Idées toutes simples pour les fêtes

Je vous présente une liste de recettes dans laquelle je compte piocher cette année, pour des menus de fêtes bons, bio (en grande partie), pas chers et sans trop de chichis. Libre à vous de venir y puiser ou non des idées, et surtout, joyeuses fêtes à tous !

cartevoeux

Pour un chouette buffet

Terrines de roquefort au pain d’épices
Mousse rose et gourmande

Tartinades aux tofu soyeux
Guacamole iodé
Petits pains aux algues et au citron
Gougères à la tomme de brebis
Crackers ultra light à la pâte won-ton
Palmiers à la tapenade rouge
Sablés aux graines de cumin, fenouil et anis
Palmiers apéritifs
Salade de fêtes
Potimarron râpé en salade
Salade de kiwi, pomme et saumon fumé
Blinis à la farine de châtaignes et aux graines de fenouil
Terrine divine de potimarron et pignons

Des brioches salées bien garnies

Brioche farcie au chou rouge et aux marrons
Brioche farcie à la provençale
Chinois au saumon fumé et au fenouil
Tourte aux fruits de mer

Des bûches, des terrines et des charlottes

Charlotte poire, marron et chocolat à l’agar-agar
Terrine marron chocolat de Valérie Cupillard
Bûches au sésame noir et thé matcha
Bûche au pain d’épices, crème à l’orange et pâte d’amande

Des petits desserts à combiner

Ganache passion et framboises
Pannacotta au passion curd
Pannacotta au sésame noir
Mousse au chocolat sans oeufs, sans beurre
Tiramisu mangue et spéculoos
Crèmes chocolat-gingembre à l’agar-agar
Mousse matcha aux poires
Pannacotta grenadine
Mini tourtes aux fruits rouges
Pastéis de nata

Des gâteaux et des brioches à partager

Gâteau aux épices douces et à l’orange
Cake au levain et fruits secs
Gâteau au sésame noir
Gâteau citron amande à tomber par terre
Pain d’épices
Gâteau brioché à la fleur d’oranger
Cake au matcha
Gâteau à l’orange UNICEF
Brioche à la farine complète
Brioche toute simple
Brioche de Noël
Le stollen d’Aude

Des petites douceurs à offrir

Truffes au sésame noir
Sablés aux noix
Spirales gourmandes aux amandes et noisettes
Tourbillons matcha-orange
Sablés fourrés praliné
Linzertorte
Sablés au sésame noir
Biscuits à l’épeautre et aux épices
Sablés aux épices de Noël
Macarons au chocolat


Stollen à la pâte de pistache

Cette année non plus, je n’ai pas failli à la tradition de confectionner quelques stollens un peu avant Noël… Le stollen cuvée 2009 est à la pâte de pistache, un régal ! J’ai utilisé la recette habituelle de mon amie Aude, en remplaçant la moitié des amandes par des pistaches et en ajoutant 1 c. à soupe de pâte de pistache à la pâte d’amande.

stollenpistache

Enjoy!

Note : on trouve de la purée de pistache bio ici.

Bûche au pain d’épices, à la pâte d’amande et à l’orange

D’abord, on se moque pas ! Je n’ai jamais été très douée en déco, et la bûche 2009 ne fera donc pas exception ;)
Ensuite, on admire le timing : pour une fois, j’ai pensé à tester ma bûche de Noël en avance (le 26 novembre, pour être précise !) histoire de vous la présenter avant le jour fatidique (pas comme l’an dernier… et pas comme toutes les années d’avant où je n’ai même pas fait de bûche !). Bref, si je n’assure toujours pas en déco, j’assure tout de même question organisation, donc ouf, l’honneur est sauf.

Pour en revenir à notre bûche, j’ai été inspirée par le très beau Gingerbread, qui m’avait déjà dicté ce gâteau aux épices et à l’orange, et qui donne la marche à suivre pour réaliser une magnifique bûche au pain d’épices et au mascarpone. Point de mascarpone ici : j’avais envie de simplicité et d’une crème à l’orange toute simple, sur le modèle du délicieux lemon curd. Je l’ai sertie de quelques perles en pâte d’amande, et roulez… c’est bûché !

buche-epices2

Bûche au pain d’épices, à la pâte d’amande et à l’orange

Pour la crème à l’orange :
2 oranges
100g de sucre de canne blond
3 oeufs
1 càs d’arrow-root
4 gouttes d’huile essentielle d’orange douce

Pour le biscuit roulé :
50g de farine de blé T65
10g de poudre d’amande
1 pincée de sel
1 pincée de bicarbonate
1 càc de gingembre moulu
1 càc de cannelle moulue
2 càc de mélange d’épices pour pain d’épices
4 gros oeufs
50g de sucre complet
1 càs de mélasse
1 càc 1/2 d’extrait de vanille
5 càs de sucre de canne blond

Pour le montage et la décoration :
100g de pâte d’amande
Déco de votre choix : billes en chocolat, sucre coloré, décor en pâte d’amande, etc.

Préparer l’orange curd (cette étape peut se faire la veille) :
Zester et presser les oranges. Mélanger zestes et jus dans une casserole avec le sucre et laisser fondre quelques minutes à feu doux. Dans un saladier, casser un oeuf. Ajouter l’arrow-root et bien mélanger. Ajouter les oeufs restants et bien battre. Verser dedans le jus d’orange chaud et reverser le tout dans la casserole tout en mélangeant. Continuer à mélanger sur feu moyen jusqu’à ce que la crème épaississe. Ajouter l’huile essentielle et réserver au réfrigérateur.

Préparer le biscuit :
Préchauffer le four à 180 °C. Beurrer et fariner une feuille de papier cuisson (étape indispensable car cette pâte colle !). Poser cette feuille sur une plaque de cuisson.
Mélanger la farine, la poudre d’amande, le sel, le bicarbonate et les épices dans un bol. Dans un saladier, battre les jaunes d’oeuf avec le sucre complet, la mélasse et la vanille.  Battre les blancs en neige avec le sucre blond. Dans le saladier contenant les jaunes, ajouter petit à petit et très délicatement les blancs et le mélange de farine, en alternant. Verser ce mélange sur la feuille de cuisson et enfourner pour 9mn. Pendant ce temps, humidifier un torchon propre, et sortir une seconde plaque de cuisson pour être prêt. Dès que le gâteau est cuit, sortir du four et recouvrir du torchon humide. Poser par dessus la seconde plaque, et retourner le tout à l’aide de maniques. Enlever la première plaque et la feuille de papier sulfurisé. Rouler le gâteau dans le torchon, sans trop appuyer. Laisser refroidir.

Dérouler le gâteau et napper de crème à l’orange en conservant un peu de crème de côté pour la décoration. Couper la pâte d’amande en tous petits dés et parsemer sur le gâteau. Rouler délicatement, sans trop appuyer. Napper la bûche de crème à l’orange et décorer comme bon vous semble. Réfrigérer jusqu’au moment de servir.

Vous préférez des saveurs plus japonisantes et sophistiquées ? Essayez les bûches de l’an dernier, au thé matcha et sésame noir !


Compotes d’hiver aux agrumes et fruits secs

Note : Je serai à la librairie Decitre de Grenoble samedi 12 décembre 2009, de 15h à 16h, pour dédicacer mon dernier livre, P’tit Chef Bio.

**

Bon, les recettes de fêtes, c’est bien, mais si on en revenait à l’essentiel ? A savoir, les petits desserts qui rendent le quotidien agréable ! Si je ne cuisine pas chaque jour des desserts, loin de là, j’aime pourtant terminer mes repas sur une petite note de douceur. Je ne suis pas pour autant une grande fan des yaourts ni des fruits mangés crus, que je préfère avaler en dehors des repas. Par conséquent, les fruits cuits, sans ajout de sucre, mixés en compote ou simplement un peu écrasés, se retrouvent fréquemment dans mon assiette à la fin des repas. En hiver, j’aime tout particulièrement utiliser des agrumes et des fruits secs, je trouve qu’ils donnent un air de fête à des compotes tout aussi rapides à réaliser que celles aux pommes ou aux poires. Le bon ratio : un agrume pour deux pommes et deux ou trois « gros » fruits secs (figues ou abricots, par exemple – pour les raisins ou les cranberries, triplez la dose !). Je vous donne ci-dessous mes associations favorites : pommes, oranges et figues / pommes, pamplemousses et dattes. Le sucre des fruits secs et la douceur des pommes contrebalancent l’amertume et l’acidité des agrumes, sans sucre ajouté !

compote

Compote de pomme, orange et figue

3 pommes
1 orange
2 figues séchées

Compotes de pomme, pamplemousse et dattes

3 pommes
1 pamplemousse
4 dattes

Peler les pommes et couper en dés. Peler les agrumes à vif et couper en morceaux en ôtant bien les filaments blancs. Couper les fruits secs en dés. Verser le tout dans une petite casserole et cuire à couvert à feu très doux pendant 15 à 20mn. Mixer en compote. Délicieux servi tiède, peut également être servi froid.

PS : J’ai répondu à une petite interview pour le site Tooéco, que je vous invite à découvrir, surtout si vous habitez la région Rhône-Alpes, puisque le site recense les initiatives d’économie durable de la région.

Terrines de roquefort aux fruits secs et pain d’épices

Cette année, je m’impressionne toute seule. D’habitude, je suis la première à râler quand arrivent dans ma boîte aux lettres les numéros « spécial fêtes » des magazines de cuisine : « et allez, encore du foie gras, du chapon et de la truffe à gogo…« . Vous le savez déjà, les ingrédients de luxe et les recettes de fêtes ne sont vraiment pas mon dada. Chez moi, à Noël, par exemple, rien ne vaut une bonne Carabaccia, ou une simple brioche maison avec son chocolat chaud ! Mais cette année (est-ce que le fait d’être maman adoucirait les mœurs ?*), j’ai décidé de ne pas m’énerver et de m’approprier quelques idées festives, tout en conservant mon goût pour les ingrédients simples.

Ce n’est donc pas cette année encore que vous verrez apparaître la truffe, le foie gras ou le chapon sur Clea cuisine, mais avouez qu’il serait dommage de bouder ces adorables terrines de roquefort aux fruits secs et au pain d’épices. Le goût du roquefort est considérablement adouci par l’utilisation de brebis frais et par la saveur sucrée des fruits secs et du pain d’épices. J’ai vraiment adoré et je n’hésiterai pas à les refaire pour un repas de fête.

terrineroquefort2

Terrines de roquefort aux fruits secs et pain d’épices

Pour 4 personnes

4 à 6 tranches de pain d’épices**
100g de roquefort
100g de fromage de brebis frais
12 noix
3 ou 4 figues ou abricots secs

Déposer les tranches de pain d’épices sur une planche à découper et étaler au rouleau à pâtisserie pour les assouplir et les affiner un peu. Découper des bandes qui vous serviront à composer le tour et le fond de chaque terrine. Disposer dans 4 ramequins des bandes de pain d’épices pour former les bords. Dans un bol, écraser le roquefort avec le fromage de brebis. Ajouter les noix et les fruits secs finement hachés. Tasser soigneusement ce mélange au fond des ramequins. Couvrir de morceaux de pain d’épices et bien tasser. Réfrigérer puis démouler au moment de servir.

* Je profite de ce billet pour souhaiter un joyeux anniversaire à ma maman ;)

** Vous pouvez utiliser celui-ci, en acheter dans le commerce, ou bien patienter quelques jours – je vais vous donner une autre recette qui requiert du pain d’épices et dont on peut utiliser les chutes pour ces terrines !

Biscuits fourrés praliné

Cela faisait quelques temps que j’avais une envie de biscuits fourrés maison… Comme les Prince, BN et compagnie, mais version maison, quoi ! Il faut dire que j’avais sous la main un petit pot de crème pralinée à la pistache et au sel fumé, création du chocolatier Chapon, qui me faisait sérieusement de l’œil. Et puisqu’on en est aux confidences et aux comfort food régressives, autant vous l’avouer tout de suite : Ludo et moi, on a descendu la boîte entière un samedi soir en pouffant de rire devant un excellent film !

Bien entendu, si vous avez aussi envie de biscuits copieusement garnis, vous pourrez opter pour la tartinade de votre choix. Celle de Chapon n’est nullement obligatoire pour cette recette (mais elle m’a totalement conquise, surtout pour le côté « sel fumé » !). Et en bio, les pâtes à tartiner régressives, ce n’est vraiment pas ça qui manque…

biscuitsfourres

Biscuits fourrés praliné

Pour 25 biscuits

250g de farine de blé T80 ou T65
85g de sucre de canne blond
1 càc de vanille en poudre
1 pincée de sel
1 gros oeuf
55g de purée d’amande blanche
2 càs d’huile végétale
40ml de lait végétal
Quelques cuillerées de pâte à tartiner de votre choix

Mélanger la farine, le sucre, la vanille et le sel dans un grand saladier. Casser l’oeuf et mélanger. Ajouter la purée d’amande l’huile. Sabler du bout des doigts. Ajouter enfin le lait et pétrir pour former une boule. Réfrigérer pendant 1h au moins. Etaler sur une surface farinée. Découper une cinquantaine de biscuits à l’emporte-pièce. Enfourner pendant 10mn à 210 °C. Laisser refroidir sur une grille, puis tartiner deux par deux de pâte à tartiner, et refermer comme des petits sandwiches.