Gelée de melon au sésame noir

C’est la folie du melon… On en voit sur tous les blogs et sur tous les étals, et moi plus j’ai chaud, plus je rêve de melon, juste mixé, bien frais, que dis-je, surgelé ! J’en boirais bien toute la journée, tiens, du melon… Et puis, il paraît que c’est plein de bonnes choses mais sans trop de calories, alors moi je dis : Vive le melon !

Alors, j’ai composé une ôde au melon… Il l’a bien méritée…
Finalement, la canicule arrivera même à m’inspirer ! Rendez-vous compte…

melonfever

Gelée de melon au sésame noir

Pour 3 personnes

1 melon
4 abricots
2 grammes d’agar-agar
200 grammes de fromage blanc
1 cuillerée à soupe de sésame noir
4 cuillerées à café de miel liquide
Un peu de lait de riz

Couper le melon et les abricots en dés. Mixer pour obtenir 500 millilitres de coulis. Mélanger avec l’agar-agar, verser dans une casserole et porter à frémissement. Laisser frémir quelques minutes. Verser dans 3 petits récipients préalablement humidifiés. Laisser prendre deux heures au réfrigérateur.
Pour le coulis, battre le fromage blanc avec le miel et le sésame noir. Ajouter un peu de lait de riz pour le fluidifier.
Décorer les flans avec le coulis. Servir immédiatement.
Vous pouvez aussi les démouler, et les napper du coulis…

PS : J-1 !! Plus que quelques heures avant les vacances ! A la maison, les ventilateurs tournent comme des désespérés, la chaîne Hi-Fi laisse échapper des bruits d’orages et de torrents dechaînés, et la fontaine à huile essentielles diffuse doucement sa demi-goutte d’HE cannelle… Mais bientôt, j’aurai fait mes valises, et je n’aurai plus besoin d’eux !!

Update 25/08
Cette recette a remporté le concours « Mon été.fr » !

Le blog de Valérie Cupillard

Depuis le temps que je vous parle de ses recettes… Je suis heureuse de vous présenter le blog de Valérie Cupillard, tout nouveau tout beau ! Il s’apelle Bio Gourmand, et vous y retrouvez ses spécialités : des recettes bio, végétariennes, bien souvent sans gluten… Souhaitons-lui la bienvenue dans la blogosphère !

Petites galettes de quinoa au parmesan

Comme il me restait encore des flocons de quinoa, j’ai recyclé mes galettes de flocons de la dernière fois, en remplaçant les oeufs par du parmesan râpé, et en mettant moins de liquide.  Voilà , Mâme Papilles, une version sans oeufs pour toi ! Et comme maintenant tu aimes même le parmesan, tu peux plus rien dire ;) (Et j’ajouterai : sans gluten, par dessus le marché !)

Allez, dites aurevoir aux jolis flocons…

Petites galettes de quinoa au parmesan

Pour… autant de galettes que vous voudrez !

Flocons de quinoa
Lait de riz
Eau
Sel
Herbes fraîches hachées
Oignons nouveaux
Parmesan

Dans un saladier, verser les flocons de quinoa. Ajouter un tout petit peu de lait de riz pour les humidifier. Ajouter les herbes hachées et l’oignon très finement découpé. Saler, aromatiser. Ajouter un peu d’eau, et écraser légèrement les flocons à la fourchette. Une fois l’eau absorbée, le mélange forme une pâte. Saupoudrer généreusement de parmesan râpé, et bien mélanger. Cuire des petites cuillerées de pâte dans une poêle antiadhésive, à feu fort. Pour les retourner, bien attendre que la première face soit dorée. Réserver dans une assiette. Servir tiède ou chaud, avec un coulis de tomates par exemple !

Terrine d’aubergines aux flocons de quinoa

C’est bientôt les vacances… Si, si ! Et j’ai le droit de le répéter encore et encore, parce que ça les fera arriver plus vite ! Na !

Mais qui dit vacances, dit… vidage de frigo avant de partir ! C’est aussi un peu pour ça que tous mes plats sont garnis de tomates séchées, et que je tapenade à gogo… Faut finir, faut finir !
Or, j’ai beau avoir un tout petit frigo, j’ai une folle tendance à tout mettre dedans, y compris mes paquets de farines et de flocons de céréales entamés… J’ai trop peur que les mites alimentaires ne s’y attaquent, et du coup mon bac à légumes se demande ce qui lui arrive, rempli qu’il est d’amarante soufflée, de farine de chanvre, de flocons de quinoa… Tiens, justement, ceux-là : c’est par eux que j’ai commencé mon opération vidage de frigo !
J’ai fait appel à la célèbre Valérie Cupillard, chez qui c’est Fête (bio !) tous les jours. Et c’est une terrine d’aubergines qui m’a tapé dans l’oeil, sauf que j’ai remplacé les flocons de riz de la recette par mes flocons de quinoa… Et voilà !

floconsquino

Terrine d’aubergines aux flocons de quinoa

D’après une recette de Valérie Cupillard

2 petites aubergines
1 tomate
4 oeufs
8 cuillerées à soupe rases de flocons de quinoa
Sel
Origan séché

Eplucher et couper les aubergines, les cuire à la vapeur. Mixer avec le reste des ingrédients. Verser dans un moule à cake et cuire 25 minutes à 200°. Laisser refroidir, puis couper en tranches. Elle doit pouvoir aussi se déguster tiède, mais j’avais trop chaud pour ça !

Tourbillon de pêches jaunes au pavot bleu

Tourbillon de pêches jaunes au pavot bleu

Pour 2 personnes

2 petits fromages blancs à O%
3 pêches jaunes
1 cà s de pavot bleu
3 cà c de sirop de maïs ou de miel
1 cà s de jus de citron

Mixer 2 pêches avec le jus de citron, le pavot bleu et 1 cà c de sirop de maà¯s. Battre les fromages blancs avec le sirop restant. Dans des petits verres, alterner des morceaux de pêche, des cuillerées de fromage blanc et de coulis de pêche-pavot. Servir très frais !

Salade de pâtes aux pignons de pin

Je ne vous apprendrai rien en vous disant qu’il fait CHAUD, et que pour ma part j’en ai ras le bol : de mon bureau à 50°C, des pics de pollution grenoblois (même si ça fait le ticket de tram open sur la journée !), marre du ventilo qui tourne sans faire aucun effet, marre, marre… Je veux des vacances… J’en aurai… Mais je dois encore tenir une semaine ! Alors pour cela, j’ai transformé l’appart en beach club avec fauteuils et parasols déployés, le ventilo pour faire semblant qu’il y a une petite brise marine, et la fontaine à eau et à huiles essentielles pour l’ambiance deep water.

Et rayon cuisine, c’est la Paresse Attitude absolue ! Plateaux télé à base de petits trucs frais, froids, vite faits… Je déclare forfait ! Plus que 5 jours à tenir…

paresse

Un exemple : cette jolie assiette dégustée devant un bon film. Que du facile, mais pas jeté n’importe comment dans l’assiette, il faut quand même que ça donne envie ! Le reste de salade de pâtes et la soupe froide melon-tomate sont servis dans des verres, et les billes de melons piqués sur des pics avec du fromage de brebis et des lamelles de jambon cru. C’est un peu plus chic que la salade-vide-frigo, mais tout aussi paresseux ;)

Et puis, pour le dessert, un tourbillon de pêche et de pavot bleu… Rafraîchissant !

Salade de pâtes aux pignons de pin

Pour 4 personnes

200g de pâtes ‘tortillon’
4 tomates fraîches
4 tomates séchées
1 boule de mozarella
1 petite boîte de thon au naturel
Herbes fraîches hachées
Pignons de pin grillés à sec
Sauce vinaigrette à base d’huile d’olive, moutarde et vinaigre de vin

Faire cuire les pâtes dans un grand volume d’eau pendant 6 minutes. Egoutter et passer sous un filet d’eau froide. Dans un saladier, mélanger les tomates coupées en dés, la mozarella coupée en morceaux, le thon émietté… Ajouter les pâtes refroidies. Ajouter les herbes, les pignons et la vinaigrette au dernier moment. Bien mélanger avant de servir.

Soupe tomate melon

Pour 4 personnes

250g de melon
4 tomates
1 cà s de vinaigre balsamique
2 cà s d’huile d’olive
Sel, poivre
Basilic ou coriandre haché(e)

Mixer ! Servir très frais.

Brochettes façon tapas

Dés d’Etorki
Lamelles de jambon serrano
Billes de melon

Je ne vous fais pas de dessin : suffit de piquer !

Courage, moussaillon Clea, c’est bientôt les vacances…

Tartelettes framboises Spéculoos

Les choses les plus simples… sont toujours les meilleures ! C’est ce que je me suis dit en regardant le nouvel arrivage de framboises, en direct du jardin de ma maman, dont nous avons déjà fait des confitures, des sirops, et j’en passe…

Les tartes aux framboises, j’adore, mais attention : sans crème pâtissière ! Et je suis sûre que j’arriverai à vous convaincre… Imaginez : une pâte croustillante sans beurre mais avec un délicat parfum de cannelle… Une garniture 100% fruitée, avec des framboises pleines de goût et une confiture maison… Et, et… des miettes de Spéculoos qui se cachent au fond, pour empêcher que la pâte ne détrempe et surtout pour donner un goût fantastique à l’ensemble… Alors, hein ? Vous en dites quoi ? C’est pas mieux que la crème pâtissière tout ça ?

tartlet

Tartelettes aux framboises

Pour 8 tartelettes

Une pâte à tarte à la cannelle et au sucre complet
4 Spéculoos
16 cuillerées à café de confiture de framboises maison peu sucrée
Plein de framboises bien mûres

Cuire la pâte à blanc dans les moules à tartelettes en n’oubliant pas de les recouvrir de papier cuisson et de pois chiches, pour que la pâte ne gonfle pas. Compter 20 à 30 minutes à 180°. Laisser refroidir. Démouler chaque tartelette, puis émietter dans le fond 1/2 Spéculoos pour chacune. Recouvrir de 2 cuillerées à café de confiture, et mélanger légèrement pour recouvrir tout le fond de tartelette. Remplir de framboises. Servir sans (trop) attendre.

tartletf

Hmmmmmmm… Mmmiam alors !

Sandwiches roulés aux herbes et Green burgers

Souvenez-vous… C’était il n’y a pas si longtemps : la Belle au blé dormant et moi-même vous avions concocté un chouette menu ToutOrange, pour se donner du tonus avant le printemps ! Et aujourd’hui, nous sommes de retour avec la variante verte.

Pourquoi, vert ? Parce que c’est rafraîchissant ? Acidulé ? Parce que ça fait manger des légumes ? Rien de tout ça… Tout simplement parce que la Belle avait déclaré un beau matin : « je suis dans ma période verte » !
Alors, allons-y gaiement ;)

Comme la dernière fois, nous nous sommes partagé le travail : vous prendrez l’apéro chez moi, avant de filer chez Nolwenn pour l’entrée, de revenir ici pour le plat, et de retourner là -bas pour le dessert… Ca va, vous n’êtes pas trop ballotés ? C’est qu’en plus de prendre soin de votre santé, on vous fait faire de l’exercice !

Pour l’apéro, je vous propose des petites bouchées à base de pain roulés, d’herbes et de fromage frais. Et en plat principal, un green burger dont même le pain est vert, puisque réalisé à base de thé matcha ! Il est fourré d’une crème au fromage de chèvre, de pignons, de courgettes… Plus vert et plus chic, on n’avait jamais vu ça dans le monde des burgers !

greenroll

Sandwiches roulés aux herbes

D’après la méthode de Thomas Colet
En apéritif pour 3 personnes

2 grandes tranches de pain de mie complet sans la croûte
Du Nature à tartiner, ou du St Morêt
Une pincée de sel
Pas mal de persil haché

A l’aide d’un rouleau à pâtisserie, étaler les tranches de pain le plus finement possible. Tartiner d’une fine couche de fromage frais, ajouter un peu de persil haché, et rouler pour former un boudin bien serré. Découper en 3 tranches. Tartiner chaque mini rouleau de fromage frais, et rouler dans le persil haché. Procéder de même avec la deuxième tranche de pain.

greenburg

Green burgers

Pour 4 personnes

Pour les pains :
400g de farine
1 cà c de matcha
1 pincée de sel
1 sachet de levure de boulanger
2 cà s d’eau tiède
20 cl de lait de soja
1 cà s de miel
50g de beurre fondu
Graines de sésame

Mélanger la farine, le sel, et le matcha. Dans un bol, délayer la levure dans l’eau et laisser reposer 15 minutes. Ajouter ensuite le lait tout en délayant, puis verser sur la farine. Ajouter le beurre et le miel fondus. Pétrir pour former une boule. Ajouter un peu d’eau si besoin. Laisser reposer dans le saladier couvert d’un torchon, dans un endroit plutôt chaud, pour 45 minutes environ. Etaler la pâte sur une épaisseur de 2 bons centimètres, puis couper en 4 morceaux. Façonner rapidement pour faire des boules. Placer les boules sur une plaque allant au four, passer un peu de lait au pinceau sur chacune et saupoudrer de graines de sésame. Allumer le four sur 160°, et laisser les pains gonfler pendant le préchauffage. Enfourner pour 20 minutes environ. Laisser refroidir avant de découper.

Pour la garniture :
1 courgette
80g de fromage de chèvre frais
1 bouquet de basilic
10 cl de crème de soja
1 pincée de sel
8 brins de ciboulette
1 bonne poignée de pignons de pin
4 petites cuillerées à café de moutarde

Laver et couper la courgette en 2. Râper une moitié et couper l’autre en rondelle. Faire revenir les rondelles 5 minutes dans 1 cuillerée d’huile d’olive, pour qu’elles soient dorées et craquantes. Réserver, puis remplacer dans la poèle par les courgettes râpées, et laisser revenir à feu vif jusqu’à ce que tout l’eau soit évaporée. Laisser refroidir.
Dans un bol, écraser à la fourchette le fromage, la crème et le basilic ciselé. Ajouter une pincée de sel ou une cuillerée de Gomasio, goûter et rectifier si besoin.
Dans une poèle sans huile, faire dorer les pignons. Réserver.

Découper les petits pains en deux dans l’épaisseur. Tartiner la tranche du haut de moutarde, et la tranche du pain de crème au fromage de chèvre (généreusement !). Recouvrir de rondelles de courgettes et de courgettes râpées, puis parsemer de pignons, décorer avec les brins de ciboulette, et refermer avec la deuxième tranche. Déguster immédiatement, sinon le pain pourrait être détrempé par les courgettes.

Sirop de framboises

Me voici de retour… Sur tous les fronts : mon blog, la fournaise grenobloise, et mon bureau à 50° ! Finie, la semaine de vacances salvatrice… Heureusement, il ne m’en reste plus que deux autres avant le mois d’août, qui me mènera vers d’autres cieux… plus frais, et moins pollués – espérons-le.

Vous l’avez compris si vous avez lu ma newsletter, ou bien le dernier Sat’Info, ou encore tout simplement les commentaires du message précédent : je suis en train d’écrire un livre de cuisine ! Et ce n’est pas une mince affaire… mais en revanche, c’est une chouette nouvelle ! Ce qui explique aussi que mon blog tourne au ralenti : entre ça, la chaleur et les vacances…

Mais si nous trinquions à tout cela ? Un petit verre de sirop de framboises maison, de l’eau et des glaçons qui tintent, ça vous dit ? Le jardin de ma maman est littéralement envahi de framboises chaque été… pour mon plus grand bonheur. On en a donc fait des tartes, des confitures, et autant de crumbles, mais comme il y en avait encore et toujours… On a aussi fait du sirop ! En fait, c’est le corrolaire de la confiture : on utilise pour elle la chair des framboises, et on recycle les pépins dans le sirop. Je trouve ça plutôt plus sympa que de les jeter, moi… Pas vous ?

siropframb

Sirop de framboises

Les pépins des framboises et le peu de chair qui restent de la confiture, lorsqu’on a passé les framboises au moulin à légumes
Du vin rouge
Du sucre roux

Placer les pépins et la chair restante dans un saladier, et couvrir de vin rouge. Laisser mariner 48 heures au frais. Presser à l’aide d’un bas (un collant tout bête !) pour éliminer les pépins. Peser le jus obtenu. Dans une casserole, verser le jus et son poids en sucre. Porter à ébullition, puis ôter du feu et mettre en bouteilles.

Les quantités obtenues dépendent de la quantité de pépins au départ, qui elle-même dépend de la confiture, qui elle-même dépend du nombre de kilos de framboises qui ont envahi le jardin… Vous l’aurez compris, c’est un sirop qui se mérite !

Et je vous dis à mercredi, pour la fameuse surprise… colorée… déjà annoncée !

Sat’Info

Bonjour à tous !

Je fais une petite parenthèse pendant mes vacances, pour faire un clin d’oeil à un petit magazine gratuit que j’affectionne tout particulièrement : c’est le « Sat’Info », que vous trouverez à la caisse de votre magasin Satoriz.

Entre Satoriz et moi, c’est une longue histoire, puisque j’ai commencé à y aller pendant ma période couches-culottes… Le tout premier élément de ce qui est devenu une la meilleure chaîne de magasins bio (et la moins chère, me semble-t-il) était une minuscule boutique qui sentait bon le savon de Marseille et le thé, et où ma maman achetait du pain complet sous mes yeux émerveillés. De là à dire que tout est parti de Satoriz… il n’y a qu’un pas !

satinfo


Or, si vous avez la chance d’avoir un Satoriz près de chez vous, surtout ne loupez pas le Sat’Info de ce mois-ci : une sacrée surprise vous y attend (ma petite bouille en photo n’étant pas la surprise principale !). Dépêchez-vous, il n’y en a pas beaucoup ;-)