d’autres poissons mais j’ai pas encore testé. Avant que cette boutique bio n’ouvre c’était du bio ( saumon en général) chez C******ur ! Sinon du Thon en boite !
    apparemment + le poisson est petit – il contient de substance néfaste ! alors les gros poissons c’est avec modération pour moi !!

  6. Intéressant, cet article. Comme toi, je suis une adepte du saumon bio Picard qui finit le plus souvent dans des makis maison. Je privilégie aussi la filière Label Rouge, qui offre beaucoup de garanties avec un coût souvent nettement inférieur au bio. Article à paraître cette semaine sur mon blog, pour acheter des produits de qualité sans casser sa tirelire chaque semaine…

  7. Je suis dans la même situation que toi… Sinon, sur Grenoble, j’avais repéré qu’à La charette bio, il y avait un pisciculteur de Saint Jean en Royans qui élève truites et saumon de fontaine en AB. A voir, si les points de vente peuvent t’aller. Pour moi, les horaires et lieux de distribution restent encore peu pratiques! Chez Casabio Chorrier, je trouve aussi des filets de truite (je me demande si ce n’est pas le même producteur, d’ailleurs). A bientôt!

  8. Bonsoir Cléa,
    Je ne consomme pas de poisson mais à Paris(l’avantage du choix) il y a un marché bio le samedi matin avec un étal de poisson de pêche durable ainsi qu’un boucher bio.

  9. Intéressant… Je n’ai jamais osé utiliser du poisson surgelé pour faire un tartare, hantée par la vague notion que sitôt un produit décongelé, les bactéries se lancent dans une frénésie reproductive peu compatible avec ce genre d’usage. Non seulement ma notion était vague, mais elle est apparemment fausse, puisque tu le fais sans problème on dirait.

    –> Effectivement, c’est le contraire : un poisson consommé cru, s’il n’est pas ultrafrais, gagne à être surgelé car cela tue pas mal de trucs. Je prépare le tartare très rapidement avec le poisson encore congelé (cela permet de faire une jolie découpe), puis je le mets immédiatement au frigo.

  10. J’ai la (très) grande chance d’avoir rencontré, il y a quatre ans, mon super poissonnier du marché en qui j’ai toute confiance.
    Il ne passe pas par la halle de Rungis et va chercher le poisson lui-même à Dieppe, dans une démarche raisonnée (pas de thon rouge, ni poissons qui viennent de loin et ramassent les déchets des océans genre tilapia, ou pire, hoki servi à la crèche que la pp n’a jamais voulu manger alors qu’elle croque avec délice « tous les poissons de chez Bernard », qu’ils soient crus ou cuits !).
    Bernard donc, se lève à minuit et demi (!) pour aller à Dieppe et ramener le poisson en région parisienne. Ce qui fait que j’achète bar sauvage, daurade grise, merlan de ligne, moules, hareng, et même parfois Saint-Pierre directement pêchés de la nuit ! Il arrive que je cuisine des poissons qui n’ont pas 24h :-).
    Voilà pourquoi je continue à aller à ce marché, même maintenant que nous avons déménagé…
    J’y trouve tout ce que tu as aimé chez monpoisson.fr, moins ce que tu n’as pas aimé, avec la relation humaine chaleureuse en plus ;-)
    P.S.: Je suis intéressée par la recette de ton crumble de sardines. J’en fait un aussi, mais avec des sardines en boîte (et du coup non farcies au fromage frais) et une pâte à crumble avec aussi parmesan et tomates séchées.

  11. Bonjour Cléa

    Combien de temps laissez vous le poisson dans la marinade avant la pierrade?

    –> 30 minutes ça peut suffire. En l’occurrence, toute la matinée.

  12. Bonjour,
    Comme Frédérique, j’ai toujours rechigné à consommer cru un poisson surgelé, j’ai toujours la paranoïa que la chaîne du froid ne soit pas bien respectée! il faut que j’essaie de me déniaiser!
    De mon côté j’ai la chance de vivre à Bordeaux -vive le bassin d’Arcachon!- et d’avoir des poissonniers près de chez moi très scrupuleux sur les produits et la fraicheur et…le prix ! Résultats : ils abattent un travail dingue mais en fin de journée l’étal est vide. Pour les bordelais donc : « La grande marée » ouverte jeudi et vendredi matin face au marché des capucins-en fin de matinée ils cassent les prix tu te fais une bouillabaisse énorme pour 1 € ; et l ‘incontournable « vents et marée », sur les boulevards barrière de Bègles,du mardi au dimanche matin, toute la journée, ils ont même leur propre flotte tellement ils sont importants.Faut prendre un ticket car c’est la foire!! Toute la gironde y va!
    Merci pour ton blog et tes idées!

  13. J’achète mon poisson à Paris, rue du Bac, c’est du top ou bien à la poissonnerie du Dôme, nous sommes gâtés à paris!

    Mais si j’avais pas ce choix, eh bien, re mangerai moins de poissons, point barre, chaque région a ses avantages et on ne peut pas tout avoir.

  14. tiens tiens, une idée pour un groupement d’achats (et hop dans le congélateur dès que ça arrive, et si on est nombreux à commander ensemble, ça baisse l’impact écologique de la chose, non?). Ca changerait d’intermarché…

  15. Pas de problème pour le poisson, je vis dans les Côtes d’Armor non loin de la mer… Par contre je me pose des questions sur le poisson & les crevettes bios de chez Picard, surtout les crevettes qui viennent de Madagascar… Pas très bon pour l’empreinte carbone… En règle générale, je me méfie des produits bios des grandes surfaces, pas toujours très « éthiques ». J’achète mes fruits & légumes au marché à des maraichers bios du coin, nous avons aussi de délicieux fromages de chèvres élevées en Centre Bretagne, et en règle générale, j’essaie d’acheter au maximum des produits locaux, bios ou pas, chez des producteurs qui aiment ce qu’ils font et proposent des produits de bonne qualité…
    Merci Cléa pour tes recettes que je consulte souvent.

  16. Bonjour Cléa,

    Pourrais-tu indiquer ta recette de mayonnaise vegan au tofu soyeux ? J’ai découvert le tofu soyeux seulement pour des recettes sucrées (mousse aux fraises ou encore mousse au chocolat). Merci

    –> Je n’ai pas vraiment de recette et je trouve le résultat trop liquide. Je mixe moutarde, vinaigre, tofu soyeux, sel et un tout petit peu d’huile. Rien à voir avec la vraie !

  17. Bonjour Cléa,

    Je vous lis avec régal depuis des années. Bon pour le poisson je vois que nous avons tous ici le même soucis et moi aussi j’ai du mal à varier mes plaisirs de la mer. Alors c’est sardines en conserve (le connétable) ou fraiches que je grille au four, ou idem pour des lisettes (je n’ai pas encore fait de tartare de maquereau ), ou alors des moules, des huîtres, du lieu noir que je fais ou à la thaï ou en chop suey et parfois les divines crevettes bio de Picard … dans une grosse soupe thaï ou grillées …

  18. Eh ben voilà vous m’avez donné envie de manger du poisson ce soir au dîner avec mes inviters. Donc ce matin je prends mes 3 loulous sous le bras et je les emmène sur notre marché résultat nous voilà de retour à la maison avec des brochettes de poissons (issus de pêche durable) et des gambas bio pour les enfants. Bon mon mari m’a tué quand il a vu la note mais nous allons nous régaler ce soir !!!! Sinon je viens d’acheter votre ouvrage sur les flocons d’avoine (je ne sais jamais quoi en faire) et les 12 farines donc mes vacances devraient être bien occupées ! merci pour votre blog que nous adooooorons !

  19. Bonjour Cléa.
    Je suis Grenobloise et vis dans le quartier d’europole. J’ai donc le chance de pouvoir faire mes courses au petit marché du même quartier. C’est un marché super où les produits sont principalement bio, frais et les commerçants géniaux. Tu devrais vraiment aller y faire un tour car c’est top!

  20. Moi aussi je suis de Rhônes-Alpes et je rencontre les mêmes difficultés.
    Toutefois, les poissonneries des magasins L*****c et C*****o m’ont parue offrir des produits de bonne qualité donc, généralement, je me fournis là bas personnellement.

  21. Bonsoir Clea .. Je suis Grenobloise et pour moi la poissonnerie de Grenoble c’est Lachenal à Hoche. Tu trouves que ce n’est pas du poisson de Qualité ?

    –> J’habite trop loin pour le savoir !

  22. Bonjour Cléa,
    Dans ma Biocoop (à Blois, Loir-et-Cher), je trouve du poisson d’élevage bio de la gamme OSO : saumon d’Irlande, bar et daurade. Qualité, fraîcheur, prix abordables !
    Merci pour cet excellent blog.

  23. J’ai la chance d’avoir un poissonnier qui vient du côté de Marseille (je suis dans le Var en arrière pays) jusque dans ma petite commune une fois par semaine. Il n’y a pas une tonne de choix, il faut venir à la bonne heure et c’est assez cher mais la qualité est là, c’est de l’ultra frais. Pas de « bio » par contre, mais filet levés et on est servi en plus avec le sourire et dans la bonne humeur! Pour une consommation de 2 fois par mois pour 2 je pense que ça peut suffire… J’irai quand même voir les produits Picard (j’ai jamais trop testé, je trouve aussi que c’est assez onéreux).

  24. BONJOUR ,J’AI LU QUE VOUS UTILISEZ LA PIERRADE ,CELA M’INTERESSE ,JE SUIS VEGETARIENNE ET VOUDRAIS SAVOIR COMMENT M’EN SERVIR ,LEGUMES ,FRUITS ,POISSONS OU AUTRES ALIMENTS .MON ACHAT DATE D’UN AN ET JE NE SAIS TOUJOURS PAS COMMENT FAIRE ,MAUVAISE CUISINIERE .GRAND MERCI.

    –> Je l’utilise très peu… Vous êtes végétarienne mais vous mangez du poisson ? Il suffit de le faire mariner, tout comme des crustacés décortiqués (on laisse la queue des crevettes par exemple). Pour les marinades : huile d’olive + herbes de Provence + ail, ou bien sauce de soja + huile de sésame + jus de citron vert, par exemple. On peut y faire cuire plein de légumes différents qui resteront un peu croquants (poivrons) ou des fruits (avocat, melon, fruits jaunes comme pêches et abricots, tomates). On peut aussi y mettre des légumes précuits qui vont juste griller légèrement (courgettes, aubergines, carottes), marinés ou non. Sinon : des boulettes de riz, des nouilles sautées, des cubes de tofu ou de seitan marinés…

  25. bonjour,
    Pour les périgourdins, la Biocoop de Périgueux (Trélissac exactement) dispose d’un banc de poissonnerie. Outre les traditionnels poissons d’élevage BiO (saumon, truite et crevettes) et les algues fraîches, sont proposés plusieurs espèces de poissons issus de pêche durable (poissons sauvages, donc pas labellisés). Le magasin travaille ainsi avec de petites entreprises de pêche familiales, engagées dans le respect de la ressource. Peut-être d’autres magasins BiO vont-ils développer le concept ?
    Bonne soirée à tous !

  26. Bonjour Clea,

    Juste pour info, le marché bio à Europole c’est le jeudi après-midi et non le vendredi.. Et on trouve de bonnes truites effectivement !

    Merci pour tes recettes qui mettent l’eau à la bouche.

  27. Bonjour,
    Très bon article je n’avait jamais commandé sur monpoisson.fr , et j’ai reçu des produits vraiment frais.Je n’achete plus en supermarché depuis peu , on se demande parfois quand le poisson mis sur les étales a vue la mer pour la denière fois :(.
    depuis je commande mes produits sur carré de boeuf pour la viande et pour le poisson poissonfrais.fr et auxpoissonscotiers.com j’ai jamais été deçu.

    Mais merci pour cette article :D

  28. Coucou Cléa,
    En bonne Grenobloise, tu dois connaître la poissonnerie Lachenal quand meme ? Poisson frais garanti et toujours un petit conseil personnalisé du poissonnier très sympa. Pas pratique pour le stationnement, c’est vrai et un tantinet cher, mais … la qualité est là. Merci pour ce site que je consulte très ..très souvent. J’ai déjà réalisé pas mal de recettes. Bonne continuation.

  29. Intéressant Cléa, comme site… mais les prix m’hallucinent… C’est moi, ou il est impossible de trouver du poisson en-dessous de 30 euros le kilo ? Sans compter la livraison ? Mais c’est énorme !!!

  30. Bonjour Cléa !!

    monpoisson.fr a cessé son activité depuis le 1er mars ! Je souhaite savoir si tu as une autre bonne adresse comme celle-ci pour commander du poisson frais !!

    –> Eh non, désolée…!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>