Pissaladière aux oignons nouveaux

Hier, ma maman revenait d’un séjour de deux semaines dans un pays nordique où l’on se nourrit principalement de pommes de terre et de poissons fumés (je vous laisse deviner lequel !)… En son honneur, j’ai donc bricolé un menu de retour qui fleurait bon… le Sud !

J’avais en tête une belle pissaladière, mais je n’en avais jamais fait. J’ai donc regardé en ligne la bonne définition de ce plat si facilement détourné, et j’ai décidé d’en faire une vraie de vraie : avec de la pâte à pain, des oignons et du pissalat (c’est le mot qui désigne les sardines ou les anchois utilisés dans la garniture). Pour la pâte, je me suis souvenue de celle de Laurence Salomon, qui a tout plein d’avantages : 1) elle est à la farine d’épeautre, ce qui lui donne un goût délicieux ; 2) elle est à base de levain déshydraté, et il se trouve que j’en ai toujours dans mes placards et 3) elle est prête en 1 heure à peine et cuit en 15 minutes. La quantité donnée dans la recette (tirée du livre « Fondre de plaisir ») permet de préparer une belle pissaladière ou pizza et 4 petits pains aux graines.

pissaladiere

J’ai servi cette pissaladière avec quelques « antipasti » aux saveurs provençales : poivrons grillés et marinés à l’huile d’olive, crème à base de faisselle de chèvre, tomates séchées et basilic (il suffit de mixer ces trois ingrédients). Et, pour se réchauffer, un petit velouté de carottes au curry et quelques graines germées (si si, les graines vivantes ça réchauffe, promis !).

En dessert, j’ai réalisé le clafoutis de Laurence Salomon que Claire avait présenté il y a peu. Ma version était aux abricots. Un régal !

Pissaladière

Pour 8 personnes

Pâte :
250g de farine T80
250g de farine de petit épeautre
25g de levain déshydraté
1 cà c de sel
50 ml d’huile d’olive
300 ml d’eau tiède

Garniture :
1 belle botte d’oignons nouveaux
Huile d’olive
1 boîte d’anchois ou de sardines marinés à l’huile
Quelques olives noires
Thym, romarin, sel

Pour la pâte, mélanger les farines, le levain et le sel. Ajouter l’huile et bien remuer à la fourchette. Verser l’eau tiède et pétrir 10 minutes. Placer la boule de pâte dans un saladier couvert d’un torchon, et laisser 50 minutes dans un endroit chaud*.

* Si vous n’avez pas d’endroit chaud ! Préchauffer le four sur le th° le plus faible pendant 5 minutes. Eteindre, et placer le saladier couvert du torchon à l’intérieur du four pendant 1 heure.

Pour la garniture, émincer les oignons. Placer dans un faitout avec un peu d’huile et 1 verre d’eau. Laisser cuire environ 20 mn à feu très doux – il est important que les oignons ne dorent pas, ils doivent juste être fondus. Surveiller et remuer fréquemment. Lorsque la pâte est prête, en prélever les 2/3 et foncer un moule à tarte. Couvrir la pâte des oignons, ajouter les filets de sardines ou d’anchois et décorer d’olives. Parsemer du thym, du romarin et une pincée de sel. Enfourner à 200°C pour 15 à 20 minutes.

petitspainslevain

Avec le reste de pâte, confectionner 4 petits pains que l’on roule dans un mélange de graines (sésame, tournesol, pavot…) avant de les cuire pendant 20 minutes environ.

Club sandwich aux graines germées

Depuis que je suis en vacances, je m’amuse à vous présenter des recettes toutes simples : des pâtes, des patates, des fruits rôtis, des crumbles… D’aucuns diront que les vacances annihilent ma créativité, d’autres qu’au contraire, elles me ramènent avec joie aux bons vieux basiques ! Et en l’occurrence, un autre basique de l’été, pour moi, c’est le club sandwich.

D’abord, parce qu’il me change de mes traditionnels sandwiches réalisés autour de deux tranches de pain complet, et qui constituent l’essentiel de mes pauses déjeuner pendant l’année. Ensuite, parce qu’il me rappelle quelques séjours londoniens, et la découverte des sandwiches à étages, si photogéniques… Enfin, parce que les miens n’ont plus grand-chose des véritables clubs sandwiches, et qu’ils sont détournés à l’extrême, pour mon plus grand plaisir !

La leçon du jour est donc simple comme une journée de vacances : comment introduire des graines germées dans un club sandwich sans le transformer en croc’infâme ?

clubsandwichgrainesgermees

Version non-végétarienne

Pour 1 sandwich

3 tranches de pain de mie complet
2 cà c de moutarde
1 petite tomate
4 lamelles de tome de brebis
1 tranche de jambon cuit
Graines d’alfafa germées

Faire griller les tranches de pain. Tartiner une tranche de moutarde, et la couvrir de jambon (1/2 tranche), de rondelles de tomates et de 2 lamelles de brebis. Ajouter des graines germées. Couvrir d’une autre tranche de pain tartinée de moutarde sur les deux faces, et recommencer. Terminer par la dernière tranche de pain, couper en deux et servir.

Version végétarienne

Pour 1 sandwich

3 tranches de pain de mie complet
2 cà c de miel
Feuilles de basilic
Fromage de chèvre frais
Graines d’alfafa germées

Faire griller le pain. Tartiner une tranche de miel, puis de fromage de chèvre. Ajouter quelques feuilles de basilic et des graines germées. Couvrir d’une autre tranche, et recommencer.

NB : ces sandwiches sont délicieux si on les sert aussitôt après les avoir préparés. Ils sont alors ultra frais et le pain encore tiède et croustillant. Plus on attend, plus ça détrempe, moins c’est bon !

Bonnes vacances ;)

Pêches rôties à la mélisse

L’été, je me demande chaque jour quoi faire des superbes fruits ramenés du marché : pêches jaunes et blanches, abricots à peine rougis… Quand ils ne finissent pas en crumble, en tarte ou en verrines, j’aime bien, tout simplement, les faire cuire et les servir frais. Je ne suis pas une fan des fruits crus en dessert, on peut même dire que je les fuis autant que possible ! Mais cuits, voire même rôtis, quel délice…

Dans le dernier Elle à Table, j’ai relevé une jolie idée : celle de faire rôtir des pêches au four avec des feuilles de mélisse. Je n’ai pas eu la chance de trouver de la mélisse fraîche, mais j’ai dégoté des feuilles séchées au rayon tisanes de mon magasin bio, et elles ont très bien fait l’affaire. Je n’avais jamais goûté de mélisse, alors avant toute chose j’en ai fait infuser quelques feuilles. Verdict ? C’est doux et un peu citronné-réglissé, ça me rappelle les infusions de thym-citron, et ça me semble… parfait pour l’été ! Je pense que pour le coup, vous pouvez très bien réaliser cette recette avec de la verveine, de la menthe, du basilic-citron…

L’avantage de ces fruits cuits, c’est qu’ils se conservent facilement pendant 24 heures et constituent un dessert frais et léger. Pour le « gourmandiser », on peut très bien le couvrir de miettes de crumble ou de spéculoos, voire même l’agrémenter d’une boule de crème glacée… Mais, inutile de le préciser, c’est « nature » qu’il est le meilleur !

pecherotie

Pêches jaunes rôties à la mélisse

Pour 4 personnes

4 pêches jaunes
2 abricots
1 poignée de framboises
1 verre d’eau
15 feuilles de mélisse séchées
Beurre (facultatif)
Sucre blond de canne

Couper les pêches (lavées) en deux et ôter le noyaux. Placer dans un plat à gratin, côté bombé en dessous. Verser l’eau et les feuilles de mélisse dans le fond du plat. Ajouter les framboises. Sur chaque demi fruit, déposer un petit dé de beurre (ou pas !) et saupoudrer du sucre. Enfourner à 180°C pendant 30 minutes et laisser dans le four éteint pour 30 mn de plus. Servir tiède ou froid.

Sur une idée de : Elle à Table

Crumble abricots-pêches-framboises

Les framboises du jardin ne sont plus si nombreuses… Les récoltes sont maigres, comparées à l’invasion des semaines passées ! Pour profiter des framboises, il faut désormais les marier avec d’autres fruits d’été : les pêches et les abricots sont parfaits pour cela en ce moment. L’autre jour, j’ai fait une compotée trois fruits sucrée au sirop de framboises (maison !), un vrai délice. Une fois prête, on en fait des tas de choses : crumbles, mini verrines…

Pour ce qui est du crumble, j’ai longtemps cherché la recette parfaite, suffisamment croustillante sans être trop beurrée. La version 100% huile d’olive est délicieuse, mais ne permet pas d’obtenir de jolis morceaux de crumble bien croquants. Et la version tout beurre est au-dessus de mes forces ;) Cette fois-ci, j’ai testé une version trois tiers : un tiers huile, un tiers beurre, et un tiers purée d’amandes blanches. Génial ! J’ai retrouvé le côté croustillant mais sans avoir le goût du beurre, masqué par celui des amandes. Je crois que j’ai trouvé mon trio pour les crumbles d’été !

crumbleete

Crumble abricots-pêches-framboises

Pour 6 personnes

8 abricots
3 pêches blanches
2 poignées de framboises
1 giclée de sirop de framboises
150g de farine T65
150g de sucre blond de canne
50g de purée d’amandes blanches
50g de beurre doux
50g d’huile d’olive

Dénoyauter et couper les abricots, éplucher, dénoyauter et couper les pêches. Placer tous les fruits dans un plat à gratin avec le sirop et cuire 20 minutes à 180°C. Pendant ce temps, mélanger la farine et le sucre. Ajouter la purée d’amandes en remuant à la fourchette, puis le beurre coupé en dés en malaxant avec les doigts. Enfin, ajouter l’huile et finir de malaxer le mélange pour obtenir une sorte de sable mouillé, avec des morceaux plus ou moins gros. Etaler ce mélange sur les fruits et enfourner jusqu’à ce que le mélange soit bien doré (environ 25 minutes).

Verrines au mascarpone et à la compotée abricots-framboises-pêches

Pour 6 personnes

Procéder comme dans la recette précédente pour obtenir une compote de fruits. Réserver au frais.
Battre 2 jaunes d’oeuf avec 50g de sucre blond de canne, jusqu’à ce que le mélange mousse. Ajouter 200g de mascarpone. Battre 2 blancs en neige et incoporer délicatement au mélange. Verser dans 6 verrines et réserver au réfrigérateur pendant au moins une nuit. Au moment de servir, ajouter un peu de compotée de fruits sur le dessus.

La crème Budwig : le petit dèj santé !

Certains d’entre vous connaissent certainement déjà la crème Budwig, ce petit-déjeuner « santé » mis au point par le Dr Kousmine. Il ne s’agit pas d’un repas de régime (merci bien !!), mais simplement d’une façon équilibrée de commencer la journée, en profitant au mieux des bienfaits des céréales et des oléagineux et en prenant le temps de se faire du bien. Ici les céréales ne sont pas cuites, mais moulues ou germées, et néanmoins extrêmement digestes et goûteuses.

Pour moi, la crème Budwig est LE petit déjeuner des vacances, quand je prends enfin le temps de confectionner avec amour mon petit déjeuner et que j’ai envie de profiter des délicieux fruits de saison. Car, si on ne les voit pas sur la photo, la crème se consomme couverte de fruits frais… Un régal !

cremebudwig

Pour la réaliser, on mélange 5 ingrédients (dans l’ordre) :

1) Fromage blanc et huile végétale
Surprenant, mais incontournable : ce mélange est une excellente source de protéines et d’acides gras essentiels. Il est bien connu que le cerveau a besoin de graisses le matin, eh bien en voilà ! Au choix :
- fromage blanc 20% ou yaourt nature ou yaourt de soja, petit suisse… Ce que vous préférez, mais toujours l’équivalent de 4 cuillerées à café ou bien d’1/2 yaourt.
- ET huile de lin, de sésame, de tournesol, d’amande ou de noix : 2 cuillerées à café.
Il faut bien émulsionner l’huile et le produit laitier.

2) Produit sucrant
Là encore, au choix selon que vous souhaitez une version végétalienne ou non (le miel n’est pas végétal !) :
- 2 cuillerées à café de sucre complet ou de miel ou bien des fruits secs (3 cà c de raisins ou bien 5 fruits de type figue ou pruneau, abricot…) ou 1/2 banane mûre.

3) Céréales
Choisissez des céréales bio et complètes. On les mange crues, donc la qualité est très importante… Ne mélangez pas différentes céréales, il faut faire un choix !
- 2 cuillerées à café de riz, avoine, quinoa, millet… Attention : pas de blé, car il n’est pas digeste cru (sauf germé).
Vous pouvez au choix les faire germer ou les moudre. Personnellement je préfère les moudre, ainsi pas besoin de planifier de germination pour le jour où ça me prend de faire une crème Budwig ! Je les passe dans un moulin à café électrique, mais sinon un petit hachoir peut aussi faire l’affaire.

4) Oléagineux
Là non plus on ne mélange pas, on choisit !
- 2 cuillerées à café de noisettes ou d’amandes ou de graines de lin, de tournesol, de courge, sésame, pignons, noix de cajou…

5) Les fruits
- le jus d’un demi citron pressé (à mélanger avec les ingrédients 1 à 4)
- ET 150 à 200 g de fruits frais (à déposer sur le dessus de la crème) : crus et de saison, après c’est vous qui choisissez !

Sur la photo, ma version préférée : riz complet moulu, huile de noix, yaourt au soja, noisettes moulues, sucre complet, jus de citron… Et les framboises du jardin qu’on ne voit pas !

Pour en savoir plus, des références sur Kousmine :
Kousmine au gré des saisons
Kousmine gourmande

Petites annonces diverses, variées, bio et non-bio !

Il se passe plein de choses en ce moment sur la toile mondiale… Si, si ! C’est juste pour le cas où vous manqueriez de lecture, pour le cas où même un Blog Actu bien rempli ne suffirait pas à vous remplir l’estomac, pour le cas où vous chercheriez…

1) A mettre du Bio dans votre vie

Au risque de décevoir une fois de plus les courageux lecteurs masculins de ce blog, que je remercie mille fois, je vais vous présenter un nouveau site pour nous les fââââââââmes ! FéminiBio est né, il est tout beau et tout bio. Avec ses rubriques Beauté, Maman et Cuisine (et plein d’autres à venir : Maison, Quotidien Ecolo…), il vous propose de mettre un peu (beaucoup) de bio dans votre vie. Ses créatrices, deux journalistes spécialisées dans les cosmétiques bio, l’ont voulu très classe et très complet, avec des blogs, des avis conso, des forum, des annuaires… Je participe bénévolement à la rubrique cuisine, aux côtés de Laurence Salomon et de Valérie Cupillard, avec quelques modestes recettes tirées de ce blog. La base de données est toute neuve mais déjà bien remplie ! Ce site web est un projet tout jeune et familial, à encourager chaudement. Et puis, en s’inscrivant, on peut gagner des cosmétiques bio, donc pas question d’attendre !

309_bea_cons_prepa_2

2) A finir votre plateau de fromage

En compagnie de plusieurs autres bloggeurs, je participe à un nouveau blog, Qui Veut Du Fromage ?, visant à proposer tous les jours une nouvelle recette de…. fromage !

Edit de 10h00 : pour ceux que cela surprendrait de me voir poster sur un blog appartenant à une société qui commercialise des fromages non bio, je précise que je poste toujours sur le blog QVDF des recettes bio, utilisant des fromages bio… Tous les bloggeurs qui participent utilisent les fromages de leur choix et pas ceux d’une société en particulier. J’en profite donc pour introduire des ingrédients bio dans l’histoire, et continuer ma démarche de démocratisation du tofu et de ses confrères !

Ce sont des recettes inédites que vous trouverez là -bas, par exemple (pour les miennes) :

pancakesmascarpone

Pancakes de mascarpone à la confiture de fraise
Bouchées apéro de tofu fumé au fromage fondu
Etc…

3) A tout savoir sur l’huile d’argan

Le Sat’Info nouveau est arrivé ! Comme tous les deux mois, vous trouverez ce magazine gratuit aux caisses de votre magasin Satoriz. A l’intérieur, un dossier réalisé par mes soins et dédié à l’huile d’argan. A l’occasion, j’ai découvert l’existence de l’amlou, petit déjeuner berbère à base de purée d’amandes, de miel et d’huile d’argan ! Un truc incroyable !!! Dès que le dossier sera en ligne sur le site de Satoriz, vous pourrez le lire en suivant ce lien.

amlou

4) A tout savoir sur les derniers produits hype pour des foodista telles que vous et moi

Sur Goosto, Ester et Peggy nous content depuis quelques temps déjà des Histoires de Goût. Allez de « J’m'en food » en « Goûtez-moi ça », et vous saurez tout sur l’huile d’amandon de pruneaux, les smoothies innocents ou les vaches à boire…!

Edit de 10h00 :

5) A faire le point sur l’agar-agar

Vous pouvez aussi trouver, sur Marmiton, mon article paru aujourd’hui sur le thème de l’algue magique !

Bon surf et à bientôt…

Patates sautées à l’huile d’olive

Ben quoi ? ;)

C’est vrai ça, je trouve que ça manque de fondamentaux, sur ce blog… Et puis, depuis hier soir, je suis en vacances, synonymes chez moi de simplicité gastronomique. Et je me rends compte avec effaremment qu’on n’a jamais causé patates sur Clea cuisine. Or les patates, c’est comme le thon, c’est bon ! (Oui, les vacances me rendent également très poète et inspirée, et encore, ce n’est que le début ;)).

Les patates, donc. Je les aime, comme les pâtes, de plein de façons :

- En gratin, toutes nues avec du lait de soja, un peu de sel et de muscade…
- Bouillues, avec la peau qu’on enlève en se brûlant les doigts, du pâté au miso bien sûr, ou encore des lamelles de poisson fumé (saumon, flétan…) ;
- Vapeurs, avec une sauce au fromage blanc, à la moutarde et aux herbes folles…
- Et surtout sautées à l’huile d’olive, avec des oignons nouveaux. Là , les accommodations sont nombreuses ! Sur une salade verte bien assaisonnée, encore chaudes, avec des noix, du fromage de brebis… Ou encore avec diverses tartinades : mousse de betterave (cf photo, géniale avec son petit goût fumé, elle va partfaitement avec les pommes de terre), ou tartinades au tofu soyeux. On trempe les patates sautées dans la tartinade, on alterne une bouchées de chaque ou bien on en fait des toasts améliorés, c’est comme on veut !

Evitez de réchauffer les patates sautées, consommez-les de suite ou bien faites une belle salade de celles qui restent !

Voilà en tout cas une façon très simple de manger végétarien, et surtout pas trop chère.

patatessautees

Patates sautées à l’huile d’olive

Par personne

1 oignon nouveau
2 cuillerées à soupe d’huile d’olive
4 pommes de terre nouvelles
Gomasio (sel de sésame) pour servir

Emincer l’oignon. Faire chauffer l’huile dans une grande poêle, et ajouter l’oignon. Laisser revenir 5 minutes. Pendant ce temps, laver les pommes de terre nouvelles sans les éplucher, et les couper en fines rondelles. Ajouter à la poêle, couvrir et remuer régulièrement pendant une vingtaine de minutes, jusqu’à ce que les patates soient cuites. Servir sans attendre, avec du gomasio. Accompagner d’une tartinade.

Pâtes au basilic, noisettes et féta

Je réalise à mon grand étonnement qu’il y a très peu de recettes de pâtes sur ce blog. Et pourtant, je raffole des pâtes ! D’ailleurs, j’ai mes petites habitudes…

- La plupart du temps, ce sont des pâtes complètes, et, comme je n’aime pas les spagghetti, plutôt des farfalles, des torsades et autres papillons. En bref, des pâtes striées qui accueillent et retiennent parfaitement la garniture. J’aime les assaisonner simplement : pâté au miso délayé avec un peu de crème de soja liquide, ou bien dés de saumon fumé, tomates séchées…

- En vacances, de retour de la plage, je craque sur les pâtes « aux oeufs » lambda, avec leur bonne dose de fromage râpé et quelques dés de jambon cuit. Je n’y peux rien, les vacances, ça vous change une Clea !

- Et parfois, j’ai le temps et l’envie de faire une garniture un peu plus sophistiquée. De marier des saveurs, de choisir de bons produits frais, comme ici un magnifique bouquet de basilic. Basilic – noisettes grillées – féta, je n’avais jamais essayé, mais je suis séduite ! Le mélange est vraiment fameux et nappe joliment les pâtes bien chaudes.

D’autres idées !
- Une sauce au pistou très vite faite…
- Ou bien des tartinades tout à fait consommables chaudes, juste mélangées avec les pâtes égouttées sans réchauffage préalable : olives vertes, tomates séchées, artichauts marinés…

patesbasilic

Pâtes au basilic, noisettes et féta

Pour 2 personnes

200 g de farfalles
20 feuilles de basilic
1 grosse poignée de noisettes
100g de féta
2 cà s d’huile d’olive
1 cà c d’ail

Porter 1 litre d’eau à ébullition et cuire les pâtes pendant le temps indiqué par le fabircant (plutôt al dente). Dans une petite poêle, faire griller les noisettes et ôter la peau. Ecraser grossièrement dans un mortier. Ajouter les feuilles de basilic, l’ail et l’huile d’olive, et continuer à écraser pour former une purée. Ajouter la féta et battre à la fourchette pour que le mélange soit homogène. Une fois les pâtes cuites, égoutter et remettre dans la casserole encore chaude. Incorporer la garniture, et bien mélanger. Servir sans attendre.

Petite revue de blogs culinaires

Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui je vous propose de pousser les murs de ce blog et… d’aller voir ailleurs ce qui s’y passe ! Cette petite revue de blogs n’est ni très organisée ni très objective. Elle visait juste à aller piocher, chez les autres bloggeurs de cuisine, des idées, des trucs et des astuces, des recettes qui m’ont particulièrement séduites, que je les aie testées ou non… Et juste pour le cas où vous les auriez ratées ! Impossible d’être totalement exhaustive, j’ai forcément oublié des centaines de recettes qui me font de l’oeil, mais j’espère que vous me rappellerez à l’ordre dans les commentaires.

Petite visite guidée !

Du côté des « bioggeuses »

Miss Cookliquot me donne régulièrement envie de faire des terrines, toutes sortes de terrines végétariennes aux lentilles, aux légumes, aux céréales…

Clairedbao nous relate souvent ses pauses goûter et ses petits-déj, et il est rare qu’elles me laissent indifférente. Dernièrement, elle m’a même donné envie de chocolat avec son dessert amarante et chocolat ! Il fallait le faire ;) Et comme elle aussi c’est une fille pressée, elle nous donne sa recette, bien pratique, de pesto de tomates séchées.

Chez Sophie, je ne me lasse pas d’aller lire les différentes recettes de timbales - c’est pour moi LA référence en la matière ! Mais surtout, je fais et refais ses « cookies comme à Ikéa ».

6278818_p
La Tarte aux myrtilles de la Belle au Blé Dormant

Sinon, quand j’ai des envies de détournements, de contrefaçons et autres pirateries végétariennes, je vais piocher dans l’index des recettes faussaires de Virginie. Les faux fromages végétariens valent particulièrement le détour !

Ensuite, pour ce qui est de terminer un pot de purée d’amandes, je sais que je peux aller faire un tour chez Valérie et y piiocher de bonnes idées. Récemment, c’est un clafoutis qui m’a fait furieusement de l’oeil !

De la même façon, j’aime aller me promener chez La Belle au Blé Dormant, celle qui sait si bien faire les desserts « sans ». Les
dernières recettes « marquantes » pour moi : la mousse au chocolat à la chantilly végétale et la tarte aux myrtilles !

Et pour en finir avec les bio-bloggeries, Déborahmia m’a totalement décomplexée et fait mourir de rire avec son agar-agar micro-ondé – le pire, c’est que ça marche…!

 

 

Les voisines de palier

Chez Lorette, à qui je serai toujours reconnaissante pour son excellent apprentissage des macarons et sa patience avec une élève telle que moi, je trouve toujours des idées sympa pour mes repas quotidiens. Quand elle ne met pas du pain dans ses pâtes, elle en fait des terrines-salades qui en jettent !

Et puis, impossible de résumer en quelques lignes tout ce que m’a appris Mercotte… A commencer par la pâte feuilletée et la chantilly, bien sûr ! J’apprends tous les jours, au fil de ses postes, de nouvelles techniques et je découvre de nouveaux produits. Mais la recette qui me trotte dans la tête depuis sa parution, sans qu’il ne se passe un jour où elle ne traverse pas mes pensées, c’est celle d’incroyables Sssssablés SSssssscitron ! Il FAUT que je me lance !! Allez, Clea…

12196583_p
Ssssssablés Sssssscitron de Mercotte

Et puis, chez Mireille, la troisième grenobloise du lot, il m’arrive d’aller boire un thé non virtuel, et de déguster quelques unes de ses merveilles. Mireille est une vraie pro des desserts, qu’on se le dise ! Et ce sont ses madeleines qui me font le plus craquer….

Celles qui me font bien marrer, mais qui cachent encore mieux leur jeu

Si Anaik me fait systématiquement sourire à la lecture de ses posts, je ne suis pas non plus inattentive à ses talents culinaires. Récemment, ses ravioles frites en salade m’ont tapé dans l’oeil, et son risotto au lait de coco et noix de saint-jacques a maintes fois séjourné dans mon assiette ! Je vous conseille également la lecture de son article très fashion, consacré aux recettes inavouables, et publié sur Marmiton.

11951194_p
Ravioles frites en salade, by Anaik

Et puis, tout comme Anaik, Fred me fait bien marrer. Mais – tout comme Anaik – elle a aussi plusieurs recettes qui tuent dans sa hotte de père Noël – à commencer par certains sablés au noix et au café ! Fred fait partie de celles dont je suis toujours les recettes les yeux fermés. Et Dieu sait qu’une telle confiance, ça se mérite !

 

A l’Ouest, du nouveau ?

Laurange me donne régulièrement envie de me mettre à la cuisine mexicaine, et j’aurais presque pu assister à son cours du 10 juillet, mais c’est le « presque » qui change tout. Il faut tout de même que je teste sa recette de tortilla, pour remplacer les wraps industriels !

gall1176323214
Quesadillas de Laurange

Ailleurs, toujours Outre-Atlantique, chez Estelle, je me rends toujours avec délice, en songeant à la recette des lemon bars, que j’ai réalisée maintes fois grâce à elle. Un pur bonheur !

Les serial cookers

Quant à Loukoum, elle ne cesse de réveiller chez moi des envies de recettes en série : série de salades de fraises, série de cheesecakes, et surtout, en ce moment, série de ravioli chinois !

Par contre, je vais chez Aude quand j’ai des envies de douceur épicées et douces, du parfum de la crème de marron et de la vanille… Je me fie les yeux fermés à sa recette de tartelettes aux noix de pécan (la dame sait de quoi elle parle !), et je lui fais entièrement confiance lorsqu’elle me parle d’un fondant à la chataîgne et à l’orange

En revanche, je me rends chez Mitsu quand j’ai des envies de déjeuners sur le pouce : elle n’est pas la reine des wraps pour rien !

conserve
Petits cakes aux fruits d’hiver, by Ninnie

Un autre univers qui me fait rêver, c’est celui de Ninnie. Ninnie a un vrai don pour mettre en scène la vie quotidienne et la sublimer à coup de préparations toutes simples et saines. Je suis fan de toutes ses histoires, mais celle du gâteau aux tomates et celle des cakes cuits dans des boîtes de conserve sont particulièrement présentes dans mon esprit !

Même topo chez Lilo : sa campagne est si belle ! Je garde un souvenir marquant de l’aventure des sushis sucrés.

Et puis, au début, j’allais chez Guillemette surtout par curiosité scientifique. La miss aime le chocolat, le noir, le vrai, et moi je ne suis pas accro ! Mais dernièrement, j’ai découvert sa deuxième passion : le fromage… Là , on va pouvoir s’entendre ! ;)

Enfin, le jour où j’ai rencontré Virginie, j’ai su qu’elle cachait bien son jeu. Notre bretonne est en réalité la pro des gâteaux glutineux, une gourmandise indescriptible dont je suis complètement fan !

Et tous les autres…

Chez Peggy, j’ai appris à faire une vraie bonne pizza aux fleurs de courgettes. Qui est mieux placée qu’elle pour nous donner les bonnes recettes de la mama du ragazzo ? ;)

Mais si je me rends tous les jours chez Annabel, Cécile et Béa, c’est pour tout autre chose… Il s’agit, en général, d’un besoin urgent de me nourrir l’esprit et de baver littéralement devant leurs somptueuses mises en scène ! Cela me prend, la plupart du temps, vers 11 heures du matin ou 4 heures de l’après-midi… Si vos pupilles sommeillent, allez-y, elles sauront vous réveiller !

Et puis, quand j’ai envie de visualiser une recette étape par étape, pour faire monter le suspense, je sais que je trouverai mon bonheur chez Sylvieaa. La dernière fois, c’est un clafoutis qui m’a fait baver !

petits_pots_creme_carotte_1_
Petits pots de crème à la carotte de Cécile

Je rends aussi visite à Pascale depuis le tout début de son blog, cultissime, et j’ai enregistré mentalement et testé nombre de ses recettes de cookies et de muffins, bien entendu. Mais aussi son délicieux carrot cake , que je réalise avec de l’huile d’argan et un peu de pralin… Une merveille !

Chez Anne P&P aussi, j’ai relevé plein de recettes que j’ai testées, d’autres qui attendent… Mais celle qui a le plus remporté mes suffrages jusque là , c’est une recette toute simple : des petits pains à décliner de toutes les façons. Anne n’est pas la Reine du Pain pour rien !

Côté associations ingénieuses, Claire Emma n’est pas en reste. La plus forte pour sublimer un fruit ou un légume avec quasiment rien, c’est elle. Son « burger » de patate douce, publié il y a plus d’un an, est toujours dans un coin de ma tête.

Et chez Sophie, j’ai appris un truc redoutable : l’existence du lait 1/2 écrémé concentré. Je ne suis pas prête de l’oublier ;)

Souvent, en passant sur un blog, je me dis : « qu’elle est douée ! » (désolée messieurs, si parfois c’est au masculin que je m’exclame, c’est à 99% du temps au féminin ;)). En l’occurrence, lors de l’une de mes récentes visites chez une autre Anne, je me suis dit qu’elle avait vraiment des mains de fée lorsque j’ai vu le magnifique repas qu’elle avait préparé à Cathy.

Et puis, il y a aussi celles à qui j’ai rendu visite dans la « vraie vie », et qui m’ont fait goûter leurs classiques. A ce titre, le poulet lait au lait de coco de Manoue est absolument inoubliable !

***

Il m’est totalement impossible de lister TOUS les blogs qui m’inspirent, me fascinent ou me font rêver ! Ma liste de blogs chouchous n’est d’ailleurs plus à jour depuis des lustres, et je ne vois pas bien quoi faire pour y remédier… C’est un terrain en friche ! Tous les jours, je suis fascinée par une nouvelle idée, une nouvelle recette… Une chose est sûre : la blogosphère culinaire a un talent fou ! N’hésitez pas, pour compléter ce billet, à me signaler dans les commentaires vos recettes fétiches (les vôtres ou celles d’autres bloggeurs), qui mériteraient elles aussi de figurer dans cet inventaire… To be continued !